Signes, symptômes et gravité de la COVID-19 – Guide à l’intention des cliniciens

Dernière modification : 18 juin 2020

Les renseignements ci-dessous sont fondés sur les meilleures preuves scientifiques actuellement disponibles et sur l’opinion d’experts. Ils sont sujets à changement à mesure que de nouveaux renseignements deviennent disponibles. Le contenu fournit des renseignements provisoires aux cliniciens sur ce que l’on connaît actuellement au sujet des caractéristiques cliniques de la COVID-19, notamment le tableau clinique, les facteurs de risque et le spectre de gravité de la maladie. La COVID-19 est la maladie causée par le coronavirus SARS-CoV-2, un nouveau virus qui a été repéré pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre 2019.

Signes et symptômes

La COVID-19 présente des caractéristiques cliniques variées. Le tableau clinique et les symptômes de la COVID-19 varient sur les plans de la fréquence et de la gravité. Les symptômes couramment signalés peuvent être classés en trois grandes catégories : « Plus fréquents », « Moins fréquents » et « Rares » (Tableau 1) Footnote 1Footnote 2Footnote 3Footnote 4Footnote 5Footnote 6Footnote 7Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 11Footnote 12Footnote 13Footnote 14.  La fréquence réelle des symptômes associés à la COVID-19 est inconnue, car les rapports publiés sont susceptibles d’être surreprésentés par des personnes présentant des symptômes plus gênants ou plus graves, et peuvent également varier selon les établissements de soins. Les symptômes absents au début de la maladie peuvent se manifester au fil du temps avec l’évolution de la maladie. À ce jour, il n’y a pas de liste de symptômes dont la spécificité ou la sensibilité à la COVID-19 est élevée. Le diagnostic clinique doit donc toujours être confirmé par des tests de laboratoire, et les patients doivent toujours être encouragés à consulter un médecin s’ils présentent de nouveaux symptômes ou si ceux-ci s’aggravent.

Tableau 1 Fréquence déclarée des symptômes Footnote 1Footnote 2Footnote 3Footnote 4Footnote 5Footnote 6Footnote 7Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 11Footnote 12Footnote 13Footnote 14Footnote 15Footnote 16Footnote 17
Plus fréquents (>50 %) Moins fréquents (<50 %) Rares (<10 %)
  • Fièvre (de 44 à 91 %)
  • Toux (de 57 à 74 %)
  • Essoufflement (de 31 à 63 %)
  • Fatigue (de 31 à 70 %)
  • Perte d’appétit (de 39 à 84 %)
  • Troubles de l’odorat ou du goût (de 54 à 88 %)
  • Production d’expectorations (de 28 à 33 %)
  • Douleurs musculaires (de 11 à 44 %)
  • Douleur thoracique (de 16 à 36 %)
  • Diarrhée (de 5 à 24 %)
  • Nausea/vomiting (5-19%)
  • Maux de tête (de 6 à 70 %)
  • Nausées/vomissements (de 5 à 19 %)
  • Étourdissements (de 9 à 17 %)
  • Mal de gorge (de 11 à 13 %)
  • Confusion
  • Écoulement nasal
  • Évanouissement
  • Manifestations cutanées

Remarque : Les symptômes chez les personnes âgées (65 ans et plus) et ceux qui ont des problèmes de santé sous-jacents peuvent être atypiques ou subtils. Par exemple, ces personnes peuvent être plus susceptibles de ne pas présenter de fièvre ou de symptômes respiratoires.

Fièvre

La fréquence de la fièvre varie selon les études, entre 44 et 91 %Footnote 1Footnote 2Footnote 3Footnote 4Footnote 5Footnote 6Footnote 7Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 11Footnote 12Footnote 13Footnote 14Footnote 15Footnote 16Footnote 17Footnote 18Footnote 19Footnote 20. Dans une vaste étude de cohorte réalisée en Europe, la fièvre était présente dans 45,4 % des cas, tandis que les deux plus grandes études réalisées en Chine ont fait état de fièvre chez plus de 80 % des patientsFootnote 29Footnote 40Footnote 41.

Dans de nombreuses publications, la fièvre était exprimée sous forme de température corporelle d'au moins 37,3 oC et plus. Dans une étude qui a fait état de symptômes chez plus de 1 000 patients hospitalisés, 44 % des personnes ont été classées comme ayant de la fièvre à leur admission (22 % avaient une température corporelle comprise entre 37,6 oC et 38 oC, 18 % entre 38,1 oC et 39 oC et 4 % entre 38,2 oC et 39 oC) Footnote 1. Dans l'ensemble, alors que 89 % des patients atteints de la COVID-19 dans les études publiées avaient une température corporelle élevée pendant leur hospitalisation, une température corporelle maximale supérieure à 38 oC a été mesurée chez seulement la moitié des patients (38,1 oC à 39 oC chez 47 % des patients et >39 oC chez 2 % des patients) Footnote 1Footnote 2Footnote 3Footnote 4Footnote 5Footnote 6Footnote 7.

Toux, essoufflement, fatigue, perte d'appétit et troubles de l'odorat ou du goût

Parmi les autres symptômes fréquemment signalés, on mentionne la toux, l'essoufflement, la fatigue, la perte d'appétit et les troubles de l'odorat ou du goût.

Une toux a été signalée chez de nombreux patients atteints de la COVID-19 Footnote 5Footnote 6Footnote 7Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 11Footnote 12Footnote 13Footnote 14Footnote 15Footnote 16Footnote 17Footnote 18Footnote 19Footnote 20Footnote 21Footnote 22Footnote 23Footnote 24Footnote 25Footnote 26Footnote 27Footnote 28Footnote 29Footnote 30Footnote 31Footnote 32Footnote 33Footnote 34Footnote 35Footnote 36Footnote 37Footnote 38Footnote 39. Une grande étude européenne a révélé que la fréquence de la toux était de 63%Footnote 2, tandis que 2 grandes études chinoises ont fait état d'une toux dans 49 %Footnote 20 et 66 %Footnote 19 des cas. Un examen systématique de la documentation scientifiqueFootnote 12 a révélé qu'en moyenne, la toux était présente chez les deux tiers des patients adultes atteints d'une maladie non infectieuseFootnote 12Footnote 13. Toutefois, en raison de sa fréquence variable, la toux ne devrait pas être considérée comme un indicateur sensible de la maladie de la COVID-19.

L'essoufflement était plus fréquemment signalé chez les patients hospitalisésFootnote 5Footnote 6Footnote 7Footnote 8Footnote 11Footnote 19Footnote 22Footnote 26Footnote 28Footnote 29Footnote 30Footnote 31Footnote 32Footnote 33. Un examen systématique récent et une méta-analyse ont révélé que l'essoufflement était présent chez 44 % des personnes atteintes d'une maladie grave et chez 6 % des personnes atteintes d'une maladie non graveFootnote 36. Selon deux grandes études, le signalement de l'essoufflement varie de 1 à 8 % des cas légers, comparativement à 33 % pour les cas gravesFootnote 2Footnote 5.

Des troubles de l'odorat ou du goût ont été couramment signalés (54 à 88 %)Footnote 20Footnote 34. Ces symptômes peuvent survenir plus tôt que d'autres et, dans certains cas, il s'agit de la seule manifestation signalée d'une infection par la COVID-19.Footnote 1Footnote 2Footnote 3

Les rapports sur la fréquence de la perte d'appétit (39 à 84 %) et de la fatigue (31 à 70 %) variaient grandement d'une étude à l'autre.Footnote 2Footnote 3Footnote 5Footnote 10Footnote 18Footnote 20Footnote 25Footnote 26Footnote 27Footnote 28Footnote 29Footnote 31Footnote 32Footnote 33Footnote 34Footnote 38Footnote 41

Autres symptômes moins fréquents

Les rapports sur les symptômes gastro-intestinaux chez les patients atteints de la COVID-19, comme la diarrhée et les nausées, ont varié entre 5 et 24 % Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 11Footnote 12Footnote 13Footnote 15Footnote 39. Dans une publication, 19 % des personnes ont signalé ces symptômes avant l'apparition de la fièvre ou de signes d'infection des voies respiratoires inférieuresFootnote 7. Parmi les autres symptômes qui ont été moins fréquemment signalés, on peut citer la confusion, l'écoulement nasal, les évanouissements et les manifestations cutanéesFootnote 10Footnote 11Footnote 12Footnote 13Footnote 14Footnote 15.

Symptômes chez les enfants

Chez les enfants, les signes et les symptômes signalés sont semblables à ceux observés chez les adultes, bien qu'ils soient souvent moins graves ou totalement absents. Consultez ce lien pour obtenir des conseils généraux : Comment prendre soin d'un enfant infecté par la COVID-19 à la maison : Conseils pour les soignants.

Des rapports ont révélé que la fièvre (56 % chez les enfants c. 71 % chez les adultes), la toux (46 % chez les enfants c. 80 % chez les adultes) et l'essoufflement (13 % chez les enfants c. 43 % chez les adultes) sont moins fréquents chez les enfantsFootnote 36Footnote 37Footnote 38Footnote 39Footnote 40Footnote 41. Les symptômes gastro-intestinaux sont souvent prédominants dans le tableau clinique, notamment la douleur abdominale, les diarrhées, les nausées et les vomissementsFootnote 42Footnote 43.

Les cliniciens doivent être conscients des complications très rares associées à une infection par la COVID-19. Un syndrome inflammatoire multisystémique sévère chez les enfants présente les mêmes caractéristiques de la maladie de Kawasaki typique ou atypique ou du syndrome de choc toxiqueFootnote 24Footnote 25.

La WHO preliminary case definition for MIS-C (en anglais seulement) stipule que le cas doit être soupçonné chez l'enfant et l'adolescent de 0 à 19 ans ayant de la fièvre pendant ≥ 3 jours, en plus de deux des signes ou symptômes suivants :

et

et

et

Les cliniciens doivent avoir un indice de suspicion élevé pour faire des analyses sanguines pour les enfants et les adolescents qui présentent les symptômes mentionnés ci-dessus.

Allergies, rhume, grippe et asthme pendant la COVID-19

Les symptômes de la COVID-19 les plus fréquemment signalés (fièvre, toux, fatigue, perte d'appétit, essoufflement) ne sont pas propres à la COVID-19 et sont couramment associés à plusieurs maladies respiratoires ou autres (p. ex., rhumes courants, grippe, asthme et allergies). Cela peut présenter des difficultés accrues pour le diagnostic de la COVID-19 pendant la saison des allergies, ou lorsqu'il y a une souche de grippe ou d'autres virus respiratoires en circulation au Canada.

Infection asymptomatique, pré-symptomatique et pauci-symptomatique

Une personne asymptomatique est une personne qui a obtenu un résultat positif au test du SARS-CoV-2 et qui ne présente pas de symptômes, alors qu'une personne pré-symptomatique est une personne qui a contracté la COVID-19 et chez qui le virus peut être détectable, mais qui ne présente pas encore de symptômes. Les paucisymptomatiques auront un résultat positif au test SARS-CoV-2 en présence d'une symptomatologie très limitée. Les cas de COVID-19 asymptomatiques, présymptomatiques et paucisymptomatiques et leurs rôles exacts dans la transmission ne sont pas encore déterminés.

Plusieurs études ont documenté des infections par le SARS-CoV-2 chez des patients qui ne présentent jamais de symptômes (c'est-à-dire asymptomatiques) et chez des patients qui ne sont pas encore symptomatiques (c'est-à-dire présymptomatiques)Footnote 19Footnote 20Footnote 36Footnote 41Footnote 44Footnote 45Footnote 46Footnote 47Footnote 48Footnote 49Footnote 50Footnote 51Footnote 52. Puisque les personnes asymptomatiques ne font pas l'objet de tests de dépistage réguliers, la prévalence de l'infection asymptomatique et de l'infection présymptomatique n'est pas bien connue. Certaines études ont estimé que le taux d'infection des personnes paucisymptomatiques ou asymptomatiques pouvait atteindre 50 %Footnote 53.On a également démontré que certaines personnes présymptomatiques peuvent présenter des anomalies radiologiques et de laboratoire avant l'apparition des symptômeFootnote 20Footnote 44Footnote 54.

Période d'incubation

On a estimé que la période d'incubation de la COVID-19 allait de 1 à 14 jours, la médiane étant de 5 à 6 jours à partir de l'exposition jusqu'à l'apparition des symptômesFootnote 1Footnote 26Footnote 27. La plupart des personnes (97,5 %) développent des symptômes dans les 11,5 jours suivant l'expositionFootnote 1Footnote 18Footnote 26Footnote 27.

Transmission

La transmission entre les personnes au moyen de gouttelettes respiratoires est le principal mode de transmission de la COVID-19. Dans le cas de la transmission par gouttelettes, l'infection se produit lorsque le virus contenu dans les sécrétions respiratoires d'une personne infectée (par la toux ou les éternuements) atteint la muqueuse d'une personne en santé. L'infection peut également se produire si une personne touche une surface infectée, puis se touche les yeux, le nez ou la bouche. La contribution des surfaces ou des objets (également appelés fomites) dans la transmission de la COVID-19 n'est pas entièrement comprise.

La période pendant laquelle une personne atteinte de la COVID-19 est infectieuse demeure incertaine. Des preuves ont montré qu'une personne peut être infectieuse jusqu'à trois jours avant l'apparition des symptômesFootnote 28, ce qui est appelé l'infectiosité présymptomatique. Les niveaux d'ARN viral des échantillons de salive/d'expectoration oropharyngée postérieure, des échantillons des voies respiratoires supérieures et des échantillons de selles semblent être les plus élevés peu après l'apparition des symptômesFootnote 29Footnote 30Footnote 31, avec certaines indications que l'infectiosité peut atteindre son maximum au moment de l'apparition des symptômes ou même avantFootnote 31Footnote 32.

L'excrétion virale peut se produire au cours de la maladie et le degré exact d'excrétion virale du SRAS-CoV-2 qui confère un risque de transmission est encore inconnu. Une étude allemandeFootnote 35 a comparé les charges virales entre des patients de différents groupes d'âge, ce qui a révélé que les charges virales chez les enfants ne diffèrent pas de manière significative de celles chez les adultes. Ces observations laissent entendre que les enfants peuvent être aussi infectieux que les adultes. Une étude canadienne a révélé que le potentiel du SRAS-CoV-2 d'infecter les cellules Vero dans des conditions de laboratoire n'a été observé qu'à un intervalle de moins de huit jours entre l'apparition des symptômes et le testFootnote 55. L'infectiosité des patients présentant des symptômes de plus ou moins huit jours est probablement très faible. La durée de l'excrétion virale chez les patients gravement malades, comme ceux qui se trouvent en soins intensifs ou présentent une immunodépression, est inconnue, mais elle peut être prolongée.

Les critères cliniques de non-infectiosité, notamment 14 jours à partir de l'apparition des symptômes ou 72 heures sans symptômes (selon la période la plus longue) sont utilisés dans certaines administrations. Des critères de laboratoire fondés sur deux résultats négatifs de RT-PCR rhinopharyngés (RP) ont été utilisés au départ à 48 heures d'intervalle (14 jours après l'apparition des symptômes) et sont toujours utilisés dans certaines circonstances.

Gravité de la maladie et facteurs de risque de maladie grave

Il existe un spectre de gravité de la maladie de COVID-19, allant d'asymptomatique ou légère à modérée, grave et critiqueFootnote 56Footnote 57.

La plus grande cohorte de plus de 44 000 adultes en Chine atteints de la COVID-19 a montré que le plus grand nombre de cas (81 %) se situait dans la catégorie des maladies légères à modérées, les cas graves (14 %) et les cas critiques (5 %) étant plus rares. Le taux global de mortalité clinique rapporté dans cette étude était de 2,3 %, et il y avait un taux de mortalité clinique de 49 % chez les patients gravement atteints de la maladieFootnote 52. Chez les enfants en Chine, la gravité de la maladie était plus faible, 94 % d'entre eux présentant une maladie asymptomatique, d'intensité légère ou modérée, 5 % d'intensité grave et moins de 1 % d'intensité critique Footnote 21.

Selon le rapport épidémiologique canadien du 4 juin 2020, 16 % des Canadiens ayant reçu un diagnostic de COVID-19 ont été hospitalisés. Parmi les personnes hospitalisées, 20 % ont été admises aux soins intensifs (SI) et 19 % ont eu besoin d'une ventilation mécanique. Ces chiffres sont similaires à ceux rapportés par les États-Unis, où la proportion de personnes ayant été hospitalisées était de 19 % Footnote 36.

Les données montrent constamment que les personnes âgées et les personnes atteintes de problèmes de santé sous-jacents sont les plus à risque de présenter des symptômes graves. Au Canada, parmi les cas hospitalisés dont le tableau clinique est connu, 74 % ont signalé une ou plusieurs affections préexistantes. Les personnes âgées de 60 ans et plus représentent : 68 % des admissions à l'hôpital, 64 % des admissions aux soins intensifs et 96 % des décès. Les données canadiennes sont semblables à celles d'autres pays. Le tableau 2 résume les comorbidités les plus courantes chez les personnes atteintes de la COVID-19 dans la documentation, soit les maladies cardiovasculaires, l'hypertension et le diabète qui sont les plus courants. La fréquence des comorbidités sous-jacentes dans les cas graves de COVID-19 est beaucoup plus élevée que dans les cas non graves de COVID-19Footnote 1Footnote 2Footnote 3Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 12Footnote 13Footnote 14Footnote 36Footnote 40.

Tableau 2. Comorbidités communes dans les cas de COVID-19 Footnote 1Footnote 2Footnote 3Footnote 8Footnote 9Footnote 10Footnote 12Footnote 13Footnote 14Footnote 36Footnote 40
Plus fréquentes (40 %) Moins fréquentes (de 10 à 39 %) Rares (<10 %)
  • Hypertension (de 17 à 82 %)
  • Maladie cardiovasculaire y compris l’insuffisance cardiaque (de 5 à 55 %)
  • Diabète (de 4 à 40 %)
  • Maladies respiratoires chroniques (de 12 à 22 %)
  • Néphropathie chronique (de 11 à 14 %)
  • Obésité (de 22 à 29 %)
  • Asthme (11 %)
  • Cancer (de 2 à 7 %)
  • Fibrillation auriculaire /arythmie (de 3 à 6 %)
  • Système endocrinien (6 %)
  • Maladie gastro-intestinale (5 %)
  • Maladie chronique du foie (de 2 à 3 %)
  • Maladies neurologiques, y compris la démence et les accidents vasculaires cérébraux (de 8 à 13 %)

Reinfection

À l’heure actuelle, on ignore si une personne peut être réinfectée, ainsi que le délai entre la première infection et les suivantes ou la gravité potentielle des infections ultérieuresFootnote 61. Après une infection, la majorité des personnes développent des anticorps IgM et IgG dans les jours ou les semaines qui suivent l’apparition des symptômesFootnote 58Footnote 59Footnote 60. Toutefois, la relation entre les taux d’anticorps et le niveau de protection contre la réinfection reste indéterminée, de même que le rôle de l’immunité cellulaire dans la prévention de la réinfection (notamment l’immunité de protection croisée après l’exposition à des coronavirus communs)Footnote 58Footnote 60Footnote 61Footnote 62Footnote 63Footnote 64Footnote 65.

À ce jour, il n’y a eu aucun cas prouvé de réinfection humaine par le SRAS-CoV-2Footnote 66. Pour d’autres coronavirus (p. ex., MERS-CoV et SARS-CoV-1), on a signalé que les anticorps protecteurs diminuaient dès plusieurs mois après l’infectionFootnote 66.

À mesure que les tests sérologiques pour la détection des anticorps du SARS-CoV-2 deviennent plus largement disponibles, les résultats devraient permettre de mieux comprendre les questions relatives à la réinfection et à la durée de l’immunité.

Alors que nous continuons à en apprendre davantage sur le virus du SRAS-CoV-2, il est d’une importance vitale que les cliniciens rappellent aux Canadiens qu’il faut rester déterminé dans la prévention de la propagation de la COVID-19. Cela inclut le respect des précautions de santé publique appropriées contre les infections, comme l’éloignement physique, l’observation d’une hygiène des mains régulière, l’étiquette respiratoire, le port d’un masque, le nettoyage et la désinfection de l’environnement et l’autosurveillance des symptômes compatibles avec la COVID-19.

Acknowledgments

Ce document a été préparé par les Drs Marianna Ofner, Dara Petel, Yung-En Chung, Oliver Baclic, Marina Salvadori, Cheryl Volling, Peter Uhthoff, Mary Lou DeCou, Aidan Pucchio et James Brooks pour le groupe de travail sur les questions cliniques liées à la COVID-19, Agence de la santé publique du Canada.

Groupe de travail sur les questions cliniques liées à la COVID-19, Agence de la santé publique du Canada, les Drs Marina Salvadori, James Brooks, Marianna Ofner, Oliver Baclic, Yung-En Chung, Mary Lou DeCou, Peter Uhthoff et Cheryl Volling.

Autres ressources de l’Agence de la santé publique du Canada

References

Footnote 1

Guan WJ, Ni ZY, Hu Y, et al. Clinical Characteristics of Coronavirus Disease 2019 in China. N Engl J Med 2020;382:1708-20.

Return to footnote 1 referrer

Footnote 2

Chen N, Zhou M, Dong X, et al. Epidemiological and clinical characteristics of 99 cases of 2019 novel coronavirus pneumonia in Wuhan, China: a descriptive study. Lancet 15;395(10223):507-13.

Return to footnote 2 referrer

Footnote 3

Huang C, Wang Y, Li X, et al. Clinical features of patients infected with 2019 novel coronavirus in Wuhan, China. Lancet (London, England). Lancet 2020;395(10223):497-506.

Return to footnote 3 referrer

Footnote 4

Wang D, Hu B, Hu C, et al. Clinical Characteristics of 138 Hospitalized Patients with 2019 Novel Coronavirus-Infected Pneumonia in Wuhan, China. JAMA 2020 Mar 17; 323(11): 1061-1069.

Return to footnote 4 referrer

Footnote 5

Xu XW, Wu XX, Jiang XG, et al. Clinical findings in a group of patients infected with the 2019 novel coronavirus (SARS-Cov-2) outside of Wuhan, China: retrospective case series. BMJ (Clinical research ed). 2020;368:m606.

Return to footnote 5 referrer

Footnote 6

Wu C, Chen X, Cai Y, et al. Risk Factors Associated with Acute Respiratory Distress Syndrome and Death in Patients With Coronavirus Disease 2019 Pneumonia in Wuhan, China. JAMA Intern Med. 2020 Mar 13; e200994.

Return to footnote 6 referrer

Footnote 7

Pan L, Mu M, Ren HG, et al. Clinical characteristics of COVID-19 patients with digestive symptoms in Hubei, China: a descriptive, cross-sectional, multicenter study. Am J Gastroenterol. 2020; Apr 14; 115: 10.14309/ajg.0000000000000620.

Return to footnote 7 referrer

Footnote 8

Argenziano M, Bruce S, Slater C, et al. Characterization and Clinical Course of 1000 Patients with COVID-19 in New York: retrospective case series. Lancet 395:507-13.

Return to footnote 8 referrer

Footnote 9

Fu, L., Bingyi, W., Yuan, T., et al. Clinical characteristics of coronavirus disease 2019 (COVID-19) in China: a systematic review and meta-analysis. J Infect 2020 Jun; 80(6) :656-665.

Return to footnote 9 referrer

Footnote 10

Kumar A, Arora A, Sharma P, et al. Clinical Features of COVID-19 and Factors Associated with Severe Clinical Course: A Systematic Review and Meta-Analysis. SSRN- Lancet pre-print (3/30/2020). Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=3566166 or http://dx.doi.org/10.2139/ssrn.3566166.

Return to footnote 10 referrer

Footnote 11

Li LQ, Huang T, Wang YQ, et al. 2019 novel coronavirus patients' clinical characteristics, discharge rate and fatality rate of meta-analysis. J Med Virol. 2020 Mar 12;10.1002/jmv.25757. doi: 10.1002/jmv.25757.

Return to footnote 11 referrer

Footnote 12

Lovato, A. and C. de Filippis. Clinical Presentation of COVID-19: A Systematic Review Focusing on Upper Airway Symptoms. Ear Nose Throat J, 2020: Apr 13;145561320920762.

Return to footnote 12 referrer

Footnote 13

Rodriguez-Morales AJ, Cardona-Ospina JA, Gutiérrez-Ocampo E, et al. Clinical, laboratory and imaging features of COVID-19: a systematic review and meta-analysis. Travel Med Inf Dis 2020 March-April; 34: 101623.

Return to footnote 13 referrer

Footnote 14

Yang J, Zheng Y, Gou X, et al. Prevalence of Comorbidities and Its Effects in Patients Infected With SARS-CoV-2: A Systematic Review and Meta-Analysis. Int J Infect Dis 2020 May; 94:91-95.

Return to footnote 14 referrer

Footnote 15

Zhu J, Ji P, Pang J, et al. Clinical characteristics of 3,062 COVID-19 patients: a meta-analysis. J Med Virol. J Med Virol 2020 Apr 15;10.1002/jmv.25884.

Return to footnote 15 referrer

Footnote 16

Yang X, Yu Y, Xu J, et al. Clinical course and outcomes of critically ill patients with SARS-CoV-2 pneumonia in Wuhan, China: a single-centered, retrospective, observational study. The Lancet Respiratory medicine. 2020.

Return to footnote 16 referrer

Footnote 17

Zhou F, Yu T, Du R, et al. Clinical course and risk factors for mortality of adult inpatients with COVID-19 in Wuhan, China: a retrospective cohort study. Lancet (London, England). 2020.

Return to footnote 17 referrer

Footnote 18

Lauer SA, Grantz KH, Bi Q, et al. The Incubation Period of Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) From Publicly Reported Confirmed Cases: Estimation and Application. Ann Intern Med 2020 Mar 10: M20-0504. Published online 2020 Mar 10. doi: 10.7326/M20-0504.

Return to footnote 18 referrer

Footnote 19

Chan JF, Yuan S, Kok KH, et al. A familial cluster of pneumonia associated with the 2019 novel coronavirus indicating person-to-person transmission: a study of a family cluster. Lancet (London, England). 2020;395(10223):514-523.

Return to footnote 19 referrer

Footnote 20

Hoehl S, Berger A, Kortenbusch M, et al. Evidence of SARS-CoV-2 Infection in Returning Travelers from Wuhan, China. The New England journal of medicine. 2020 382:1278-1280.

Return to footnote 20 referrer

Footnote 21

Dong Y, Mo X, Hu Y, et al. Epidemiological Characteristics of 2143 Pediatric Patients With 2019 Coronavirus Disease in China. Pediatrics. 2020.

Return to footnote 21 referrer

Footnote 22

Lu X, Zhang L, Du H, et al. SARS-CoV-2 Infection in Children. The New England journal of medicine. 2020.

Return to footnote 22 referrer

Footnote 23

Wei M, Yuan J, Liu Y, Fu T, Yu X, Zhang ZJ. Novel Coronavirus Infection in Hospitalized Infants Under 1 Year of Age in China. Jama. 2020.

Return to footnote 23 referrer

Footnote 24

Verdoni L, Mazza A, Gervasoni A, et al. An outbreak of severe Kawasaki-like disease at the Italian epicentre of the SARS-CoV-2 epidemic: an observational cohort study. Lancet Volume 395, Issue 10239, P1771-1778, June 06, 2020. DOI: https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)31103-X

Return to footnote 24 referrer

Footnote 25

Riphagen S, Gomez X, Gonzalex-Martinez et al. (May 7) Hyperinflammatory shock in children during COVID-19 pandemic Lancet, Volume 395, Issue 10237, P1607-1608, May 23, 2020. DOI: https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)31094-1

Return to footnote 25 referrer

Footnote 26

Li Q, Guan X, Wu P, et al. Early Transmission Dynamics in Wuhan, China, of Novel Coronavirus-Infected Pneumonia. N Engl J Med 2020;382:1199-207.

Return to footnote 26 referrer

Footnote 27

Lauer SA, Grantz KH, Bi Q, et al. The Incubation Period of Coronavirus Diseases 2019 (COVID-19) From Publicly Reported Confirmed Cases: Estimation and Application. Ann Intern Med 2020. Volume 172, Issue 9 Page: 577-582.

Return to footnote 27 referrer

Footnote 28

Casey M, Griffin J, McAloon CG, et al. Estimating pre-symptomatic transmission of COVID-19: a secondary analysis using published data. Pre-print: https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.08.20094870v1.full.pdf

Return to footnote 28 referrer

Footnote 29

To KKW, Tsang OTY, Leung WS, et al. Temporal profiles of viral load in posterior oropharyngeal saliva samples and serum antibody responses during infection by SARS-CoV-2: an observational cohort study. The Lancet Infectious Diseases. 2020;20(5):565-574. doi:10.1016/s1473-3099(20)30196-1.

Return to footnote 29 referrer

Footnote 30

Zou L, Ruan F, Huang M, et al. SARS-CoV-2 Viral Load in Upper Respiratory Specimens of Infected Patients. New England Journal of Medicine. 2020;382(12):1177-1179. doi:10.1056/nejmc2001737.

Return to footnote 30 referrer

Footnote 31

He X, Lau EH, Wu P, et al. Temporal dynamics in viral shedding and transmissibility of COVID-19. 2020. doi:10.1101/2020.03.15.20036707.

Return to footnote 31 referrer

Footnote 32

Auwaerter PG. Coronavirus COVID-19 (SARS-CoV-2): Johns Hopkins ABX Guide. Coronavirus COVID-19 (SARS-CoV-2) | Johns Hopkins ABX Guide. https://www.hopkinsguides.com/hopkins/view/Johns_Hopkins_ABX_Guide/540747/all/Coronavirus_COVID_19__SARS_CoV_2_. Published 2020. Accessed June 14, 2020.

Return to footnote 32 referrer

Footnote 33

Young BE, Ong SWX, Kalimuddin S, et al. Epidemiologic Features and Clinical Course of Patients Infected With SARS-CoV-2 in Singapore. Jama. 2020;323(15):1488. doi:10.1001/jama.2020.3204.

Return to footnote 33 referrer

Footnote 34

Wölfel R, Corman VM, Guggemos W, et al. Virological assessment of hospitalized patients with COVID-2019. Nature. 2020;581(7809):465-469. doi:10.1038/s41586-020-2196-x.

Return to footnote 34 referrer

Footnote 35

Jones TC, Mühlemann B, Veith T, et al. An analysis of SARS-CoV-2 viral load by patient age. 2020. doi:10.1101/2020.06.08.20125484.

Return to footnote 35 referrer

Footnote 36

Gold JA, Wong KK, Szablewskiet CM, et al. Characteristics and Clinical Outcomes of Adult Patients Hospitalized with COVID-19 — Georgia, March 2020. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2020. 69(18);545–550. DOI: http://dx.doi.org/10.15585/mmwr.mm6918e1

Return to footnote 36 referrer

Footnote 37

Lechien JR, Chiesa-Estomba CM, Place S, et al. Clinical and epidemiological characteristics of 1,420 European patients with mild-to-moderate coronavirus disease 2019. J Intern Med. Apr 30; 10.1111 / joim.13089. doi: 10.1111/joim.13089.

Return to footnote 37 referrer

Footnote 38

Spinato G, Fabbris C, Polesel J, et al. Alterations in Smell or Taste in Mildly Symptomatic Outpatients With SARS-CoV-2 Infection. JAMA Apr 22;323(20):2089-2090. doi: 10.1001/jama.2020.6771.

Return to footnote 38 referrer

Footnote 39

Goyal P, Choi JJ, Pinheiro LC, et al. Clinical characteristics of Covid-19 in New York City. N Engl J Med. 2020 Apr 17: NEJMc2010419.

Return to footnote 39 referrer

Footnote 40

Sreenivasan J, Khan MS, Anker SD, et al. Cardiovascular Risk Factors and Complications in Patients Infected with COVID-19: A Systematic Review. 2020. Pre-prints with the Lancet: https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3569855

Return to footnote 40 referrer

Footnote 41

Eliezer M, Hautefort C, Hamel AL, et al. Sudden and complete olfactory loss function as a possible symptom of COVID-19. JAMA Otolaryngol Head Neck Surg. Published online April 8, 2020. doi:10.1001/jamaoto.2020.0832.

Return to footnote 41 referrer

Footnote 42

Zimmermann P, Curtis N. COVID-19 in Children, Pregnancy and Neonates. The Pediatric Infectious Disease Journal. 2020;39(6):469-477. doi:10.1097/inf.0000000000002700.

Return to footnote 42 referrer

Footnote 43

Liguoro I, Pilotto C, Bonanni M, et al. SARS-CoV-2 Infection in Children and Newborns: A Systematic Review. 2020. doi:10.21203/rs.3.rs-24629/v1.

Return to footnote 43 referrer

Footnote 44

Hu Z, Song C, Xu C, et al. Clinical characteristics of 24 asymptomatic infections with COVID-19 screened among close contacts in Nanjing, China. Science China Life sciences. 2020.

Return to footnote 44 referrer

Footnote 45

Wang Y, Liu Y, Liu L, Wang X, Luo N, Ling L. Clinical outcome of 55 asymptomatic cases at the time of hospital admission infected with SARS-Coronavirus-2 in Shenzhen, China. The Journal of infectious diseases. 2020.

Return to footnote 45 referrer

Footnote 46

Pan X, Chen D, Xia Y, et al. Asymptomatic cases in a family cluster with SARS-CoV-2 infection. The Lancet Infectious diseases. 2020.

Return to footnote 46 referrer

Footnote 47

Bai Y, Yao L, Wei T, et al. Presumed Asymptomatic Carrier Transmission of COVID-19. Jama. 2020. Feb 21;323(14):1406-1407. doi: 10.1001/jama.2020.2565.

Return to footnote 47 referrer

Footnote 48

Kam KQ, Yung CF, Cui L, et al. A Well Infant with Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) with High Viral Load. Clinical infectious diseases: an official publication of the Infectious Diseases Society of America. 2020 Feb 28;ciaa201. doi: 10.1093/cid/ciaa201.

Return to footnote 48 referrer

Footnote 49

McMichael TM CS, Pogosjans S, et al. COVID-19 in a Long-Term Care Facility — King County, Washington, February 27–March 9, 2020. MMWR Morbidity and mortality weekly report. 2020;69:339-342.

Return to footnote 49 referrer

Footnote 50

Kimball A HK, Arons M, et al. Asymptomatic and Presymptomatic SARS-CoV-2 Infections in Residents of a Long-Term Care Skilled Nursing Facility — King County, Washington, March 2020. MMWR Morbidity and mortality weekly report. 2020;ePub: 27 March 2020.

Return to footnote 50 referrer

Footnote 51

Roxby AC GA, Hatfield KM, et al. Detection of SARS-CoV-2 Among Residents and Staff Members of an Independent and Assisted Living Community for Older Adults — Seattle, Washington, 2020. MMWR Morbidity and mortality weekly report. 2020;ePub: 3 April 2020.

Return to footnote 51 referrer

Footnote 52

Mizumoto K, Kagaya K, Zarebski A, Chowell G. Estimating the asymptomatic proportion of coronavirus disease 2019 (COVID-19) cases on board the Diamond Princess cruise ship, Yokohama, Japan, 2020. Euro surveillance: bulletin Europeen sur les maladies transmissibles - European communicable disease bulletin. 2020; 25(10).

Return to footnote 52 referrer

Footnote 53

Oran DP, Topol EJ. Prevalence of Asymptomatic SARS-CoV-2 Infection. Annals of Internal Medicine. 2020. doi:10.7326/m20-3012.

Return to footnote 53 referrer

Footnote 54

Lechien, Jerome R. Clinical and Epidemiological Characteristics of 1,420 European Patients with mild‐to‐moderate Coronavirus Disease 2019. Journal of internal medicine (0954-6820) [Internet] 2020 April. [cited 2020 May 11]; DOI: https://doi.org/10.1111/joim.13089.

Return to footnote 54 referrer

Footnote 55

Bullard J, Dust K, Funk D, et al. Predicting infectious SARS-CoV-2 from diagnostic samples. Clinical Infectious Diseases, ciaa638, https://doi.org/10.1093/cid/ciaa638.

Return to footnote 55 referrer

Footnote 56

Wu Z, McGoogan JM. Characteristics of and Important Lessons from the Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Outbreak in China: Summary of a Report of 72314 Cases from the Chinese Center for Disease Control and Prevention. JAMA. 2020;323(13):1239-1242. doi:10.1001/jama.2020.2648.

Return to footnote 56 referrer

Footnote 57

National COVID-19 Clinical Evidence Taskforce. Caring for people with COVID-19. Supporting Australia’s healthcare professionals with continually updated, evidence-based clinical guidelines. 11/06/20: Weekly Communique from the National Steering Committee. https://covid19evidence.net.au/.

Return to footnote 57 referrer

Footnote 58

Zhao J, Yuan Q, Wang H, et al. Antibody responses to SARS-CoV-2 in patients of novel coronavirus disease 2019. Clin Infect Dis. Published online March 28, 2020. doi:10.1093/cid/ciaa344PubMedGoogle Scholar.

Return to footnote 58 referrer

Footnote 59

Wölfel R , Corman VM , Guggemos W , et al. Virological assessment of hospitalized patients with COVID-2019. Nature. Published online April 1, 2020. doi:10.1038/s41586-020-2196-xPubMedGoogle Scholar.

Return to footnote 59 referrer

Footnote 60

To KK, Tsang OT, Leung WS, et al. Temporal profiles of viral load in posterior oropharyngeal saliva samples and serum antibody responses during infection by SARS-CoV-2: an observational cohort study. Lancet Infect Dis. 2020;20(5):565-574. doi:10.1016/S1473-3099(20)30196-1.

Return to footnote 60 referrer

Footnote 61

Flodgren GM. Immunity after SARS-CoV-2 infection, 1st update – a rapid review 2020. Oslo: Norwegian Institute of Public Health, 2020.

Return to footnote 61 referrer

Footnote 62

Zhou F, Yu T, Du R, et al. Clinical course and risk factors for mortality of adult inpatients with COVID-19 in Wuhan, China: a retrospective cohort study. The Lancet. 2020;395(10229):1054-1062. doi:10.1016/s0140-6736(20)30566-3.

Return to footnote 62 referrer

Footnote 63

He X, Lau EH, Wu P, et al. Temporal dynamics in viral shedding and transmissibility of COVID-19. 2020. doi:10.1101/2020.03.15.20036707.

Return to footnote 63 referrer

Footnote 64

Grifoni A, Weiskopf D, Ramirez SI, et al. Targets of T Cell Responses to SARS-CoV-2 Coronavirus in Humans with COVID-19 Disease and Unexposed Individuals. Cell. 2020. doi:10.1016/j.cell.2020.05.015.

Return to footnote 64 referrer

Footnote 65

Soresina A, Moratto D, Chiarini M, et al. Two X‐linked agammaglobulinemia patients develop pneumonia as COVID‐19 manifestation but recover. Pediatric Allergy and Immunology. 2020. doi:10.1111/pai.13263.

Return to footnote 65 referrer

Footnote 66

Wu L-P , Wang N-C , Chang Y-H , et al. Duration of antibody responses after severe acute respiratory syndrome. Emerg Infect Dis. 2007;13(10):1562-1564. doi:10.3201/eid1310.070576.

Return to footnote 66 referrer

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :