Colombie-Britannique : Un profil des pratiques prometteuses du Canada et de l’étranger – Provincial Health Services Authority

« Notre planification de l'utilisation des terres pour l'atelier des professionnels de la santé a ouvert la porte à une voix de la santé. »

Organisation responsable: Provincial Health Services Authority

Principaux partenaires:

Autorité régionale de la santé, administrations locales, gouvernement provincial, planification, transports, loisirs, sports, tourisme, Premières nations, universités et organismes communautaires

Collectivités:

Cranbrook, Kamloops, Kelowna, Prince George, Sechelt, Vancouver, Langley, Victoria

Milieu:
Urbain et rural

Groupe cible:
Professionnels de la santé

Élément central du projet:
Application des connaissances, réseautage

Niveau de mise en œuvre:
Provincial

Étape du développement:
En cours

Contexte

Cette initiative est issue d'un forum provincial sur la santé et l'environnement bâti accueilli par la Provincial Health Services Authority (PHSA) en 2007. Au forum, les participants ont demandé davantage de possibilités d'établir des réseaux. Trois mois plus tard, la Healthy Built Environment Alliance de la C.‑B. est née. Environ vingt-deux organisations ont assisté à la première réunion représentant un éventail impressionnant de secteurs : santé, gouvernement, planification, transports, loisirs, sports, tourisme, universités, Premières nations et organismes communautaires. L'Alliance compte maintenant au moins 26 représentants d'organisations/d'agences et encore plus de membres correspondants.

Logo de Provincial Health Serviecs Authority - Province-wide Solutions. Better health.

Avec la PHSA, qui offre un soutien de secrétariat, l'Alliance se réunit au moins trois fois par année. Les objectifs du groupe incluent la prestation d'un forum pour le partage de connaissances, la participation et la collaboration à l'élaboration d'activités prioritaires.

Page couverture de Introduction à la planification de l'utilisation des terres pour les professionnels de la santé

L'« Introduction à la planification de l'utilisation des terres pour les professionnels de la santé » – couramment appelée « Planification 101 » – a été l'un des premiers projets définis comme une priorité par l'Alliance. L'intention était d'élaborer un module de formation qui établirait un langage commun entre la planification et la santé, et qui commencerait à fournir aux professionnels de la santé certains des outils et des connaissances nécessaires pour devenir plus engagés dans la planification de l'utilisation des terres. Un programme a été élaboré et, en juin 2008, un atelier pilote a été lancé dans la Ville de Cranbrook au sein de l'Interior Health Authority. L'atelier prenait la forme d'un cours de formation continue d'une journée animé par deux planificateurs professionnels. Les présentations ont été faites, les ressources, fournies, et un exemple d'étude de cas, entrepris.

Les dix-neuf professionnels de la santé qui y ont assisté ont également pris part à une évaluation suivant l'atelier dirigée par un étudiant de maîtrise à l'Université Simon Fraser. Les participants ont donné de bonnes notes à l'atelier, et ils ont également fourni des commentaires constructifs. Le processus d'évaluation a permis à la PHSA d'apporter des modifications au module avant de l'offrir aux quatre autres autorités de la santé.

Les autres principales activités de l'Alliance comprenaient la création d'indicateurs d'un environnement bâti sain, une présentation de la conférence et un document sur les fondements de la santé et de l'environnement bâti (veuillez consulter la section « Ressources » à la fin de cette étude de cas pour de plus amples renseignements). Les projets ont été dirigés par la PHSA avec l'appui en nature et le soutien financier de plusieurs partenaires à la table de l'Alliance.

Partenariats

Le recrutement des partenaires de l'Alliance s'est fait principalement par le bouche-à-oreille. La PHSA répond aux demandes continues des organisations qui veulent se joindre à l'Alliance ou recevoir des mises à jour sur ses activités. À sa réunion la plus récente, l'Alliance a décidé d'interrompre ses activités pour une courte période – les membres ont relevé la nécessité de travailler avec les nombreuses ressources qui ont été établies durant la première année ainsi que de les évaluer. Bon nombre des membres particuliers avaient besoin de temps pour revenir sur les prochaines étapes avec leur organisation d'attache, particulièrement concernant la façon d'accroître la sensibilisation, le profil et la priorité de ce travail.

Un défi auquel fait face l'Alliance est que les membres sont toujours très pondérés vers le côté de la santé. Afin de combler l'écart entre les secteurs, si l'Alliance continue, la PHSA étudiera la possibilité de coprésider l'Alliance avec une autre organisation. Il pourrait également arriver qu'une autre organisation membre « se lève » et assume le rôle de secrétaire. Dans l'ensemble, l'Alliance a assez bien réussi à établir des liens avec le secteur de la planification. Elle a moins bien réussi à établir des liens avec les ingénieurs, les architectes et les aménageurs, et les membres continuent d'explorer des façons de réunir ces groupes à la table. Les options incluent la détermination de la valeur ajoutée pour ces groupes s'ils devaient participer (p. ex., la poursuite d'un programme écologique s'harmonise souvent à l'établissement de collectivités plus saines).

Stimuler la participation

À la fin de sa première année, l'Alliance a effectué une auto-évaluation. On a reconnu que bien que les membres particuliers de l'Alliance aient définitivement participé aux enjeux, et qu'ils aient fait de leur réponse une priorité élevée, ils représentaient seulement une « tranche » de leur organisation. Il y avait souvent différents niveaux de soutien entre les cadres supérieurs et le personnel de première ligne aux organisations partenaires. Pour aider à encourager le soutien d'un auditoire élargi, la PHSA crée actuellement un document d'information de quatre pages qui résume le travail innovateur entrepris par l'Alliance au cours de la dernière année. Cette brochure sera utilisée par les membres de l'Alliance pour accroître leurs connaissances au sujet de l'environnement bâti sain, de son importance et de sa pertinence, pour rendre les gens au fait des ressources offertes, et obtenir l'acceptation et l'appui des organisations actuelles et des nouvelles organisations potentielles.

Leçons tirées

Les ateliers « Planification 101 », en particulier, ont mieux fait comprendre que les professionnels de la santé ont de précieuses contributions à faire à la table de planification. Les professionnels de la santé peuvent favoriser une compréhension approfondie au sujet des déterminants de la santé, et également comprendre l'urgence de traiter de l'environnement bâti pour éviter des hausses importantes d'un taux de maladie chronique déjà alarmant.

L'atelier « Planification 101 » a été lancé avec des buts très grands à l'esprit. Après le premier atelier pilote à Cranbrook, ces buts ont dû être revus; c'est maintenant considéré comme une « Phase 1 » ou une première étape – en reconnaissant que le travail de suivi et le soutien seront nécessaires. Dans certains cas, il en a découlé des retombées simples, mais imprévues. Il a été immédiatement apparent dans bien des cas que les gens qui assistent aux ateliers, souvent de différentes villes, et de différentes parties de l'organisation, se rencontraient pour la première fois. La simple valeur inhérente de la réunion de ces professionnels de la santé des régions pour le réseautage était un avantage imprévu. Une autre retombée relevée à l'un des ateliers était la création potentielle d'un bottin des autorités régionales de la santé – une liste de professionnels de la santé avec lesquels les planificateurs locaux pourraient communiquer pour obtenir des commentaires et des recommandations. À l'heure actuelle, il faut déterminer si et comment cette communication est établie, ce qui dépend souvent de la personnalité et de la relation de chaque personne (p. ex. qui connaît qui) et qui nuit à l'uniformité et à la durabilité.

En plus de poursuivre le travail avec le secteur de la santé, une autre prochaine étape sera de transmettre le message aux planificateurs et aux élus. On reconnaît toutefois qu'il faudra probablement employer une approche différente de celle qui a été utilisée pour « Planification 101 ». Il sera important d'explorer les besoins de ces deux groupes afin que tous les outils et mécanismes d'application des connaissances qui sont élaborés soient appropriés. Il sera également important de déterminer quels organismes, en plus de ceux du secteur de la santé, doivent être des partenaires clés dans ces efforts d'application des connaissances. On reconnait également qu'il faut davantage de possibilités pour les événements conjoints de développement professionnel avec les planificateurs et les professionnels de la santé pour enflammer des conversations plus interdisciplinaires.

Un grand nombre des autorités régionales de la santé passent déjà le flambeau et créent de nouveaux partenariats avec le secteur de la planification. Par exemple, Northern Health crée des liens avec Smart Growth BC, et la Vancouver Island Health Authority établira un partenariat avec la BC Recreation and Parks Association pour accueillir un sommet régional sur le transport actif.

Conseils aux autres collectivités

L'atelier « Planification 101 » peut s'appliquer à presque toutes les échelles. Depuis le premier atelier pilote à Cranbrook, le module de formation a été adapté aux grands centres urbains et aux petites collectivités. Des adaptations aux ateliers sont faites de nombreuses façons - de l'utilisation d'exemples locaux à l'inclusion de planificateurs comme présentateurs et participants, aux cadres supérieurs locaux du secteur de la santé qui donnent des présentations. Toutes ces tâches ont nécessité beaucoup de planification et de préparation, mais elles ont été essentielles pour améliorer la réussite des événements.

Bien que les évaluations de l'atelier doivent encore être complétées, de nombreuses leçons ont déjà été tirées. Qu'elles aient lieu dans une collectivité urbaine ou rurale, il faut ouvrir la voie. À l'atelier pilote, les animateurs ont réalisé l'importance qu'il y ait des cadres supérieurs de l'autorité en santé présents à l'atelier pour signaler qu'il s'agit d'une priorité. Lors des ateliers ultérieurs, les défenseurs de la santé de la localité (p. ex., médecins conseils en santé publique) étaient présents pour décrire le lien entre la santé et l'environnement bâti, plutôt que le laisser à l'animateur.

Voici d'autres conseils destinés aux collectivités qui souhaitent diriger un atelier:

  • Savoir qui est votre auditoire et ses besoins;
  • Établir un sentiment d'appartenance à l'atelier;
  • Démontrer des façons dont le travail peut être intégré à ce que les professionnels de la santé font déjà – pas en tant que « charge de travail supplémentaire »;
  • Créer un « bottin de professionnels de la santé » de l'autorité régionale de la santé;
  • Utiliser des exemples/études de cas de la collectivité dans les activités pratiques ou en petits groupes; et
  • Situer l'atelier dans un plan à plus long terme qui définit la façon dont le travail peut être durable.

Évaluation et incidence

Maintenant que les séances « Planification 101 » ont récemment été complétées dans les cinq autorités de la santé, la PHSA présentera un compte rendu avec des représentants de chaque région pour discuter des apprentissages et des prochaines étapes à court et à long terme possibles. Il sera important de définir les rôles appropriés que les autorités de la santé, la PHSA et d'autres membres de l'Alliance peuvent jouer dans l'avancement de ce travail - ce doit être un effort collaboratif, abordé sur de nombreux fronts et à de nombreux niveaux.

L'étudiant qui a été embauché pour évaluer le projet pilote de Cranbrook terminera un autre suivi après l'atelier pour voir de quelle façon les professionnels de la santé mettent en œuvre les compétences qu'ils ont acquises sept mois plus tôt.

Il est devenu évident aux ateliers qu'un grand nombre de professionnels de la santé participent déjà au projet et qu'ils sont prêts pour un mécanisme de contribution officiel au processus de planification. Pour d'autres, l'idée de l'intégrer aux processus de planification est nouvelle. Les huit ateliers complétés jusqu'à maintenant ont démontré une grande panoplie d'intervenants et une grande participation. Pour un grand nombre, toutefois, ce travail a ouvert la porte à une voix pour la santé, et il a démontré la façon dont les connaissances et les compétences des professionnels de la santé peuvent être utilisées lors des fonctions de planification communautaire.

Coordonnées

Tannis Cheadle
Gestionnaire provinciale, Population & Public Health Initiatives, PHSA
1380, rue Burrard, bureau 700
Vancouver (Colombie-Britannique)  V6Z 2H3
Téléphone : 604-675-7421
Courriel: tcheadle@phsa.ca

Ressources

Visitez la page Web « Population Health » de la PHSA pour télécharger le document Foundations for a Healthier Built Environment (2009); Introduction to Land Use Planning for Health Professionals; et d'autres ressources.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :