Rapport de l’administrateur en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada 2012 – Message de l’administrateur en chef de la santé publique du Canada:

Message de l’administrateur en chef de la santé publique du Canada

L’avenir est à notre portée. Il n’est tout simplement pas réparti uniformément. [Traduction]

― William Gibson

Le Canada est un pays en santé. Les programmes de vaccination et de renoncement au tabac, les investissements dans l’infrastructure sociale ainsi que la réduction et la gestion des cas de maladies infectieuses lui ont permis de faire des gains importants dans le domaine de la santé. Voilà pourquoi il est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs endroits où vivre.

Il reste cependant des domaines où le Canada pourrait apporter des améliorations. En effet, on observe chez les Canadiens une diminution du taux d’activité physique et une augmentation des taux de maladies chroniques, d’obésité et de certaines infections transmissibles sexuellement. Aussi, le Canada doit être conscient de l’importance d’une bonne santé mentale et trouver des façons de l’améliorer afin d’assurer le bien-être de sa population. Heureusement, ces difficultés sont loin d’être insurmontables si, comme société, nous nous efforçons de réduire les risques pour la santé et de créer un milieu propice à un mode de vie sain.

Tout le monde a ses propres préoccupations de santé, et il est important de voir aux besoins de chacun. Au Canada, les hommes et les femmes, les garçons et les filles ne sont pas exposés aux mêmes risques, ne présentent pas les mêmes résultats de santé et n’ont pas le même accès aux programmes et aux services de santé, qui, par ailleurs, ne réussissent pas toujours à répondre à leurs besoins. Le Canada doit tenir compte des différences et des similarités entre les citoyens, prendre des mesures à cet égard et se garder de faire des généralisations afin d’aider les Canadiens à jouir de la meilleure santé possible.

Dans le présent rapport, j’examine l’influence du sexe (caractéristiques biologiques) et du genre (facteurs socioculturels) sur la santé publique et sur l’état de santé des Canadiens. Je mets également en lumière les principaux domaines où, à mon avis, l’incidence du sexe et du genre sur la santé a été dûment prise en compte et ceux vers lesquels nous devrions faire porter nos efforts.

Les attitudes, les comportements, les motivations et les modes de vie, en général et en fonction du sexe et du genre, exposent souvent les Canadiens à des différences quant aux risques et aux possibilités pour la santé et le bien-être. Il ne s’agit pas simplement d’observer les différences entre les hommes et les femmes ou entre les garçons et les filles. Il s’agit de comprendre ce qui est à l’origine des différences; d’examiner notre conception de la masculinité et de la féminité et la manière dont celles-ci interagissent avec d’autres déterminants pour définir la santé et le bien‑être; et, enfin, de réfléchir à la façon dont nous intégrons le sexe et le genre dans l’élaboration, la planification, la mise en œuvre et l’évaluation des interventions en santé publique.

Les rôles que jouent le sexe et le genre en santé publique sont importants pour tous. Nous savons que le fait d’être un homme ou une femme a des incidences sur la santé tout au long de la vie. Les différences entre les hommes et les femmes, entre les garçons et les filles (y compris tous les individus, peu importe où ils se situent sur les continuums des sexes et des genres) peuvent dépendre de la diversité biologique mais aussi des rôles sociaux et des responsabilités de chacun. En fait, le sexe et le genre constituent d’importants déterminants de la santé, qui interagissent avec d’autres déterminants et les influencent.

En tant que société, nous devons mieux comprendre les liens qui existent entre le sexe et le genre et les autres déterminants de la santé. Les décideurs doivent tenir compte des données liées au genre au moment de prendre des décisions concernant les programmes et les initiatives à mettre en œuvre afin de trouver des façons plus efficaces et plus rentables d’améliorer la santé. De même, les témoignages de personnes ayant eu recours aux services de santé publique peuvent nous amener à comprendre pourquoi et comment certains problèmes de santé peuvent avoir des conséquences différentes sur certains groupes de la population. Cela peut aider les décideurs et les planificateurs à créer des programmes et des interventions qui répondent aux besoins de la population diversifiée du Canada et qui veillent à n’exclure personne.

La richesse de l’expérience et du savoir, au Canada comme ailleurs, offre des perspectives de changement. Le présent rapport contient de nombreux exemples de pratiques efficaces et montre comment nous pouvons faire une réelle différence dans la vie des Canadiens. Collectivement, nous pouvons influer sur notre santé et assurer à tous les Canadiens un avenir sain et prometteur.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :