Page 4 : Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada : document technique – l'ammoniac

Partie I. Vue d'ensemble et application - suite

3.0 Application de la recommandation

Remarque : Des conseils spécifiques concernant l'application de la recommandation doivent être obtenues auprès de l'autorité appropriée en matière d'eau potable dans le secteur de compétence concerné.

L'ammoniac libre qui pénètre dans le réseau de distribution peut être un facteur de nitrification et faire augmenter la concentration en nitrate et en nitrite dans le réseau de distribution. Les effets sur la santé associés à la présence de nitrate et de nitrite dans l'eau potable ainsi que leurs concentrations maximales acceptables (CMA) respectives font l'objet d'une analyse exhaustive dans le document technique accompagnant les recommandations pour le nitrate et le nitrite dans l'eau potable. De bonnes pratiques d'exploitation permettront de prévenir la nitrification. Ces pratiques consistent notamment à limiter à 0,1 mg/L et, idéalement, à 0,05 mg/L, la concentration maximale d'ammoniac libre (mesurée sous forme d'azote) en excès qui entre dans le réseau de distribution, concentration mesurée en azote. Dans les installations où on utilise de l'ammoniac à des fins de désinfection, il faut veiller à maintenir le rapport chlore/ammoniac approprié. Une variation des concentrations d'ammoniac libre peut indiquer une nitrification; par conséquent, il convient d'exercer une surveillance tant à l'usine de traitement que dans le réseau de distribution.

3.1 Surveillance

Les installations devraient caractériser leur source d'eau afin de déterminer si de l'ammoniac y est présent et si ses niveaux varient. Aux installations où on a recours à la chloramination ou dont la source d'eau renferme de l'ammoniac, l'ammoniac libre, en plus d'autres paramètres (chlore résiduel total, nitrite, numération sur plaque des bactéries hétérotrophes), doit faire l'objet d'une surveillance à des points critiques du réseau de distribution. On recommande une surveillance quotidienne de l'ammoniac dans l'eau traitée à sa sortie de l'usine. De plus, on recommande que la source d'eau, les emplacements tels que la sortie des réservoirs et les endroits où l'eau réside longtemps (par exemple, les culs-de-sac) fassent l'objet d'une surveillance hebdomadaire. Toute variation de la tendance des principaux paramètres relatifs à la nitrification au sein du réseau de distribution, comme le chlore résiduel total, les nitrites et les nitrates, devrait faire augmenter la fréquence de la surveillance de l'ammoniac libre. Dans les installations où des mesures de prévention élaborées sont appliquées et où on dispose de données de référence indiquant l'absence de nitrification dans le réseau, on peut limiter la fréquence de la surveillance exercée à l'égard de l'ammoniac libre.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :