Foire aux questions et faits

Dans cette section...

Renseignements généraux

Q : Pourquoi n'interdit-on pas les produits du tabac?

R : Malheureusement, l'utilisation du tabac était largement établie avant que ses conséquences tragiques sur la santé ne soient connues. Le fait que le tabac crée une dépendance est bien documenté, certaines études révélant qu'il peut être plus difficile de cesser de fumer que d'arrêter de prendre de l'héroïne ou de la cocaïne. Aujourd'hui, le tabac est consommé par plus de cinq millions de Canadiens et de Canadiennes, dont un grand nombre ont développé une dépendance au produit. Une interdiction absolue sur les produits du tabac serait donc extrêmement difficile à instaurer et à appliquer.

Q : Les cigares constituent-ils une solution de rechange plus sécuritaire aux cigarettes ?

R : Les cigares, comme les cigarettes, contiennent de la nicotine, une substance qui crée une forte dépendance. La fumée du cigare, comme celle de la cigarette, renferme des substances chimiques toxiques, comme du monoxyde de carbone, du benzène, du formaldéhyde et de l'acide cyanhydrique, qui sont créées lors de la combustion du tabac. Selon le Department of Health and Human Services des États-Unis, la consommation régulière de cigares cause le cancer des poumons, de la cavité buccale, du larynx, de l'oesophage et probablement du pancréas. Par conséquent, lorsqu'un cigare est fumé, on peut s'attendre à ce qu'il provoque un grand nombre des effets nuisibles associés à la consommation de cigarettes.

Q : Pourquoi la fumée de cigarette jaunit-elle les dents et les doigts?

R : C'est la nicotine contenue dans les cigarettes qui jaunit les doigts et les dents. La nicotine est absorbée par la peau et le revêtement muqueux de la bouche et du nez. Elle est également absorbée lorsque vous inhalez de la fumée dans vos poumons.

Q : Combien de composés toxiques la fumée du tabac contient-elle?

R : On retrouve généralement plus de 4 000 substances chimiques dans la fumée du tabac, dont plus de 50 sont reconnues pour causer le cancer. Santé Canada exige des fabricants qu'ils effectuent des essais et rendent des comptes sur 43 substances chimiques se retrouvant dans la fumée, y compris les six indiquées présentement sur les paquets.

La plupart des substances chimiques - y compris le monoxyde de carbone, le benzène, le formaldéhyde et l'acide cyanhydrique - proviennent de la combustion du tabac. D'autres, comme le plomb, les nitrosamines propres au tabac et la nicotine, se retrouvent naturellement dans le tabac et sont simplement libérées au moment de sa combustion.

Q : Pourquoi le tabagisme crée-t-il une dépendance?

R : Le fait de fumer une cigarette provoque une distribution rapide de nicotine dans le cerveau. La nicotine est absorbée à la fois par le revêtement de peau de la bouche et du nez et par l'inhalation de la fumée dans les poumons. La drogue atteint son plus haut niveau dans les 10 secondes suivant l'inhalation. Les effets aigus de la nicotine se dissipent en quelques minutes. Il est donc nécessaire de fumer souvent tout au long de la journée pour maintenir les effets agréables de la drogue et éviter l'état de manque. Un fumeur typique tire 10 bouffées sur une cigarette pendant les 5 minutes au cours desquelles la cigarette est allumée. Ainsi, le cerveau d'une personne qui fume d'un paquet à un paquet et demi (30 cigarettes) par jour, reçoit 300 « doses » de nicotine chaque jour. Ces facteurs contribuent dans une large mesure à la nature hautement toxicomanogène de la nicotine.

Par ailleurs, les fumeurs de cigare et de pipe n'inhalent généralement pas la fumée. La nicotine est donc absorbée plus lentement dans les membranes muqueuses de leur bouche. La nicotine contenue dans le tabac sans fumée est absorbée de la même façon.

Une récente recherche expose en détail de quelle façon la nicotine active une substance chimique importante du cerveau, la dopamine, qui influe sur le désir de consommer des drogues. La recherche a également montré que la nicotine augmente le niveau de dopamine dans les principales parties du cerveau qui réglementent les sentiments de plaisir.

La recherche scientifique commence aussi à montrer qu'il est possible que la nicotine ne soit pas le seul ingrédient psycho-actif du tabac. Au moyen d'une technologie de neuroimagerie avancée, les scientifiques peuvent voir l'effet dramatique de la consommation de cigarettes sur le cerveau. Les scientifiques constatent que les fumeurs présentent une baisse marquée du niveau de monoamine-oxydase (MAO), une enzyme importante qui est responsable de la décomposition de la dopamine. Cette diminution du niveau de MAO entraîne ensuite une élévation du niveau de dopamine. Il se peut donc que les personnes continuent de fumer pour maintenir un niveau élevé de dopamine dans leur organisme.

Q : Comment puis-je commander une publication ou une ressource de Santé Canada ?

R : Pour obtenir un exemplaire gratuit d'une ressource de Santé Canada sur le tabac, veuillez communiquer avec l'Unité des publications au 1 866 225-0709 (numéro sans frais). Veuillez prévoir un minimum de 2 à 3 semaines pour la livraison.

Dans cette section :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :