Résumé de la déclaration du CCNI du 12 avril 2022 : Orientations à jour sur la première dose de rappel des vaccins contre la COVID-19 au Canada

Publié : 12 avril 2022

Télécharger en format PDF
(523 Ko, 6 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Publiée : 2022-04-12

Sur cette page

Aperçu

  • Le CCNI a renforcé les recommandations suivantes en les faisant passer de « peut » à « devrait », de façon à ce qu'il soit fortement recommandé aux adultes de 18 ans et plus de recevoir une dose de rappel.
    • Une première dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 devrait être proposée à tous les adultes de 18 à 49 ans au moins 6 mois après la fin d'une série primaire.
    • Une première dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 devrait être proposée aux adolescents de 12 à 17 ans dans les cas suivants au moins 6 mois après la fin d'une série primaire :
      • adolescents souffrant d'une affection sous-jacente susceptible de présenter un risque élevé de conséquences sévères de la COVID-19, y compris les sujets immunodéprimés ayant déjà reçu une dose de vaccin supplémentaire;
      • adolescents qui résident dans des milieux de vie collectifs;
      • adolescents faisant partie de communautés racialisées ou marginalisées touchées de manière disproportionnée par la COVID-19.
  • Le CCNI a ajouté une nouvelle recommandation, et recommande désormais ce qui suit pour tous les autres adolescents de 12 à 17 ans :
    • Une première dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 peut être proposée au moins 6 mois après la fin de la série primaire dans un contexte d'activité accrue de la COVID-19.

Pour obtenir le texte complet de la déclaration, y compris les données probantes à l'appui et la justification, voir la Déclaration du CCNI : Orientations à jour sur une première dose de rappel des vaccins contre la COVID-19 au Canada.

Pour de plus amples renseignements sur les recommandations du CCNI concernant l'utilisation des vaccins contre la COVID-19, voir le chapitre « Vaccin contre la COVID-19 » dans le Guide canadien d'immunisation (GCI), ainsi que des déclarations supplémentaires sur le site du CCNI.

Ce que vous devez savoir

Pour le texte complet de la déclaration, y compris les données probantes à l'appui et la justification, voir la Déclaration du CCNI : Orientations à jour sur une première dose de rappel des vaccins contre la COVID-19 au Canada.

Pour de plus amples renseignements sur les recommandations du CCNI concernant l'utilisation des vaccins contre la COVID-19, voir le chapitre « Vaccin contre la COVID-19 » du GCI, ainsi que des déclarations supplémentaires sur le site du CCNI.

Citations

« Les données probantes continuent de se renforcer quant à l'intérêt d'une dose de rappel des vaccins contre la COVID-19 pour tous les adultes, et même pour les adolescents dans un contexte de variants préoccupants. Par conséquent, le CCNI renforce ses recommandations relatives aux doses de rappel pour tous les adultes et pour les adolescents présentant le risque le plus élevé de maladie sévère, tout en élargissant les options de doses de rappel pour tous les adolescents.

La question du calendrier des doses de rappel n'est pas simple; nous savons généralement, toutefois, que la protection conférée par la dose de rappel est optimale dans la période qui suit la vaccination, mais peut s'estomper au fil du temps. Quant à la durée de la protection contre les formes sévères de la maladie, elle persiste plus longtemps. Du reste, il est possible que, comme pour d'autres virus respiratoires, l'incidence de la COVID-19 augmente à l'automne.

Il sera important que les personnes qui n'ont pas encore reçu de dose de rappel d'être à l'écoute des responsables de la santé publique pour bien comprendre quand le risque augmente et quel est le bon moment pour recevoir une dose de rappel. Pour les personnes qui ont été récemment infectées par le SRAS-CoV-2, le CCNI continue de suggérer que la dose de rappel puisse être reportée jusqu'à trois mois après l'infection. »

Dre Robyn Harrison, vice-présidente du CCNI

« L'examen des données probantes, mis à jour tout récemment par le CCNI, est rassurant : plutôt qu'une série primaire seule, une première dose de rappel à la suite d'une série primaire de vaccins à ARNm contre la COVID-19 confère une protection accrue contre l'infection induite par le variant Omicron et ses conséquences sévères. Aussi, le CCNI a renforcé ses recommandations à la lumière des plus récentes données probantes sur l'innocuité et l'efficacité réelle d'une première dose de rappel chez les adultes et les adolescents et du contexte épidémiologique toujours changeant de la COVID-10 au Canada. Désormais, le CCNI recommande fortement ceci : une première dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 devrait être offerte aux adultes de 18 ans et plus, au moins six mois après la fin d'une série primaire. Également, le CCNI recommande fortement une telle pratique pour certaines populations d'adolescents de12 à 17 ans qui présentent un risque accru de conséquences sévères de la maladie ou qui sont touchés de façon disproportionnée par la COVID-19. Et pour conclure, le CCNI a formulé une nouvelle recommandation : une première dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 peut être envisagée pour tous les adolescents, en raison du contexte d'un risque épidémiologique accru. Étant donné l'évolution actuelle du virus du SRAS-CoV-2, y compris la propagation persistante du sous-variant BA.2 plus contagieux d'Omicron au Canada, ces recommandations renforcées du CCNI sauront aider les provinces et territoires à mieux orienter leurs programmes de vaccination de façon à assurer une protection accrue pour de nouveaux groupes d'âge. »

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :