Déclaration de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 7 septembre 2020

Déclaration

OTTAWA -

Au lieu de présenter une mise à jour en personne aux médias, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« En ce lundi de la fête du Travail 2020, je tiens à remercier les dispensateurs de soins médicaux, les professionnels de la santé publique et les préposés aux services de soutien à la personne qui, en première ligne, sont à leur poste aujourd’hui et fournissent des services de santé et un soutien à la population canadienne pendant la pandémie de COVID‑19. Il peut être facile d’oublier, pendant que nous profitons du dernier long week-end de l’été, que de nombreux dispensateurs de soins de santé, ambulanciers paramédicaux et aides‑soignants et bien d’autres personnes offrant des services et un appui d’ordre médical et afférant à la santé publique sont à l’œuvre et s’occupent de malades, y compris ceux qui ont contracté la COVID‑19.

Malheureusement, la COVID‑19 n’a pas mis fin à ses méfaits pendant le long week‑end. En tout, 131 895 cas de COVID‑19 ont été signalés au Canada, y compris 9 145 décès; 88,3 % des personnes infectées se sont maintenant rétablies. Au cours de la semaine dernière, près de 46 000 personnes ont été testées chaque jour, et 0,9 % d’entre elles ont reçu un résultat positif. En moyenne, 545 nouveaux cas ont été signalés chaque jour au cours des sept derniers jours.

Cet été, la grande majorité des Canadiennes et des Canadiens ont respecté les directives sur la santé publique, de sorte qu’à l’échelle nationale, notre pays a réussi à faire échec à la COVID‑19 à un niveau gérable, ce qui nous a permis de reprendre avec prudence les activités qui sont essentielles à notre bien‑être social et économique. Cela dit, le nombre moyen quotidien de cas a été à la hausse au cours des dernières semaines. Voilà qui est préoccupant et nous rappelle que nous devons maintenir les mesures de santé publique afin d’empêcher la COVID‑19 de gagner sensiblement du terrain.

À l’approche de l’automne, la population canadienne devra se soucier avec une vigilance accrue de suivre les directives sur la santé publique, surtout que le temps froid nous incitera davantage à vivre à l’intérieur. Le temps froid mis à part, l’automne amène des jours fériés et des réunions familiales traditionnelles pour de nombreux Canadiennes et Canadiens. Je sais que nous avons tous hâte de nous réunir avec notre famille élargie et nos amis pour célébrer diverses fêtes, mais les rassemblements à l’intérieur risquent de ne pas être indiqués pour chaque membre de la population ou pour chaque famille.

Avant de décider de participer à un événement ou à une activité, rappelez‑vous de vous poser quelques questions rapides sur vos facteurs de risque personnels et sur le contexte de l’événement ou de l’activité en question.

Tout d’abord, posez-vous deux questions sur vos risques personnels et sur ceux de votre maisonnée ou de votre bulle de contacts :

  1. Risquez‑vous grandement d’être victime de graves complications si vous devenez infecté(e), ou,  si vous deviez vous isoler, cela perturberait-il vos priorités, vos responsabilités et vos plans prochains?
  2. Dans votre maisonnée ou votre bulle de contacts personnels, y a-t-il des gens qui risquent grandement d’être victimes de complications graves et que vous pourriez infecter involontairement?

Ensuite, posez-vous deux questions sur l’emplacement de l’événement :

  1. L’hôte a-t-il modifié le lieu de l’activité pour réduire le risque de propagation de la COVID‑19, notamment en facilitant le maintien de la distance physique de deux mètres entre les personnes à l’intérieur et en exigeant que tous les participants portent un couvre-visage?
  2. Pourrez-vous modifier votre plan sur les lieux de l’activité ou de l’événement, par exemple en vous éloignant s’ils deviennent bondés, en revêtant un masque et en vous lavant les mains?

En vous interrogeant de cette manière, vous pourrez mieux décider s’il convient ou non que vous participiez à l’événement ou à l’activité.

Enfin, sachez que vous pouvez prendre des mesures avant de vous rendre à un événement pour réduire le risque d’être infecté(e) et de transmettre le virus aux êtres vous étant chers :

  • Si vous affichez des symptômes, mêmes bénins, restez chez vous, éloignez‑vous des autres et allez subir le test de dépistage;
  • Continuez à suivre les mesures de santé publique efficaces telles que la distanciation physique, le lavage des mains et le port d’un masque ou d’un couvre‑visage;
  • Limitez le nombre d’endroits et de réunions sociales où vous allez au cours des jours et semaines qui précéderont une activité importante à laquelle vous comptez participer, afin de réduire ainsi le risque de propagation pendant l’activité.

En prenant ces précautions, vous vous renforcerez votre sécurité et celle des gens que vous aimez, tout en aidant à enrayer la progression de la COVID‑19 au Canada. Aspect important, tous ces efforts contribueront à appuyer les travailleurs de première ligne dont nous avons besoin, que nous apprécions tellement et que nous saluons en cette fête du Travail. »

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :