Livrées

À quoi ressemblent-elles?

Les trois espèces de livrées les plus courantes au Canada sont la livrée d'Amérique, la livrée du nord et la livrée des forêts.

  • La livrée des forêts se nourrit des feuilles des arbres à feuillage caduc (dont les feuilles tombent à l'automne) dans plusieurs régions du Canada. Les infestations durent au moins deux ans et se répètent généralement à des intervalles de dix ans ou plus.
    Le cycle biologique de la livrée des forêts est semblable à celui de la livrée d'Amérique et de la livrée du nord, à une différence près : au lieu de construire des abris en forme de tente, les chenilles de la livrée des forêts fabriquent un tapis de soie sur le tronc ou les branches des arbres pour s'y reposer en groupe lorsqu'elles ne sont pas en quête de nourriture. Les chenilles sont bleu clair et noir, avec sur le dos une série de taches blanches. Les papillons adultes affichent des teintes de brun et de jaune.
  • Les chenilles de la livrée d'Amérique sont velues, d'un noir brunâtre, avec une bande claire le long du dos ainsi que des taches bleues et des lignes jaune-brun sur les côtés. Les papillons adultes sont habituellement brun rougeâtre, parfois teintés de brun et de jaune.
  • Les chenilles de la livrée du nord ont généralement le dos brun rougeâtre avec une rangée de points bleus entrecoupés de points orange. Leur ventre est plus pâle. Les papillons adultes sont d'un brun tirant vers l'orangé, avec des lignes jaunes sur les ailes.
Formats de rechange

Le saviez-vous?

Les chenilles de livrées ont un instinct grégaire, c'est-à-dire qu'elles vivent en communauté. Les chenilles issues d'une même masse d'œufs demeurent ensemble et collaborent à la construction d'un abri de soie dans la fourche d'un arbre, tandis que les chenilles qui viennent de deux masses d'œufs ou plus s'unissent afin de former une grande colonie.

Comment détecter un problème de livrées?

La livrée d'Amérique et la livrée des forêts pondent leurs œufs à la fin de juin ou au début de juillet, tandis que la livrée du nord émerge plus tard au cours de l'été et pond ses œufs en août. Pondus sous forme de masses comptant de 150 à 350 individus, les œufs sont enrobés d'une substance mousseuse qui, en durcissant, devient luisante et semblable à du polystyrène. Cette substance forme une bande brun foncé ou grise qui fait le tour des petites branches des arbres vulnérables.

Au printemps, dès que les feuilles débourrent, de jeunes chenilles émergent des œufs et construisent des abris communautaires en forme de tente. Les tentes de la livrée d'Amérique se situent généralement à la fourche d'une branche, tandis que ceux de la livrée du nord occupent l'extrémité des branches. La taille des tentes augmente à mesure que les larves se développent. Les chenilles parviennent à maturité en quatre à six semaines pour atteindre 2 à 3 cm de longueur (0,8 à 1,2 pouce).

En juin ou en juillet, les chenilles se transforment à l'intérieur de cocons fixés sur un tronc d'arbre ou une clôture, parmi des débris ou dans un endroit protégé, comme le dessous d'une jardinière surélevée. Les papillons adultes émergent une dizaine de jours plus tard et s'accouplent dans les 24 heures qui suivent. Les papillons femelles commencent immédiatement à pondre leurs œufs, qui n'écloront qu'au printemps suivant. Les livrées ne produisent qu'une génération par année.

Les chenilles se nourrissent des feuilles d'arbres à feuillage caduc dans la plupart des régions du sud du Canada :

  • Les chenilles de la livrée d'Amérique se nourrissent principalement des feuilles du cerisier, du pommier et du pommetier.
  • Les chenilles de la livrée du nord préfèrent les feuilles de saule, de peuplier, de pommier, de prunier, de cerisier et de chêne.
  • Les chenilles de la livrée des forêts, quant à elles, semblent préférer les feuilles de tremble et de peuplier au Canada, mais elles infestent également d'autres essences d'arbres comme le hêtre à grandes feuilles, le pommier, le tilleul d'Amérique, le cerisier, le frêne blanc, le bouleau, le sorbier, l'érable à sucre, le chêne rouge, l'orme blanc et le saule.

Le saviez-vous?

En se déplaçant entre leur abri et les sites d'alimentation dans les arbres, les chenilles laissent derrière elles des traînées de soie qu'il est possible d'apercevoir  lorsque les rayons du soleil passent à travers les branches d'un arbre infesté

Quels dommages peuvent-elles causer?

L'introduction de la livrée d'Amérique en Amérique du Nord remonte à 1646. Les infestations surviennent environ tous les dix ans et durent parfois jusqu'à deux ans.

Les infestations de livrées sont périodiques, mais elles ne suivent pas un cycle établi parce que plusieurs facteurs biologiques et environnementaux interviennent. Les chenilles parviennent rarement à tuer l'arbre qu'elles infestent, mais elles peuvent lui infliger des dommages importants et provoquer la chute de presque tout son feuillage.

Lorsque les dommages sont légers et que l'arbre est en santé, une seconde feuillaison peut se produire plus tard dans l'été. Les arbres dont le feuillage est détruit à répétition risquent toutefois d'être affaiblis et plus vulnérables à d'autres facteurs de stress.

Comment se débarrasser des chenilles de livrées?

Au moment de décider si des mesures de lutte s'imposent, il faut se rappeler que les livrées n'ont qu'une génération par année et que chaque femelle ne pond qu'une seule masse d'œufs. Comme les livrées sont indigènes en Amérique du Nord, les insectes parasitoïdes et les prédateurs naturels comme les oiseaux et les rongeurs éliminent une bonne partie de la population de livrées. En cas d'infestation grave, il peut être nécessaire d'intervenir.

Destruction des cocons et des masses d'œufs

En été, il s'agit d'abord de trouver les cocons rigides, jaune ou blanc, fixés sur les troncs d'arbre et sur les clôtures, parmi les débris et dans les endroits protégés. En automne, dénichez les masses d'œufs luisants, brun foncé ou gris, qui encerclent les petites branches des arbres connus pour être vulnérables aux infestations de livrées. Détachez les masses d'œufs et les cocons en grattant légèrement le support sur lequel ils sont fixés, en prenant soin de ne pas abîmer l'écorce, puis mettez-les dans un sac fermé hermétiquement que vous jetterez aux ordures.

Au printemps, dès l'apparition des premières tentes, éliminez les colonies de jeunes chenilles en taillant les branches sur lesquelles sont fixés les abris. Il est préférable d'attendre que les chenilles se rassemblent dans leur abri, tôt le matin ou tard le soir, ou encore, par temps frais et pluvieux. Utilisez un sécateur à long manche pour couper les branches infestées des arbres de plus grande taille.

Lutte biologique

La bactérie Bacillus thuringiensis (B.t.) est un insecticide biologique sélectif, c'est-à-dire qu'il agit sur quelques espèces d'insectes, mais épargne les autres. Après avoir consommé des feuilles traitées avec un insecticide contenant la B.t., les chenilles cessent de s'alimenter et meurent dans les cinq jours qui suivent. Avant de faire un traitement, il faut attendre l'apparition des premiers dommages sur les feuilles, puis veiller à bien pulvériser tout le feuillage. Notez que les jeunes chenilles sont plus sensibles à ce produit.

Les insecticides contenant la B.t. destinés à éliminer les chenilles de différentes espèces de papillons ne sont pas efficaces contre les autres insectes. De plus, les produits fabriqués avec cette bactérie ne sont pas toxiques pour les mammifères, les oiseaux et les poissons.

Produits chimiques

Important!

Si vous utilisez un pesticide pour éliminer les insectes nuisibles, lisez soigneusement l’étiquette afin de vous assurer que vous choisissez le bon produit pour le bon insecte. Suivez attentivement les instructions figurant sur l’étiquette et observez scrupuleusement les mises en garde qui s’y trouvent. Cherchez toujours le numéro de numéro de produit antiparasitaire (PA) figurant sur l’étiquette vous permettant de confirmer que celui-ci a été bien approuvé par Santé Canada. Consultez Utilisation sécuritaire des pesticides pour de plus amples renseignements sur la façon d’utiliser les pesticides en toute sécurité.

  • En cas d'infestation de chenilles, pulvérisez de l'huile pour traitement d'hiver (aussi appelée huile de dormance) à la fin de la saison froide, sur les arbres vulnérables, afin d'étouffer les œufs avant leur éclosion au début du printemps. Les huiles d'hiver sont des huiles épaisses appliquées généralement sur les arbres fruitiers pour éliminer les œufs, les acariens, les cochenilles et autres insectes nuisibles en hibernation. Elles peuvent endommager les plantes si elles ne sont pas utilisées conformément au mode d'emploi. Il est donc important de bien suivre toutes les directives figurant sur l'étiquette.
  • Il existe d'autres pesticides homologués pour la lutte contre les livrées. Si la tente des livrées est à portée de la main, brisez-la avec un bâton et pulvérisez l'insecticide à l'intérieur. Le traitement est plus efficace s'il est effectué le soir, une fois les chenilles rassemblées dans leur abri.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :