Fiche Technique Santé-Sécurité : Agents Pathogènes – Virus Mayaro

FICHE TECHNIQUE SANTÉ-SÉCURITÉ - AGENTS PATHOGÈNES

SECTION 1 - AGENT INFECTIEUX

NOM : Virus Mayaro

SYNONYME OU RENVOI : Polyarthrite épidémique et éruption cutanée, fièvre de Mayaro, MAY.

CARACTÉRISTIQUES : Alphavirus, famille des Togaviridae (anciennement : arbovirus du groupe A); virion sphérique, enveloppé, de 60 nm de diamètre; ARN simple brin de polarité positive.

SECTION II - DANGER POUR LA SANTÉ

PATHOGÉNICITÉ : Maladie virale fébrile spontanément résolutive, caractérisée par une arthralgie ou une arthrite généralement localisée aux genoux, aux chevilles et aux petites articulations des membres, suivie d'une éruption maculopapulaire; présence dans certains cas d'un énanthème buccal et palatin; les infections asymptomatiques sont fréquentes; l'immunité est durable.

ÉPIDÉMIOLOGIE : Des cas ont été signalés en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

GAMME D'HÔTES :L'humain, les primates, autres mammifères, oiseaux.

DOSE INFECTIEUSE : Inconnue.

MODE DE TRANSMISSION : Par piqûre de moustiques infectieux.

PÉRIODE D'INCUBATION : Habituellement 3-11 jours.

TRANSMISSIBILITÉ : Aucun cas confirmé de transmission de personne à personne.

SECTION III - DISSÉMINATION

RÉSERVOIR : Probablement les primates.

ZOONOSE : Probable - vraisemblablement à partir de primates qui génèrent une forte virémie mais ne manifestent pas de symptômes.

VECTEURS : Moustiques - Haemogogus spp.

SECTION IV - VIABILITÉ

SENSIBILITÉ AUX MÉDICAMENTS : Aucun agent antiviral disponible à ce jour.

SENSIBILITÉ AUX DÉSINFECTANTS : Sensible à l'éthanol à 70 %, à l'hypochlorite de sodium à 1 %, au glutaraldéhyde à 2 %, aux solvants des lipides.

INACTIVATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES : Inactivé par la chaleur sèche ou humide> 58° C; sensible à la dessication.

SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE : Inconnue, moins d'une journée dans un milieu de culture à 37° C.

SECTION V - ASPECTS MÉDICAUX

SURVEILLANCE : Surveiller la présence de symptômes; confirmation par analyse sérologique et isolement du virus dans des cultures tissulaires (cellules Vero).

PREMIERS SOINS ET TRAITEMENT : Essentiellement un traitement de soutien.

IMMUNISATION : Aucun vaccin à ce jour.

PROPHYLAXIE : Aucune.

SECTION VI - DANGERS POUR LE PERSONNEL DE LABORATOIRE

INFECTIONS LIÉES OU ACQUISES AU LABORATOIRE : Au moins 6 cas déclarés.

SOURCES ET ÉCHANTILLONS : Sang.

DANGERS PRIMAIRES : Inoculation parentérale accidentelle, aérosols.

DANGERS PARTICULIERS : Aucun.

SECTION VII - PRÉCAUTIONS RECOMMANDÉES

EXIGENCES DE CONFINEMENT : Installations, équipement et pratiques opérationnelles de niveau de confinement 3 pour le travail avec des matières, cultures ou animaux infectieux ou potentiellement infectieux.

VÊTEMENTS PROTECTEURS : Avant d'entrer dans le laboratoire, le personnel doit enlever sa tenue de ville et ses bijoux pour ensuite mettre des vêtements et des chaussures réservés aux travaux en laboratoire, ou mettre un vêtement protecteur complet (c'est-à-dire qui couvre entièrement la tenue de ville). Une protection supplémentaire peut être portée par-dessus les vêtements de laboratoire lors de la manipulation directe de matériel infectieux, comme une blouse ne s'ouvrant pas à l'avant avec poignets serrés, des gants et une protection respiratoire. Une protection pour les yeux doit être utilisée lorsqu'il y a un risque connu ou potentiel d'éclaboussure.

AUTRES PRÉCAUTIONS : Toutes les activités avec du matériel infectieux doivent s'effectuer dans une enceinte de sécurité biologique (ESB) ou dans un autre dispositif de confinement primaire adéquat, avec un équipement de protection individuelle. La centrifugation des matières infectées doit s'effectuer dans des enceintes scellées placées dans des réservoirs hermétiques ou des rotors qui sont remplis et vidés dans une ESB. L'utilisation d'aiguilles, de seringues et d'autres objets tranchants doit être strictement restreinte. Les plaies ouvertes, les coupures et les éraflures doivent être couvertes avec des pansements imperméables. Des précautions supplémentaires doivent être envisagées pour les activités avec des animaux ou à grande échelle.

SECTION VIII - RENSEIGNEMENTS RELATIFS À LA MANIPULATION

DÉVERSEMENTS : Laisser les aérosols se poser et, tout en portant des vêtements de protection, couvrir délicatement ledéversement avec des essui-tout et appliquer un désinfectant approprié, en commençant par le périmètre et en se rapprochant du centre. Â Laisser agir suffisament longtemps â avant de nettoyer (30 minutes).

ÉLIMINATION : Décontaminer les déchets par stérilisation à la vapeur, désinfection chimique, ou incinération.

ENTREPOSAGE : Â Dans des contenants étanches et scellés, étiquetés de façon appropriée et placés en lieu sûr.

SECTION IX - RENSEIGNEMENTS DIVERS

Date : mars 2001

Préparée par : Centre de la biosûreté, ASPC

Bien que les renseignements, opinions et recommandations contenus dans la présente Fiche technique santé-sécurité proviennent de sources que nous jugeons fiables, nous ne nous rendons pas responsables de leur justesse, de leur caractère exhaustif ou de leur fiabilité, ni des pertes ou blessures encourues par suite de l'utilisation des renseignements. Comme on découvre fréquemment de nouveaux dangers, il est possible que ces renseignements ne soient pas à jour.

Tous droits réservés©
Agence de la santé publique du Canada, 2001

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :