Jour 3 de la COP26 : présentation du Plan de mise en œuvre du financement de la lutte contre les changements climatiques codirigé par le Canada et l’Allemagne

Communiqué de presse

Le 3 novembre 2021                    Glasgow (Royaume-Uni)                 Ressources naturelles Canada

Le financement de l’action climatique est essentiel pour lutter contre les changements climatiques et pour aider les pays en développement à s’adapter aux pires impacts de ces changements. À la 26e Conférence des Parties (COP26) aujourd’hui, alors que les délégués centraient leur attention sur le financement d’une action solide et durable pour combattre les changements climatiques, le ministre des Ressources naturelles, l'honorable Jonathan Wilkinson, et le ministre de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Steven Guilbeault, rencontrent des intervenants et les représentants de divers pays pour mettre en relief la contribution du Canada au financement de l’action climatique. Ils ont également souligné la nécessité, pour les pays développés, de mettre de l’avant des plans qui assureront une mise en œuvre efficace, rentable et à grande échelle du financement climatique. 

À l’occasion d’une conférence de presse avec Jochen Flasbarth, secrétaire d’État du ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire, le ministre Wilkinson a mis en avant le Plan de mise en œuvre du financement de la lutte contre les changements climatiques

Rendu public la semaine dernière, le Plan de mise en œuvre précise quand et comment les pays développés atteindront l’objectif de mobiliser 100 milliards de dollars en financement annuel pour l’action climatique, et ce, jusqu’en 2025. Le Plan maintient l’élan et facilite des conversations importantes pour que nous soyons collectivement à la hauteur des objectifs de l’Accord de Paris. Bien que les pays développés aient considérablement accru leurs engagements en matière de financement climatique au cours des dix dernières années, il y a encore du travail à faire pour atteindre l’objectif de 100 milliards de dollars. 

Le Canada est à l’avant-plan des progrès du financement de l’action climatique et a récemment accepté la demande du président désigné de la COP26, Alok Sharma, de collaborer avec l’Allemagne pour produire un plan de mise en œuvre précis concernant l’engagement de mobiliser 100 milliards de dollars, un plan qui instillerait la confiance et permettrait de croire que les pays développés tiendront leur promesse. 

Le Plan présente une trajectoire estimative du financement climatique jusqu’en 2025, en tenant compte des nouveaux engagements de financement climatique pris par chacun des pays développés et par chacune des banques multilatérales de développement, ainsi que des mesures qualitatives collectives visant à améliorer la mise en œuvre du financement climatique. Le Plan montre que les pays développés réaliseront de grands progrès par rapport à l’objectif de 100 milliards de dollars en 2022 et donne bon espoir que cet objectif sera atteint en 2023 et par la suite jusqu’en 2025.

Citations

« Il est d’une importance capitale que les pays en développement puissent avoir la certitude que les pays développés tiendront leurs promesses, et ce, en commençant par atteindre l’objectif de 100 milliards de dollars en financement climatique. Le Canada a doublé son engagement en matière de financement climatique plus tôt cette année et a accepté avec fierté, à la demande du président désigné de la COP26, d’assumer avec l’Allemagne un rôle de chef de file qui le met dans une position favorable. Bien qu’il reste encore du travail à faire, j’espère que nous pourrons convaincre les intéressés que les pays développés honoreront leurs promesses à l’endroit des pays en développement et que le Canada continuera de participer de façon constructive à ce dossier sur le plan international. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre des Ressources naturelles 

« Les pays en développement sont les plus durement touchés par les impacts des changements climatiques. Il est de notre devoir, en tant que pays développés, d’atteindre notre objectif en mobilisant 100 milliards de dollars en financement pour l’action climatique. Dans le Plan de mise en œuvre du financement de la lutte contre les changements climatiques, nous montrons que malgré notre retard, nous atteindrons cet objectif. Sans le leadership du Canada et de l’Allemagne, il aurait été impossible de se pencher sur cette priorité avant la tenue de la COP26. »

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Le financement climatique contribue grandement à aider les pays en développement à lutter contre les changements climatiques et à s’adapter à leurs impacts. Voilà pourquoi, en 2009, les pays développés ont convenu de mobiliser 100 milliards de dollars par année d’ici 2020 en soutien à la lutte contre les changements climatiques, puis en 2015, ils ont accepté de maintenir cet objectif jusqu’en 2025.

  • En juin 2021, le premier ministre du Canada a annoncé que le Canada doublerait son engagement en matière de financement international pour le climat, le portant à 5,3 milliards de dollars sur cinq ans. En prenant cet engagement, le Canada a notamment décidé de mettre davantage l’accent sur l’adaptation et a reconnu que des mesures urgentes étaient nécessaires pour faire face aux crises des changements climatiques et de la perte de biodiversité, qui sont interreliées et touchent de façon disproportionnée les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables.

  • L’OCDE a apporté son soutien au Plan de mise en œuvre grâce à son analyse technique, qui permet de produire des estimations globales et scénarios prospectifs de l’augmentation du financement climatique de 2021 à 2025.

  • Le Royaume-Uni assume la présidence de la COP26 – la 26e conférence annuelle internationale sur le climat et les négociations connexes. Le financement climatique est l’un des quatre objectifs de la conférence et l’une des principales priorités de la présidence britannique de la COP26.

Liens connexes

Personnes-ressources

Ian Cameron
Conseiller principal en communications 
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
613-447-3488
Ian.Cameron@canada.ca

     

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
343-292-6100
NRCan.media.RNCan@canada.ca

     

Joanna Sivasankaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-790-1907
Joanna.Sivasankaran@ec.gc.ca

      

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :