Archivée 21 : Résumé de la déclaration du Comité consultatif national de l’immunisation: Orientations provisoires sur la dose de rappel d’un vaccin contre la COVID-19 au Canada

Avis au lecteur :

Ceci s'agit d'une version qui a été archivée. Veuillez consulter les déclarations et publications du CCNI pour les déclarations actuelles sur les vaccins contre la COVID-19.

Date de publication: 29 octobre 2021

Sur cette page

Aperçu

À l’heure actuelle, le CCNI recommande fortement ce qui suit :

Le CCNI recommande également ce qui suit :

Le CCNI continue à recommander fortement ce qui suit :

Pour consulter l’ensemble des orientations provisoires, y compris des renseignements importants concernant l’encadrement des recommandations sur une dose de rappel contre la COVID-19, ainsi que les données probantes et la justification qui sous-tendent ces recommandations, voir le document du CCNI intitulé Orientations provisoires sur la dose de rappel d’un vaccin contre la COVID-19.

Ce que vous devez savoir

Pour les principales populations présentant le plus grand risque de maladie sévère due à la COVID-19 et le plus grand risque de baisse de la protection :

Pour les populations suivantes, une dose de rappel peut être proposée en tenant compte de l’épidémiologie locale et de toutes données probantes sur la baisse de la protection, ainsi que des risques et des avantages potentiels pour les individus.

Pour les principales populations présentant un risque accru de maladie sévère due à la COVID-19 et un risque accru de baisse de la protection et, le cas échéant, d’une protection moindre :

Pour les principales populations qui peuvent être exposées à un risque accru de maladie sévère due à la COVID-19 (en raison de facteurs sociaux et sanitaires croisés), de baisse de la protection et lorsque l’infection peut entraîner des conséquences disproportionnées :

Pour les principales populations qui sont essentielles au maintien de la capacité des systèmes de santé, sont susceptibles de présenter un risque accru de baisse de la protection et qui pourraient présenter un risque accru de transmission à des populations vulnérables :

Pour consulter l’ensemble de la mise à jour, y compris les données probantes et la justification qui sous-tendent ces recommandations, voir le document intitulé Orientations provisoires du CCNI sur les vaccins de rappel contre la COVID-19.

Citations

« Le CCNI surveille de près les tendances nationales de l’efficacité des vaccins, ce qui nous permet de constater que deux vaccins à ARNm contre la COVID-19 continuent à produire de très bons résultats pour la majorité des vaccinés. L’une de nos priorités consiste toutefois à nous assurer que tous les Canadiens admissibles reçoivent une série vaccinale primaire. De plus, parmi les principales populations, certaines auraient intérêt à recevoir une dose de rappel au moyen d’un vaccin à ARNm à six mois ou plus de la deuxième dose. À ce moment-ci, on recommande des doses de rappel non encore officiellement approuvées aux personnes qui présentent un risque accru de maladie sévère liée à la COVID-19 et à un risque accru de baisse de la protection. Le CCNI a également défini des situations où une infection pourrait entraîner des conséquences disproportionnées; il a aussi pris en ligne de compte les populations qui assurent la capacité des systèmes de soins de santé et qui pourraient, à la fois, présenter un risque accru de transmission du virus à des populations vulnérables et un risque accru de baisse de la protection (étant donné un délai plus long depuis l’achèvement de leur série vaccinale primaire selon un court intervalle entre les doses). Aussi, le CCNI entend continuer à surveiller les données probantes et diffusera d’autres avis en matière de vaccins de rappel au rythme de nouvelles données. »

Dre Shelley Deeks, présidente du CCNI

« Le tout récent examen des données sur l’efficacité des vaccins, effectué par le CCNI, est rassurant : aucune donnée probante, à l’heure actuelle, ne laisserait croire à une baisse généralisée de la protection contre la maladie sévère dans l’ensemble de la population qui a été vaccinée contre la COVID-19 au Canada. Même si les vaccins utilisés au pays continuent d’être très efficaces pour protéger la plupart des gens contre une maladie grave causée par la COVID-19, à ce moment-ci le CCNI recommande d’aviser certaines populations d’adultes qui présentent un risque accru d’issues sévères et le plus grand risque de baisse de la protection à la suite d’une série primaire de recevoir une dose de rappel au moyen d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19. Le CCNI continue de suivre de près l’efficacité des vaccins à l’échelle de la population et entend mettre à jour ses recommandations au besoin de façon à assurer la meilleure protection possible à tous les Canadiens. Mentionnons qu’il reste encore plus de 5,5 millions d’adultes et de jeunes admissibles qui pourraient se voir pleinement vaccinés; aussi est-il important de souligner l’importance de persuader le plus de monde possible à compléter sa série primaire à deux doses – voilà l’un des principes clés de l’effort de vaccination contre la COVID-19 au Canada. »

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :