Virus du nil occidental et autres maladies transmises par les moustiques – rapport national de surveillance

2016 – version finale – résumé virus du nil occidental au canada

Humains

Au cours de la saison d’activité du virus du Nil occidental (VNO) de 2016, sept provinces (Alberta, Manitoba, Ontario, Québec, Saskatchewan, Nouveau-Brunswick et Île-du-Prince-Édouard) ont signalé une activité du VNO à l’Agence de la santé publique du Canada.

Un total de 104 cas cliniques chez l’humain (cas confirmés et cas probables) ont été signalés au Canada, à savoir en Alberta (5), au Manitoba (23), en Ontario (44), au Québec (30), au Nouveau-Brunswick (1) et à l’Île-du-Prince-Édouard (1). Parmi ceux-ci, soixante (58 %) ont été classés dans la catégorie « Syndrome neurologique lié au virus du Nil occidental »; trente-sept (35 %) dans la catégorie « Syndrome non neurologique lié au virus du Nil »; et sept (7 %) dans la catégorie « Non classés ». Neuf décès ont été signalés. De plus, deux infections asymptomatiques ont été signalées : une au Manitoba et l’autre en Saskatchewan.

Moustiques

Au total, 345 (2,28 %) des 15 124 populations de moustiques sont infectées par le virus du Nil dans les provinces suivantes : 67 en Saskatchewan (11,22 %), 39 au Manitoba (2,80 %), 211 en Ontario (1,73 %) et 28 au Québec (2,99 %).

Oiseaux sauvages

Le Réseau canadien de la santé de la faune et le Centre québécois sur la santé des animaux sauvages ont analysé un total de 141 oiseaux morts aux fins de dépistage du virus du Nil occidental en 2016. Parmi ceux-ci, 37 (26 %) se sont révélés infectés par le virus du Nil occidental : en Colombie-Britannique (2), en Saskatchewan (4), en Ontario (20) et au Québec (11)

Les espèces d’oiseaux infectées sont notamment la buse à queue rousse (29 %), la corneille d’Amérique (24 %), l’épervier brun (16 %), le merle (8 %), l’autour des palombes (8 %), la pie bavarde (3 %), le geai bleu (3 %), la chevêche des terriers (3 %), l’épervier de Cooper (3 %) et le grand-duc d’Amérique (3 %).

Animaux domestiques

Quarante-six chevaux infectés par le VNO ont été signalés à l’Agence canadienne d’inspection des aliments par différents laboratoires de santé animale provinciaux ou privés. En outre, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec a signalé deux cas de chevaux infectés par le virus du Nil occidental. Dix chevaux ont été signalés en Colombie-Britannique [Langley (1), Nelson (1), Cranbrook (4) et Creston (4)]; sept en Alberta [Lethbridge (3), Taber (1), Brooks (1), Dalemead (1), Strathmore (1)]; treize au Manitoba [Minnedosa (1), Steinbach (2), Winnipeg (1), Beauséjour (1), Hartney (3), Stonewall (1), Virden (2), Glenboro (1), Elm Creek (1)]; treize en Saskatchewan [Maple Creek (3), Moose Jaw (2), Ogema (1), Swift Current (2), Redvers (1), Assiniboia (1), Melfort (1), Saskatoon (1), Simmie (1)], deux en Ontario [Mississauga (1), Denfield (1)], et trois au Québec [Saint-Hyacinthe (1), Lanaudière (1), Mauricie-Centre du Québec (1)].

Virus de l’encéphalite équine de l’est au Canada

Humains

Au cours de l’été 2016, le premier cas d’infection humaine par le virus de l’encéphalite équine de l’Est transmis par les moustiques a été signalé au Canada. La personne touchée, un résident de l’Ontario, est entièrement rétablie.

Animaux domestiques

Deux chevaux infectés par le virus de l’encéphalite équine de l’Est au Québec ont été signalés à l’Agence canadienne d’inspection des aliments par divers laboratoires privés de santé animale.

Virus du sérogroupe Californie au Canada

En 2016, 24 cas humains confirmés en laboratoire de virus du sérogroupe Californie (ou cas d’exposition à ce virus) ont été diagnostiqués par le Laboratoire national de microbiologie dans les provinces suivantes : Alberta (3), Manitoba (3), Ontario (2), Québec (11), Nouveau-Brunswick (2) et Nouvelle-Écosse (3). Parmi ces cas, 14 ont été classés dans la catégorie « Virus de Jamestown Canyon », trois dans la catégorie « Virus Snowshoe hare » et le reste a été qualifié d’« inconnu ». La plupart des échantillons avaient d’abord été prélevés aux fins de dépistage du virus du Nil occidental, puis ont fait l’objet d’un essai biologique aux fins de dépistage d’agents transmis par les moustiques autres que le virus du Nil occidental.

Figure 1 : Répartition géographique du virus du Nil occidental chez l’homme (cas cliniques) et le cheval au Canada en 2016


Figure 2 : Cas cliniques et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental, par province et par territoire, Canada, 2016

*            Les cas cliniques et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental sont regroupés par semaine de déclaration et selon leur date d’épisode.

La date de l’épisode pourrait inclure l’une des dates suivantes : date d’apparition, date du diagnostic, date de l’analyse de l’échantillon en laboratoire ou date de signalement.

Tableau 1 : Cas cliniques humains et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental, par province ou territoire et par semaine de surveillance, saison 2016Note de bas de page *
Province Semaines/mois du signalement du cas, 2016
Avr. Mai Juin Juillet Août Sept Oct Nov Déc
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
Tableau 1 Note *

Les cas cliniques et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental sont regroupés par semaine de déclaration et selon leur date d’épisode. La date de l’épisode pourrait inclure l’une des dates suivantes : date d’apparition, date du diagnostic, date de l’analyse de l’échantillon en laboratoire ou date de signalement.

Return to first Table 1 footnote * referrer

Île-du-Prince-Édouard 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Nouveau-Brunswick 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Québec 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 2 3 1 3 11 4 0 0 2 1 0 1 0 0 0 0
Ontario 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 3 3 5 6 10 6 6 2 3 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Manitoba 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 2 7 4 2 2 2 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Saskatchewan 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Alberta 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 2 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0
Total 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 1 5 5 14 11 16 12 9 6 15 5 0 0 3 1 0 1 0 0 0 0
Tableau 2 : Cas cliniques humains et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental, par province ou territoire pour la saison 2016
Province Syndrome neurologique lié au virus du Nil occidental Syndrome non neurologique lié au virus du Nil occidental Non classés/non spécifiés Total des cas cliniquesNote de bas de page 1 Nombre de cas liés aux voyagesNote de bas de page 2 Infections asymptomatiques liées au virus du Nil occidentalNote de bas de page 3
Tableau 2 Note 1

Le nombre total de cas cliniques est la somme des cas probables et confirmés de syndromes neurologiques et non neurologiques du virus du Nil occidental, en plus des cas non classés et non spécifiés.

Return to first Table 2 footnote 1 referrer

Tableau 2 Note 2

Probablement associés aux déplacements à l’extérieur de la province ou du territoire. Ces cas sont inclus dans le nombre total de cas cliniques ou d’infections asymptomatiques liés au virus du Nil occidental.

Return to first Table 2 footnote 2 referrer

Tableau 2 Note 3

Répondent aux critères du test de diagnostic du virus du Nil occidental en l’absence de critères cliniques. Cette catégorie peut comprendre les donneurs de sang asymptomatiques dont le sang est testé à l’aide d’un test d’amplification des acides nucléiques par les opérateurs du système d’approvisionnement en sang (c.-à-d. Société canadienne du sang et Héma-Québec) et est par la suite porté à l’attention des responsables de la santé publique. Les opérateurs du système d’approvisionnement en sang du Canada procèdent à un test d’amplification des acides nucléiques supplémentaire pour le virus du Nil occidental à la suite de tout résultat positif au test de dépistage des donneurs

Return to first Table 2 footnote 3 referrer

Tableau 3 Note *

L’un de ces cas a probablement fait l’objet d’une exposition avant la saison d’activité du virus du Nil occidental de 2016.

Return to first Table 2 footnote * referrer

Île-du-Prince-Édouard 0 1 0 1 1 0
Nouveau-Brunswick 0 1 0 1 1 0
Québec 18Note de bas de page * 12 0 30Note de bas de page * 0 0
Ontario 29 8 7 44 2 0
Manitoba 12 11 0 23 0 1
Saskatchewan 0 0 0 0 0 1
Alberta 1 4 0 5 1 0
Total 60 37 7 104 5 2

Figure 3 : Cas cliniques et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental, par semaine de surveillance, au cours de certaines années

*       Les cas cliniques et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental sont regroupés par semaine de déclaration et selon leur date d’épisode. La date de l’épisode pourrait inclure l’une des dates suivantes : date d’apparition, date du diagnostic, date de l’analyse de l’échantillon en laboratoire ou date de signalement.

Tableau 3 : Cas cliniques et infections asymptomatiques associés au virus du Nil occidental, par semaine de surveillance, au cours de certaines années
Année Semaines/mois du signalement du cas, 2016
Avr. Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Déc.
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
Tableau 3 Note *

L’un de ces cas a probablement fait l’objet d’une exposition avant la saison d’activité du virus du Nil occidental de 2014.

Return to first Table 3 footnote * referrer

2016 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 1 5 5 14 11 16 12 9 6 15 5 0 0 3 1 0 1 0 0 0 0
2015 1 0 0 0 0 1 0 1 2 1 0 0 1 1 3 4 7 6 6 5 13 11 8 8 2 3 0 0 0 0 0 0 0 0
2014 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 4* 3 5 6 1 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2013 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 1 2 2 5 5 6 9 10 21 16 14 12 7 2 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1
2012 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 3 5 11 16 27 53 63 57 43 43 45 24 30 14 9 5 1 0 0 0 0 0 0 0
2007 0 0 0 0 0 0 2 2 3 4 11 35 36 72 139 424 471 443 287 182 116 71 30 18 10 11 5 4 2 0 0 0 0 0
2005 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 4 4 11 28 28 38 45 27 15 7 12 3 3 1 0 0 0 0 0 0
2003 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 1 5 11 9 27 66 249 323 324 178 107 82 37 14 8 4 3 0 0 0 0 0 0
Tableau 4 : Nombre de populations de moustiques testées et infectées par le virus du Nil occidental, par province ou territoire, saison 2016
Province Saison d’activité du virus du Nil occidental 2016Note de bas de page *
Nombre de populations de moustiques infectées Nombre de populations de moustiques testées Pourcentage de populations de moustiques infectées (%)
Tableau 4 Note *

En 2016, la surveillance des moustiques n’a eu lieu que dans les provinces suivantes : Québec, Ontario, Manitoba et Saskatchewan.

Return to first Table 4 footnote * referrer

Québec 28 935 2,99
Ontario 211 12198 1,73
Manitoba 39 1394 2,80
Saskatchewan 67 597 11,22
Total 345 15124 2,28
Tableau 5 : Nombre d’oiseaux morts infectés par le virus du Nil occidental signalés par province ou territoire et par semaine de surveillance, saison 2016Note de bas de page *
Province Semaines de surveillance de 2016
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45
Tableau 5 Note *

Données provenant du Réseau canadien de la santé et du Centre québécois sur la santé des animaux sauvages

Return to first Table 5 footnote * referrer

Québec 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 3 1 2 2 0 1 1 0 0 0 0 0
Ontario 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 3 0 0 1 2 0 4 0 8 0 0 0
Saskatchewan 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 2 0 1 0 0 0 0 0 0 0
Colombie-Britannique 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 3 7 1 4 3 3 1 5 0 8 0 0 0

Figure 4 :    Nombres et pourcentages d’oiseaux morts infectés par le virus du Nil occidental durant la saison 2016 par semaine de surveillance, comparativement aux saisons 2003, 2012 et 2015

Tableau 6 : Nombres et pourcentages d’oiseaux morts infectés par le virus du Nil occidental durant la saison 2016 par semaine de surveillance, comparativement aux saisons 2003, 2012 et 2015
  Année Semaines de surveillance
1  à 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49
Nombre de résultats positifs 2016 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 3 7 1 4 3 3 1 5 0 8 0 0 0 0 0 0 0
Nombre d’oiseaux testés 2016 4 1 0 0 1 4 3 1 3 1 2 5 9 4 2 6 6 30 4 5 7 7 5 14 3 10 1 1 1 0 0 0 1
Pourcentage de résultats positifs  2016 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 33 50 23 25 80 43 43 20 36 0 80 0 0 0 0 0 0 0
Pourcentage de résultats positifs 2015 0 0 0 0 0 0 0 100 0 0 0 100 83 60 73 0 25 67 83 57 50 80 67 0 21 0 0 0 0 50 0 0 0
Pourcentage de résultats positifs 2012 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 33 67 33 67 33 50 67 64 67 33 67 67 55 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Pourcentage de résultats positifs 2003 0 0 1 0 1 1 1 1 1 3 3 6 7 10 17 21 38 35 43 46 45 45 58 29 20 15 8 0 0 0 0 0 0

Figure 5 : Répartition géographique des cas d’infection par le virus de l’encéphalite équine de l’Est chez les chevaux au Canada, 2016

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :