Stratégie nationale d’adaptation du Canada

La parole est à vous

Visitez parlonsadaptation.ca, le site Web interactif de consultation pour la Stratégie nationale d’adaptation (en ligne jusqu’au 15 juillet).

Nous voulons connaître vos expériences relatives aux impacts des effets des changements climatiques et les actions que vous souhaitez prioriser. Vos commentaires contribueront à renforcer la Stratégie nationale d'adaptation et à faire en sorte que les cibles, les objectifs et les actions contenus dans la Stratégie reflètent les priorités des personnes vivant au Canada. En savoir plus.

Le climat canadien se réchauffe rapidement, deux fois plus vite que la moyenne mondiale et trois fois plus vite dans le Nord. Les Canadiens subissent déjà les effets dévastateurs des changements climatiques : les conditions météorologiques extrêmes, les inondations, les incendies de forêt et l’érosion côtière.

Les données scientifiques sont claires. En faire trop peu nous coûtera très cher. Il faut redoubler d’effort pour s’adapter et se préparer aux effets des changements climatiques, même si l’on prend déjà des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

À l’heure actuelle, le gouvernement du Canada est passé à l’action. En décembre 2020, il s’est engagé à élaborer la première Stratégie nationale d’adaptation du Canada. Cet engagement a été réaffirmé lors de la COP26 à Glasgow. La Stratégie précisera de quelle façon l’économie et la société canadiennes peuvent renforcer leur résilience et mieux se préparer aux effets des changements climatiques. Elle modifiera également notre manière d’améliorer les résultats en matière de santé, de construire et de maintenir les infrastructures, de gérer l’environnement, de soutenir une économie forte et de réduire les risques de catastrophes liées au climat.

La première Stratégie nationale d’adaptation du Canada est une occasion de réunir tous les ordres du gouvernement grâce à des priorités communes, des mesures cohérentes, et une approche touchant l’ensemble de la société. Elle comprendra également un système national de surveillance et d’évaluation permettant de mesurer les progrès réalisés et d’obtenir des résultats pour assurer une collaboration accrue menant à un avenir plus sûr et résilient.

Élaboration de la Stratégie nationale d’adaptation

Description longue

Chronologie des étapes importantes de l’élaboration de la Stratégie :

Étapes avant avril 2022 :

  • Forum d’élaboration de la Stratégie
  • Mobilisation ciblée
  • Tables consultatives d’experts
  • Mobilisation des partenaires et des intervenants

À venir au printemps et à l’été en 2022 :

  • Mobilisation du public

À venir à la fin de l’été et à l’automne en 2022 :

  • Élaboration finale de la Stratégie

À venir à la fin de l’année 2022 :

  • Publication de la Stratégie nationale d’adaptation du Canada

L’élaboration de la Stratégie nationale d’adaptation du Canada comporte deux phases :

Au cours de la phase I, cinq tables consultatives ont été tenues où des experts ont travaillé ensemble sur les points suivants :

  1. Santé et bien‑être
  2. Infrastructures résilientes naturelles et bâties
  3. Environnement naturel florissant
  4. Économie forte et résiliente
  5. Résilience et sécurité en cas de catastrophe

Chaque table consultative est coprésidée par un ministère fédéral et un partenaire ou intervenant externe. Celles-ci incluent des membres divers représentant les peuples autochtones, les jeunes, les associations professionnelles, le secteur privé, les organisations environnementales, le milieu universitaire, les experts en adaptation, etc. Les tables ont proposé des buts transformationnels et des objectifs concrets pour chacun des domaines thématiques.

Mandat

Mandat

Préambule

Dans le cadre de son plan climatique renforcé Un environnement sain et une économie saine, le gouvernement du Canada s’est engagé en décembre 2020 à élaborer sa première Stratégie nationale d’adaptation, en collaboration avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, les peuples autochtones, ainsi que divers autres partenaires et intervenants clés, notamment les jeunes.

La Stratégie établira une vision commune de la résilience climatique au Canada, déterminera les grandes priorités d’une collaboration accrue et établira un cadre servant à mesurer les progrès à l’échelle nationale.

Pour orienter l’élaboration de la Stratégie nationale d’adaptation du Canada, le gouvernement du Canada lance cinq (5) tables consultatives sur la Stratégie nationale d’adaptation (les « tables consultatives ») :

  1. la santé et le bien-être;
  2. les infrastructures naturelles et bâties résilientes;
  3. un environnement naturel florissant;
  4. une économie forte et résiliente; et
  5. la résilience et la sécurité en cas de catastrophe.

Les tables consultatives mettront d’abord l’accent sur la mobilisation des partenaires et des intervenants pour déterminer des buts et des objectifs nationaux ambitieux pour chaque domaine thématique, orienter le cadre de la Stratégie nationale d’adaptation et donner des conseils sur les personnes qui devraient participer à une mobilisation plus vaste pour les prochaines étapes.

Mandat

Phase I

Les tables consultatives sur la Stratégie nationale d’adaptation seront l’occasion :

  • de proposer des objectifs nationaux ambitieux pour chaque domaine thématique appuyé par des objectifs à moyen terme;
  • d’obtenir le point de vue des partenaires et des intervenants sur les buts et les objectifs ambitieux;
  • de donner des conseils pour améliorer la portée de la participation élargie et publique à la Stratégie nationale d’adaptation.

Dans le cadre de l’élaboration de conseils sur les buts et les objectifs, les tables consultatives permettront d’examiner les obstacles aux mesures d’adaptation et de déterminer les priorités transversales qui appuient les progrès dans de multiples domaines de la Stratégie.

Après l’achèvement des travaux de la phase I, le présent mandat sera revu afin de décrire une deuxième phase des travaux à compter de 2022 et sera axé sur l’élaboration du cadre de la Stratégie nationale d’adaptation.

Production de rapports

Les tables consultatives présenteront au Comité des directeurs généraux sur l’adaptation et la résilience des recommandations préliminaires concernant d’éventuels buts et objectifs nationaux liés à leurs tables respectives.

Les coprésidents de chacune des tables consultatives formeront un Comité de coordination des tables consultatives nationales sur la stratégie d’adaptation (le Comité de coordination) pour discuter de la détermination des nouveaux enjeux, des thèmes transversaux et des défis/obstacles à la réalisation de leur mandat. Le Comité de coordination se réunira toutes les deux semaines ou plus souvent, au besoin, et fera rapport au Comité des directeurs généraux sur l’adaptation et la résilience.

Durée

La durée et le contenu du mandat peuvent être modifiés d’un commun accord entre le gouvernement du Canada et les tables consultatives, représentées par leurs coprésidents.

Participants

La composition des tables consultatives sera fondée sur la portée de la demande de renseignements pour chaque table. Les points à considérer en ce qui concerne le recrutement des membres tiendront compte de la relation importante du Canada avec les peuples autochtones du Canada et de la diversité de la société canadienne, notamment en veillant à ce que la représentation autochtone soit incluse dans les tables et en tenant compte de facteurs comme l’âge et le sexe, la représentation régionale et nationale, la diversité et l’inclusion de populations distinctes, et l’expertise.

Chaque table consultative sera composée de :

  • deux coprésidents, dont un d’un ministère fédéral; et
  • de membres ayant des compétences liées au thème de la Table.

Observateurs et experts

Les tables consultatives peuvent mobiliser des personnes et des organisations ayant des compétences en adaptation aux changements climatiques ou dans des domaines connexes, au Canada ou à l’étranger, pour participer à des réunions de groupe ou de sous-groupes de façon ponctuelle.

Secrétariat

Le coprésident d’un ministère fédéral fournira le soutien du Secrétariat, y compris le soutien logistique, administratif et analytique (p. ex. documents d’information, résumés et communiqués) aux tables consultatives dans l’exécution du mandat. ECCC fournira un soutien et des renseignements supplémentaires au besoin et assurera la liaison avec d’autres ministères et intervenants relativement aux travaux de la Table consultative.

Dépenses

Les représentants nommés aux tables consultatives peuvent recevoir des honoraires ou engager des dépenses raisonnables dans le cadre des activités des tables, sous réserve des directives applicables du Conseil du Trésor ou des politiques ministérielles.

Santé et bien être

Santé et bien être

Co-présidentes

Greg Carreau
Directeur général (DG), Direction de la sécurité des milieux, Santé Canada

Représentant fédéral au sein du groupe de travail du directeur général sur la stratégie nationale d'adaptation au nom des partenaires fédéraux de la santé. Responsable de la direction générale fédérale pour le climat et la santé. Greg est directeur du Bureau de la qualité de l’eau et de l’air. Greg a également joué un rôle de premier plan dans l’avancement du renouvellement du Plan de gestion des produits chimiques de 2021 ainsi que des modifications à la Loi canadienne sur la protection de l’environnement.

Sherilee Harper
Professeure agrégée à l'École de santé publique de l'Université de l'Alberta et titulaire d'une chaire de recherche du Canada sur les changements climatiques et la santé

Les recherches du Dr Harper étudient les associations entre la météo, l'environnement et la santé publique dans le contexte du changement climatique. Le Dr Harper collabore avec divers partenaires pour prioriser les actions, la planification, les interventions et la recherche en matière de santé liées au climat. Le Dr Harper est l'un des principaux auteurs du rapport spécial du GIEC sur l'océan et la cryosphère dans un climat en évolution (SROCC) ; Auteur principal du sixième rapport d'évaluation du GIEC (AR6-WG2) ; a siégé au groupe de travail sur le genre pour le GIEC ; et est un auteur principal de la prochaine évaluation de Santé Canada sur les changements climatiques et la santé.

Membres

Angie Woo, Risque climatique et résilience, Gestionnaire, Gestion des installations et Durabilité environnementale, Fraser Health
Anjali Helferty, Directrice exécutive, Association canadienne des médecins pour l’environnement
Ashlee Cunsolo, Doyenne fondatrice, École des études arctiques et subarctiques, Université Memorial
Claudel Petrin Desrosiers, Médecin de famille et enseignant clinicien, Université de Montréal, Faculté de médecine
Craig Stephen, Professeur clinicien, Université de Colombie Britannique
Deborah McGregor, Professeure agrégée / Chaire de recherche du Canada sur la justice environnementale autochtone, Université York
Denise Baikie, Conseillère en matière de politiques, Inuit Tapiriit Kanatami
Eduardo Vides, Conseiller principal en politiques sur la santé, Ralliement national des Métis
Fiona Miller, Professeure / directrice, Université de Toronto
Ian Culbert, Directeur exécutif, Association canadienne de santé publique
Jacqueline Badcock, Conseillère principale en programmes, Santé publique Nouveau-Brunswick, Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Judith Eigenbrod, Conseillère principale en politiques, Affaires sociales, Assemblée des Premières Nations
Linda Varangu, Conseillère principale en politiques, Coalition canadienne pour un système de santé écologique
Louise Aubin, Directrice de la protection de la santé, Municipalité régionale de Peel – Santé publique
Myrle Ballard, Professeure agrégée / chercheure autochtone, Département de chimie, Faculté des sciences, Université du Manitoba
Patrick Leighton, Professeur d’épidémiologie et de santé publique à la Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal
Pemma Muzumdar, Spécialiste de l’application des connaissances, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé
Peter Berry, Analyste principal des politiques/conseiller scientifique, Santé Canada
Sarah Henderson, Directrice scientifique, Des services de santé environnementale au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique
Sean Kidd, Professeur agrégé, Département de psychiatrie, Université de Toronto

Conseils préliminaires

Conseils préliminaires de la table consultative – Santé et bien être (PDF)

Infrastructures résilientes naturelles et bâties

Infrastructures résilientes naturelles et bâties

Co-présidentes

Tim Angus
Directeur general, Politiques stratégiques et sectorielles, Infrastructure Canada

Caroline Larrivée
Directrice de la programmation scientifique, Ouranos

Caroline Larrivée détient un diplôme d’urbanisme de l’Université de Montréal. Elle a œuvré comme aménagiste dans le secteur privé, pour des institutions académiques et pour l’Administration régionale Kativik. À ce titre, elle a collaboré à des projets de recherche sur les impacts des changements climatiques pour les communautés nordiques. Chez Ouranos depuis 2006, d’abord comme spécialiste en impacts et adaptation puis comme coordonnatrice de programmes de recherche sur les milieux nordiques et les milieux urbains. Depuis 2019, Mme Larrivée occupe désormais le rôle de directrice de la programmation scientifique.

Membres

Andres Filella, Gestionnaire, Leadership climatique - Metis Nation of Alberta
Anton Pojasok, Vice-Président, Gestion environnementale - Infrastructure Ontario
Chad Park, Vice-Président, Développement durable et Responsabilité sociale – Groupe Co‑operators
Christine Arthurs, Directirce Générale, Services aux Personnes, à l’Innovation et à la Collaboration et Agente de Résilience de la ville – Ville de Calgary"
Dan Sandink, Directeur, Recherche - Institut de prévention des sinistres catastrophiques
Daisy Foster, Directrice générale, Réseau atlantique en matière de gestion de l'infrastructure
Elise Paré, Lead nationale pour la pratique, Risque climatique et résilience - WSP au Canada
Elmer Lickers, Conseiller senior Operations & Entretien, Ontario First Nations Technical Services Corporation
Grant Fahlgren, Président, Comité consultatif de réconciliation - Association des architected paysagistes du Canada
Hiran Sandanayake, Président, Comité sur les changements climatiques - Association canadienne des eaux potables et usées
Irving Leblanc, Directeur, Infrastructure - Assemblée des Premières Nations
Jay Wilson, Directeur, Production et de la gérance - Association canadienne de l'électricité
Joanna Eyquem, Directrice générale, Infrastructures résilientes au climat - Centre Intact d'adaptation au climat, Université de Waterloo
Maxime Ladouceur, Directeur général, Kautaq Construction (Makivik)
Mike Puddister, Directeur du Conseil - Initiative des actifs naturels municipaux
Paige Olmstead, Associée de recherche senior - Institut pour l'IntelliProspérité
Ryan Ness, Directeur, Recherche en matière d'adaptation - Institut canadien pour des choix climatiques
Sara Jane O’Neill, Conseillère de politiques, Politiques et affaires publiques, Fédération canadienne des municipalités
Serge Dupuis, Professeur adjoint, Génie Civil - Université de Moncton

Conseils préliminaires

Conseils préliminaires de la table consultative – Infrastructures résilientes naturelles et bâties (PDF)

Environnement naturel florissant

Environnement naturel florissant

Co-présidentes

Jeff MacDonald
Directeur general, Environnement et Changement climatique Canada

Depuis mars 2021, Jeff MacDonald est le directeur général de l'Adaptation aux changements climatiques à Environnement et Changement climatique Canada. Sa direction comprend la politique d'adaptation aux changements climatiques et le Centre canadien des services climatiques.

De 2014 à 2021, Jeff a été directeur général, Planification et conservation  marines, à Pêches et Océans Canada. Il était chargé d'établir et de superviser la gestion intégrée des activités liées aux océans au Canada, notamment la planification spatiale marine, la qualité du milieu marin et les aires marines protégées.

Jeff a occupé plusieurs postes de direction au cours des 20 dernières années dans quatre ministères et organismes fédéraux. C'est un négociateur chevronné qui possède une expérience internationale, intergouvernementale et autochtone. Parmi ses réalisations notables, citons l'organisation réussie de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (CoP11) : Montréal 2005, la renégociation de la Convention sur la coopération dans les pêches de l'Atlantique Nord-Ouest, les modifications à la Loi sur les pêches et à la Loi sur les océans et la négociation d'accords de réconciliation sur la gestion et la protection des océans avec les Premières nations de la côte de la Colombie-Britannique et l'Association inuite Qikiqtani. Plus récemment, il a mené à bien l'atteinte de l'objectif de conservation marine du Canada, qui consiste à protéger 10 % des océans du pays d'ici 2020.

Jeff est titulaire d'une maîtrise en sciences (planification et développement rural) de l'Université de Guelph et d'un baccalauréat ès arts (sciences politiques) de l'Université St. Francis Xavier. Il vit à Chelsea, au Québec.

Graeme Reed
Conseiller principal, Assemblée des Premières Nations

D’ascendance anishinaabe et européenne, Graeme Reed est doctorant à l’Université de Guelph, où il étudie la convergence entre la gouvernance autochtone, la gouvernance environnementale et la crise climatique. Il est très engagé dans le mouvement autochtone national et international pour le climat et travaille comme conseiller principal en politiques à l’Assemblée des Premières Nations (APN), où il milite pour l’inclusion des Premières Nations dans les discussions fédérales, provinciales et territoriales sur les politiques en matière d’énergie et de lutte contre les changements climatiques. Il a donné des présentations auprès du Conseil canadien des ministres de l’Environnement (CCME), a participé à la réunion de négociations des premiers ministres sur le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques et a représenté à plusieurs reprises l’APN à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Il est membre du conseil d’administration du Réseau action climat Canada (CAN-Rac Canada) et du Groupe consultatif canadien pour l’environnement (GCCE), créé en vertu de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne.

Membres

Ana F. González Guerrero, Cofondatrice, Youth Climate Lab
Anne Hammill, Directrice principale, Institut international du développement durable
Brian Horton, Gestionnaire, Université du Yukon
Brian Tucker, Directeur des droits, de la recherche et de la politique, Métis Nation of Ontario
Chúk Odenigbo, Directeur fondateur et Responsable supérieur d’allocution de services à l'ancêtre, Future Ancestors Services
Colleen Mercer Clarke, Le Comité sur l’adaptation climatique, Association des architectes paysagistes du Canada
Danika Van Proosdij, Professeure, TransCoastal Adaptations, Centre for Nature Based Solutions
Deborah Carlson, Avocate, West Coast Environmental Law
Ian Mauro, Directeur exécutif, Prairie Climate Centre, Université du Winnipeg
Jennifer Parrott, Directrice, Société régionale inuvialuit
Lara Ellis, V. P. principale, ALUS
Michael Polanyi, Gestionnaire de politique et campagne, Nature Canada
Naolo Charles, Fondateur, Black Environmental Initiative
Sidney Ribaux, Directeur, Ville de Montréal
Tyson Atleo, Gestionnaire de programme, Nature United
Valérie Courtois, Directrice, Gardiens autochtones

Conseils préliminaires

Conseils préliminaires de la table consultative – Environnement naturel florissant (PDF)

Économie forte et résiliente

Économie forte et résiliente

Co-présidents

Rory Gilsenan
Directeur général, Direction des risques, de l'adaptation et des opérations, Ressources naturelles Canada

Rory travaille à Ressources naturelles Canada (RNCan) depuis 2006. Il est actuellement directeur général de la Direction des risques, de l'adaptation et des opérations du Secteur des terres et des minéraux, qui mène des recherches scientifiques pour mieux comprendre et protéger les Canadiens contre les dangers naturels comme les tremblements de terre, la météo spatiale et les radiations; qui aide le Canada à devenir plus résilient aux changements climatiques; qui recueille et produit des statistiques sur les minéraux et les mines; et qui assure la logistique des activités scientifiques dans l'Arctique canadien. Rory est également le directeur général de RNCan pour les questions liées au Nord et à l'adaptation au changement climatique, y compris l'élaboration de la Stratégie nationale d'adaptation.

Auparavant, il était directeur général de la Direction de l'intégration des politiques scientifiques du Service canadien des forêts (SCF), où ses responsabilités consistaient notamment à assurer l'harmonisation du portefeuille de S-T du SCF avec les priorités du gouvernement du Canada et du ministère, à communiquer l'impact du travail de RNCan aux partenaires et aux intervenants, à créer un environnement propice à l'excellence en sciences et à faire progresser l'intégration des sciences et des politiques.

Avant de se joindre à la fonction publique fédérale, Rory a acquis pendant plus de 10 ans une vaste expérience internationale dans le domaine du développement économique en Afrique et au Moyen-Orient. Il est titulaire d'une maîtrise en économie des ressources de l'UBC.

Sarah Burch
Professeure associée, Université de Waterloo, titulaire d'une chaire de recherche du Canada; et directrice exécutive du Centre interdisciplinaire sur le changement climatique (IC3)

Sarah Burch est titulaire d'une chaire de recherche du Canada sur la gouvernance de la durabilité et l’innovation et professeure associée au département de géographie et de gestion de l'environnement de l'Université de Waterloo, au Canada. Elle est spécialiste des réponses transformatrices au changement climatique à l'échelle communautaire, des stratégies novatrices permettant de progresser en matière de durabilité et des contributions uniques que les petites entreprises peuvent apporter à la résolution de ce défi complexe. Elle dirige le projet de recherche TRANSFORM, basé sur un partenariat international : Accelerating sustainability entrepreneurship experiments in local spaces, et est la directrice du laboratoire SPROUT (Sustainability Policy Research on Urban Transformations).

Mme Burch est titulaire d'un doctorat de l'université de Colombie-Britannique et a obtenu une bourse postdoctorale à l'université d'Oxford. Elle est actuellement l'un des auteurs principaux du sixième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (lauréat du prix Nobel de la paix en 2007). Elle a été élue au Collège des nouveaux chercheurs de la Société royale du Canada en 2017 et a été nommée parmi les 40 Canadiens de moins de 40 ansTM en 2018. Ses recherches portent sur la question du changement transformateur en réponse aux défis du changement climatique et de la durabilité. Elle explore les racines de la vulnérabilité en examinant l'inertie intégrée dans nos modes de gouvernance, de planification urbaine et de processus participatifs.

Membres

Andy Chisholm, Directeur d’entreprise, RBC / Groupe d’experts sur la finance durable
Bea Bruske, Présidente, Congrès du travail du Canada
Beth Potter, Présidente directrice générale, Association de l’industrie touristique du Canada
Bridget Carle, Vice-présidente, Swiss Re
Charles Dumaresq, Vice-président, Association minière du Canada (AMC)
Christian Buhagiar, Président directeur général, Chaîne d’approvisionnement Canada
Debbie Murray, Directrice des politiques et des affaires réglementaires, Association des administrations portuaires canadiennes
Frank Annau, Directeur en politiques environnementales et scientifiques, Fédération canadienne de l’agriculture
Jay Wilson, Directeur de la production et de la gérance, Association canadienne de l’électricité (ACE)
Karen Hunter, Coordonnatrice principale des politiques, Secteur de l’économie, Assemblée des Premières Nations
Kate Lindsay, Vice présidente principale, Association des produits forestiers du Canada (APFC)
Kathy Abusow, Présidente directrice générale, Sustainable Forestry Initiative (SFI) et Apprendre par les arbres Canada (PLT Canada)
Marc Brazeau, Président directeur général, Association des chemins de fer du Canada
Roy Erasmus Jr., Président directeur général, Gwich'in Development Corporation, Conseil tribal des Gwich’in
Sara Justine Wilson, Conseiller principal, la résilience climatique et le finance durable, Bureau d’assurance du Canada
Sarah Keyes, Présidente directrice générale, ESG Global Advisors Inc.
Sasha Sud, Directrice, Smart Cities, MaRS Centre
Susanna Fuller, Vice-présidente, Exploitation et projets, Oceans North
Tabatha Bull, Présidente directrice générale, Conseil canadien pour l’entreprise autochtone (CCEA)
Tristan Zachow, Président directeur général, SaskMétis Economic Development Corporation / Ralliement national des Métis

Conseils préliminaires

Conseils préliminaires de la table consultative – Économie forte et résiliente (PDF)

Résilience et sécurité en cas de catastrophe

Résilience et sécurité en cas de catastrophe

Co-présidentes

Stéphanie Durand
Directrice générale, Politiques en gestion des urgences et sensibilisation, Sécurité publique Canada

En tant que directrice générale des politiques en gestion des urgences et sensibilisation à Sécurité publique Canada, Stéphanie est responsable de mener l’élaboration des politiques et des programmes nationaux de gestion des urgences pour le gouvernement du Canada en lien avec la réduction des risques, la préparation et l’intervention en cas d’urgence ainsi que la modernisation des mécanismes de reprise après un sinistre. Stéphanie travaille en étroite collaboration avec tous les niveaux de gouvernement et de nombreux intervenants, notamment le secteur privé, le milieu universitaire, les organismes non gouvernementaux et les partenaires internationaux, pour accroître la résilience aux catastrophes au Canada.

Parmi ses domaines d’intérêt, on trouve l’avancement d’initiatives pour toute la société afin de mieux prévoir, se préparer, répondre et se rétablir de catastrophes liées à des conditions météorologiques extrêmes et des urgences nationales. Son travail comprend notamment la progression de la Stratégie nationale de gestion des urgences pour le Canada et son plan d’action connexe, l’élaboration d’un profil de risque national, notamment un plan de prévention des inondations pour le Canada, et le renforcement des capacités d’intervention d’urgence à travers le pays. 

Auparavant, Stéphanie a occupé le poste de directrice générale des Communications à Sécurité publique Canada. Elle a dirigé les fonctions de communications pour le ministère et a mené les efforts de communication de crise à l’échelle du gouvernement au nom du gouvernement du Canada. Elle a supervisé l’intervention coordonnée des affaires publiques en lien avec les questions de sécurité et de sûreté publique des Jeux olympiques de Vancouver de 2010. Stéphanie a également occupé divers postes de niveau supérieur dans le domaine des communications au Secrétariat du Conseil du Trésor, notamment pour les communications ministérielles, les affaires parlementaires et les services ministériels, ainsi que les communications stratégiques.

Avant de joindre les rangs de la fonction publique du Canada, Stéphanie a travaillé deux ans à Singapour dans le domaine du marketing international, des relations publiques et de la planification d’événements. Stéphanie est titulaire d’un baccalauréat de sciences sociales en sciences politiques et gestion publique de l’Université d’Ottawa et d’une maîtrise en administration publique (MPA) de l’Université Queen’s.

Craig Stewart
Vice-président, affaires fédérales, Bureau d’assurance du Canada (BAC)

Craig Stewart dirige les travaux nationaux sur la résilience aux catastrophes et aux changements climatiques au Bureau d’assurance du Canada (BAC), l’association commerciale représentant l’industrie des assurances de dommages au Canada. Les membres du Bureau d’assurance du Canada emploient plus de 131 100 Canadiens et ont versé 13,8 milliards de dollars en réclamations liées aux biens personnels et commerciaux en 2020, en partie en raison du temps violent et des feux incontrôlés.

Craig siège actuellement au conseil consultatif de l’Institute for Sustainable Finance de la Smith School of Business de l’Université Queen’s, au Conseil d’administration de GreenPAC Canada, au conseil consultatif du Schiff Curator for Climate Change du Musée royal de l’Ontario et au Conseil d’administration de l’Orchestre symphonique d’Ottawa.

Avant de se joindre au BAC, Craig a dirigé le bureau d’Ottawa et le Programme de l’Arctique du Fonds mondial pour la nature Canada (WWF-Canada), travaillé comme agent de liaison dans les domaines des pandémies, du développement du commerce et des dons de produits à des fins humanitaires chez GlaxoSmithKline (Canada) ltée, dirigé un programme fédéral, provincial et territorial de 60 millions de dollars visant à rehausser l’industrie géospatiale canadienne à Ressources naturelles Canada et fondé l’Institut Miistakis à l’Université de Calgary.

Craig est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’Université de Calgary et d’un baccalauréat ès arts en sciences politiques de l’Université de Toronto. Il est l’auteur de deux atlas sur les montagnes Rocheuses de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et du Montana.

Membres

Barry Christoff, Directeur principal, Assemblée des Premières Nations
David Diabo, Conseiller spécial, Services d’urgence, Assemblée des Premières Nations
Marcel Arcand, Analyste principal des politiques, Assemblée des Premières Nations
John « Jack » Lindsay, Professeur agrégé et directeur du département d’études appliquées sur les catastrophes et les situations d’urgence, Université de Brandon
Tina Saryeddine, Directrice générale de l’Association canadienne des chefs de pompiers et professeure auxiliaire à l’Université d’Ottawa
Courtney Howard, Médecin urgentiste et professeur agrégé de clinique à la Cumming School of Medicine de l’Université de Calgary, Association canadienne des médecins pour l’environnement
Sarah Sargent, Vice-présidente de la programmation des opérations canadiennes, Croix-Rouge canadienne
Simon Dalby, Agrégé supérieur au Center for International Governance Innovation et professeur à la Balsillie School of International Affairs à l’Université Wilfrid Laurier, Groupe de travail sur le climat et la sécurité du Center pour International Governance Innovation (CIGI)
Randy Mellow, Chef des paramédics, Chefs paramédics du Canada et directeur général adjoint au comté de Peterborough 
Eva Cohen, Fondatrice et directrice, Civil Protection Youth Canada
Robert Russell, Directeur des politiques, Congrès des peuples autochtones
Susan Ancel, Directrice, One Water Planning chez EPCOR Water Services Inc.     
Sara Jane O’Neill, Conseillère en politique, Fédération canadienne des municipalités (FCM)
Paul Kovacs, Fondateur et directeur général de l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques et professeur auxiliaire de recherche à l Université Western, Institut de prévention des sinistres catastrophiques
Darren Godfrey, Vice-président exécutif, Intact Corporation financière
Alain Lessard, Consultant, Intact Corporation financière
Scott Roberts, Vice-président de l’Association internationale des gestionnaires d’urgence et Directeur associé, gestion des urgences, et développement du leadership chez Sandhurst Consulting          
Jacqueline Kidd, Responsable des dossiers maritimes, Inuit Tapiriit Kanatami (ITK)
Erin Myers, Conseillère principale sur l’environnement et les changements climatiques, Ralliement national des Métis
Josh Bowen, Instructeur du programme de diplôme en gestion des catastrophes et des urgences, Northern Alberta Institute of Technology
P. Whitney Lackenbauer, Chef de réseau, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’étude du Nord canadien et professeur à la School for the Study of Canada de l’Université Trent, North American and Arctic Defence and Security Network (NAADSN)
Jason Thistlethwaite, Professeur associé à l’École d’environnement, d’entreprise et de développement de l’Université de Waterloo, Partners for Action
Laurie Pearce, Professeure associée du programme de gestion des catastrophes et des urgences à l’Université Royal Roads et associée de recherche au Justice Institute of British Columbia
Perron Goodyear, Directeur territorial des services d’urgence, Armée du Salut
Guy Lapointe, Vice-président, Association canadienne des volontaires en recherche et sauvetage
Shawn McLaren, Responsable de l’apprentissage, Ambulance Saint-Jean
James Patterson, Spécialiste national de la formation, Ambulance Saint-Jean
Amy Graham, Souscriptrice principale de marché, P&C Markets, Swiss Reinsurance Company
Michel C. Doré, Professeur associé à l’Université du Québec à Montréal et coordonnateur national de la gestion des urgences à l’Ambulance Saint-Jean
Blair Feltmate, Professeur associé à l’Université de Waterloo et chef du Centre Intact sur l’adaptation au climat de l’Université de Waterloo
David Etkin, Professeur associé, Gestion des catastrophes et des urgences, Université York
Nirupama Agrawal, Professeure associé, Gestion des catastrophes et des urgences, Université York

Conseils préliminaires

Conseils préliminaires de la table consultative – Résilience et sécurité en cas de catastrophe (PDF)

Rapports

Communiqués de presse

Liens connexes

Coordonnées

Pour obtenir de plus amples renseignements : Adaptation@ec.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :