Le gouvernement du Canada investit dans la prévention du trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale dans les provinces de l’Atlantique

Communiqué de presse

Le nouvel investissement permettra de s’attaquer au TSAF et de faire la promotion de la prévention et de la sensibilisation à son sujet

17 juin 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

Le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) est une incapacité complexe et évitable qui touche le cerveau et le reste du corps de personnes ayant été exposées à l’alcool avant leur naissance. Les personnes vivant avec le TSAF peuvent devoir faire face à de nombreux défis tout au long de leur vie, notamment des déficiences physiques et intellectuelles, ainsi que des problèmes d’apprentissage et de comportements. Chaque personne touchée par le TSAF est unique et possède à la fois des forces et des faiblesses. Tous les Canadiens et toutes les Canadiennes méritent une chance égale de s’épanouir – voilà pourquoi le gouvernement du Canada accroît la sensibilisation au TSAF afin de prévenir la consommation d’alcool durant la grossesse, d’améliorer les résultats pour ceux qui sont touchés par le TSAF et pour que ceux qui vivent avec le TSAF puissent obtenir du soutien sans stigmatisation.

Au nom de l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, le député Scott Simms annonce aujourd’hui du financement pour le projet Toward Prevention, pour accroître la sensibilisation au TSAF, prévenir la consommation d’alcool pendant la grossesse et améliorer les résultats sociosanitaires des personnes touchées par le TSAF.

La campagne de sensibilisation axée sur la prévention comprendra de la publicité dans les médias sociaux, des infographies et d’autres ressources adaptées aux besoins, aux valeurs et au contexte propres au Canada atlantique et destinées au grand public et aux professionnels de la santé et des services sociaux. La campagne et les ressources seront traduites en français, en mi’kmaq (micmac), en malécite-passamaquoddy, en innu-aimun (montagnais) et en inuktitut.

Le plan de formation sur les principes de base sur le TSAF et l’interaction avec le système de justice est adapté aux professionnels du domaine de la justice, dont les responsables du maintien de l’ordre, le personnel correctionnel, les avocats, les agents de libération conditionnelle et les juges. Cette formation complète et fondée sur des données probantes au sujet du TSAF présente un point de vue tenant compte des traumatismes pour comprendre le TSAF et ses particularités dans les relations avec le système de justice dans le Canada atlantique. Ce projet appuiera la rédaction d’un manuel de formation et la création de séances de formation virtuelle pour le renforcement des capacités des professionnels du domaine de la justice à former d’autres personnes dans les provinces de l’Atlantique.

Citations

« Tous les membres de la population canadienne méritent une existence heureuse et épanouissante. Il est difficile de diagnostiquer le TSAF, qui souvent n’est pas décelé. L’accroissement de la sensibilisation à l’endroit de cette maladie nous permettra d’aider les personnes qui vivent avec le TSAF et de leur offrir du soutien sans stigmatisation. Le financement annoncé aujourd’hui appuiera le travail du réseau du FASD Newfoundland and Labrador visant à accroître les connaissances sur le TSAF, à réduire la consommation d’alcool pendant la grossesse, et à favoriser des résultats sociosanitaires positifs pour les personnes vivant avec le TSAF. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé

« Tout le monde mérite le meilleur départ possible dans la vie. Ce programme contribuera à réduire les taux de TSAF au Canada atlantique, et l’aide concrète qui en découlera viendra appuyer les personnes qui vivent avec le TSAF dans la région. Le Canada est un pays diversifié, et chaque région a ses propres besoins que les gens qui y habitent comprennent mieux que quiconque. »

Scott Simms
Député

« Le fasdNL est très reconnaissant du soutien du gouvernement du Canada. Nous sommes très heureux de mener ce projet et de collaborer avec nos partenaires de l’ensemble du Canada atlantique pour contribuer à la sensibilisation à l’égard du TSAF, à sa prévention et à la création de ressources destinées aux personnes touchées par le TSAF. »

Katharine Dunbar Winsor
Directrice générale, fasdNL

Faits en bref

  • La quantité d’alcool qui peut être consommé sans danger pendant la grossesse est inconnue. Les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada indiquent que, pour les personnes qui sont enceintes ou qui prévoient le devenir, le choix le plus sûr est de ne pas consommer d’alcool du tout.

  • Du financement de près de 350 000 $ sur trois est octroyé au FASD Newfoundland and Labrador pour le projet Toward Prevention.

  • Le financement appuiera trois initiatives au Canada atlantique : l’une pour créer une campagne de sensibilisation, l’autre pour renforcer la capacité d’offrir un plan de formation adapté aux professionnels du domaine de la justice sur les principes de base entourant le TSAF, et la dernière pour accroître le réseautage entre les intervenants de la région et leurs efforts concertés.

  • Le financement du projet Toward Prevention provient du Fonds national d’aide aux projets stratégiques sur le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale du gouvernement du Canada. Le Fonds attribue une somme de 1,5 million de dollars par année à des organisations qui font progresser les connaissances et qui produisent des données probantes, des outils et des ressources portant sur le TSAF au Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :