Facteurs de risque d'arthrite

À chaque forme d’arthrite sont associés des facteurs de risque particuliers, dont certains ne peuvent être changés (facteurs de risque non modifiables), tandis qu’il est possible d’agir sur d’autres facteurs (facteurs de risque modifiables).

Parmi les facteurs de risque les plus communs pour l’arthrite, notons :

Facteurs de risque non modifiables

Âge : L’arthrite peut apparaître à n’importe quel âge de la vie. Le risque de développer de l’arthrite, pour la plupart des types, augmente avec l’âge.

Sexe : La plupart des types d’arthrite sont plus fréquents chez les femmes et 62 % des personnes atteintes d’arthrite sont des femmes. La spondylarthrite ankylosante et la goutte touchent davantage les hommes.

Hormones : Il pourrait exister une composante hormonale dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus érythémateux systémique, car on observe des changements autour de la ménopause et de la grossesse (particulièrement en ce qui concerne la polyarthrite rhumatoïde). Les hormones ont également été associées à la progression de la maladie.

Prédisposition génétique : Des gènes particuliers sont associés à un risque accru de développer certains types d’arthrite, tels que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux systémique et la spondylarthrite ankylosante. Certains gènes influent sur la gravité de la polyarthrite rhumatoïde.

Facteurs de risque modifiables

Inactivité physique : Associée à l’aggravation et à la progression de nombreux types d’arthrite.

Alimentation : Rôle important dans le maintien d’un poids santé, facteur clé dans la prévention ou le ralentissement de la progression de l’arthrite. C’est également un facteur de risque qui influe sur l’apparition et la prise en charge de la goutte.

Surpoids et obésité : Un excès de poids peut contribuer à l’apparition et à la progression de l’arthrose du genou, de la hanche et de la main. Ce facteur est également associé à la gravité et à la progression de plusieurs types d’arthrite.

Lésions articulaires : Une lésion à une articulation peut contribuer à l’apparition de l’arthrose dans cette articulation.

Tabagisme : Le tabagisme influe sur la gravité et la progression de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus érythémateux systémique.

Emploi : Certains emplois nécessitant l’exécution répétée de flexions du genou et d’accroupissements sont associés à l’arthrose du genou et de la hanche.

Infection : Une infection peut déclencher des formes inflammatoires d’arthrite, en particulier la polyarthrite rhumatoïde.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :