Les Premières Nations du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique s'attaquent aux changements climatiques en s'appuyant sur les connaissances et la science autochtones

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada travaille avec les communautés autochtones et nordiques pour trouver des solutions qui les aideront à s'adapter aux répercussions des changements climatiques dans le Nord.

Aujourd'hui, le ministre des Affaires du Nord, Daniel Vandal, accompagné du secrétaire parlementaire du ministre du Développement économique et des Langues officielles (Agence canadienne de développement économique du Nord), Larry Bagnell, a souligné les progrès réalisés dans le cadre de trois projets uniques dirigés par des Autochtones qui aident les communautés du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique à s'adapter aux défis liés aux changements climatiques.

Le ministre et le secrétaire parlementaire ont rencontré virtuellement la Première Nation de Carcross/Tagish (PNC/T) pour en apprendre davantage sur son programme communautaire de surveillance des changements climatiques. La PNC/T s'est associée à la Nation des Dénés Tsay Keh (NDTK) et à la société Chu Cho Environmental de Prince George, en Colombie-Britannique, pour mettre sur pied un projet de surveillance communautaire qui examine les données environnementales et le savoir autochtone afin de dresser un portrait global de l'évolution du climat dans les territoires traditionnels de la PNC/T et de la NDTK. Le projet combine le suivi des tendances climatiques actuelles et historiques avec les connaissances transmises par les Aînés, tout en offrant des possibilités de mentorat aux jeunes et de sensibilisation aux changements climatiques.

La Première Nation des Tlingit de Taku River (PNTTR) mène également un projet unique visant à évaluer les effets des changements climatiques sur son territoire traditionnel. Les changements climatiques provoquent la fonte d'un grand nombre de plaques de glace qui font partie du patrimoine culturel, exposant des artefacts organiques à l'oxygène, ce qui entraîne leur détérioration rapide. Le projet de cartographie des plaques de glace de la PNTTR permettra de réaliser des évaluations archéologiques avant que de précieux artefacts ne soient fortement dégradés. Les recherches seront guidées par le savoir traditionnel, les Aînés et la tradition orale, s'il y a lieu, ainsi que par la participation active des membres de la communauté, des Aînés, des jeunes et des gardiens du savoir.

La Pelly Crossing, Selkirk Development Corporation dirige le projet d'évaluation des ressources éoliennes de Selkirk dans le cadre duquel elle installera un système de détection et de télémétrie sonique (SODAR). L'initiative comprend une étude de faisabilité menant à la construction d'une installation d'énergie renouvelable, notamment éolienne, solaire et de stockage d'énergie par batterie. L'expansion de l'énergie propre dans la région aura des avantages directs pour les membres de la communauté, notamment une réduction de la dépendance au diesel, la création d'emplois et la génération de revenus pour la Première Nation de Selkirk.  

Ces projets procurent d'importants avantages environnementaux, sociaux et économiques pour des communautés plus saines, plus durables et plus résilientes dans tout le Yukon et le nord de la Colombie-Britannique. Ils renforcent également les capacités communautaires en matière d'énergie propre et contribuent à éviter les effets du changement climatique.

Citations

« Ces trois projets uniques apportent des avantages environnementaux, sociaux et économiques au Yukon et au nord de la Colombie-Britannique. En donnant aux communautés les moyens de prendre leurs décisions et en soutenant leur vision d'un avenir vert, les personnes travaillant à l'échelle locale trouvent des solutions pour lutter contre les effets des changements climatiques. Ces projets mèneront en fin de compte à des communautés plus saines, plus durables et plus résilientes dans le Nord. »

L'honorable Daniel Vandal, C.P., député
Ministre des Affaires du Nord

« Grâce à leurs connaissances traditionnelles, les Premières Nations du Nord comprennent immédiatement les changements climatiques dramatiques qu'elles connaissent. Elles ont toujours été les premières à faire preuve d'innovation, des chefs de file, et des championnes de projets visant à atténuer ces changements dévastateurs, et à s'y adapter. »

L'honorable Larry Bagnell, secrétaire parlementaire du ministre du Développement économique et des Langues officielles (Agence canadienne de développement économique du Nord) et député du Yukon

« Nous sommes très fiers de ce projet, de notre partenariat avec la Première Nation Dene de Tsay Keh et Chu Cho Environmental, de même que du travail de notre citoyenne Jewel Davies. Les données scientifiques que nous avons reçues sont essentielles, tout comme l'est le renforcement des capacités de nos jeunes, qui dirigeront à l'avenir les solutions aux changements climatiques. »

Haa Shaa du Hen Lynda Dickson

« Bon nombre de ces sites seront détruits si le matériel culturel ne peut pas être consigné et préservé rapidement. Le projet vise à rehausser l'identité culturelle de la Première Nation des Tlingits de Taku River, et il permettra d'établir des liens entre l'utilisation historique et actuelle du territoire traditionnel. »

John D. Ward, porte-parole de la Première Nation des Tlingit de Taku River

« L'évaluation de la disponibilité des ressources locales en énergie renouvelable dans le cadre du projet d'évaluation des ressources éoliennes de Selkirk représente une occasion importante d'amener une production d'énergie propre respectueuse de l'environnement et économiquement viable dans les territoires traditionnels de la Première Nation de Selkirk et du Yukon. Il vise à faire de l'éolien une solution d'énergie renouvelable pour l'hiver afin de remplacer la dépendance du Yukon aux combustibles fossiles importés pendant nos hivers rudes durant lesquels nous consommons une plus importante quantité d'énergie, et d'introduire de nouvelles technologies à nos citoyens qui créent des emplois, améliorent la résilience, réduisent les coûts d'énergie et réduisent les carburants et les émissions importés. »

Zachary Fulton, PDG de la Selkirk Development Corporation

Faits en bref

  • La Nation des Dénés Tsay Keh et la Première Nation de Carcross/Tagish ont reçu 494 192 $ dans le cadre du Programme de surveillance du climat dans les collectivités autochtones pour son projet de surveillance et de recherche communautaires sur les changements climatiques.

  • Dans le cadre du Programme : Se préparer aux changements climatiques dans le Nord, la Première Nation des Tlingit de Taku River a reçu 145 450 $ pour son projet de cartographie des plaques de glace.

  • La Première Nation de Selkirk a reçu 117 628 $ dans le cadre du Programme ARDEC Nord pour son projet d'évaluation des ressources éoliennes de Selkirk.

  • Le Nord canadien se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde, ce qui a des répercussions importantes sur l'érosion du littoral, les risques d'incendie et la stabilité du pergélisol. Les Autochtones ressentent les répercussions des changements climatiques sur leur mode de vie, qui est étroitement lié à la terre et aux eaux. De nombreuses communautés du Nord continuent de dépendre du diesel ou d'autres sources d'énergie à fortes émissions, qui non seulement contribuent aux changements climatiques, mais sont également dispendieuses et polluantes.

  • En vertu du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada a investi 134 millions de dollars dans plus de 670 projets uniques dans les communautés du Nord pour des initiatives qui surveillent et évaluent les répercussions des changements climatiques, améliorent l'infrastructure de l'énergie verte et font participer les communautés autochtones aux politiques climatiques.

  • En s'appuyant sur ces investissements, le budget de 2021 propose 40,4 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, pour soutenir la faisabilité et la planification de projets d'hydroélectricité et d'interconnexion de réseaux dans le Nord afin d'aider les communautés à faire la transition vers l'énergie propre et à réduire leur dépendance au diesel et à d'autres sources d'énergie à fortes émissions.

  • Le budget de 2021 propose également de fournir 25 millions de dollars en 2021-2022 au gouvernement du Yukon pour soutenir ses priorités en matière de changement climatique, en collaboration avec Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada et Environnement et Changement climatique Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus amples de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Antoine Tremblay
Attaché de presse
Bureau de l'honorable Daniel Vandal
Ministre des Affaires du Nord
819-953-1153

Relations avec les médias
Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada
819-934-2302
RCAANC.media.CIRNAC@canada.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur le Nord :

Twitter : GouvCan – Nord 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :