Épidémiologistes sur le terrain - avec vidéo description

Apprenez-en davantage sur le Programme canadien d'épidémiologie de terrain et découvrir comment Salman a contribué aux efforts d'intervention et de rétablissement après qu'un typhon ait frappé les Philippines.

Transcription

Transcription - La mise en conserve

Épidémiologistes sur le terrain aux Philippines - Sujet : modification REFRAIN PUBLICITAIRE

(Texte)
Agence de la santé publique du Canada

(Texte)
Épidémiologistes sur le terrain

(Texte)
Salman Klar - Épidémiologiste

Je suis arrivé à Tacloban le 26 juillet. À ce moment, environ deux mois et demi s'étaient écoulés depuis le typhon. À l'arrivée à l'aéroport, qui se trouve très près de l'eau, l'on voit les effets dévastateurs du typhon sur les collectivités, en particulier celles situées sur le bord de l'eau qui ont été dévastées par d'immenses vagues et de forts vents. Il y a encore pas mal de débris partout dans la ville. Les routes ont été dégagées, mais il y a encore beaucoup de débris et d'éléments détruits par le typhon.

L'Agence de la santé publique du Canada est membre du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie (GOARN) de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). L'Agence a reçu une demande d'aide officielle pour les efforts de reprise et d'intervention à la suite du typhon. Je suis le troisième épidémiologiste canadien mobilisé pour contribuer à ces efforts. Je travaille avec une équipe de professionnels de la santé pour réduire au minimum le risque d'éclosion de maladies infectieuses. Nous fournissons aussi du soutien aux efforts de reconstruction et de reprise, surtout ceux axés sur la restauration des établissements de soins.

L'un des rôles clés que nous jouons ici est d'aider le ministère de la Santé à gérer la surveillance pour les activités épidémiologiques. Nous participons aussi à son intervention contre des problèmes de santé publique permanents. Une autre de nos activités est d'examiner les alertes, puis d'aller sur le terrain pour faire enquête sur une alerte et de recueillir de l'information sur les cas. Je crois que notre équipe améliore les choses au quotidien. Nous fournissons du soutien à divers niveaux et allons partout où l'on a besoin de nous.

Des Canadiens sont présents ici à plusieurs échelons, y compris avec l'OMS et beaucoup d'autres organisations non gouvernementales. Des Canadiens étaient aussi présents au tout début, et une équipe médicale du Canada a été mobilisée pour intervenir ici. Les collectivités des environs sont très reconnaissantes de leur travail, et nos autres partenaires internationaux aussi.

Des épidémiologistes canadiens ont pris part pendant des années à des mobilisations du GOARN et ont été mobilisés pour beaucoup d'autres catastrophes internationales, notamment séismes, typhons, inondations et importantes éclosions de maladies infectieuses.

(Texte)
Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite - Ouganda, Libéria et Népal

(Texte)
Renforcement des capacités - Belize et Bahamas

(Texte)
Préparation contre le coronavirus du syndrome respiratoire - Tunisie

(Texte)
Éclosion de choléra - Haïti

(Texte)
Intervention contre l'éclosion de fièvre de la vallée du Rift - Kenya

(Texte)
Intervention de santé publique post-séisme - Pakistan

(Texte)
Intervention contre l'éclosion de maladie à virus Ebola - Ouganda

Notre mobilisation ici montre que le Canada participe à une vaste communauté internationale et qu'il souhaite apporter une contribution et fournir de l'aide au besoin n'importe où dans le monde.

(Texte)
Pour en savoir plus sur le Programme canadien d'épidémiologie de terrain, consultez www.phac-aspc.gc.ca

(Texte)
Agence de la santé publique du Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :