État de santé des Canadiens 2016 : Rapport de l'administrateur en chef de la santé publique - Quels sont les facteurs qui ont une influence sur notre santé? - Immunisation

Quels sont les facteurs qui ont une influence sur notre santé?

Immunisation

En 2013, la couverture vaccinale des enfants de deux ans était de 90 % pour le vaccin contre la rougeole et de 77 % pour le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (vaccin DCT)Note de bas de page 1. Chez les enfants de sept ans, la couverture était de 86 % pour le vaccin contre la rougeole et de 71 % pour le vaccin DCTNote de bas de page 1.

L'immunisation est l'une des plus grandes réussites en matière de santé publique. Il est important de maintenir une couverture vaccinale élevée pour la prévention des maladies, surtout pour les plus vulnérables, comme les personnes très âgées et les jeunes enfantsNote de bas de page 1. L'analyse des données sur la vaccination au Canada est difficile, car il y a d'importantes différences dans la façon dont les données sont recueilliesNote de bas de page 2. À ce jour, les données sur l'immunisation représentent la meilleure estimation disponible.

Le saviez-vous?

En 2014, 80 % des adultes canadiens pensaient avoir reçu tous les vaccins requis pour leur âge, mais ils n'étaient que 6 % à avoir reçu le nombre de doses recommandé à l'âge adulte pour les vaccins contre la coqueluche et le tétanosNote de bas de page 3.

Au fil du temps

La proportion des enfants vaccinés est demeurée inférieure aux objectifs nationaux de couverture vaccinale de 97 % d'ici l'âge de deux ansNote de bas de page 1.

Figure 1 : Pourcentage des enfants qui ont été vaccinés, 2006-2013Note de bas de page 1

a) Vaccin contre la rougeole

Figure 1-a
Équivalent textuel

Deux diagrammes à barres illustrent le pourcentage des enfants qui ont été vaccines à deux ans et sept ans avec les vaccins contre la rougeole et la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT) dans les années 2006, 2009, 2011 et 2013. Les méthodes utilisées pour évaluer la couverture vaccinale se sont améliorées au fil du temps. En raison de changements importants à partir de 2011, les données au fil du temps ne sont pas directement comparables.

Deux ans

  • 2006 = 84 %
  • 2009 = 76 %
  • 2011 = 88,4 %
  • 2013 = 89,7 %

Sept ans

  • 2006 = 73 %
  • 2009 = 68 %
  • 2011 = 78,8 %
  • 2013 = 85,7 %

b) Vaccin DCT

Figure 1-b
Équivalent textuel

Deux diagrammes à barres illustrent le pourcentage des enfants qui ont été vaccines à deux ans et sept ans avec les vaccins contre la rougeole et la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT) dans les années 2006, 2009, 2011 et 2013. Les méthodes utilisées pour évaluer la couverture vaccinale se sont améliorées au fil du temps. En raison de changements importants à partir de 2011, les données au fil du temps ne sont pas directement comparables.

Deux ans

  • 2006 = 63 %
  • 2009 = 52 %
  • 2011 = 71,2 %
  • 2013 = 76,6 %

Sept ans

  • 2006 = 63 %
  • 2009 = 49 %
  • 2011 = 67,8 %
  • 2013 = 71 %

Les méthodes utilisées pour évaluer la couverture vaccinale se sont améliorées au fil du temps. En raison de changements importants à partir de 2011, les données au fil du temps ne sont pas directement comparables.

Selon le revenu

Il n'y a pas de données nationales sur l'immunisation en fonction du revenu.

Populations autochtones

Il n'y a pas de données publiées à l'échelle nationale concernant la couverture vaccinale au sein des populations autochtones. Les données provenant des programmes d'évaluation pour la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits de Santé Canada de 2008 à 2012 indiquent qu'au moins 80 % des enfants autochtones de deux ans qui vivent dans les réserves reçoivent la vaccination RRO dans la plupart des régions. La vaccination semble connaître une tendance à la hausse dans les collectivités de Premières NationsNote de bas de page 5.

Comparaisons internationales

En 2015, le Canada avait la plus faible proportion d'enfants âgés d'un an ayant reçu le vaccin DCT des pays du G7 (voir la Figure 2)Note de bas de page 6. Les calendriers de vaccination, en ce qui concerne l'âge auquel les enfants sont vaccinés, varient entre les pays et à l'intérieur de ces derniers, ce qui complique la comparaison des données sur l'immunisation.

Figure 2 : Pourcentage des enfants des pays du G7 qui ont été vaccinés, 1990 et 2015Note de bas de page 6

a) Vaccin contre la rougeole

Figure 2-a
Équivalent textuel

Deux diagrammes à barres illustrent le pourcentage des enfants qui ont été avec les vaccins contre la rougeole et la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT) en 1990 et 2015 dans les pays du G7.

1990

  • Italie = 43 %
  • France = 71 %
  • États-Unis = 90 %
  • Royaume-Uni = 87 %
  • Canada = 89 %
  • Allemagne = 76 %
  • Japon = 73 %

2015

  • Italie = 85 %
  • France = 91 %
  • États-Unis = 92 %
  • Royaume-Uni = 95 %
  • Canada = 90 %
  • Allemagne = 97 %
  • Japon = 96 %

b) Vaccin DCT

Figure 2-b
Équivalent textuel

Deux diagrammes à barres illustrent le pourcentage des enfants qui ont été avec les vaccins contre la rougeole et la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT) en 1990 et 2015 dans les pays du G7.

1990

  • Italie = 83 %
  • États-Unis = 90 %
  • Royaume-Uni = 84 %
  • Canada = 88 %
  • Japon = 90 %
  • France = 94 %
  • Allemagne = 54 %

2015

  • Italie = 93 %
  • France = 98 %
  • États-Unis = 95 %
  • Royaume-Uni = 96 %
  • Canada = 91 %
  • Allemagne = 96 %
  • Japon = 96 %

Note au lecteur

  • L'Agence de la santé publique du Canada recueille périodiquement des données et surveille la couverture vaccinale chez les enfants de 2, 7 et 17 ans, et chez les filles de 12 à 14 ans (pour évaluer la couverture du VPH) par antigènes par dose de vaccin à l'aide de l'Enquête sur la couverture vaccinale nationale des enfants (ECVNe). Les données des Premières Nations dans les réserves ne sont pas recueillies dans le cadre de cette enquête. Depuis 2011, Statistique Canada mène l'ECVNe au nom de l'Agence de la santé publique du Canada en utilisant une méthode d'échantillonnage représentatif. Les données sont recueillies à partir des carnets de vaccination que détiennent les parents. Avec le consentement parental, l'information est également obtenue de professionnels de la santé.
  • On évalue la couverture vaccinale des adultes tous les deux ans dans le cadre de l'Enquête nationale sur la vaccination des adultes. On interroge des Canadiens de 18 et plus au sujet de leur antécédents de vaccination à l'âge adulte.
  • La Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits de Santé Canada recueille de l'information sur la couverture vaccinale par le biais des rapports communautaires annuels à ses bureaux régionaux.
  • Les populations autochtones sont formées des membres des Premières Nations, des Métis et des Inuits.
  • Le G7 réunit au sein d'une instance de discussion et d'un partenariat économique informels sept démocraties du monde industrialisé : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada.
  • Dans les pays du G7, la couverture vaccinale des enfants reflète le pourcentage d'enfants qui ont reçu les vaccins selon le calendrier recommandé. Les âges recommandés pour la vaccination diffèrent d'un pays à l'autre en raison des différents calendriers de vaccination.

Pour en savoir plus au sujet de l'immunisation, veuillez consulter :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :