Le ministre Vandal annonce un financement fédéral pour le projet Kivalliq Hydro-Fibre Link, qui vise à fournir de l'énergie propre et un service à large bande à la région de Kivalliq, au Nunavut

Communiqué de presse

Le 8 novembre 2022 — Rankin Inlet, Nunavut — Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada

Un projet transformateur dirigé par les Inuit prévoit fournir de l'énergie renouvelable et de l'Internet à haut débit aux communautés nordiques éloignées de la région de Kivalliq, au Nunavut. Le projet Kivalliq Hydro-Fibre Link contribuera à faire progresser la transition du Canada vers un avenir à faible émission de carbone, tout en protégeant la terre et l'eau, en ouvrant des possibilités économiques dans la région et en améliorant la santé et le bien-être des Nunavummiut.

L'honorable Dan Vandal, ministre des Affaires du Nord, de CanNor et de PrairiesCan, a annoncé aujourd'hui que le projet Kivalliq Hydro-Fibre Link recevait un financement de 7 millions de dollars du Programme REACHE pour le Nord du Canada afin de faire avancer le projet et que le gouvernement fédéral restait déterminé à soutenir les efforts des Inuit pour faire avancer ce projet d'infrastructure verte d'envergure nationale. Cette somme s'ajoute à un financement précédent du gouvernement du Canada de 4,6 millions de dollars pour des évaluations techniques et de faisabilité par l'entremise de l'Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor). La Banque canadienne d'infrastructure fournit également d'importants services consultatifs pour appuyer les activités de développement du projet.

Dirigé par la Nukik Corporation, le projet propose une nouvelle ligne aérienne de transport d'énergie hydroélectrique de 1 200 kilomètres entre la région de Gillam, au Manitoba, et la région de Kivalliq. Cette ligne permettra à cinq communautés et à deux mines d'or de se passer du diesel polluant et coûteux. Cette initiative d'énergie propre améliorera la qualité de l'air local, réduira les émissions de gaz à effet de serre de 371 000 tonnes métriques par an et déplacera 138 millions de litres de carburant par an, ce qui permettra au Nunavut d'atteindre son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030 et fera économiser de l'argent à la région. 

De nombreuses communautés du Nord continuent de dépendre du diesel pour l'électricité et le chauffage, ce qui est coûteux, polluant et contribue au changement climatique. Northern REACHE soutient la transition des communautés autochtones et nordiques vers l'abandon du diesel pour l'électricité et le chauffage en soutenant et en finançant les technologies d'énergie renouvelable telles que le solaire, l'éolien, l'hydroélectricité et le chauffage à la biomasse.

En tant que toute première liaison d'infrastructure du Nunavut avec le reste du Canada, le projet permettra également à 10 000 résidents d'accéder à un service à large bande abordable, de moderniser les systèmes de télécommunications de la région et de favoriser le développement économique futur, notamment le commerce électronique, les télésoins de santé et les possibilités d'éducation. Le projet créera également des emplois liés à la construction et à l'exploitation et sera le catalyseur de débouchés socio-économiques générationnels pour la région une fois achevé en 2030. Il contribuerait à hauteur de 3,2 milliards de dollars au PIB du Canada pendant la construction et générerait des revenus estimés à 8 milliards de dollars sur 50 ans.

Dans le récent Énoncé économique de l'automne de 2022, le gouvernement du Canada continue d'aller de l'avant en rendant la vie plus abordable pour les Canadiens et en prenant des mesures climatiques audacieuses pour réduire les coûts énergétiques et la pollution. Cela comprend le lancement du nouveau Fonds de croissance du Canada, qui apportera les nouveaux investissements nécessaires à la réduction de nos émissions et à la croissance de notre économie. Le gouvernement du Canada introduira également d'importants crédits d'impôt à l'investissement pour les technologies propres et l'hydrogène propre, ce qui contribuera à créer de bons emplois et à faire du Canada un chef de file de la transition vers une consommation nette zéro.

Citations

« L'héritage de l'infrastructure diesel dans nos communautés nuit à notre environnement et a des répercussions sur nos terres, notre faune et nos eaux chaque jour. Nous sommes maintenant à un moment charnière où, avec nos partenaires fédéraux, nous pouvons démontrer notre engagement à sauvegarder l'habitat et les eaux arctiques, tout en nous attaquant à un important déficit d'infrastructure et à l'absence de possibilités socio-économiques égales pour les Inuit et les Nunavummiut. Le Nunavut et la région de Kivalliq ont le droit légitime d'être raccordés au réseau et d'accéder au même avenir prospère que tous les autres Canadiens. »

Kono Tattuinee
Président de l'Association des Inuit de Kivalliq 

« Le Nunavut est le plus grand territoire du Canada et ne dispose d'aucune infrastructure le reliant au reste du pays. Le projet Kivalliq Hydro-Fibre Link est un projet d'interconnexion qui contribue à l'édification de la nation et qui répond directement et concrètement aux engagements nationaux et régionaux d'agir sur le climat, de joindre le geste à la parole en matière de réconciliation et de construire un véritable réseau pancanadien résilient qui permettra au Nunavut de renvoyer un jour de l'électricité renouvelable au réseau nord-américain, contribuant ainsi à l'objectif net zéro du Canada en 2050. Le gouvernement fédéral a été un véritable partenaire et nous sommes enthousiastes à l'idée de passer à la prochaine étape du développement du projet. »

Anne-Raphaëlle Audouin 
PDG de Nukik Corporation

« Notre gouvernement est fier de soutenir les projets d'énergie propre menés par les Autochtones dans le Nord et l'Arctique. C'est pourquoi nous faisons de nouveaux investissements importants dans la production d'énergie propre dans l'Énoncé économique de l'automne. Le projet Kivalliq Hydro-Fibre Link vise à fournir une énergie propre, sûre et abordable et un service Internet à large bande à la région de Kivalliq. Les initiatives transformationnelles comme celle-ci aideront le Canada à atteindre ses objectifs en matière de climat et, plus important encore, serviront de fondement à des communautés nordiques résilientes et prospères, tout en leur permettant d'économiser sur le diesel polluant. Cela n'est possible que grâce au leadership et à la détermination d'organisations telles que la Kivalliq Inuit Association, Sakku Investments et Nukik Corporation. »

L'honorable Dan Vandal, C.P., député
Ministre des Affaires du Nord, de CanNor et de PrairiesCan

Faits en bref

  • Avant l'annonce d'aujourd'hui, le gouvernement du Canada a fourni un financement de 4,6 millions de dollars pour soutenir la planification du projet Kivalliq Hydro-Fibre Link pour des évaluations techniques et de faisabilité par l'entremise de l'Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor). Le dernier accord de financement de 2,99 millions de dollars arrive à échéance le 31 mars 2023.

  • Le Plan climatique renforcé du Canada a investi 300 millions de dollars sur cinq ans pour faire en sorte que les communautés rurales, éloignées et autochtones qui dépendent actuellement du diesel aient la possibilité d'être alimentées par une énergie propre et fiable d'ici 2030.

  • En s'appuyant sur cet investissement, le budget 2021 a prévu 40,4 millions de dollars sur trois ans, à partir de 2021-22, pour soutenir la faisabilité et la planification de projets d'hydroélectricité et d'interconnexion de réseaux dans le Nord afin d'aider les communautés à faire la transition vers une énergie propre et à réduire leur dépendance au diesel.

  • De nombreuses communautés du Nord continuent de dépendre du diesel pour l'électricité et le chauffage, ce qui est coûteux, polluant et contribue au changement climatique.

  • Northern REACHE soutient la transition des communautés autochtones et nordiques vers l'abandon du diesel pour l'électricité et le chauffage en soutenant et en finançant les technologies d'énergie renouvelable telles que le solaire, l'éolien, l'hydroélectricité et le chauffage à la biomasse.

  • À ce jour, le programme REACHE du Nord a investi plus de 39 millions de dollars dans 161 projets dans le Nord.

  • Soutenir le leadership autochtone et élaborer des solutions en collaboration pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles dans les communautés du Nord pour les Premières Nations, les Inuit et les Métis est essentiel pour avancer sur le chemin de la réconciliation et l'autodétermination.

  • Lancé en 2019 et élaboré avec des représentants autochtones et six gouvernements territoriaux et provinciaux, le Cadre stratégique pour l'Arctique et le Nord du Canada est une vision à long terme pour l'Arctique et le Nord afin de refléter les priorités et les perspectives des peuples de l'Arctique et du Nord.

  • Le point d'ancrage financier du gouvernement fédéral - le dénouement des déficits liés à la COVID-19 et la réduction du ratio de la dette fédérale au PIB à moyen terme - demeure inchangé. Le ratio de la dette fédérale au PIB devrait diminuer continuellement et suivre une trajectoire descendante plus prononcée que celle prévue dans le budget de 2022.

  • Les nouvelles mesures proposées dans l'Énoncé économique de l'automne 2022 comprennent : Investir dans l'emploi, la croissance et une économie qui fonctionne pour tous :

    • Lancement du nouveau Fonds de croissance du Canada, qui aidera à attirer au Canada les milliards de dollars de nouveaux investissements privés nécessaires pour réduire nos émissions, faire croître notre économie et créer de bons emplois;
    • Introduire d'importants crédits d'impôt à l'investissement pour les technologies propres et l'hydrogène propre, qui contribueront à créer de bons emplois et à faire du Canada un chef de file de la transition vers un système de production nette zéro, et encourager des salaires plus élevés pour les travailleurs en augmentant le niveau du crédit lorsque certaines protections du travail sont respectées;
    • Mettre en œuvre une nouvelle taxe sur les rachats d'actions par les sociétés publiques au Canada;
    • Créer le Centre de formation sur les emplois durables et investir dans un nouveau volet sur les emplois durables du Programme de formation et d'innovation de l'Union afin de doter les travailleurs des compétences requises pour les bons emplois d'aujourd'hui et de demain.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Kyle Allen
Attaché de presse et conseiller en communications
Cabinet de l'honorable Dan Vandal
Ministre des Affaires du Nord, de CanNor et de PrairiesCan
kyle.allen@rcaanc-cirnac.gc.ca

Relations avec les médias
Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada
819-934-2302
RCAANC.media.CIRNAC@canada.ca

Anne-Raphaëlle Audouin
Présidente-directrice générale, Nukik Corporation
613-608-1944 
info@nukik.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation sur le Nord :

Twitter : GouvCanNord
Facebook : GouvCan – Nord

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.rcaanc.gc.ca/filsrss.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :