Dosimètre pour le corps entier (LSO InLight Nova) - spécifications techniques

Aperçu du dosimètre

dosimètre

Équivalent textuel

Vue du devant d'un seul dosimètre de forme rectangulaire et de couleur bleu royal avec une ouverture en haut et en bas du dosimètre. Une étiquette blanche possède le groupe A12345 et le nom de l'utilisateur PAUL B SMITH. Tout en bas se trouve le numéro de série 483033 avec un code à barres 3D à gauche et un autre à la droite. La date de début 2016/01/01 et de fin 2016/03/31 de la période de port est imprimée dans le coin supérieur droit et surligné en jaune. Le logo de Santé Canada apparait dans le coin inférieur droit et juste en dessous, c'est l'acronyme NDS-SND. La partie supérieure gauche de l'étiquette comporte un personnage qui a une boîte carrée noire placée sur le cœur et tout cela figure dans un encadré rouge.

Les dosimètres InLight Nova permettent de surveiller le rayonnement X, gamma et bêta par la technologie de luminescence stimulée optiquement (LSO). Chaque dosimètre InLight Nova expédié au client est entièrement assemblé dans un étui sur lequel figure le nom de l'utilisateur, les dates de la période de port, le numéro de groupe, l'endroit sur le corps où il doit être porté et le numéro de série du dosimètre.

La LSO est une technologie de dosimétrie passive. Un dosimètre passif contient des éléments sensibles qui absorbent et emmagasinent l'énergie lorsque l'utilisateur est exposé au rayonnement ionisant. Pendant le traitement du dosimètre, l'énergie emmagasinée est libérée sous forme de lumière, qui est mesurée. La dose de rayonnement déclarée est proportionnelle à la quantité de lumière mesurée.

Le dosimètre InLight Nova comprend quatre éléments de LSO, qui sont tous composés d'oxyde d'aluminium cristallin chargé de carbone (Al2O3:C) qui a été réduit en poudre et placé entre deux minces feuilles de plastique. Chaque élément de LSO est placé entre deux filtres faits d'un matériau différent, soit du plastique mince Mylar, du plastique épais, de l'aluminium et du cuivre. Ces filtres offrent des niveaux de filtration différents pour chaque élément, de sorte que les rapports des lectures des éléments peuvent servir à déterminer le type de rayonnement auquel le dosimètre a été exposé.

Lecteur de dosimètre

Les dosimètres InLight Nova sont traités à l'aide des lecteurs automatisés. Au cours de la lecture, un puissant faisceau de lumière à DEL stimule la luminescence de chaque élément de LSO (c'est-à-dire le dégagement de l'énergie emmagasinée sous forme de lumière). Un monochromateur à prisme ou à réseau sert à séparer la lumière libérée de la lumière visant à stimuler l'élément, et un tube photomultiplicateur est utilisé pour enregistrer le signal de luminescence.

Lecteur de dosimètre

Équivalent textuel

Un lecteur de la marque InLight Auto 200. Le lecteur d'élément LSO a deux compartiments inférieurs et un ordinateur portable ouvert qui se trouve sur le compartiment droit. L'écran de l'ordinateur portable affiche un logiciel qui mesure les doses de rayonnement. Le compartiment inférieur de gauche a trois feux de fonctionnement ronds au coin supérieur gauche. Ces feux sont verts, jaunes et rouges. Le compartiment à droite est un peu ouvert et montre une vue partielle d'un magazine de dosimètre et trois casiers de lecteur vides.

Processus d'analyse des doses

Les technologues des Services nationaux de dosimétrie examinent attentivement les signaux enregistrés à partir de chaque dosimètre InLight Nova pour en assurer l'exactitude. Un algorithme de calcul de dose est ensuite appliqué aux signaux. Cet algorithme utilise les rapports provenant des lectures des éléments pour déterminer l'énergie du rayonnement incident; il utilise ensuite ces renseignements pour choisir les facteurs de conversion qui peuvent être appliqués aux lectures afin de déterminer les doses de rayonnement. Ce processus permet d'assurer l'exactitude des lectures des dosimètres sur une très grande plage d'énergies de rayonnement.

Par la suite, les doses sont converties en doses d'exposition en milieu de travail en soustrayant le rayonnement de fond (naturel) du milieu ambiant, qui a été établi à l'aide des dosimètres de contrôle et d'autres sources d'information sur l'intensité du rayonnement de fond dans le milieu de travail du client. Finalement, les doses d'exposition en milieu de travail sont enregistrées dans le Fichier dosimétrique national et un rapport d'exposition est envoyé au client par courrier.

graphique

Équivalent textuel

Ce graphique illustre les données d'analyse des doses du dosimètre InLight Nova qui est de la technologie de luminescence stimulée optiquement (LSO). Cela représente les lectures de données extraites des quatre éléments du dosimètre. L'axe X mesure 20 points de données pour chaque élément et l'axe Y représente le nombre sous forme de comptes bruts. Les différentes couleurs d'élément sont identifiées dans le tableau suivant :

Elem 1 – Police vert
Cet élément est une fenêtre ouverte - aucun filtre est présent.
Elem 2 – Police rouge
Cet élément a un filtre en plastique
Elem 3 – Police jaune
Cet élément a un filtre en aluminium
Elem 4 – Police bleu
Cet élément a un filtre en cuivre

Accréditations

Caractéristiques techniques

Nom du dosimètre
Dosimètre LSO InLIght Nova
Type de dosimètre
Passif
Rayonnement détecté
Rayons X, gamma et bêta
Endroit où le dosimètre est porté
Sur le corps
Doses rapportées
Hp(10), mSv (dose profonde ou dose au corps) Hp(0,07), mSv (dose superficielle ou dose à la peau)
Réponse d'énergie
Photon (rayons X et gamma) : 20 keV à plus de 6 000 keV Bêta (max.) : 687 keV à plus de 2 274 keV
Seuil de déclaration
0,10 mSv
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :