Le Canada soutient la Première Nation Esk'etemc dans sa marche spirituelle

Communiqué de presse

Apporter des soins : Nous sommes conscients que ce communiqué peut contenir des informations éprouvantes pour de nombreuses personnes et que nos efforts pour honorer les survivants et les familles peuvent raviver des souvenirs douloureux chez les personnes qui ont souffert des politiques gouvernementales néfastes envers les peuples autochtones et qui ont été perpétuées au fil des générations.

La ligne d'écoute de la Résolution des questions de pensionnats indiens offre du soutien aux anciens élèves des pensionnats. En tout temps, vous pouvez obtenir des services de soutien affectif et d'aiguillage en situation de crise en composant le 1-866-925-4419.

La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être offre du soutien à toutes les personnes autochtones par téléphone au 1-855-242-3310 ou par clavardage à www.espoirpourlemieuxetre.ca.

Le 28 janvier 2022 - Première Nation d'Esk'etemc, Colombie-Britannique - Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada

La découverte de sépultures non marquées sur les sites d'anciens pensionnats à travers le Canada est un rappel tragique des abus subis par de nombreux enfants autochtones dans ces institutions. Le gouvernement du Canada travaille avec les survivants, les dirigeants autochtones, les familles et les communautés touchées pour réparer les torts historiques et les préjudices physiques, émotionnels, mentaux et spirituels durables liés à l'héritage des pensionnats. Une partie de ce travail consiste à localiser et à commémorer les enfants disparus qui ont fréquenté les pensionnats, ainsi qu'à répondre aux appels à l'action 72 à 76 de la Commission de vérité et de réconciliation.

La Première Nation d'Esk'etemc entreprend un travail de guérison et de soutien associé aux séquelles de l'ancien pensionnat de la Mission St-Joseph, adjacent à la Première Nation de Williams Lake. Guidée par des aînés et des gardiens du savoir, la communauté aidera le processus de guérison des survivants et de leurs familles en organisant des rassemblements sur le « Chemin vers la guérison ». La communauté travaille à l'organisation d'une marche ou course spirituelle à la mémoire des survivants et des enfants qui ne sont jamais rentrés chez eux. Duncan Sticks, alors âgé de huit ans, faisait partie de ces enfants. Il a été retrouvé mort de froid alors qu'il tentait de rentrer chez lui à Esk'etemc pour échapper aux horreurs des violences sexuelles et physiques qu'il a subi au pensionnat.

Aujourd'hui, Kukpi7 Fred Robbins, de la Première Nation d'Esk'etemc et l'honorable Marc Miller, ministre des Relations Couronne-Autochtones, ont annoncé un financement de 387 801 $ pour aider la communauté à réaliser cet important travail. Une partie de ces fonds serviront à ériger un monument à la mémoire de Duncan et de bien d'autres enfants qui ont été victimes de mauvais traitements au pensionnat de la Mission St-Joseph.

De plus, la Première Nation d'Esk'etemc entend poursuivre sa collaboration avec l'association des enseignants de Cariboo Chilcotin afin d'offrir aux survivants des occasions de partager leur expérience des pensionnats, ainsi que leur culture et leurs traditions avec les élèves et le personnel. Ce processus dirigé par la communauté permettra à la Première Nation d'Esk'etemc d'entreprendre ce travail à sa manière et à son rythme, sans barrière systémique ni discrimination supplémentaires qui, malheureusement, perdurent dans la société canadienne.

L'abord préjudices subis par les survivants, leurs familles et leurs communautés est au cœur de la réconciliation il est essentiel pour renouveler et bâtir la relation avec les peuples autochtones, les gouvernements et tous les Canadiens.

Citations

« Au cours de l'histoire du Canada, comme peuple des Premières Nations, nous avons survécu à la trahison et au génocide engendrés par la "doctrine de la découverte". Le pensionnat industriel/résidentiel de la Mission St-Joseph a mené ses activités pendant 90 ans. La vérité a été dite en 2008. Avec l'identification de 93 tombes potentielles d'enfants sur le site de l'ancienne Mission St-Joseph, ce que disent nos aînés et nos survivants depuis le tout début est enfin reconnu et attesté. Esk'etemc utilisera les fonds annoncés aujourd'hui pour aider les survivants et leurs familles à guérir. En outre, nous nous souviendrons de ces enfants qui n'ont jamais eu l'occasion de vivre leur vie, d'avoir la chance de devenir une tante, un oncle, un père, une mère ni un grand-père ou une grand-mère. Nous érigerons des monuments pour nous souvenir de ces enfants et de leurs familles et pour aider la prochaine génération à guérir. Le 30 septembre, la Journée du chandail orange, restera à jamais dans les mémoires comme le Mois des larmes, en souvenir de cette période de l'année où les enfants pleuraient dans ces pensionnaits pendant que les parents pleuraient à la maison. Ces séquelles sont intergénérationnelles et transgénérationnelles. Ce financement aidera à créer un espace de guérison. »

Fred Robbins,
Kukpi7 de la Première Nation d'Esk'etemc

« Au cours des 150 dernières années, les Esk'etemc ont dû endurer les nombreuses politiques et lois d'institutions et d'agences qui étaient là pour soi-disant "aider", mais qui, ce faisant, ont causé énormément de douleur et de souffrance au fil du temps.  Aujourd'hui, nous avons la chance de réparer ces torts, ensemble, et de réapprendre ce qui nous a été enlevé : la culture, la langue et la vie sur le territoire. Avec l'aide de ce financement, nous pouvons commencer à guérir et à reconstruire ce qui a été perdu. »

Fred Johnson,
Survivant des pensionnats, Première Nation d'Esk'etemc

« L'annonce d'aujourd'hui est un premier pas sur le chemin de la guérison pour les survivants et les familles d'Esk'etemc. Elle leur donnera l'occasion de faire part de leurs expériences vécues à des éducateurs, des étudiants et des communautés voisines à l'étranger, tout en étant ancrés dans la culture et les traditions qui leur ont été enlevées lorsqu'ils étaient enfants. Ce sera la voie authentique de la vérité et de la réconciliation, par la sensibilisation et la compréhension. »

Calvin Dubray
Directeur de l'éducation pour la communauté d'Esk'etemc

« Nos pensées accompagnent la Première Nation d'Esk'etemc, les survivants et leurs familles alors qu'ils commencent à guérir des horreurs vécues par de nombreux enfants qui ont été enlevés à leurs communautés et à leurs cultures puis forcés à fréquenter l'ancien site du pensionnat de la Mission St. Joseph. Nous sommes déterminés à appuyer la Première Nation d'Esk'etemc dans sa démarche spirituelle pour découvrir la vérité, ramener les esprits de ses enfants à la maison et guérir. »

L'honorable Marc Miller,
ministre des Relations Couronne-Autochtones

Faits en bref

  • La Première Nation d'Esk'etemc est située à 330 kilomètres au nord-ouest de Kamloops, en Colombie-Britannique, et à 58 kilomètres au sud-ouest de la Première Nation Williams Lake. Les enfants de la communauté ont fréquenté soit le pensionnat de Kamloops, soit le pensionnat Cariboo de la Première Nation de Williams Lake, également connu sous le nom de Mission St-Joseph.

  • Le 10 août 2021, le gouvernement du Canada a annoncé un appui financier supplémentaire d'environ 320 millions de dollars pour des initiatives et des investissements dirigés par des Autochtones qui sont axés sur les survivants et adaptés culturellement pour aider les communautés autochtones à faire face aux séquelles continues des pensionnats et à en guérir.

  • À ce jour, 116,8 millions de dollars ont été octroyés en réponse aux appels à l'action 72 à 76 de la Commission de vérité et réconciliation pour aider les survivants des Premières Nations, des Inuits et des Métis ainsi que leurs familles et leurs communautés à localiser et à commémorer les enfants disparus qui ont fréquenté les pensionnats.

  • La ligne d'écoute de la Résolution des questions de pensionnats indiens offre du soutien aux anciens élèves des pensionnats. Jour et nuit, ils peuvent avoir accès à des services de soutien affectif et d'aiguillage en situation de crise en composant le 1-866-925-4419.

  • La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être est aussi disponible pour les peuples autochtones par téléphone, au 1-855-242-3310, ou par l'entremise de la messagerie instantanée sur leur site Web : www.espoirpourlemieuxetre.ca

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Renelle Arsenault
Directrice des communications
Cabinet de l'honorable Marc Miller
Ministre des Relations Couronne-Autochtones
renelle.arsenault@sac-isc.gc.ca


Relations avec les médias
Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada
819-934-2302
RCAANC.media.CIRNAC@sac-isc.gc.ca


Calvin Dubray
Directeur de l'éducation communautaire
Éducation communautaire d'Esk'etemc
Directe : 250-440-5738
Bureau principal : 250-302-1756
educationdirector@sxoxomic.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @gcautochtones


Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.rcaanc.gc.ca/filsrss.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :