Déclaration de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 2 septembre 2020

Déclaration

Le 2 septembre 2020 Ottawa (Ontario) Agence de la santé publique du Canada

Au lieu de présenter sa mise à jour quotidienne aux médias en personne, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Il y a eu 129 425 cas de COVID-19 au Canada, dont 9 132 décès. Des personnes infectées, 88,5 % sont maintenant rétablies. Au cours de la dernière semaine, des laboratoires de partout au Canada ont analysé les tests de dépistage de près de 46 000 personnes en moyenne par jour, dont 0,9 % ont reçu un résultat positif. En moyenne, plus de 490 nouveaux cas ont été signalés chaque jour au cours des sept derniers jours.

La santé sexuelle est un aspect important de notre santé générale. Cependant, les relations sexuelles peuvent être compliquées pendant la pandémie de COVID-19, surtout pour les personnes qui ne vivent pas avec un partenaire intime ou dont le partenaire sexuel court un grand risque de contracter la maladie. Comme pour les autres activités associées à des contacts rapprochés pendant la pandémie, il y a des moyens de réduire au minimum le risque d'infection et de propagation du virus.

Les activités sexuelles les moins risquées pendant que sévit la COVID-19 sont celles où vous êtes seul. Si vous décidez d'avoir des rapports sexuels en personne avec quelqu'un qui ne fait pas partie de votre ménage ni de votre bulle sociale, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire les risques. La chose la plus importante consiste à établir une relation de confiance avec votre partenaire sexuel. Lors d'activités sexuelles, faites ce qui suit pour réduire les risques :

  • surveillez votre état de santé pour détecter tout symptôme de la COVID-19 et évitez d'avoir des rapports si vous ou votre partenaire avez des symptômes;
  • limitez votre consommation d'alcool et d'autres substances pour que vous et votre partenaire puissiez prendre de sages décisions;
  • évitez de vous donner des baisser et faites en sorte que vos visages ne se touchent pas ou ne soient pas près l'un de l'autre;
    • envisagez de porter un masque couvrant le nez et la bouche;
  • sachez si vous ou votre partenaire êtes plus susceptibles d'être gravement malades si vous contractez la COVID-19. C'est le cas :
    • des personnes de tous âges ayant des problèmes de santé sous-jacents;
    • des personnes dont le système immunitaire est affaibli;
    • des personnes atteintes d'obésité;
  • comme d'habitude, adoptez des pratiques sexuelles sûres, comme l'utilisation du condom et l'échange d'informations sur la présence d'ITS.

Selon les données actuelles, le risque de transmission du nouveau coronavirus par le sperme ou les sécrétions vaginales est très faible. Cela dit, même si les personnes ne présentent aucun symptôme, les activités sexuelles avec de nouveaux partenaires augmentent le risque de contracter ou de transmettre la COVID-19 lors de contacts étroits, comme lorsque les personnes se donner des baisers. N'oubliez donc pas de limiter le nombre de contacts étroits dans la mesure du possible, comme vous le faites pour toutes vos interactions sociales.

En prenant ces précautions et en étant conscients des risques qu'ils prennent, les Canadiens peuvent trouver des façons de profiter de moments d'intimité sans compromettre les progrès que nous avons tous accomplis dans la lutte contre la COVID-19. »

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :