Conseils pratiques pour aider les enfants à vivre sans fumée

Demande une copie

Vous constaterez que vos conversations concernant le tabagisme se modifieront au fil de la croissance de votre enfant et qu'elles tiendront compte de la maturité croissante de ce dernier, de ses capacités intellectuelles et des pressions avec lesquelles il doit compter. Les discussions sur le tabagisme prépareront en quelque sorte la voie aux importants débats qui, par la suite, concerneront l'alcool, les drogues et d'autres comportements à risque.

Conseils pratiques pour parler aux enfants de 6 ans et moins

  • Profitez de toutes les possibilités pour lui faire part des effets nocifs associés à l'usage du tabac. Ainsi, lorsqu'il se lave les mains, dites-lui quelque chose comme : « Tu sais, nous faisons plein de choses pour garder notre corps propre et en santé, comme nous laver les mains ou les dents. Mais il y a aussi des choses qui nous font du tort. Fumer la cigarette, par exemple. Ça donne mauvaise haleine et ça rend la respiration difficile. »
  • Si votre enfant s'intéresse à un domaine en particulier comme le ballet ou le hockey, abordez la question de manière concrète, en faisant un lien entre le tabagisme et son domaine d'intérêt. Par exemple : « Les joueurs de hockey ne fument pas parce que cela les empêcherait de bien respirer quand ils jouent. »

Conseils pratiques pour parler aux enfants de 7 à 11 ans

  • Lorsque vous voyez quelqu'un qui fume à la télé ou dans un film, parlez à votre enfant de la façon dont on se sert de la cigarette pour donner à l'acteur ou au comédien l'air rebelle ou sympa. Insistez sur le fait qu'en réalité, ceux qui fument n'y gagnent que des rides et une mauvaise odeur, et que leurs dents jaunissent.
  • Parlez à votre enfant de l'influence exercée par les camarades. Demandez-lui s'il sait ce que vous entendez par là et s'il s'est déjà senti poussé par ses amis à faire quelque chose qu'il n'avait pas envie de faire. En définissant le concept sous-tendant la pression des camarades et en en discutant, vous aiderez votre enfant à se préparer à y faire face.
  • Amenez votre enfant à s'exercer à dire non.

Autres mesures à prendre

  • Cesser de fumer. En agissant maintenant, vous pourriez avoir une incidence positive sur la décision qu'il prendra plus tard quant à l'usage du tabac. Des chercheurs ont constaté que les enfants sont moins susceptibles de fumer s'ils voient leurs parents cesser de fumer.
  • Évitez de fumer en présence de votre enfant. Si vous êtes incapable de cesser de fumer, il est important que vous aidiez votre enfant à comprendre qu'il est extrêmement difficile pour vous de le faire et que vous êtes conscient que fumer nuit à votre santé. Faites tout ce que vous pouvez pour ne pas fumer en présence de votre enfant.
  • Offrez à votre enfant un environnement sans fumée. La meilleure façon de protéger votre famille contre la fumée secondaire à la maison est d'interdire l'usage de tout produit du tabac tel que les cigarettes, les cigares ou les pipes dans votre demeure ou votre auto.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :