Personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) au Canada : infographique

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 268 Ko, 1 page)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Type : Infographique

Date publiée : 2020-12-01

En 2018, environ 62 050 personnes vivaient avec le VIH au Canada.

  • Parmi les personnes vivant avec le VIH au Canada, une sur quatre était une femme.
  • Des 62 050 Canadiens vivant avec le VIH, la moitié étaient des hommes gais, bisexuels ou ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (communauté gbHARSAH).

Progrès du Canada vers l’atteinte des cibles 90-90-90 pour le VIH

  • 87 % des personnes vivant avec le VIH avaient reçu un diagnostic;
  • 85 % des personnes ayant reçu un diagnostic de VIH suivaient un traitement;
  • 94 % des personnes recevant un traitement antirétroviral avaient une charge virale supprimée.
  • Parmi les personnes vivant avec le VIH au Canada, une sur huit ne connaissait pas son statut sérologique.
  • Le Canada a réalisé progrès vers l’atteinte des trois cibles 90-90-90 depuis 2016
    • Ou on a estimé que 86 % de toutes les personnes vivant avec le VIH connaissaient leur statut sérologique, 84 % des personnes ayant reçu un diagnostic suivaient un traitement et 92 % des personnes suivant un traitement avaient une charge virale suppriméeNote de bas de page 1.

En 2018, on estimait à 2 242 le nombre de nouveaux cas d’infection par le VIH.

  • Une personne était infectée par le VIH toutes les quatre heures.
  • Les Autochtones représentaient 14 % des nouveaux cas d’infection par le VIH en 2016, alors qu’ils ne représentaient que 4,9 % de la population canadienne.
  • En 2018, la communauté gbHARSAH, qui ne représentait que de 3 % à 4 % de la population totale d’hommes adultes canadiens, a enregistré 1 109 nouveaux cas d’infection, soit la moitié (49 %) des nouveaux cas d’infection au VIH cette année-là.

Nouveaux cas d’infection par le VIH par principal groupe de population

  • Communauté gbHARSAH – 49 %
  • Personnes hétérosexuelles – 34 %
  • Utilisateurs de drogues par injection (UDI) – 14 %
  • UDI au sein de la communauté gbHARSAH – 3 %

Renseignez-vous sur votre statut sérologique pour pouvoir accéder à un traitement et protéger votre santé et celle de vos partenaires.

Comment réduire vos risques?

  • Passez un test de dépistage.
  • Encouragez votre partenaire à passer un test de dépistage.
  • Renseignez-vous sur les pratiques sexuelles sécuritaires.
  • Utilisez les préservatifs, d’autres méthodes barrières et des lubrifiants correctement et constamment.
  • Ne partagez pas de matériel de consommation de drogues.

Pour en savoir plus sur le VIH et sur ce que vous pouvez faire pour prévenir l’infection, visitez la page Canada.ca/vih.

Note de bas de page 1

Des données de surveillance à jour étaient disponibles pour les estimations de 2018, et des améliorations ont été intégrées aux méthodes en fonction des dernières données scientifiques disponibles et de la compréhension de l’épidémie. Les révisions apportées aux méthodes et aux données signifient que les estimations des années précédentes dans cette infographie peuvent être différentes des estimations publiées précédemment, et que les estimations de 2018 ne doivent pas être comparées directement aux estimations publiées antérieurement.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :