Budget de 2019 : Les prochaines étapes de la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments national

Communiqué de presse

25 mars 2019 - Amherst (Nouvelle-Écosse) - Santé Canada

Les Canadiens sont fiers du système de soins de santé de leur pays, qui procure des soins en fonction des besoins et non de la capacité financière. Cependant, les médicaments sur ordonnance ne sont pas à la portée de tous. En fait, les coûts des médicaments assumés par les Canadiens sont parmi les plus élevés dans le monde, et la couverture d’assurance-médicaments actuelle est inéquitable.

Aujourd’hui, à Amherst (Nouvelle-Écosse), l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a mis en relief le budget de 2019, intitulé Investir dans la classe moyenne. Ce budget explique en détail comment le gouvernement s’assure que les Canadiens de la classe moyenne tirent parti de la croissance économique au pays. Cette démarche consiste notamment à aider plus de Canadiens à se trouver un logement abordable, à se préparer pour occuper des emplois bien rémunérés, à pouvoir prendre leur retraite en toute confiance et à obtenir des médicaments sur ordonnance lorsqu’ils en ont besoin.

Lors d’une allocution au centre de ressources familiales Maggie’s Place, la ministre Petitpas Taylor a discuté de la façon dont le gouvernement aide les Canadiens à pouvoir obtenir les médicaments d’ordonnance dont ils ont besoin et à se les payer. Dans le budget de 2019, le gouvernement annonce son intention de collaborer avec ses partenaires afin de procéder à la mise en œuvre de trois éléments fondamentaux d’un régime d’assurance-médicaments national, par les moyens suivants :

  • Créer l’Agence canadienne des médicaments, qui serait chargée d’évaluer l’efficacité des nouveaux médicaments sur ordonnance et en négocierait le prix pour le compte des régimes d’assurance-maladie du Canada. En négociant de meilleurs prix, il contribuerait à réduire le coût des médicaments payés par les Canadiens d’un montant pouvant atteindre 3 milliards de dollars par année à long terme.
  • Prendre des mesures en vue de l’élaboration d’un formulaire national, c’est-à-dire une liste exhaustive de médicaments sur ordonnance fondée sur les données probantes. Le gouvernement collaborera avec les provinces, les territoires et les intervenants à l’établissement de cette liste, qui jetterait les bases d’une approche pancanadienne uniforme à l’inscription aux formulaires et à l’accès des patients.
  • Établir une stratégie nationale pour les médicaments onéreux pour le traitement des maladies rares afin d’aider les Canadiens, dont bon nombre sont des enfants, à obtenir un meilleur accès aux traitements efficaces dont ils ont besoin. Le gouvernement collaborera avec les provinces, les territoires et d’autres partenaires pour élaborer un plan visant à ce que les patients atteints d’une maladie rare obtiennent une couverture meilleure et plus uniforme des traitements en vertu des régimes d’assurance-médicaments.

Ces mesures représentent une première étape importante vers l’élargissement de la couverture d’assurance-médicaments et vers la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments. Elles sont fondées sur les résultats des consultations et de rapport provisoire du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments national.

La publication du rapport définitif du Conseil consultatif est prévu pour ce printemps. 

Citations

« La vision que notre gouvernement met de l’avant dans le budget de 2019 est un premier pas important d’un cheminement vers un système qui aide tous les Canadiens à obtenir les médicaments dont ils ont besoin. La nouvelle agence canadienne des médicaments aidera à réduire le coût de ces médicaments pour les Canadiens. Et grâce à l’approche nationale, certains médicaments parmi les plus coûteux deviendront accessibles aux Canadiens atteints d’une maladie rare. J’ai hâte de travailler avec mes homologues des provinces et des territoires pour veiller à ce que les Canadiens n’aient pas à choisir entre nourrir leur famille et acheter des médicaments d’ordonnance dont ils ont besoin, pour leur famille ou pour eux-mêmes. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

Faits en bref

  • Le budget de 2019 propose un financement pouvant atteindre 1 milliard de dollars sur deux ans, à compter de 2022-2023, et 500 millions par année par la suite, afin d’aider les Canadiens atteints d’une maladie rare à accéder aux médicaments dont ils ont besoin. Il versera aussi 35 millions sur quatre ans, à compter de 2019-2020, à Santé Canada en vue de la mise sur pied d’un bureau de transition vers une agence canadienne des médicaments.

  • Chaque année, près d’un million de Canadiens renoncent à de la nourriture ou au chauffage pour se permettre l’achat de médicaments. De 1985 à 2018, les dépenses en médicaments sur ordonnance au Canada ont augmenté pour passer de 2,6 milliards de dollars à 33,7 milliards.

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada a annoncé la création du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments et l’a chargé de mener un dialogue national sur le meilleur moyen d’instaurer un régime d’assurance-médicaments national qui serait abordable pour les Canadiens et les employeurs.

  • Le Conseil a mobilisé des milliers de Canadiens de l’ensemble du pays au moyen de tables rondes avec des intervenants, de séances de mobilisation ciblées et de séances de discussion ouvertes communautaires. Les groupes consultés comprenaient les patients et les aidants naturels, les fournisseurs de soins de santé, des représentants d’organisations autochtones, des représentants des gouvernements, l’industrie, les travailleurs, les employeurs et les universitaires.

  • Le Conseil consultatif a présenté ses recommandations préliminaires au gouvernement du Canada dans son rapport provisoire publié le 6 mars 2019.

Produits connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :