Rapport sur les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences pour l’exercice terminé le 31 mars 2019

Comme l’exige la Directive sur les dépenses de voyages, d’accueil, de conférences et d’événements du Conseil du Trésor, le rapport annuel donne de l'information sur ces types de dépenses qu'a engagées l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) pour l’exercice se terminant le 31 mars 2019, sauf les renseignements qui sont protégés par la Loi sur l’accès à l’information ou la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences engagées par un ministère ou un organisme fédéral concernent des activités qui soutiennent la réalisation du mandat du ministère ou de l’organisme en question et les priorités gouvernementales.

Les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences de l’APECA contribuent à offrir aux Canadiens les programmes et les services fondamentaux suivants :

L’Agence travaille avec les entreprises pour les aider à devenir plus concurrentielles, novatrices et productives. Elle collabore aussi avec les collectivités pour développer et diversifier les économies locales, et joue un rôle de premier plan dans l’élaboration et le soutien de politiques et de programmes visant à renforcer l’économie de la région.

La description de la responsabilité essentielle de l’APECA se trouve dans le Rapport sur les résultats ministériels de 2018-2019 sur le site Web de l’Agence.

Les voyages, l’accueil et les conférences englobent un large éventail d’activités et d’événements. Les coûts associés à ces activités soutiennent des exigences législatives et réglementaires liées à la prestation de services à la population canadienne et au respect des priorités gouvernementales et du mandat de l’Agence. L’APECA engage ces dépenses afin de pouvoir collaborer avec d’autres ordres de gouvernement, l’industrie ou des groupes de défense de l’intérêt public ainsi que d’organiser les séances de travail nécessaires pour mener des affaires gouvernementales et donner suite aux priorités.

Le siège social de l’APECA est situé à Moncton, au Nouveau-Brunswick, et ses hauts fonctionnaires sont souvent appelés à assister à des réunions et à des séances d’information dans la région de la capitale nationale. Ils doivent aussi se déplacer dans la région, ainsi qu'à l'échelle internationale, pour s'assurer que les intérêts économiques de la population du Canada atlantique sont bien représentés sur le marché mondial. En outre, des coûts de voyages sont engagés pour participer à une formation et à des conférences dont le but premier est de permettre aux participants de conserver ou d’acquérir des compétences ou des connaissances.

L’Agence gère ses dépenses de voyages, d’accueil et de conférences avec prudence et probité, de manière à optimiser la mise en œuvre efficace du mandat et des priorités de l’APECA. Les solutions les plus économiques et les plus efficaces en matière de voyages, d’accueil et de conférences et les dépenses s’y rattachant ont été examinées. Ces dépenses respectent les lignes directrices du Conseil du Trésor.

Dépenses de voyages, d’accueil et de conférences
Agence de promotion économique du Canada atlantique

Exercice se terminant le 31 mars 2019
(en milliers de dollars)

Catégorie de dépense Dépenses pour l’exercice prenant fin le 31 mars 2019 (a) Dépenses pour l’exercice prenant fin le 31 mars 2018 (b) Écart
(a-b)
Voyages      
     Activités opérationnelles 1 961 $ 1 563 $ 398 $
     Principaux intervenants 264 $ 156 $ 108 $
     Gouvernance interne 203 $ 193 $ 10 $
     Formation 299 $ 217 $ 82 $
     Autre 67 $ 113 $ (46 $)
Total des dépenses de voyages 2 794 $ 2 242 $ 552 $
Accueil 79 $ 84 $ (5 $)
Frais de conférence 9 $ 13 $ (4 $)
TOTAL 2 882 $ 2 339 $ 543 $
Voyages internationaux effectués par le ministre et le personnel du ministre (compris dans Voyage)      - - -

Écarts importants par rapport à l’exercice précédent

VOYAGES : Comparativement à l’exercice 2017-2018, les dépenses de voyages ont augmenté. Cela s’explique principalement par l’importance accrue accordée à l’innovation, à l’harmonisation des priorités et à l’expansion des exportations afin de stimuler la croissance des entreprises, ce qui comprend les activités de commerce extérieur. Ces activités favorisent la croissance économique, la création de richesse et la prospérité économique au Canada atlantique.

ACCUEIL : Comparativement à l’exercice 2017-2018, il n’y a aucun écart important en ce qui concerne les dépenses liées à l’accueil.

FRAIS DE CONFÉRENCES : Comparativement à l’exercice 2017-2018, il n’y a aucun écart important en ce qui concerne les dépenses liées aux conférences.
MINISTRE ET PERSONNEL DU MINISTRE : Il n’y a eu aucune dépense engagée pour des voyages à l’étranger du ministre et de son personnel pendant ces deux exercices financiers.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :