Orientations à jour sur la première dose de rappel des vaccins contre la COVID-19 au Canada

Publié : 12 avril 2022

Télécharger en format PDF
(1 MB, 17 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Publiée : 2022-04-12

Sur cette page

Préambule

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) et un organisme consultatif externe qui donne à l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) des conseils indépendants, continus et à jour dans le domaine de la médecine, des sciences et de la santé publique liés aux questions de l'ASPC concernant l'immunisation.

En plus de la prise en compte du fardeau associé aux maladies et des caractéristiques vaccinales, l'ASPC a élargi le mandat du CCNI de façon à lui permettre d'inclure l'étude systématique des facteurs liés aux programmes dans la formulation de ses recommandations axées sur des données probantes. Cette initiative devrait aider le CCNI à prendre des décisions en temps opportun en ce qui a trait aux programmes de vaccination financés par les fonds publics à échelle provinciale et territoriale.

Les nouveaux facteurs que le CCNI devra examiner de façon systématique sont les suivants : économie, équité, éthique, acceptabilité et faisabilité. Les déclarations du CCNI ne nécessiteront pas toutes une analyse approfondie de l'ensemble des facteurs programmatiques. Même si l'étude systématique des facteurs liés aux programmes sera effectuée à l'aide d'outils fondés sur des données probantes afin de cerner les problèmes distincts susceptibles d'avoir une incidence sur la prise de décision pour l'élaboration des recommandations, seuls les problèmes distincts considérés comme étant propres au vaccin ou à la maladie pouvant être prévenue par un vaccin seront inclus.

La présente déclaration contient les conseils indépendants et les recommandations du CCNI, qui reposent sur les connaissances scientifiques les plus récentes et diffuse ce document à des fins d'information. Les personnes qui administrent le vaccin devraient également connaître le contenu de la monographie de produit pertinente. Les recommandations d'utilisation et les autres renseignements qui figurent dans le présent document peuvent différer du contenu de la monographie de produit rédigée par le fabricant du vaccin au Canada. Les fabricants ont fait homologuer les vaccins et ont démontré leur innocuité et leur efficacité potentielle lorsqu'ils sont utilisés conformément à la monographie de produit uniquement. Les membres du CCNI et les membres de liaison doivent se conformer à la politique de l'ASPC régissant les conflits d'intérêts, notamment déclarer chaque année les conflits d'intérêts possibles.

Contexte

Le 28 septembre 2021, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) a publié des orientations sur la dose de rappel de vaccins contre la COVID-19 pour les résidents en établissements de soins de longue durée et les aînés vivant dans d'autres milieux de vie collectifs. Le 29 octobre 2021, il a publié des orientations provisoires sur la dose de rappel de vaccins contre la COVID-19 au Canada. Le 3 décembre 2021, le même Comité a publié une mise à jour des orientations sur les doses de rappel des vaccins contre la COVID-19 au Canada pour les adultes de 18 ans et plus. Les recommandations sur les doses de rappel des vaccins contre la COVID-19 ont été examinées et réaffirmées dans le contexte du variant préoccupant (VP) Omicron (B.1.1.529) le 14 décembre 2021. Depuis lors :

Le CCNI continue à suivre de près les données scientifiques en rapide évolution, tout en étant conscient que la trajectoire de la pandémie de COVID-19 demeure incertaine.

Les recommandations du CCNI sont en phase avec les objectifs de la réponse du Canada à la pandémie de COVID-19 qui ont été mis à jour le 14 février 2022 :

Méthodologie

Les recommandations du CCNI concernant les doses de rappel s'appuient sur le cadre décisionnel décrit dans la déclaration publiée sous le titre Orientations provisoires sur la dose de rappel d'un vaccin contre la COVID-19 au Canada (29 octobre 2021). Ces recommandations s'inspirent des données probantes sur la nécessité (p. ex., les données probantes sur la baisse de l'ER des vaccins contre la forme sévère de la maladie ou l'infection selon la population) et les avantages (p. ex., l'innocuité et l'ER) d'une dose de rappel dans le contexte canadien.

Les 1 mars et 22 mars 2022, le CCNI a examiné les données sur l'épidémiologie actuelle de la COVID-19 à l'échelle nationale et internationale et des données probantes supplémentaires tirées de la littérature scientifique publiée et de prépublications, concernant la durée de protection d'une série primaire de vaccins contre la COVID-19, ainsi que l'efficacité potentielle (EP), l'ER et l'innocuité d'une première dose de rappel (c.-à-d. la troisième dose chez la plupart des gens) chez les adultes et les adolescents. De plus, le CCNI a examiné les données cliniques du fabricant accessibles dans la demande réglementaire auprès de Santé Canada pour appuyer l'élargissement de l'indication du vaccin Comirnaty (30 mcg) de Pfizer-BioNTech comme dose de rappel chez les personnes de 16 à 17 ans. Le CCNI a approuvé ces nouvelles recommandations à jour le 6 avril 2022.

Pour de plus amples informations sur les recommandations du CCNI concernant l'utilisation des vaccins contre la COVID-19, voir la page du CCNI : Déclarations et publications et le chapitre sur le vaccin contre la COVID-19 du Guide canadien d'immunisation (GCI).

On trouvera ailleurs de plus amples renseignements sur les processus et procédures du CCNINote de bas de page 1Note de bas de page 2.

Recommandations

Voici les recommandations à jour du CCNI sur l'utilisation d'une première dose de rappel de vaccins contre la COVID-19 au Canada, de même que des facteurs supplémentaires à prendre en considération pour déterminer quand administrer la dose de rappel à la lumière du contexte actuel de la pandémie.

Le CCNI examine de façon suivie les nouvelles données probantes et évalue ses recommandations en conséquence. En fonction de solides données probantes tirées du monde réel, la recommandation du CCNI visant une première dose de rappel chez les adultes de 18 à 49 ans (publiée le 3 décembre 2021) a été affermie, passant de « discrétionnaire » à « forte ». Quant à la recommandation du CCNI concernant une première dose de rappel chez les adolescents de 12 à 17 ans (publiée le 28 janvier 2022) qui peuvent présenter un risque plus élevé de conséquences sévères liées à la COVID-19, elle a également été affermie pour passer de « discrétionnaire » à « forte ». Le CCNI a aussi ajouté une nouvelle recommandation « discrétionnaire » concernant une première dose de rappel pour tous les autres adolescents.

Voir le Tableau 1 pour une explication des recommandations fortes par rapport aux recommandations discrétionnaires du CCNI.

Compte tenu de la mise à jour des recommandations du CCNI, une première dose de rappel peut maintenant être offerte à toutes les personnes de 12 et plus. Au vu de la recrudescence actuelle des cas liés à la transmissibilité accrue du sous-variant Omicron BA.2 et de la levée de certaines mesures de santé publique, les recommandations à jour du CCNI peuvent contribuer à réduire davantage les infections et les formes sévères de la maladie. La protection conférée est optimale peu après l'administration de la dose de rappel.

Le CCNI continue de réitérer fortement ses recommandations précédentes, fondées sur des données probantes, concernant la série vaccinale primaire contre la COVID-19 dans les groupes d'âge autorisés. Des détails supplémentaires sont disponibles au chapitre sur le vaccin contre la COVID-19 du GCI et dans les déclarations et publications du CCNI (voir le Tableau 2).

Pour les dernières mises à jour des détails sur les options et les facteurs à prendre en considération concernant les types de vaccins et le moment de leur administration chez certaines populations adultes pour la série primaire et la dose de rappel des vaccins, voir le Tableau 4 de la Déclaration du CCNI : Recommandations sur l'utilisation du vaccin Covifenz de Medicago contre la COVID-19.

  1. Première dose de rappel de vaccins contre la COVID-19 chez les adultes :

    Le CCNI recommande qu'une première dose de rappel d'un vaccinNote de bas de page 1Note de bas de page 2 autorisé contre la COVID-19 soit proposée 6 mois ou plus après l'achèvement d'une série primaire de vaccins chez les adultes de 18 ans et plus. Une dose de vaccin à ARNm contre la COVID-19 est à préférer pour la dose de rappel.

    (Forte recommandation du CCNI)
  1. Première dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 chez les adolescents :

    1. 2.1 Pour les groupes suivants, la recommandation du CCNI a été affermie, passant de « discrétionnaire » à « forte ». Le CCNI recommande maintenant qu'une dose de rappel d'un vaccin3 à ARNm contre la COVID-19 soit proposée 6 mois ou plus après l'achèvement d'une série primaire de vaccins contre la COVID-19 chez les adolescents de 12 à 17 ans qui :
      • souffrent d'un problème médical sous-jacent les exposant à un risque élevé de maladie sévère due à la COVID-19 (à noter qu'il s'agirait alors d'une quatrième dose pour les personnes modérément à sévèrement immunodéprimées ayant reçu une série primaire de trois doses d'un vaccin);
      • résident dans des milieux de vie collectifs (p. ex., refuges, foyers de groupe, logements pour travailleurs migrants, établissements pénitentiaires);
      • font partie des communautés racialisées ou marginalisées touchées de manière disproportionnée par la COVID-19.

        (Forte recommandation du CCNI)

Les adolescents venant d'être mentionnés peuvent faire face à des facteurs de risque biologiques ou sociaux qui peuvent s'entrecroiser, et peuvent rencontrer des obstacles systémiques à l'accès aux soins de santé.

Pour tous les autres adolescents, une nouvelle recommandation s'ajoute :

  1. 2.2 Le CCNI recommande qu'une dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19Note de bas de page 3 soit éventuellement être proposée 6 mois ou plus après l'achèvement d'une série primaire de vaccins chez tous les autres adolescents de 12 à 17 ans dans le contexte d'un risque épidémiologique accru (continu ou nouveau).

    (Recommandation discrétionnaire du CCNI)

Observations sur le moment d'administrer la première dose de rappel :

Le CCNI continue de suivre et d'évaluer les données probantes à mesure qu'elles sont disponibles et mettra à jour ses recommandations, s'il y a lieu.

Résumé des données probantes

Évolution de l'épidémiologie

Couvertures et protection conférée par les infections récentes

L'ER des vaccins contre la forme symptomatique de la maladie ou l'infection au fil du temps après l'administration de la première série de vaccins

L'ER des vaccins contre les conséquences d'importance clinique, y compris les formes sévères de la maladie, au fil du temps découlant de la série primaire

L'ER des vaccins au fil du temps après une première dose de rappel

Innocuité d'une première dose de rappel

Éthique, équité, faisabilité et d'acceptabilité (EEFA)

Autres considérations

Priorités en matière de recherche

Tableau 1 : Force des recommandations du CCNI

Force de la recommandation du CCNI

Fondée sur des facteurs qui ne se limitent pas à la force des données probantes

(p. ex., besoin en santé publique)

Forte Discrétionnaire
Libellé « devrait/ne devrait pas être réalisée » « peut/peut ne pas être réalisée »
Justifications Les avantages connus/attendus l'emportent sur les inconvénients connus/attendus (« devrait »); ou les inconvénients connus/attendus l'emportent sur les avantages connus/attendus (« ne devrait pas »). Les avantages connus/attendus sont à peu près équivalents aux inconvénients connus/attendus; ou les données probantes n'indiquent pas avec certitude les avantages et les inconvénients.
Conséquence Une recommandation forte s'applique à la plupart des populations/personnes et devrait être suivie, à moins qu'il n'existe une justification claire et convaincante d'utiliser une autre approche. Une recommandation discrétionnaire peut être offerte ou non pour certaines populations/personnes dans certaines circonstances. D'autres approches peuvent être acceptables.
Tableau 2 : Déclarations et publications du CCNI concernant les recommandations sur l'utilisation des vaccins COVID-19 dans une série primaire dans les groupes d'âge autorisés
Population Générale

Déclaration du CCNI: Recommandations sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19

Réponse rapide du CCNI: Dose supplémentaire de vaccin contre la COVID-19 chez les sujets immunodéprimés après une série primaire de 1 ou 2 doses

Réponse rapide: Recommandation mise à jour sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19 autorisés chez les personnes de 12 ans et plus dans le contexte des cas de myocardite et de péricardite signalés après l'administration de vaccin

Résumé des conseils du CCNI sur la vaccination avec les vaccins contre la COVID-19 à la suite d'une myocardite (avec ou sans péricardite)

Réponse rapide du CCNI: Mise à jour des orientations sur le calendrier de vaccination contre la COVID-19 chez les personnes ayant déjà été infectées par le SRAS-CoV-2

Adultes

Déclaration du CCNI: Recommandations sur l'utilisation du vaccin Nuvaxovid de Novavax contre la COVID-19

Déclaration du CCNI: Recommandations sur l'utilisation du vaccin de Medicago contre la COVID-19 (Covifenz)

Adolescents

Déclaration du CCNI: Recommandation sur l'utilisation des vaccins à ARNm contre la COVID-19 chez les adolescents de 12 à 17 ans

Pédiatrique

Déclaration du CCNI: Recommandation sur l'utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech (10 mcg) chez les enfants âgés de 5 à 11 ans

Recommandation actualisée sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19 chez les enfants âgés de 5 à 11 ans du CCNI

Déclaration du CCNI: Recommandations sur l'utilisation du vaccin Spikevax de Moderna contre la COVID-19 chez les enfants de 6 à 11 ans

Remerciements

La présente déclaration a été préparée par : E Wong, B Warshawsky, N Forbes, J Zafack, SJ Ismail, J Montroy, A Nunn, R Stirling, M Salvadori, MC Tunis, B Sander, R Harrison, and S Deeks au nom du CCNI.

Le CCNI remercie vivement les personnes suivantes pour leur contribution : N. St. Pierre, K Ramotar, SH Lim, E Terrataca, L Coward, R Krishnan, et C Jensen.

CCNI Membres : S. Deeks (présidente), R. Harrison (vice-présidente), M. Andrew, J. Bettinger, N. Brousseau, H. Decaluwe, P. De Wals, E. Dubé, V. Dubey, K. Hildebrand, K. Klein, J. Papenburg, A. Pham-Huy, B. Sander, S. Smith et S. Wilson.

Représentants de liaison : L. Bill/ N. Nowgesic (Canadian Indigenous Nurses Association), LM. Bucci (Association canadienne de santé publique), E. Castillo (Société des obstétriciens et gynécologues du Canada), A. Cohn (Center for Disease Control and Prevention, É.-U.), L. Dupuis (Association des infirmières et infirmiers du Canada), D. Fell (Association canadienne pour la recherche et l'évaluation en immunisation), S. Funnell (Indigenous Physicians Association of Canada), J. Hu (Collège des médecins de famille du Canada), M. Lavoie (Conseil des médecins hygiénistes en chef), D. Moore (Société canadienne de pédiatrie), M. Naus (Comité canadien sur l'immunisation), et A. Ung (Association des pharmaciens du Canada).

Représentants d'office : V. Beswick-Escanlar (Défense nationale et Forces armées canadiennes), E. Henry (Centre de l'immunisation et des maladies respiratoires infectieuses [CIMRI], ASPC), M. Lacroix (Groupe consultatif en matière d'éthique en santé publique, ASPC), C. Lourenco (Direction des médicaments biologiques et radiopharmaceutiques, SC), D. MacDonald (COVID-19 Épidemiologie et surveillance, ASPC), S. Ogunnaike-Cooke (CIMRI, ASPC), K. Robinson (Direction des produits de santé commercialisés, SC), G. Poliquin (Laboratoire national de microbiologie, ASPC), and T. Wong (Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, Services autochtones Canada).

Groupe de travail du CCNI sur les vaccins contre les maladies infectieuses à haut risque

Membres : R. Harrison (Présidente), N. Brousseau, Y-G. Bui, S. Deeks, K. Dooling, K. Hildebrand, M. Miller, M. Murti, J. Papenburg, D. Smith et S. Vaughan.

Participants à l'ASPC : NK. Abraham, N. Alluqmani, L. Coward, N. Forbes, C. Jensen, CY. Jeong, A. Jirovec, A. Killikelly, R. Krishnan, SH. Lim, N Mohamed, J. Montroy, A. Nam, S. Pierre, R. Pless, M. Salvadori, A. Sinilaite, A. Stevens, R. Stirling, E. Tice, A. Tuite, MC. Tunis, B. Warshawsky, E. Wong, R. Ximenes, MW. Yeung, J. Zafack.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :