Le point sur le programme Deux milliards d’arbres

Document d'information

À propos du programme Deux milliards d’arbres

Le gouvernement du Canada a lancé le programme Deux milliards d’arbres dans le cadre de son engagement de planter deux milliards d’arbres sur dix ans. Grâce à ce programme, nous finançons des projets proposés par des organisations des secteurs public et privé et des communautés autochtones.

Le programme Deux milliards d’arbres s’inscrit dans la logique de l’approche fédérale plus globale des solutions climatiques fondées sur la nature. Il contribue aux efforts déployés au Canada pour atténuer les changements climatiques tout en favorisant le bien-être humain et en réalisant d’importants objectifs en matière de biodiversité et de conservation.

Le programme offre du financement pour soutenir des projets de plantation d'arbres, mais ne fournit pas directement d'arbres, de semis, de gaules (jeunes arbres plus grands que des semis) ou de lieux de plantation. Les responsables du programme collaborent avec des organismes pour aider à financer des projets de plantation dans lesquels le partenaire retenu s’occupe de tous les aspects de la plantation. Dans le cadre de ce programme, nous conclurons des ententes pluriannuelles qui généreront une demande à long terme stable et prévisible pour les pépinières et autres acteurs qui assurent l’approvisionnement en semis, garantissant ainsi que le bon arbre est cultivé puis planté au bon endroit.  

Le processus de plantation d’arbres

Planter des arbres à grande échelle nécessite une planification minutieuse. Pour les planteurs partenaires du gouvernement du Canada, le processus de plantation s’étend sur plusieurs années, car il faut collecter des semis, augmenter la capacité des pépinières, faire pousser des semis jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour être plantés avec succès et trouver l’endroit où les mettre en terre. On choisit les arbres en fonction de leur résistance aux changements climatiques et d’autres facteurs environnementaux, tout en donnant priorité à la plantation d’arbres indigènes. Le choix des lieux de plantation dépend des propositions de financement présentées par les partenaires. Ces prises en considération prennent du temps et représentent des investissements initiaux essentiels dans une démarche visant à restaurer la nature et la biodiversité tout en augmentant le stockage du carbone. Par conséquent, les projets de plantation doivent présenter une foule d'avantages sur le plan du climat et de la conservation de la nature.

De quelle façon les projets du programme Deux milliards d’arbres sont-ils approuvés et suivis?

Le gouvernement du Canada appuie les organismes de plantation pour les aider à atteindre l'objectif du programme de planter deux milliards d'arbres sur une période de 10 ans. Les propositions de projets reçues par le biais d'appels de propositions sont traitées et examinées par des comités d'experts qui déterminent quels projets recevront du financement.

Il est essentiel de planter le bon arbre au bon endroit et pour les bonnes raisons. Les projets de plantation d’arbres doivent décrire comment les demandeurs entendent sélectionner les bonnes essences et les bonnes semences pour assurer la survie des arbres dans un endroit et un climat précis. Les participants doivent également indiquer comment leurs projets contribuent à la réalisation d’objectifs écologiques et de diversité.

Nos partenaires déclarent le nombre exact d’arbres qu’ils ont plantés au terme de leurs activités de plantation, conformément aux dispositions de leurs ententes de contribution.

Par ailleurs, Ressources naturelles Canada et le programme Deux milliards d’arbres profitent du leadership éclairé et des conseils avisés d’un groupe externe – le Comité consultatif d’experts des solutions climatiques naturelles. Le Comité est composé de 16 spécialistes des solutions climatiques axées sur la nature, dont des experts autochtones, scientifiques et non gouvernementaux. 

Le rôle des arbustes

Le programme Deux milliards d’arbres est axé sur la plantation d’arbres. Cependant, nous reconnaissons que parfois, la plantation d’arbustes peut favoriser la survie et la santé des arbres dans des contextes particuliers. Le programme est axé sur la plantation d’arbres. Planter des arbustes à proximité des arbres peut cependant favoriser la survie et la santé de ces derniers dans certains contextes. Le programme finance donc aussi la mise en terre d’arbustes (jusqu’à 15 % de l’aide financière peut servir à cette fin), mais les arbustes plantés ne sont pas comptabilisés et ne contribuent donc pas à l’objectif de planter deux milliards d’arbres. Pour que les arbustes soient admissibles au financement, les demandeurs doivent démontrer qu’ils constitueront une mesure de protection qui favorisera la survie et la santé des arbres plantés ou encore que les espèces d’arbustes sont indigènes et couvrent un aspect essentiel des objectifs de restauration de l’habitat. 

Partenariats avec les provinces et les territoires

Le gouvernement du Canada se dirige vers la conclusion d’ententes de principe avec les administrations partenaires dans le cadre du volet provincial et territorial du programme Deux milliards d’arbres. La signature de ces ententes témoignera d’un attachement commun aux multiples objectifs du programme, axés sur des avantages environnementaux durables (biodiversité, GES) et une surveillance préalable au projet. Chaque entente de principe énoncera clairement les résultats à produire en collaboration, qui sont axés sur l’action climatique et des retombées positives pour l’environnement. On prévoit que les provinces et les territoires planteront plus d’un milliard d’arbres durant les dix années du programme.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :