Archivée 10 : Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) : Résumé de la déclaration sur l’allongement des intervalles entre les doses du 7 avril 2021

Avis au lecteur

Ceci s'agit d'une publication qui a été archivée. Veuillez consulter la version la plus récente des recommandations sur l’utilisation des vaccins contre la COVID-19.

Sur cette page

Aperçu de la déclaration

Dans le contexte de la pandémie en cours, le CCNI recommande d'allonger le délai entre la première et la deuxième dose de vaccins contre la COVID-19 jusqu'à quatre mois tant que l'approvisionnement en vaccins est limité. Une deuxième dose devrait être offerte dès que possible une fois que toutes les populations admissibles auront eu accès à une première dose, la priorité étant accordée aux personnes les plus à risque de maladie grave et de décès dus à la maladie COVID-19. Compte tenu de l'approvisionnement prévu en vaccins au Canada, l'intervalle entre la première et la deuxième dose devrait être inférieur à quatre mois. Les autorités compétentes pourraient choisir d’écourter le délai entre la première et la deuxième dose d’une série de deux doses d’un vaccin contre la COVID-19 pour des populations particulières en fonction de l’épidémie locale, de l’approvisionnement en vaccins et des mécanismes de livraison de vaccins.

L'allongement des intervalles entre les doses de vaccin COVID-19 optimisera le déploiement du vaccin et la protection de la population en permettant à beaucoup plus de personnes d'être protégées contre le COVID-19 en recevant plus tôt la première dose du vaccin COVID-19. Cela permet de fournir une protection directe à la personne et à son entourage et peut également contribuer à prévenir la propagation dans la communauté.

Pour formuler ses recommandations, le CCNI a soigneusement examiné toutes les données disponibles sur l'efficacité des vaccins COVID-19, ainsi que la modélisation mathématique, l'approvisionnement en vaccins et les principes de santé publique d'équité, de faisabilité et d'acceptabilité. Les données actuelles du monde réel indiquent une bonne efficacité du vaccin contre la maladie symptomatique et l'infection asymptomatique et une très bonne efficacité contre l'hospitalisation après la première dose de vaccins COVID-19.

Le CCNI recommande qu'à l'heure actuelle, il est très important de continuer à suivre les mesures de santé publique recommandées par les responsables de la santé publique, indépendamment du statut vaccinal.

Le CCNI continuera à suivre l'évolution des données et à mettre à jour ses recommandations si nécessaire.

Le CCNI fournit des conseils qui sont utilisés par les provinces et les territoires qui sont responsables de la conception de leurs programmes d'immunisation.

Vous pouvez consulter la mise à jour intégrale sur le site Allongement des intervalles entre les doses des vaccins contre la COVID-19 pour optimiser les campagnes de vaccination précoces et la protection des populations au Canada dans le contexte d’un approvisionnement limité en vaccins.

Contexte

Le 3 mars 2021, le CCNI a publié une déclaration de réponse rapide recommandant aux autorités compétentes d’allonger le délai entre la première et la deuxième dose des vaccins contre la COVID-19 jusqu’à quatre mois afin d’offrir plus rapidement une bonne protection contre la maladie symptomatique de la COVID-19 à un plus grand nombre de personnes.

Étant donné qu’il est prouvé que cette stratégie aurait un impact immédiat sur la réduction des décès et des hospitalisations, le CCNI a communiqué ses recommandations le plus rapidement possible sous la forme d’une déclaration de réponse rapide afin que les autorités compétentes puissent les prendre en compte pendant la préparation du rapport complet.

Le CCNI publie maintenant sa déclaration intégrale, qui explique l’analyse complète sur laquelle repose cette recommandation d’allongement de l’intervalle entre les doses et comprend des références et des résumés détaillés des données probantes mises à jour pour refléter les données les plus récentes.

Les données probantes actuelles démontrent une très bonne efficacité potentielle (essais cliniques) et une bonne efficacité réelle (utilisation dans le monde réel) des vaccins contre l’infection par le SRAS-CoV-2 dès la première dose des vaccins contre la COVID-19. Les données probantes de l’efficacité réelle proviennent d’autorités canadiennes et étrangères qui ont mis en œuvre des stratégies d’allongement de l’intervalle entre les doses, dans lesquelles l’efficacité réelle est étroitement surveillée.

Le CCNI continue de recommander un intervalle prolongé allant jusqu’à quatre mois, en fonction des éléments suivants :

De plus amples informations seront disponibles au fur et à mesure que les programmes de vaccination se poursuivent dans le monde. Le CCNI continuera à surveiller étroitement les données probantes sur l’efficacité réelle de l’allongement de l’intervalle entre les doses et adaptera ses recommandations en conséquence.

Il est important de se rappeler que les mesures de santé publique (par exemple, se laver les mains, porter un masque, se tenir à une distance de 2 mètres, éviter les interactions inutiles avec d'autres personnes) sont un élément clé de la protection de soi-même et de la population ; et les gens ne devraient pas modifier leurs comportements après la première ou la deuxième dose de vaccin à ce stade

Vous pouvez consulter la mise à jour intégrale sur le site Allongement des intervalles entre les doses des vaccins contre la COVID-19 pour optimiser les campagnes de vaccination précoces et la protection des populations au Canada dans le contexte d’un approvisionnement limité en vaccins.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :