Le CRTC protégera plus de Canadiens grâce aux alertes sur appareils sans fil

Communiqué de presse

La diffusion obligatoire des messages d’alerte d’urgence aux appareils mobiles entre en vigueur le 6 avril 2018

Le 29 mars 2018 – Ottawa-Gatineau – Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC)

Le CRTC a pris des mesures aujourd’hui pour améliorer l’accès des Canadiens à des renseignements qui pourraient leur sauver la vie dans des situations d’urgence. À compter du 6 avril 2018, tous les fournisseurs de services sans fil devront diffuser au public des messages d’alerte d’urgence sur leurs réseaux LTE (évolution à long terme).

Les alertes d’urgence sur appareils sans fil aviseront les Canadiens d’un danger imminent pour la vie ou les biens. Les alertes, qui peuvent cibler une région précise, seront envoyées aux appareils mobiles connectés aux réseaux LTE. Cela améliorera les alertes d’urgence que les Canadiens reçoivent déjà à la radio et à la télévision.

Les fournisseurs de services sans fil effectueront un test national d’alertes au public pendant la Semaine de la sécurité civile qui se déroulera du 6 au 12 mai. Ce sera l’occasion pour les Canadiens de se familiariser avec la façon dont les alertes au public seront transmises à leurs appareils mobiles, y compris la tonalité et la cadence de vibration qui les distingueront des messages textes ordinaires.

Citations

« Rien n’est plus important que de s’assurer que les Canadiens sont informés en temps opportun d’un danger imminent comme une tornade, un feu de forêt ou une alerte Amber lorsque la vie d’un enfant est en danger. La diffusion obligatoire de messages d’alerte d’urgence aux appareils mobiles aidera à atteindre cet objectif. En collaboration avec l’industrie du sans-fil et nos partenaires des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, le CRTC s’est efforcé de fournir aux Canadiens le système d’urgence dont ils ont besoin pour prendre les mesures de sécurité appropriées, au besoin. »

Ian Scott, président et premier dirigeant du CRTC

Faits en bref

  • Des messages d’alerte d’urgence sont émis par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et par les responsables de la gestion des urgences afin d’avertir le public de menaces imminentes, comme les incendies, les tornades, les inondations, la contamination de l’eau et les alertes Amber.

  • Plus de 98,5 % des Canadiens ont accès à des réseaux d’évolution à long terme (LTE).

  • Les alertes qui seront diffusées sur les appareils mobiles feront entendre la même tonalité d’alerte que celle qui est actuellement diffusée à la radio et à la télévision.

  • Les alertes sur les appareils mobiles déclencheront également une cadence de vibration unique et incluront les renseignements dont les Canadiens ont besoin pour prendre les mesures nécessaires.

  • Pour savoir si un téléphone cellulaire peut recevoir des alertes d’urgence, les Canadiens peuvent visiter le site En alerte.

  • Sécurité publique Canada est le ministère responsable de la gestion des urgences. Il coordonne l’élaboration des politiques concernant les alertes au public avec des intervenants fédéraux, provinciaux et territoriaux.

  • La norme adoptée par le Canada pour les alertes sans fil au public a été adoptée par les gouvernements du monde entier pour les services d’alerte, y compris l’Union européenne, les États‑Unis d’Amérique, Israël, le Chili et le Japon.

  • Les radiodiffuseurs et les fournisseurs de services de télévision canadiens diffusent des alertes d’urgence depuis 2014.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
(819) 997-9403

Renseignements généraux
(819) 997-0313
Numéro sans frais : 1 (877) 249-CRTC (2782)
Ligne ATS : (819) 994-0423
Poser une question ou déposer une plainte

Restez branché
Suivez-nous sur Twitter @CRTCfra
Aimez-nous sur Facebook www.facebook.com/crtcfra

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :