Signes et symptômes du trouble du spectre de l’autisme (TSA)

Sachez reconnaître les signes et les symptômes du trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Sur cette page

Quels sont les signes et les symptômes du TSA?

Chaque personne atteinte du TSA est unique; le moment et la gravité des premiers signes et symptômes peuvent donc varier considérablement. Chez certains enfants atteints du TSA, des signes se manifestent au cours des premiers mois de vie. Chez d'autres, les symptômes peuvent ne pas apparaître avant l'âge de 24 mois ou plus tard. Certains enfants atteints du TSA semblent se développer normalement jusqu'à l'âge d'environ 18 à 24 mois, puis ils cessent d'acquérir des compétences ou commencent à en perdre.

Durant la petite enfance (jusqu'à 12 mois), un enfant peut afficher des symptômes qui comprennent ce qui suit :

  • établit rarement un contact visuel, voire jamais
  • ne babille pas
  • semble ne pas entendre (ne réagit pas à l'appel de son nom)
  • s'amuse peu avec les jouets ou d'une façon inhabituelle
  • est plus intéressé par les objets que par les gens
  • commence à acquérir du langage, mais le perd ou cesse son apprentissage
  • fait des mouvements répétitifs avec ses doigts, ses mains, ses bras ou sa tête

Jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge de 2 ans, il peut y avoir des symptômes qui continuent après la petite enfance. Un enfant peut aussi afficher les comportements suivants :

  • a des champs d'intérêt restreints
  • est incapable d'avoir des interactions sociales réciproques
  • bouge de façon inhabituelle (branlement de tête, flexion des doigts ou des mains, bouche ouverte, langue sortie, etc.)
  • n'est pas intéressé à jouer avec les autres enfants
  • répète des mots ou des phrases, bien qu'il ne semble pas les comprendre
  • a des problèmes de comportement, par exemple s'inflige des blessures
  • a de la difficulté à contrôler ses émotions (crises)
  • aime les choses d'une certaine façon, par exemple toujours manger les mêmes aliments.

Signes possibles du TSA, peu importe l'âge :

  • évite le contact visuel et préfère être seul
  • a de la difficulté à comprendre les sentiments des autres
  • est non verbal ou présente un retard de développement du langage
  • répète sans cesse des mots ou des expressions (écholalie)
  • est perturbé par le moindre changement de routine ou d'environnement
  • a des champs d'intérêt très restreints
  • présente des comportements répétitifs comme le balancement du corps, la torsion et le battement des membres
  • a des réactions inhabituelles et souvent intenses aux sons, aux odeurs, aux goûts, aux textures, à la lumière et aux couleurs.

Mon enfant devrait-il être évalué?

Votre enfant devrait être évalué pour le TSA si :

  • vous êtes inquiet
  • vous remarquez des signes ou des symptômes
  • l'un de ses proches parents est atteint du TSA (par exemple, son frère ou sa sœur)

En temps normal, le premier à évaluer votre enfant sera votre fournisseur de soins de santé. Vous pouvez aider votre fournisseur de soins de santé à comprendre les comportements inhabituels que vous observez en :

  • prenant des photos
  • tenant un registre ou un journal
  • es enregistrant sur vidéo

En cas d'inquiétude, votre fournisseur de soins de santé devrait vous aiguiller vers un spécialiste pour une évaluation plus approfondie. Le spécialiste est la personne tout indiquée pour aider à établir un diagnostic.

Comment le TSA est-il diagnostiqué?

Il n'existe pas de test médical simple pour diagnostiquer un TSA.

Afin de poser un diagnostic de TSA chez un enfant, un professionnel de la santé évalue :

  • sa communication
  • son comportement
  • son développement

Cela peut comprendre :

  • ses aptitudes verbales
  • ses aptitudes mentales
  • ses rapports avec les autres
  • les comportements associés à ses champs d'intérêt et à ses activités
  • les actions répétées liées à la façon dont il parle, bouge ou utilise des objets

Pour déterminer la gravité du TSA, le professionnel de la santé évalue les difficultés de l'enfant en ce qui concerne :

  • la communication sociale
  • les comportements restreints et répétitifs

Les professionnels de la santé utilisent le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) pour évaluer les TSA.

Si un fournisseur de soins de santé estime que votre enfant peut être atteint du TSA, demandez qu'on vous oriente pour obtenir un diagnostic. Un spécialiste établira une description détaillée des forces et des difficultés de votre enfant. Une équipe de professionnels de la santé peut collaborer à cette évaluation.

Les tests de dépistage pour le TSA permettront également de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une autre affection. Par exemple, une perte auditive pourrait expliquer l'absence de réaction de votre enfant dans des situations sociales ou lorsqu'on l'appelle par son nom.

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :