Syndrome post-COVID-19 (COVID longue)

Sur cette page

À propos

Certaines personnes présentent encore des symptômes physiques ou psychologiques plus de 12 semaines après avoir contracté la COVID-19. C'est ce qu'on appelle le syndrome post-COVID-19 (également connu sous le nom de COVID-19 de longue durée).

Le syndrome post-COVID-19 peut survenir chez certaines personnes des semaines ou des mois après leur infection initiale. Les personnes qui ont été hospitalisées ou qui ont nécessité des soins intensifs pendant leur rétablissement semblent plus à risque de ressentir des effets à long terme. On observe également le syndrome post-COVID-19 chez les personnes qui n'avaient aucun symptôme ou qui n'avaient que des symptômes légers à modérés lors de l'infection initiale.

Une personne peut ressentir des symptômes du syndrome post-COVID-19 même si elle n'a pas officiellement subi de test de dépistage et reçu de diagnostic de COVID-19. Cela peut être attribuable à la capacité limitée de dépistage pendant la pandémie.

Le syndrome post-COVID-19 n'est pas la COVID-19. Les symptômes peuvent être très différents de ceux ressentis lors de l'infection initiale. Il s'agit des effets à plus long terme que certaines personnes ressentent après leur infection à la COVID-19.

Le syndrome peut toucher les adultes et les enfants. Les symptômes peuvent parfois disparaître et réapparaître sans qu'un autre diagnostic puisse les expliquer. Certains patients ont signalé qu'un effort excessif (mental et physique) aggrave parfois leur état.

Symptômes

Adultes

Le syndrome post-COVID-19 peut affecter chaque personne de différentes façons. On a signalé plus de 100 symptômes ou difficultés à effectuer des activités quotidiennes.

Les symptômes les plus courants observés chez les adultes sont les suivants :

  • fatigue
  • troubles de mémoire
  • troubles du sommeil
  • essoufflement
  • anxiété et dépression
  • douleur et inconfort en général
  • difficulté à réfléchir ou à se concentrer
  • trouble de stress post-traumatique (TSPT)

D'après les premiers rapports publiés en 2020, l'Organisation mondiale de la Santé estime qu'au moins 10 % à 20 % des personnes présentaient un ou plusieurs symptômes 12 semaines ou plus après leur diagnostic initial. Ces symptômes pouvaient être nouveaux ou avoir persisté depuis leur infection initiale à la COVID-19.

Des recherches plus récentes montrent qu'environ 30 % à 40 % des personnes qui n'ont pas été hospitalisées pour leur infection initiale à la COVID-19 signalent toujours des symptômes après 12 semaines. Les données probantes actuelles indiquent que le syndrome post-COVID-19 est plus fréquent chez les personnes qui ont été hospitalisées pour une infection à la COVID-19 que chez celles qui ne l'ont pas été. Ce pourcentage peut changer à mesure que d'autres données probantes sont obtenues.

Enfants

Les symptômes les plus courants observés chez les enfants sont les suivants :

  • fatigue
  • essoufflement
  • manque de concentration, difficultés cognitives ou délire (état mental confus ou désorienté)
  • maux de tête
  • douleurs abdominales
  • douleurs musculaires ou articulaires
  • problèmes de sommeil

Nous ignorons encore beaucoup de choses au sujet du syndrome post-COVID-19 chez les enfants. La recherche sur la fréquence à laquelle il survient chez les enfants est toujours en cours et nous ne disposons actuellement que d'un petit nombre d'études à analyser. Ces estimations deviendront plus précises au fur et à mesure que des études plus poussées seront menées et que de nouvelles données probantes seront dégagées.

Santé mentale

Les personnes qui souffrent du syndrome post-COVID-19 signalent souvent des répercussions sur leur santé mentale, y compris l'anxiété, la dépression et le TSPT.

Parlez à votre professionnel de la santé si vous pensez ressentir des symptômes d'anxiété, de dépression ou de TSPT. Ces professionnels peuvent vous aider à obtenir le soutien dont vous avez besoin.

Vous ou une personne que vous connaissez pourriez être en crise ou avoir besoin de soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie. Si c'est le cas, consultez Espace Mieux-être Canada pour obtenir une vaste gamme de ressources et de mesures de soutien.

Prévention, diagnostic et traitement

Actuellement, la meilleure façon de prévenir le syndrome post-COVID-19 est de prendre des mesures pour éviter d'être infecté, comme la vaccination (y compris les vaccins de rappel) et le respect des mesures de santé publique. Les premières données probantes suggèrent que la vaccination à raison de 2 doses ou plus peut contribuer à réduire le risque de développer le syndrome post-COVID-19 si une personne est infectée. Le Canada continue de suivre l'évolution de la situation afin d'en apprendre davantage sur les autres mesures de prévention qui peuvent être prises.

Il n'existe actuellement aucune approche universellement reconnue pour diagnostiquer et traiter le syndrome post-COVID-19. Si vous pensez être atteint du syndrome post-COVID-19, parlez à votre professionnel de la santé de la façon de gérer vos symptômes.

Pour en savoir plus :

Ce que fait le Canada

Le Canada passe en revue les études publiées sur le syndrome post-COVID-19 afin de déterminer :

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a également collaboré avec Statistique Canada dans le cadre d'une nouvelle Enquête canadienne sur la santé et les anticorps contre la COVID-19, fondée sur la population, qui a été lancée en avril 2022. L'Enquête a été envoyée à 100 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus choisis au hasard dans les 10 provinces et servira à :

Les résultats préliminaires de cette enquête fournissent des informations importantes sur le fardeau des symptômes à long terme de la COVID-19 chez les adultes Canadiens âgés de 18 ans et plus. Les nouveaux résultats présentés sont conformes aux résultats de d’autres enquêtes et données probantes à l’échelle internationale.

Ce blog de données est le premier d'une série de produits liés à cette enquête prévus pour l'hiver et le printemps 2023. Les résultats permettront d'approfondir nos connaissances sur les symptômes à plus long terme de la COVID-19.

Résultats de l'enquête sur la fréquence et l'impact des symptômes à long terme de la COVID-19 chez les adultes canadiens

Nous continuons de :

Nous travaillons également avec d'autres partenaires pour recueillir des données probantes à l'appui de nos recherches, notamment :

Les Canadiens qui souffrent du syndrome post-COVID-19 et qui sont incapables de travailler en raison de leurs symptômes peuvent être admissibles à de l'aide au moyen de ce qui suit :

Liens connexes

Publications et renseignements

Groupes de soutien

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :