Résumé de la déclaration du Comité consultative national de l’immunisation (CCNI) mises à jour du 22 juillet 2021

Recommandations pour les personnes antérieurement infectées par le SRAS-CoV-2

Sur cette page

Aperçu

Le CCNI continue de recommander qu'une :

Vous pouvez consulter la déclaration complète sur le site Recommandations sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19.

Ce que vous devez savoir

Vous pouvez consulter la déclaration complète sur le site Recommandations sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19.

Citations

« Nous continuons d'en apprendre davantage sur l'infection par le SRAS-CoV-2 et ses variants, et sur la façon dont notre corps réagit aux vaccins contre la COVID-19. Les dernières données probantes et notre compréhension de l'immunologie nous indiquent que les personnes ayant déjà été infectées bénéficient d'une protection adéquate pendant plusieurs mois après l'infection, qui s'améliore après la première dose de vaccin contre la COVID-19. Nous ne savons pas exactement comment cette protection se traduira contre les nouveaux variants du virus. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les administrations peuvent offrir, et les personnes peuvent choisir, une série complète de deux vaccins même après une infection antérieure, y compris la participation à des activités ou à des voyages. »

Dre Shelley Deeks, présidente du CCNI

« Je tiens à remercier les experts du CCNI pour leur examen minutieux et réfléchi. Alors que nous continuons à étudier et à en apprendre davantage sur le SRAS-CoV-2 et la réponse humaine à ce virus, les recommandations seront adaptées et mises à jour. À ce stade, ceux et celles qui ont déjà été infectés ont une réponse immunitaire renforcée par une ou deux doses de vaccin. Les provinces et les territoires tiendront compte des conseils du CCNI dans la conception de leurs programmes. Les vaccins, associés à des mesures de santé publique et à des précautions individuelles, continuent d'être essentiels pour réduire la propagation du COVID-19. »

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :