Rapport national : décès apparemment liés à la consommation d’opioïdes (2016)

Remarque : il existe une version plus récente de cette rapport qui tient compte des données actualisées. La présente est une version plus ancienne qui n'est pas à jour.

Sommaire général

En 2016,

  • bien que ce chiffre pourrait changer au fur et à mesure que de nouvelles données deviennent disponibles, selon les données préliminaires qui ont été soumises, le nombre de décès apparemment liés à la consommation d’opioïdes au Canada s’élevait à 2 458 cas
  • on estime à partir de ce dénombrement que le taux de mortalité apparemment liés à la consommation d’opioïdes au Canada était de 8,8 décès pour 100 000 habitants
  • Selon ces données, c’est dans l’Ouest canadien qu’on relevait les taux les plus élevés, alors que les taux de mortalité apparemment liés à la consommation d’opioïdes s’élevaient à 10,0 décès pour 100 000 habitants au Yukon, dans les Territoires-du-Nord-Ouest, en Colombie-Britannique et en Alberta

Remarque : À l’heure actuelle, ces chiffres nationaux ne comprennent aucune donnée du Québec. Les chiffres susmentionnés pourraient changer au fur et à mesure que de nouvelles données deviennent disponibles. Voir la liste détaillée des limites et des facteurs à prendre en considération

Sur cette page

Équivalent textuel ci-dessous
Figure 1 – Carte du Canada illustrant les taux de mortalité apparemment liés à la consommation d’opioïdes par 100 000 habitants dans l’ensemble des provinces et des territoires pour l’année 2016.
 
Taux de mortalité provinciaux/territoriaux apparemment liés à la consommation d'opioïdes pour l'année 2016
Province/territoire Plage de taux par 100 000 habitants en 2016
AlbertaNote de bas de page 1 (en anglais seulement) de 10,0 à 14,9
Colombie-BritanniqueNote de bas de page 2 (en anglais seulement) plus de 15,0
Nouveau-Brunswick de 0 à 4,9
Terre-Neuve-et-Labrador (en anglais seulement) de 0 à 4,9 (selon les données de 2015)
Territoires-du-Nord-Ouest (en anglais seulement) de 10,0 à 14,9
Nouvelle-Écosse de 5,0 à 9,9
Nunavut de 0 à 4,9
Ontario de 5,0 à 9,9 (selon les données de 2015)
Québec aucune donnée disponible
Manitoba de 5,0 à 9,9
Saskatchewan (en anglais seulement) de 0 à 4,9
Île-du-Prince-Édouard de 5,0 à 9,9
Yukon plus de 15,0

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Les chiffres de l'Alberta reposent sur les décès accidentels apparemment liés à la consommation d'opioïdes. Comme certaines enquêtes portant sur des décès liés à la consommation d'opioïdes autres que le fentanyl accusent certains retards, les chiffres de l'Alberta pour l'année 2016 constituent probablement une sous-estimation et pourraient changer.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Comme les déclarations de la Colombie-Britannique sur les décès non intentionnels touchaient toutes les drogues illicites, et non seulement les opioïdes, les chiffres de cette province constituent vraisemblablement une surestimation.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Limites et facteurs à prendre en considération

Il importe que les données qui sont présentées dans le présent sommaire soient prises en considération avec prudence.

  • Ces chiffres reposent sur des données qui ont été soumises avant le 26 mai 2017. Les nouvelles données ou les données révisées qui ont été soumises au-delà de cette date figureront dans les prochains comptes rendus.
  • Certains dénombrements et taux de mortalité tirés d'enquêtes en cours menées par des coroners et des médecins légistes pourraient changer.
  • Comme les taux (par 100 000 habitants) déclarés dans le présent rapport n'ont pas été normalisés selon l'âge, ils ne sont pas ajustés en fonction du risque différentiel existant associé à l'âge.
  • Les taux (par 100 000 habitants) des provinces ou territoires moins peuplés pourraient changer de façon considérable, même si de légers changements étaient apportés aux dénombrements.
  • Alors que l'établissement d'une définition commune par les provinces et les territoires est en cours, les chiffres de 2016 qui ont été déclarés jusqu'à maintenant comprennent des décès qui ne satisfont pas aux critères susmentionnés.
  • Les chiffres de l'Ontario reposent sur des données de 2015. Bien que l'ensemble des données ne soit pas disponible à l'heure actuelle pour l'année 2016, l'Ontario a relevé un nombre total de 412 décès liés aux opioïdes au cours des six premiers mois de l'année 2016.
  • Les chiffres de Terre-Neuve-Labrador reposent sur des données de 2015. L'ensemble des données pour l'année 2016 n'est pas disponible à l'heure actuelle.
  • Les données du Québec ne sont pas encore disponibles à l'heure actuelle.

Définition de « décès apparemment lié à la consommation d'opioïdes »

En avril 2017, le Comité consultatif spécial a établi la définition de « décès apparemment lié à la consommation d'opioïdes » en fonction d'un certain nombre de critères. Comme certaines provinces et certains territoires n'ont pas encore appliqué cette définition, plusieurs limites et facteurs à prendre en considération sont associés aux chiffres de 2016 qui ont été déclarés jusqu'à maintenant.

Qu'est-ce qu'un décès apparemment lié à la consommation d'opioïdes?

Un décès apparemment lié à la consommation d'opioïdes est un décès causé par intoxication/toxicité (empoisonnement) à la suite de la consommation de drogues lorsqu'au moins une drogue est un opioïde.

Les données portent notamment sur :

  • les cas ouverts (préliminaires) et les cas fermés (certifiés) 
  • les décès non naturels (intentionnels et non intentionnels)
  • les personnes détenant ou non une prescription personnelle

Les données ne comprennent pas les décès qui ont été causés par :

  • la consommation chronique de substances
  • l'aide médicale à mourir
  • un cas de traumatisme dans lequel une substance toxique a contribué aux circonstances de la blessure

Remarque : Le terme « décès lié aux opioïdes » est utilisé au lieu de « décès par surdose d'opioïdes » afin de ne pas donner l'impression que tous les décès étaient intentionnels, une suggestion qui est parfois associée au terme « surdose ».

Ces chiffres décrivent-ils les personnes, les lieux et les périodes?

Personnes

Ces chiffres décrivent les décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes de personnes, peu importe :

  • leur sexe
  • leur âge
  • leur statut d'immigration
  • leur lieu de résidence habituelle

Lieux

Les chiffres correspondent à la province ou au territoire dans lequel est survenue la surdose ayant mené à un décès apparemment lié à la consommation d'opioïdes.

Période

Les chiffres reposent sur la date du décès. Les chiffres pour l'année 2016 comprennent des décès apparemment liés à la consommation d'opioïdes qui sont survenus entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2016, sauf indication contraire.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :