Message de la ministre – Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer – Janvier 2018

Déclarations

Janvier, Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, est une occasion pour tous les Canadiens d’apprendre à mieux connaître toutes les formes de démence, ce qui comprend la maladie d’Alzheimer, qui continuent d’avoir une incidence importante et croissante partout au pays.

Plus de 400 000 Canadiens de 65 ans et plus ont reçu un diagnostic de maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence. C’est pourquoi le gouvernement travaille avec les provinces et les territoires, ainsi qu’avec des intervenants dans les domaines, entre autres, de la recherche, de la surveillance et de l’innovation pour améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec une démence.

Le gouvernement du Canada est responsable de l’élaboration d’une stratégie nationale sur la démence qui rassemble tous les intervenants et qui prend appui sur le travail novateur qui se fait déjà à l’échelle du pays. Il est chargé, entre autres, de mettre sur pied un comité consultatif pour me conseiller au sujet des besoins en santé des personnes qui vivent avec une démence et des lacunes relevées, de même que pour fournir des éléments utiles à l’élaboration d’une stratégie nationale sur la démence. De plus, je suis ravie que le gouvernement tienne, au printemps, une conférence nationale qui réunira un grand nombre d’intervenants et de partenaires de partout au pays pour favoriser des conversations efficaces et ouvertes sur la stratégie nationale.

Nous sommes aussi conscients qu’il faut multiplier les recherches pour en savoir plus sur les causes de la démence, pour réduire la stigmatisation et pour trouver les meilleurs moyens de la prévenir, de la diagnostiquer et de la traiter. C’est pour cette raison que nous appuyons le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement, une initiative de recherche qui regroupe plus de 350 chercheurs et 14 partenaires de financement des secteurs public et privé de partout au Canada en vue d’améliorer la prévention et le traitement de la démence ainsi que la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes et celle de leurs fournisseurs de soins. Je suis fière de dire que, grâce au Consortium, nous finançons la plus vaste étude sur la démence jamais réalisée au Canada à laquelle participent 1 600 Canadiens et qui est menée dans 30 sites au pays.

Nous investissons aussi dans des partenariats axés sur les innovations technologiques et sociales. Un de ces partenariats est le Centre d’innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement, qui s’est vu octroyer une somme de 42 millions de dollars sur 5 ans pour appuyer l’élaboration, la mise à l’essai et l’offre de produits et de services pour favoriser la santé cérébrale et le vieillissement, en accordant une attention particulière à la démence.

Je vous incite à vous renseigner au sujet de la maladie d’Alzheimer et autres formes de démence et à consulter le site Web de la Société Alzheimer du Canada pour connaître les signes précurseurs. Travaillons ensemble pour améliorer la qualité de vie des Canadiens atteints de démence, de leurs familles et de leurs fournisseurs de soins.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :