ARCHIVÉE - Le chloramphénicol dans les produits alimentaires

Questions

Réponses

Qu'est-ce qui pose problème?

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a décelé la présence de chloramphénicol dans le miel provenant de Chine. Le chloramphénicol est un antibiotique dont l'utilisation est interdite au Canada et dans de nombreux autres pays chez les animaux producteurs de denrées alimentaires, y compris les abeilles mellifères.

Qu'a fait à ce sujet le gouvernement du Canada?

La Direction des médicaments vétérinaires (DMV) de Santé Canada a immédiatement entrepris une évaluation des risques pour la santé en consultation avec l'ACIA et d'autres spécialistes du Ministère.

L'ACIA a pris des mesures pour consigner le miel provenant de Chine jusqu'à ce qu'il soit analysé et jugé conforme aux normes.

On a amorcé certaines opérations afin de retirer du marché tout le miel provenant de Chine et les mélanges contenant du miel de Chine. Ces mesures touchent le miel aux niveaux des importateurs, des fabricants et des détaillants.

Santé Canada continu de surveiller la situation et de se renseigner activement afin de veiller à ce que l'évaluation des risques pour la santé corresponde aux preuves les plus récentes.

Quelles sont les recommandations pour les consommateurs?

L'ACIA a maintenant des preuves permettant de croire que tout le miel provenant de Chine peut contenir du chloramphénicol, mais à des concentrations uniformément faibles. Santé Canada et l'ACIA avisent donc les consommateurs de ne pas consommer de miel provenant de Chine ou du miel du Canada mélangé avec du miel de Chine.

L'ACIA avait à l'origine informé les consommateurs de ne pas consommer des produits préparés avec du miel provenant de Chine en raison du lien entre le chloramphénicol et l'anémie aplastique. Depuis, et grâce à des renseignements supplémentaires, Santé Canada a révisé son évaluation des risques pour la santé.

Puisque les concentrations du médicament sont très faibles dans les produits alimentaires préparés avec du miel provenant de Chine, les produits de boulangerie par exemple, les consommateurs peuvent continuer de consommer ces produits.

Le chloramphénicol fait-il l'objet d'une interdiction au Canada?

On interdit au Canada et dans certains autres pays l'usage de ce médicament chez les animaux producteurs de denrées alimentaires. Il est toutefois permis de l'administrer à des humains au Canada à titre de traitement de dernier recours, lorsqu'on est en présence d'infections bactériennes graves qui mettent la vie du patient en danger et pour lesquelles aucun autre traitement n'existe.

Quels peuvent être les effets du chloramphénicol?

Ce médicament est lié à des cas aléatoires de (l personne sur 30 000 à 1 personne sur 50 000) d'anémie aplastique, un trouble sanguin grave pour lequel il n'existe aucun traitement et est habituellement mortel. On ne sait pas encore pourquoi certaines personnes développent cette affection et d'autres non. En fait, elle n'est pas proportionnelle à la dose administrée. On se préoccupe également de l'effet cancérogène et de la génotoxicité éventuels du médicament ainsi que des risques de résistance aux antimicrobiens qu'il pose.

Quel dose peut produire de l'anémie aplastique?

La dose qui produit cette affection n'est pas connue.

Quels résultats ont permis d'obtenir les tests menés par l'ACIA?

Les tests maintenant terminés effectués par l'ACIA sur plus de 100 échantillons de miel liquide ont permis de déceler uniformément d'infimes quantités de résidus de chloramphénicol (de 0,3 à 34,0 parties par milliard). De nouveaux renseignements provenant d'autres pays et de nouvelles données d'essais de l'ACIA renforcent la certitude selon laquelle les quantités de résidus dans le miel en question sont uniformément faibles et les risques également faibles.

Que fait l'ACIA pour retrouver les produits à risque?

L'ACIA s'efforce actuellement de retracer le miel importé afin de retirer du marché tout le miel provenant de Chine.

Pourquoi le miel pur ne faisait-il pas partie de la liste de retrait auparavant publiée par l'ACIA?

Aucun miel visé par les alertes de risques pour la santé auparavant publiées n'a été vendu directement aux consommateurs en tant que miel. Tout le miel contaminé a été utilisé en entier pour la production de produits préparés (p. ex., muffins, bagels et biscuits).

Pourquoi l'ACIA publie-t-elle une liste de retrait pour le miel en bouteille et non pour les produits miellés?

À l'origine, l'ACIA avait retiré du marché les produits contenant du miel en raison du lien établi entre le chloramphénicol et l'anémie aplastique, qui entraîne une réaction éventuellement mortelle chez un petit nombre de personnes. Étant donné que la protection de la santé et de la sécurité publique est toujours la considération principale et puisque les renseignements étaient auparavant limités, on avait décidé de retirer du marché tous les produits secondaires dans lesquels l'envoi de miel retracé avait été utilisé. Santé Canada a depuis précisé son avis afin que les gens puissent continuer de consommer des produits pouvant contenir du miel, car les risques sont extrêmement faibles. À la lumière de ces faits nouveaux, l'ACIA a modifié son alerte.

Quelles sont les recommandations dans les autres pays?

Le Royaume-Uni a informé les consommateurs, étant donné les risques extrêmement faibles, qu'ils pouvaient continuer de consommer le miel qu'ils ont déjà achetés, sans tenir compte du pays d'origine. Cette recommandation s'applique également aux autres produits alimentaires qui contiennent du miel, dont les risques sont encore plus faibles.

Les États-Unis terminent actuellement une évaluation des risques pour la santé et examinent d'autres données avant de prendre une décision.

En quoi serait-il dangereux de consommer ce miel?

On ne sait pas ce que devrait être une dose sûre de chloramphénicol chez l'être humain. Qui plus est, la consommation de miel contaminé sur une longue période accroîtrait le risque. Par comparaison, 2 cuillères à thé de miel contaminé contiendraient moins d'un dix-millionième de la dose quotidienne servant à traiter la fièvre typhoïde chez les adultes. Enfin, il arrive quelquefois que l'anémie aplastique ne se manifeste qu'après un certain laps de temps.

Que dois-je faire si jamais j'ai consommé de ce miel?

Commes les risques sont minimes, les consommateurs sont avisés de ne rien faire.

Comment puis-je savoir si j'ai chez moi ce miel visé?

On avise les consommateurs qu'il est possible que du miel vendu au Canada, étiqueté « Canada no 1 », ait été mélangé avec du miel provenant de Chine. Il est essentiel de lire toute l'étiquette pour déterminer si le produit contient du miel provenant de Chine. Par exemple, l'étiquette pourrait porter la mention suivante : « Un mélange de miel du Canada et de la Chine » dans quel cas, il ne faut pas consommer le produit.

Les consommateurs qui ne savent pas si leur miel vient de Chine ou non devraient se renseigner auprès de leurs détaillants, restaurants ou fournisseurs pour savoir si leur miel est touché par le présent avis. Le miel canadien et celui importé d'autres pays que la Chine ne sont pas visés par le présent avis.

Dois-je cesser de consommer du miel et des produits connexes?

Le miel vendu au Canada pouvant être mélangé avec du miel provenant d'autres pays, il est essentiel de vérifier l'étiquette. Les risques sont minimes, mais l'ACIA et Santé Canada recommandent aux consommateurs, comme mesure préventive, de ne pas manger de miel provenant de Chine ou du miel mélangé avec du miel de Chine. Puisque les risques des produits préparés avec du miel, comme les produits de boulangerie, sont extrêmement minimes, les consommateurs peuvent continuer de consommer ces produits.

Devrais-je éviter de prendre un repas dans un restaurant chinois?

Nous faisons en sorte d'aviser les autorités locales du problème, et l'ACIA cherche à retracer les produits en question. Manger dans un restaurant chinois ne devrait donc pas présenter de risques.

Devrais-je cesser d'utiliser d'autres produits comme les produits de beauté et les autres produits de soins personnels susceptibles de contenir du miel?

Puisque les risques associés à l'utilisation des ces produits sont extrêmement faibles, les consommateurs peuvent continuer de les utiliser.

Les médicaments en vente libre comme le sirop pour la toux ou les pastilles sont-ils faits avec du miel sans danger?

Nous n'avons pas pour le moment de preuve que ces produits peuvent présenter un risque pour la santé.

D'autres produits peuvent-ils contenir du chloramphénicol?

L'ACIA surveille continuellement l'entrée de tous les produits importés au Canada. Lorsqu'un produit constitue une violation, l'ACIA demande à Santé Canada de fournir une évaluation des risques pour la santé. Le public est informé de toute préoccupation pour la santé.

Y a-t-il autre chose que je devrais savoir sur le miel?

Il ne faut jamais donner de miel aux enfants de moins de douze mois, en raison des faibles risques de botulisme.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :