La stigmatisation : Pourquoi les mots comptent (fiche d’information)

La stigmatisation, c’est quoi?

La stigmatisation renvoie aux attitudes et aux croyances négatives ciblant un groupe de personnes à cause de leur situation. Elle englobe la discrimination, les préjugés, les jugements, l’étiquetage péjoratif, l’exclusion et les stéréotypes.

Comment les personnes qui consomment des opioïdes sont-elles stigmatisées?

La stigmatisation peut avoir un effet considérable sur la qualité de vie des personnes qui consomment des opioïdes ou qui se rétablissent d’un trouble lié à l’utilisation de substances et sur celle de leurs familles et amis.

La stigmatisation crée des obstacles à l’accès aux services sociaux et de santé qui aident les personnes qui prennent des drogues. Elle peut amener ces dernières à avoir honte de leur consommation de drogues, ce qui peut les empêcher de recevoir de l’aide si jamais elles en ont besoin ou en veulent. Malheureusement, il en résulte souvent que les gens consomment des drogues seuls, font des surdoses et meurent seuls.

Il y a trois types de stigmatisation :

  1. Stigmatisation sociale – lorsque vous adoptez une attitude ou un comportement négatif envers les consommateurs de drogue ou leurs proches
  2. Stigmatisation structurale – lorsque les professionnels de la santé ou les premiers intervenants ignorent les personnes qui ont des problèmes de consommation de substances ou ne les prennent pas au sérieux
  3. Autostigmatisation – lorsque les gens appliquent à eux-mêmes les attitudes et les opinions négatives des autres à leur égard

Pourquoi les mots comptent-ils?

Choisir avec soin les mots que nous employons est un premier pas important vers la rupture du cycle de la stigmatisation entourant les personnes qui consomment des drogues. Ce que nous disons, et comment nous le disons, peut avoir de profondes répercussions sur les gens qui souffrent autour de nous. En utilisant des mots empreints de compassion et non des mots négatifs, vous pouvez permettre à quelqu’un de s’ouvrir plus facilement, de se sentir écouté et compris ou de recevoir de l’aide.

Un tout petit changement peut contribuer à briser le cycle de la stigmatisation

  • Écoutez sans jugement et en faisant preuve de compassion pour que la personne qui consomme des drogues se sente écoutée et comprise
  • Intervenez quand une personne est traitée de façon irrespectueuse parce qu’elle consomme des substances
  • Les mots comptent. Utilisez des mots respectueux et un langage axé sur la personne d’abord :
    • Au lieu de « toxicomane », utilisez « personne qui consomme des drogues »
    • Au lieu d’« accro », utilisez « personne qui a consommé des drogues »
    • Au lieu d’« abus de drogues », utilisez « utilisation problématique de substances »

Obtenez les faits à Canada.ca/Opioides

thumbnail

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 560 Ko, 1 page)

Organisation : Santé Canada

Type : Fiche d'information

Date publiée : mars 2019

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :