Résumé de la déclaration du CCNI du 9 décembre 2022 : Recommandations mises à jour sur l’utilisation des doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans et l’administration concomitante de vaccins

Télécharger en format PDF
(739 Ko, 5 pages)

Organization: Agence de la santé publique du Canada

Cat. : HP5-141/2-1-2022F-PDF

ISBN : 978-0-660-46584-5

Pub. : 220628

Publiée : 2022-12-09

Sur cette page

Aperçu

  • Le 9 décembre 2022, Santé Canada a autorisé le vaccin bivalent Comirnaty BA.4/5 (10 mcg) de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 comme dose de rappel chez les enfants de 5 à 11 ans. Il s’agit du seul vaccin bivalent contre la COVID-19 autorisé pour ce groupe d’âge à l’heure actuelle.
  • Le 9 décembre 2022, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a publié des recommandations mises à jour du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) sur l’utilisation d’une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans et sur l’administration concomitante de vaccins contre la COVID-19 et d’autres vaccins recommandés. Ces directives sont fondées sur les données probantes actuelles et sur l’avis des experts du CCNI.

Cette version comporte deux mises à jour :

Recommandations sur l’utilisation d’une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans

Conformément aux directives du CCNI sur l’utilisation d’une dose de rappel contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans publiées le 19 août 2022, le CCNI continue de recommander ce qui suit :

  • Les enfants de 5 à 11 ans qui présentent une affection sous-jacente qui les expose à un haut risque de la COVID-19 sévère, y compris ceux qui sont immunodéprimés, devraient recevoir une dose de rappel du vaccin Comirnaty (10 mcg) de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 au moins 6 mois après la fin d’une série primaire ou d’une infection par le SRAS-CoV-2. (Forte recommandation du CCNI)
  • Tous les autres enfants de 5 à 11 ans peuvent recevoir une dose de rappel du vaccin Comirnaty (10 mcg) de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 au moins 6 mois après la fin d’une série primaire ou d’une infection par le SRAS-CoV-2. (Recommandation discrétionnaire du CCNI)
  • Conformément aux directives actuelles du CCNI sur les doses de rappel contre la COVID-19 à l’automne pour les populations plus âgées (12 ans et plus), un vaccin bivalent ciblant Omicron est le produit vaccinal privilégié chez les enfant de 5 à 11 ans qui reçoivent une dose de rappel.
  • Le CCNI recommande qu’une dose de rappel soit proposée au moins 6 mois après la fin d’une série primaire ou d’une infection par le SRAS-CoV-2. Un intervalle plus court d’au moins 3 mois peut être envisagé dans certaines circonstances – un professionnel de la santé peut aider à prendre cette décision.
  • Le CCNI recommande à l’heure actuelle une seule dose de rappel après la fin de la série primaire chez les enfants de 5 à 11 ans. À l’appréciation d’un professionnel de la santé, une dose de rappel bivalente pourrait être proposée à l’intervalle recommandé aux enfants considérés comme présentant un haut risque de COVID-19 sévère qui ont déjà reçu une dose de rappel du vaccin à ARNm Comirnaty d’origine de Pfizer-BioNTech.
  • La plupart des enfants qui contractent la COVID-19 présentent des symptômes légers ou nuls. Toutefois, certains enfants souffrent d’une maladie sévère et nécessitent une hospitalisation, et les enfants atteints d’une affection médicale sous-jacente peuvent être plus à risque de maladie sévère. Les complications sévères liées à la COVID-19, y compris l’hospitalisation, sont plus faibles chez les enfants qui sont vaccinés.
  • Les données préliminaires sur l’innocuité provenant du Canada et des États-Unis suggèrent que les vaccins bivalents BA.4/5 sont bien tolérés. Lorsqu’ils sont administrés comme dose de rappel dans les groupes plus âgés, les vaccins bivalents BA.4/5 ont un profil d’innocuité similaire à celui des vaccins à ARNm d’origine contre la COVID-19.

Recommandations sur l’administration concomitante des vaccins contre la COVID-19 et d’autres vaccins recommandés

  • Le CCNI recommande à l’heure actuelle que les vaccins contre la COVID-19 puissent être administrés en même temps que (c’est-à-dire le même jour), ou n’importe quand avant ou après, d’autres vaccins non COVID-19 (y compris les vaccins vivants et non vivants) chez les enfants de 6 mois et plus. (Recommandation discrétionnaire du CCNI)
  • Le CCNI avait déjà recommandé qu’un vaccin contre la COVID-19 soit administré 14 jours avant ou après un vaccin non COVID-19 chez les enfants de 6 mois à 5 ans. Il s’agissait d’une mesure de précaution pour aider à établir si un effet secondaire potentiel était attribuable à un vaccin contre la COVID-19 ou à un vaccin non COVID-19.
  • Aucun signalement en matière d’innocuité (y compris le risque de myocardite) n’a été identifié pour les vaccins Comirnaty (3 mcg) de Pfizer-BioNTech ou Spikevax (25 mcg) de Moderna contre la COVID-19 chez les enfants de 6 mois à 5 ans à partir des essais cliniques ou des données de surveillance continue de l’innocuité du Canada et des États-Unis. En outre, il n’existe aucune donnée probante sur des problèmes d’innocuité liés à l’administration concomitante de vaccins contre la COVID-19 et non liés à la COVID-19, d’après les données provenant de populations adultes.

Le CCNI continue de suivre l’évolution de la situation de la COVID-19 et mettra à jour ses directives, si nécessaire.

Pour la déclaration complète, y compris les données probantes et les justifications, voir la déclaration du CCNI : Recommandations mises à jour sur l’utilisation des doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans et sur l’administration concomitante de vaccins.

Pour de plus amples renseignements sur les recommandations du CCNI concernant l’utilisation des vaccins contre la COVID-19, voir le chapitre sur le vaccin contre la COVID-19 du Guide canadien d’immunisation (GCI), ainsi que les déclarations supplémentaires dans la page Web du CCNI.

Citations

« À l’heure actuelle, on ne suppose pas que tous les enfants auront besoin d’une dose de rappel contre la COVID-19 mais elle est particulièrement importante pour les enfants de 5 ans et plus atteints de maladies sous-jacentes qui les exposent à un haut risque de maladie sévère attribuable à la COVID-19. Parmi les produits disponibles, les doses de rappel bivalentes sont privilégiées, car nous nous attendons à ce qu’elles fonctionnent tout au moins aussi bien que les produits de rappel d’origine, et peuvent également avoir des avantages supplémentaires pour une réponse immunitaire plus large contre d’autres variants. Nous reconnaissons également que les gens, en particulier les enfants, ont pris du retard dans certaines de leurs vaccinations systématiques pendant la pandémie, et nous espérons que la nouvelle recommandation sur l’administration concomitante améliorera l’accès et l’utilisation de tous les vaccins recommandés pour les enfants. »

Dre Shelley Deeks, présidente du CCNI

« Compte tenu des taux d’infection très élevés pendant la vague Omicron, les cas de COVID-19 ont été considérablement plus élevés chez les enfants par rapport aux vagues précédentes. Chez les jeunes de 5 à 11 ans, la disponibilité d’un vaccin bivalent à ARNm contenant Omicron constitue une bonne option comme dose de rappel pour augmenter la réponse immunitaire qui a diminué depuis la série primaire et qui est actuellement le produit de rappel privilégié pour ce groupe d’âge. La réception d’une dose de rappel est particulièrement importante pour les enfants qui présentent un risque élevé de maladie sévère liée à la COVID-19.

Bien que la plupart des enfants qui contractent la COVID-19 présentent des symptômes légers ou nuls, le risque de complications sévères, y compris l’hospitalisation, est plus faible chez les enfants de 5 à 11 ans qui sont vaccinés avec une série primaire par rapport à ceux qui ne le sont pas. Pour les parents et les tuteurs qui envisagent de se faire vacciner contre la COVID-19, il est rassurant de savoir qu’aucun signalement en matière d’innocuité inattendu n’a été identifié chez les enfants de ce groupe d’âge.

De plus, les directives mises à jour du CCNI sur l’administration concomitante de vaccins contre la COVID-19 et d’autres vaccins aideront les jeunes enfants à rester à jour avec tous les vaccins recommandés, y compris le vaccin contre la grippe saisonnière 2022-2023. Comme toujours, les parents et les fournisseurs de soins devraient être respectés et soutenus dans la prise de décisions éclairées et confiantes. »

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :