Le ministre Wilkinson publie un nouveau rapport sur les effets des changements climatiques au Québec et les efforts d’adaptation en cours  

Communiqué de presse

Le 9 août 2022               Québec (Québec) Ressources naturelles Canada 

Les collectivités de tout le Québec ressentent déjà les effets des changements climatiques. À l’échelle de la province, et plus particulièrement dans le Nord, les changements climatiques menacent grandement les terres, les habitats et la biodiversité.

Le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé aujourd’hui la publication du chapitre sur le Québec du rapport Le Canada dans un climat en changement : Rapport sur les perspectives régionales, qui oriente et soutient les mesures d’adaptation aux changements climatiques partout au Québec.

Ce nouveau chapitre souligne le vaste éventail de répercussions qu’ont les changements climatiques sur le Québec et la manière dont la province s’y adapte. Il aborde les grands risques posés par les changements climatiques pour les peuples autochtones et leurs terres, les personnes vivant en zone urbaine et pour de nombreux secteurs, dont ceux de l’énergie, de la foresterie, des mines, du tourisme et des services financiers.

En général, les divers secteurs économiques du Québec ont amorcé une première évaluation de leurs vulnérabilités aux changements climatiques (ou sont en voie de le faire). Toutefois, la mise en œuvre des mesures d’adaptation est inégale entre les différents secteurs et reste un défi majeur à surmonter dans certains milieux.

Bien que peu de municipalités québécoises aient élaboré un plan d’adaptation, nombre d’entre elles prennent déjà des mesures pour lutter contre les effets des changements climatiques. Par exemple, pour faire face aux fortes vagues de chaleur, souvent mortelles, il existe plusieurs initiatives de verdissement dans les zones urbaines ainsi que des mesures de prévention ou d’intervention en cas de chaleur extrême.

Le chapitre évalue également la vulnérabilité des régions côtières et des ressources hydriques de la province de même que le rôle des écosystèmes naturels dans l’adaptation. Il conclut que des mesures d’adaptation sont effectivement prises par tous les secteurs, mais que l’état d’avancement varie. 

En somme, le rapport confirme le rythme rapide des changements climatiques au Québec. Tant la température annuelle que les précipitations annuelles affichent une hausse constante dans la province et, selon les projections, elles devraient continuer à augmenter considérablement. À ce jour, la plus forte hausse de température a été observée en été et en automne. Les épisodes de chaleur extrême sont de plus en plus marqués et préoccupants. Dans les régions nordiques du Québec, la couverture de la glace de mer rétrécit rapidement, tandis que la fonte du pergélisol libère du méthane. Selon les projections, le niveau relatif de la mer devrait augmenter dans le golfe du Saint-Laurent et diminuer dans le nord-ouest du Québec, dans la baie James et la baie d’Hudson. Ces changements nuisent aux collectivités, à l’environnement et à l’économie du Québec.

Depuis 1950, la température moyenne au Québec a augmenté de 1 à 3 °C, selon les régions (GIEC, 2014a). Sans mesures substantielles d’atténuation des GES, les températures moyennes annuelles au Québec pourraient s’élever de 3,5 °C par rapport à celles de la période 1981-2010 d’ici 2050, selon le scénario d’émissions du RCP8.5 (Ouranos, 2015b). D’ici 2080, la hausse de température correspondante pourrait être de plus de 6 °C (voir la figure 2.2; Ouranos, 2018c).

Le rapport fait partie de l’évaluation nationale des connaissances du Canada, intitulée Le Canada dans un climat en changement : faire progresser nos connaissances pour agir, qui examine comment et pourquoi le climat canadien change, et comment nous nous y adaptons. Les rapports d’évaluation servent à mieux faire connaître et comprendre les principaux problèmes auxquels le pays est confronté et fournissent les informations nécessaires à la prise de décisions et de mesures éclairées. Le gouvernement du Canada collabore également avec des partenaires du Québec et de partout ailleurs au pays à l’élaboration de la première Stratégie nationale d’adaptation du Canada, un plan d’action coordonné à l’échelle de la société pour s’assurer que les collectivités et les citoyens canadiens sont prêts à faire face aux répercussions des changements climatiques.

Citations

« Le Québec doit relever d’importants défis liés au climat, particulièrement dans le Nord, sur les côtes et dans les villes. En donnant aux Québécois l’accès à des renseignements fiables et fondés sur des preuves, notre gouvernement les habilite à prendre des décisions éclairées en vue de se préparer et de répondre aux effets des changements climatiques. La Stratégie nationale d’adaptation du Canada rassemblera des décideurs pour aider à protéger la population et à améliorer la résilience, tout en édifiant un avenir carboneutre, propre et prospère. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre des Ressources naturelles

« Dans toutes les régions du Québec, les changements climatiques constituent un défi pour les collectivités. Des renseignements essentiels fondés sur des preuves, comme ceux contenus dans ce rapport, peuvent aider ces dernières à se préparer. Nous travaillons avec des partenaires à l’élaboration de la première Stratégie nationale d’adaptation du Canada. La Stratégie favorisera une action à l’échelle de la société pour lutter contre les répercussions des changements climatiques sur les collectivités, les milieux naturels et l’économie, et pour mieux s’y préparer. L’adaptation aux nombreux effets de notre climat changeant s’apparente à une guerre menée sur deux fronts. Nous pouvons et nous devons prendre à la fois des mesures d’atténuation et des mesures d’adaptation – à la fois prendre l’offensive et se défendre – pour que l’effort soit complet. »

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Ce nouvel état des connaissances est d’autant plus important qu’il fournit à la société québécoise le portrait le plus récent et le plus complet de tous les problèmes et enjeux en cours et à venir liés aux changements climatiques au Québec. Les décideurs et les praticiens auront par conséquent une base solide à partir de laquelle élaborer et mettre en œuvre des solutions d’adaptation pour apprendre à vivre dans la nouvelle réalité climatique, déjà présente dans toutes les régions de la province. »

Alain Bourque
Directeur général, Ouranos

Liens connexes

Personnes-ressources

Ressources naturelles Canada
Relations avec les médias
343-292-6100
NRCan.media.RNCan@canada.ca

Keean Nembhard

Attaché de presse

Cabinet du ministre des Ressources naturelles

613-323-7892

keean.nembhard@NRCan-RNCan.gc.ca

Environnement et Changement climatique Canada

Relations avec les médias
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca


Kaitlin Power

Attachée de presse

Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique

819-230-1557

Kaitlin.Power@ec.gc.ca


Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (http://twitter.com/rncan)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :