Le Fonds pour les solutions : Stimuler l'innovation et l'expérimentation chez les employés

L'innovation au gouvernement : ce n'est pas que des paroles creuses.

Santé Canada permet l'expérimentation issue des employés au moyen d'une nouvelle initiative appelée le Fonds pour les solutions, qui donne aux employés l'occasion de diriger des projets conçus pour améliorer l'efficacité du Ministère et sa capacité d'offrir des services à la population canadienne.

Dans leurs propositions, les employés mettent en lumière des obstacles dans leur travail et proposent des solutions à mettre à l'essai à petite échelle. Des experts en la matière et des spécialistes techniques examinent les propositions et présentent leurs observations à un comité d'examen, qui recommande au sous-ministre celles qui sont novatrices, qui pourraient fort bien être mises en œuvre à plus grande échelle et qui devraient être financées.

« Nous investissons dans des propositions mûrement réfléchies et prometteuses pour rendre notre organisation plus efficace ou pour améliorer notre prestation de services à la population canadienne », affirme Simon Kennedy, sous-ministre de Santé Canada. Le Fonds pour les solutions est selon lui la première fois à Santé Canada que les employés en première ligne sont invités à présenter des idées d'expérimentation.

« Notre organisation compte beaucoup de personnes très talentueuses, très compétences, très instruites qui travaillent au cœur de l'action à fournir des services à la population canadienne », mentionne le sous-ministre Kennedy. « Elles ont le point de vue nécessaire pour voir les choses qui pourraient mieux fonctionner ou être améliorées. »

Les employés doivent rédiger un plan d'activités complet pour expliquer comment leur idée pourrait fonctionner. Le sous-ministre explique que le processus d'examen est rigoureux et que ce ne sont pas toutes les idées qui sont financées, mais il nous rappelle que la prise calculée de risques est essentielle à l'innovation et à l'expérimentation.

Simon Kennedy, sous-ministre de Santé Canada, voit le Fonds pour les solutions comme un moyen important d'encourager l'innovation issue des employés dans le but d'améliorer les services offerts à la population canadienne.

« Si nous rejetons tous les risques, nous ne ferons pas les choses différemment », note-t-il. « Une expérience qui ne produit pas le résultat attendu n'a pas nécessairement été faite en pure perte. »

Le Fonds pour les solutions de Santé Canada est, en partie, une réponse à la directive du gouvernement en matière d'expérimentation.

Cette directive souligne « la nécessité pour le gouvernement fédéral d'innover et de trouver de nouveaux moyens de régler des problèmes persistants que les approches traditionnelles n'ont pas su régler ».

« L'expérimentation gouvernementale est la voie de l'avenir », affirme Cathy Bennett, gestionnaire du Fonds pour les solutions. « Ce n'est pas une mode passagère, mais un virage mondial. »

Cathy Bennett, qui dirige l'équipe ayant mis sur pied le programme, souligne qu'en mettant à l'essai différentes solutions à un problème, il est possible de recueillir des données pour prendre des décisions plus éclairées.

« En fait, nous prenons ainsi moins de risques parce que nous examinons le résultat que donne une solution avant de l'appliquer à grande échelle », déclare la gestionnaire, avant d'ajouter que cela peut être rentable et que c'est l'une des raisons pour lesquelles il y a eu une transition vers l'expérimentation gouvernementale ces dernières années, « non seulement au Canada, mais dans le monde entier ».

Qu'ils soient scientifiques, responsables des politiques ou spécialistes des communications, tous les employés de Santé Canada peuvent faire une demande de fonds, quel que soit leur rôle ou leur niveau.

Son équipe appuie les employés tout au long du processus du Fonds pour les solutions. Elle fournit des ressources aux demandeurs et les met en contact avec des conseillers pour qu'ils puissent rédiger la meilleure proposition possible.

« En tant que fonctionnaires, nous servons la population », explique Mme Bennett. « Tout ce qui touche votre vie est géré par des fonctionnaires d'une façon ou d'une autre. Nous proposons toutes sortes de solutions, de politiques, de programmes et de façons d'administrer nos services. »

« Le rôle de la fonction publique est de faire de son mieux pour fournir les meilleurs services. C'est ce que nous essayons de faire au moyen du Fonds pour les solutions », ajoute-t-elle.

Cathy Bennett est la gestionnaire du Fonds pour les solutions, une initiative qui encourage l'innovation chez les employés de Santé Canada.

Encadré latéral : Projets financés par le Fonds pour les solutions

Depuis le lancement du Fonds pour les solutions en mai 2018, il y a eu trois périodes d'acceptation de propositions. Selon Cathy Bennett, gestionnaire du Fonds, « les projets sont bien conçus et témoignent d'une pensée critique ».

Les projets choisis jusqu'à maintenant sont les suivants :

  • Cyclops, une application servant au contrôle des étiquettes des produits de santé;
  • un processus d'examen systématique facilité par l'intelligence artificielle pour améliorer l'évaluation des risques pour la santé;
  • Cipher, une expérience concernant l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine;
  • Hummingbird, qui consiste à utiliser la technologie des drones pour les inspections;
  • Détection rapide d'impuretés visibles par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF), une méthode qui facilite le travail des inspecteurs des produits de santé et du cannabis.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :