Résumé de la déclaration du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI): Recommandation sur l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech (10 mcg) chez les enfants âgés de 5 à 11 ans

Date de publication: 19 novembre 2021

Sur cette page

Aperçu

Le CCNI recommande qu’une :

Pour voir l’intégralité des directives, y compris les données probantes et la justification de ces recommandations, veuillez consulter les recommandations du CCNI sur l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech (10 mcg) chez les enfants âgés de 5 à 11 ans.

Ce que vous devez savoir

Le CCNI recommande qu'une :

Pour voir l’intégralité des directives, y compris les données probantes et la justification de ces recommandations, veuillez consulter les recommandations du CCNI sur l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech (10 mcg) chez les enfants âgés de 5 à 11 ans.

Citations

« Avec l’autorisation du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, le Canada entre dans une nouvelle phase de ce programme de vaccination pandémique. Au cours des deux dernières années, nous avons vu des enfants confrontés à de nombreuses perturbations sociales, ainsi qu’à des préjudices associés aux restrictions liées à la pandémie, et bien que le risque de maladie sévère soit plus faible chez eux que chez les adultes, la COVID-19 peut entraîner des conséquences graves pour les enfants, notamment des hospitalisations et, dans de rares cas, le décès. Après avoir soigneusement examiné toutes les données des essais cliniques concernant cette nouvelle préparation à plus faible dose du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech chez les enfants, le CCNI recommande que ce vaccin contre la COVID-19 puisse être proposé aux enfants âgés de 5 à 11 ans dans le cadre de la stratégie de vaccination au Canada. Le CCNI recommande un intervalle d’au moins 8 semaines entre les doses, car nous avons constaté que cette approche génère une bonne protection soutenue chez les adultes et les données émergentes canadiennes suggèrent que des intervalles plus longs pourraient être associés à des taux encore plus faibles de myocardite chez les adultes et les adolescents. Ce vaccin présentait un bon profil d’innocuité lors des essais cliniques et a très bien fonctionné pour prévenir la maladie symptomatique chez les enfants. »

« Nous suivrons de très près ce nouveau programme au Canada et à l’étranger, où il est déjà mis en œuvre pour les enfants aux États-Unis, et de nouveaux renseignements s’accumuleront au fil du temps en plus grand nombre pour étayer les données des essais cliniques qui ont déjà été publiées. Dans cette première phase du déploiement du programme de vaccination, il est essentiel que les enfants et leurs soignants soient soutenus et respectés dans leur décision concernant la vaccination contre la COVID-19 et qu’ils ne soient pas stigmatisés en fonction du choix qu’ils font. Nous espérons que la disponibilité de ce vaccin apportera du réconfort à de nombreuses familles qui se sont efforcées de protéger leurs enfants tout au long de la pandémie. »

Dre Shelley Deeks, présidente du CCNI

« J’accueille favorablement ces conseils du CCNI sur l’utilisation de la préparation de la dose pédiatrique du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech chez les enfants âgés de 5 à 11 ans. L’examen du CCNI tient compte des données probantes disponibles sur l’utilisation de la préparation de la dose pédiatrique ainsi que des considérations éthiques liées à la vaccination contre la COVID-19 chez les enfants. À ce jour, alors que la plupart des enfants qui ont été infectés par le virus SRAS-CoV-2 n’ont présenté aucun symptôme ou n’ont présenté que des maladies bénignes de la COVID-19, certains ont souffert d’une maladie sévère et ont dû être hospitalisés. Les enfants peuvent également développer une maladie rare mais grave appelée syndrome inflammatoire multisystémique (MIS-E), survenant plusieurs semaines après leur infection. D’autres impacts sur la santé tels que le syndrome post-COVID (c.-à-d., la COVID de longue durée ou le syndrome de COVID-19 post-aigu), bien que moins bien compris, peuvent également constituer un risque dans ce groupe d’âge. De plus, tout au long de la pandémie, les enfants ont connu l’isolement social et des perturbations dans leurs scolarité et activités parascolaires, ce qui a eu des répercussions sur leur bien-être mental et physique ainsi que sur celui de leurs familles. À ce titre, on espère que la disponibilité de ce vaccin au Canada fournira aux familles un moyen supplémentaire à considérer pour protéger leurs enfants contre les préjudices sanitaires et collatéraux de cette pandémie. Alors que nous surveillons de près le déploiement national du programme pédiatrique et continuons d’examiner de nouveaux renseignements provenant de programmes et de recherches internationaux, il est très important que nous tous aidions les enfants et leurs soignants à prendre des décisions éclairées sur la vaccination contre la COVID-19, tout en respectant leurs choix et rythme de prise de décision. »

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique

Ordre du jour du CCNI

Le CCNI continue d’examiner activement les données probantes émergentes sur les vaccins contre la COVID-19. Les prochaines recommandations peuvent inclure les nouveaux éléments suivants :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :