L’ACSP émet une série de déclarations sur la COVID-19 : Vaccins à ARNm

Déclaration

Le 10 janvier 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait la déclaration suivante aujourd'hui :

La fin de 2020 a marqué un moment décisif pour le Canada dans sa lutte contre la COVID-19. Nous avons vu le Canada approuver les deux premiers vaccins contre la COVID-19 - le vaccin Pfizer-BioNTech et le vaccin Moderna - et déployer les doses initiales de ces vaccins partout au pays. Le fait de savoir que les premiers Canadiens ont été vaccinés contre la COVID-19 nous a donné un élément positif sur lequel nous appuyer à la fin d'une année difficile, et cela continue de nourrir notre espoir, notre force et notre détermination pour l'année à venir.

Aujourd'hui, au début de 2021, ces vaccins récemment approuvés sont au cœur des préoccupations de nombreux Canadiens, qui souhaitent vivement en apprendre davantage à leur sujet. Les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna sont deux vaccins à base d'ARNm. Pour de nombreux Canadiens, c'est peut-être la première fois que vous entendez parler de ce type de vaccin et il est compréhensible que vous ayez des questions. En quoi consistent les vaccins à ARNm? Et surtout, fonctionnent-ils et sont-ils sécuritaires?

La déclaration d'aujourd'hui vise à répondre à ces questions importantes en fournissant les renseignements les plus récents dont nous disposons à l'heure actuelle. Nous examinerons certaines de ces questions plus en détail, au fur et à mesure que de nouvelles données probantes apparaîtront.

Fonctionnement des vaccins

Commençons par les rudiments du fonctionnement des vaccins. En bref, les vaccins aident à renforcer votre système immunitaire contre une maladie et vous protègent contre la maladie. Ils apprennent à votre système immunitaire à reconnaître une situation où des pathogènes à l'origine de maladies, comme les virus, pénètrent dans votre corps afin que votre système immunitaire soit prêt à se défendre contre eux, si vous y êtes exposé plus tard. Cette défense, ou réponse immunitaire, comprend la production de protéines spéciales appelées anticorps qui aident à détruire l'agent pathogène. À l'avenir, si vous êtes exposé au même agent pathogène, votre système immunitaire s'en souviendra et le détruira avant qu'il ne puisse vous rendre malade.

Vaccins à ARNm

Les vaccins à base d'ARNm contiennent des brins de matériel génétique - l'ARNm - à l'intérieur d'un revêtement spécial. Ce revêtement spécial empêche l'ARNm d'être décomposé par des enzymes dans votre corps. L'ARNm fournit un « ensemble d'instructions » aux cellules de votre corps pour faire des protéines qui ressemblent aux « protéines de spicule » qui sont piquées à l'extérieur du coronavirus. Votre système immunitaire identifie ces protéines comme étant celles qui ne se trouvent habituellement pas dans votre corps et commence à construire une réponse immunitaire en produisant des anticorps. Une fois les protéines produites, l'ARNm se décompose et disparaît de vos cellules.

Les vaccins à base d'ARNm s'appuient sur les progrès scientifiques réalisés depuis plusieurs décennies, y compris la compréhension de la structure de l'ARNm et les progrès technologiques visant à déterminer les séquences génétiques des virus. Les progrès plus récents sur les technologies de vaccin à l'ARNm se sont concentrés sur un défi qui réside dans la nature même de l'ARNm - il est très fragile et se décompose très facilement à l'extérieur d'une cellule. Les chercheurs ont découvert que l'inclusion d'ARNm dans des capsules microscopiquement petites d'une substance semblable aux graisses, appelées nanoparticules lipidiques, aide à protéger l'ARNm contre la décomposition par des enzymes dans votre sang et permet de l'administrer en toute sécurité à vos cellules. Bien que cette innovation aide à empêcher la destruction trop rapide de l'ARNm dans votre corps, cela signifie que ces vaccins doivent être expédiés et stockés à des températures ultra-basses pour préserver leur formulation spéciale.

Développement d'un vaccin à l'ARNm contre la COVID-19 et examen réglementaire

Pour la COVID-19, le développement d'un vaccin à l'ARNm a été facilité par le décodage rapide et le partage du code génétique SARS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19, qui a été publié en ligne en janvier 2020. Ce projet a permis à des scientifiques du monde entier de commencer à concevoir des vaccins contre la COVID-19. En quelques semaines, les vaccins étaient prêts à être testés sur des modèles animaux, et des essais cliniques sur des humains ont suivi en mars 2020.

Les 9 et 13 octobre, Santé Canada a reçu des demandes de Pfizer-BioNTech et Moderna pour permettre l'utilisation de leurs vaccins au Canada. Chaque demande d'autorisation de vaccin que Santé Canada reçoit est passée en revue pour s'assurer que le vaccin est sûr, efficace et de grande qualité, et que ses avantages l'emportent sur les risques. De plus, Santé Canada s'assure que les vaccins sont fabriqués conformément aux normes internationales de qualité élevée établies (bonnes pratiques de fabrication).

Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada passent également en revue la façon dont le fabricant effectuera la surveillance de l'innocuité afin de réduire au minimum les risques cernés. Les fabricants sont tenus de continuer à fournir de l'information à Santé Canada sur l'innocuité, l'efficacité et la qualité du vaccin après son déploiement. Pfizer et BioNTech, de même que Moderna, suivront les participants à l'essai clinique pendant au moins deux ans après qu'ils aient reçu la deuxième dose des vaccins. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'approbation réglementaire de ces vaccins, vous pouvez consulter le portail sur les vaccins et les traitements contre la COVID-19.

Effets secondaires ou indésirables

Comme nous l'avons mentionné dans une déclaration précédente, il est assez courant de ressentir des effets secondaires légers à modérés (aussi appelés effets indésirables) après avoir reçu un vaccin, y compris de la douleur au point d'injection, de la fatigue, des maux de tête, des frissons, de la fièvre et des douleurs articulaires et musculaires. Ces effets sont passagers et sont le résultat de la réaction naturelle de votre corps lorsque le système immunitaire est activé. Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada, en collaboration avec les provinces et les territoires, des partenaires internationaux et le fabricant, surveilleront l'innocuité des vaccins au moyen d'un certain nombre de systèmes et avertiront les Canadiens de tout effet secondaire potentiellement préoccupant.

Maintien des mesures de santé publique et recherche de sources d'information crédibles

Au fur et à mesure que les vaccins sont distribués au pays et que les communautés de la médecine, de la santé publique et de la recherche au Canada et dans le monde entier continuent de surveiller activement l'émergence et l'incidence des différentes souches, il est plus crucial que jamais de demeurer vigilant. Cela signifie qu'il faut suivre toutes les mesures de santé publique - maintenir une distance physique, se laver les mains fréquemment, porter un masque et rester à la maison, même si vos symptômes sont légers. En outre, même s'il a été démontré que les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna sont très efficaces pour prévenir la COVID-19 et les conséquences graves, la recherche se poursuit sur leur efficacité pour prévenir la transmission du virus par des personnes qui ont été vaccinées à d'autres personnes.

Il est également très important que les Canadiens continuent de s'assurer qu'ils utilisent des sources fiables et crédibles lorsqu'ils cherchent de l'information sur la COVID-19, y compris sur les vaccins à l'ARNm. Beaucoup de renseignements erronés circulent en ligne, ce qui peut facilement semer la confusion ou induire les Canadiens en erreur. Pour obtenir d'autres renseignements fiables sur la COVID-19, le site Web du gouvernement du Canada, Canada.ca/le-coronavirus, est un bon point de départ. Vous pouvez également trouver des renseignements fiables sur le site Web de votre organisme de santé provincial et local, ainsi qu'auprès d'organismes internationaux comme l'Organisation mondiale de la Santé et la Croix-Rouge.

Quand on fait un retour sur l'année 2020, il est incroyable de penser à tout le chemin que nous avons parcouru en ce qui a trait à nos connaissances sur la COVID-19, ainsi qu'à la collaboration et à l'innovation sans précédent, tant au Canada qu'à l'échelle internationale, qui ont caractérisé la réponse à la COVID-19. Je sais que l'année a été extrêmement difficile pour tout le monde, mais j'ai toujours été impressionnée par la force et la résilience collectives des Canadiens. Cela a contribué à me motiver à mon tour, et je continuerai de m'efforcer de vous fournir de l'information factuelle et fondée sur des données probantes sur la santé pendant que nous traversons ensemble l'année 2021. La science et la recherche évoluent constamment, et il en sera de même pour notre approche envers la lutte contre cette pandémie.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :