Le CRTC sollicite des points de vue sur la mise en place d’un numéro à trois chiffres pour joindre des services d’intervention en cas de crise de santé mentale et de prévention du suicide

Communiqué de presse

Le 3 juin 2021 – Ottawa-Gatineau – Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC)

Le CRTC invite toutes les personnes intéressées à exprimer leurs points de vue sur la nécessité d’établir un numéro à trois chiffres, comme celui aux États-Unis qui est le 9-8-8, pour des services nationaux d’intervention en cas de crise et de prévention du suicide. Le CRTC étudie les avantages, les défis et les coûts associés à la mise en place de ce numéro à trois chiffres.

Entre autres choses, et dans le cadre de ses compétences, le CRTC veut recueillir de l’information sur les questions suivantes :

  • Le CRTC devrait-il créer un numéro à trois chiffres national pour des services d’intervention en cas de crise et de prévention du suicide?
  • Combien de temps faudrait-il pour mettre en place un numéro à trois chiffres national?
  • Un numéro à trois chiffres devrait-il être mis en place dans tout le Canada en même temps ou par étapes?
  • Les renseignements sur l’emplacement de l’appelant devraient-ils être saisis automatiquement lorsque le numéro à trois chiffres est composé?
  • Les Canadiens devraient-ils pouvoir envoyer des messages textes directement au numéro à trois chiffres?

Le CRTC accepte des commentaires jusqu’au 1er septembre 2021. Les Canadiens peuvent participer comme suit :

  • en remplissant le formulaire en ligne;
  • en écrivant au secrétaire général, CRTC, Ottawa, (Ontario)  K1A ON2;
  • en envoyant une télécopie au 819-994-0218.

Citations

« En raison des mesures d’éloignement physique, les répercussions de la pandémie sur la santé mentale se font sentir partout au pays. Les appels, les textos et le clavardage liés au suicide ont augmenté partout au Canada. Nous demandons aux Canadiens et aux autres parties intéressées de l’information pour mieux comprendre les avantages et les difficultés associés à l’établissement d’un numéro à trois chiffres pour des services d’intervention en cas de crise et de prévention du suicide, et comment ces difficultés peuvent être surmontées. »

– Ian Scott, président et premier dirigeant du CRTC

Faits en bref

  • Il y a environ 4 000 décès par suicide au Canada chaque année, soit environ 10 décès par jour. Certaines populations sont beaucoup plus à risque de commettre un suicide, notamment les hommes, les jeunes, les personnes âgées de 45 à 59 ans et certaines communautés autochtones.

  • Le rôle du CRTC dans la mise en place d’un numéro à trois chiffres se limite à l’administration des numéros de téléphone et à l’imposition pour les fournisseurs de services de télécommunication d’utiliser ce numéro partout au Canada.

  • Le CRTC n’a pas compétence sur les organisations qui fournissent des services d’urgence par l’entremise d’un numéro à trois chiffres. C’est pourquoi il n’évaluera pas les questions relatives à la gouvernance, à la coordination et au financement des organisations qui fournissent de tels services.

  • Pour le moment, les Canadiens qui éprouvent de la détresse psychologique peuvent obtenir de l’aide en composant le numéro sans frais 1-833-456-4566. Les résidents du Québec sont encouragés à téléphoner au 1-866-APPELLE.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
819-997-9403

Demandes de renseignements généraux
819-997-0313
Sans frais : 1-877-249-CRTC (2782)
ATS : 819-994-0423
Poser une question ou déposer une plainte

Restez branchés
Suivez-nous sur Twitter : @CRTCfra
Aimez-nous sur Facebook

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :