Relevé des maladies transmissibles au Canada

 

Volume : 34S2
Mars 2008

Supplément

Version PDF
64 Pages - 361 KB

Rapport final sur les résultats de la Conférence nationale de concertation sur les maladies évitables par la vaccination au Canada

Juin 2005

Résumé sur les maladies

La présente partie se compose de résumés de données provenant de la séance plénière et des ateliers pour chacune des six maladies ainsi que des faits saillants des commentaires faits par les participants à la conférence de concertation.

Les guides de discussion ayant servi aux délibérations des groupes de travail se trouvent à l'Annexe B. Les articles de référence et les documents de la conférence sont disponibles sur CD ROM. Pour les obtenir, il suffit d'envoyer une demande à l'adresse suivante : programs_irid-ddir@phacaspc.gc.ca.

Rubéole

Contexte

L'objectif de cette séance était d'examiner les renseignements récents disponibles sur le sujet et de déterminer la faisabilité d'adopter le but de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l'OPS d'éliminer la rubéole d'ici 2010. Pour favoriser la discussion, des orateurs ont présenté des exposés sur l'incidence et l'élimination de la rubéole aux É.-U., dans les Amériques et au Canada.

États-Unis :

(Dre Jane Seward, CDC)

En novembre 2004, les É.-U. ont annoncé avoir atteint leur but d'éliminer la rubéole et le syndrome de rubéole congénitale (SRC) bien avant 2010. Les cas signalés de rubéole et de SRC ont diminué de façon importante depuis que la couverture vaccinale a été étendue aux adultes, y compris aux adultes nés à l'étranger, aux personnes en milieu de travail et aux femmes en âge de procréer. La couverture est extrêmement élevée grâce à la dose unique recommandée de vaccin antirubéoleux, et beaucoup d'enfants ont reçu deux doses de vaccin RRO (rougeole, rubéole et oreillons) en vertu des exigences imposées aux écoles pour ce qui est de l'immunisation contre la rougeole. Aux É.-U., le taux des cas de rubéole signalés est exceptionnellement bas : < 1 cas par million de personnes, et il s'agit uniquement de cas isolés et importés. La surveillance exercée indique que l'immunité de la population parmi les personnes âgées de 6 à 49 ans est très élevée, soit > 91 %. Après avoir examiné ces données et d'autres résultats, un groupe d'experts qui s'est réuni en octobre 2004 a conclu que les É.-U. étaient parvenu à éliminer la rubéole ou avaient atteint un état d'absence de transmission endémique de la rubéole.

Les Amériques :

(Dr Carlos Castillo Solórzano, OPS)

L'OPS poursuit actuellement son but de 2003 de faire cesser la transmission endémique du virus de la rubéole dans les Amériques et d'éliminer les cas de SRC associés à la transmission endémique d'ici 2010. La stratégie de l'OPS s'appuie sur des systèmes de surveillance intégrés, l'isolement du virus de la rubéole, des programmes systématiques de vaccination des enfants ainsi que des campagnes de sensibilisation du public et de suivi destinées aux enfants et aux adultes recevant le vaccin RRO. Renforcer la surveillance et le signalement, constituer une base de données régionale, accélérer la mise en œuvre des stratégies d'immunisation, améliorer le suivi des femmes victimes des épidémies de rubéole et recueillir des échantillons sont au nombre des défis qui restent à relever.

Canada :

(Dr Gaston De Serres)

En 1994, on a recommandé au Canada d'avoir pour but d'éliminer la rubéole et le SRC d'ici l'an 2000. Les cibles de vaccination étaient constituées d'une couverture vaccinale à une dose de 97 % pour les enfants jusqu'à 2 ans et d'une couverture à deux doses pour les enfants en âge d'aller à l'école. La vaccination des enfants âgés de 14 ou 15 ans pouvant avoir été oubliés était également visée. Des cibles ont également été établies pour les femmes enceintes : toutes les femmes à risque devaient se faire vacciner après l'accouchement avant d'obtenir leur congé de l'hôpital. Actuellement, la vaccination est obligatoire pour tous les enfants et recommandée pour les femmes en âge de procréer ainsi que pour les personnes venant de pays ne disposant pas de programme de vaccination contre la rubéole.

L'incidence de la rubéole au Canada a diminué de façon constante depuis l'instauration en 1996 d'une campagne de vaccination à deux doses contre la rougeole, la rubéole et les oreillons. Pourtant, comme l'a prouvé l'éclosion qui a éclaté au Manitoba en 1997 et en Ontario en 2005 et l'existence de quelques cas isolés, la transmission limitée du virus de la rubéole se poursuivra en raison de l'importation, de la propagation secondaire et des lacunes dans la couverture vaccinale (p. ex., les hommes ou les populations refusant de participer aux programmes de vaccination).

Ontario :

(Dre Barbara Kawa)

Une importante éclosion de rubéole (305 cas) s'est produite à l'été 2005 dans une communauté religieuse très liée dans le sud ouest de l'Ontario. Dans cette province, la loi oblige les élèves à être vaccinés contre la rubéole (ou à présenter un certificat médical d'exemption valide ou une exemption pour des motifs religieux ou philosophiques). Alors que le taux de couverture général dans le comté d'Oxford est comparable au taux provincial de 95 %, la communauté touchée compte une proportion élevée de personnes qui ne sont pas vaccinées pour des raisons religieuses. Malgré les activités visant à lutter contre les éclosions, notamment la surveillance continue et l'immunisation des populations à risque, les collectivités dans lesquelles la couverture est faible demeurent un problème.

Discussion

Au cours de la séance plénière, on a fait ressortir les enjeux qui suivent relativement à l'établissement de buts nationaux pour lutter contre la rubéole. Le guide de discussion utilisé par les participants se trouve à l'Annexe B.

Cibles concernant l'âge d'aller à l'école : Aux fins de mesure de la couverture, il a été recommandé de remplacer « en âge d'aller à l'école » par « avant leur 7e anniversaire ». De plus, il a été suggéré de soumettre les régions disposant d'exigences législatives pour ce qui est de l'entrée à l'école à un recensement et à une étude comparative par rapport à d'autres régions pour évaluer les répercussions de la loi sur la couverture vaccinale.

Cibles concernant les adolescents : On s'est interrogé sur le bien fondé d'établir une cible de vaccination contre la rubéole pour les enfants âgés de 15 à 17 ans, étant donné qu'il n'existe aucun système pour surveiller la couverture de ce groupe d'âge. Pour répondre à ces interrogations, on a souligné le fait que ce groupe d'âge est actuellement ciblé pour recevoir un rappel de dcaT, ce qui constitue une dernière chance d'administrer un vaccin antirubéoleux.

Populations non vaccinées : Les participants ont fait part de leurs expériences d'éclosions de rubéole au sein de populations non vaccinées en mentionnant également les stratégies d'intervention possibles. Les participants ont reconnu que les populations refusant la vaccination constituent un enjeu et qu'il est important d'ancrer une culture préventive au sein de laquelle on accepte la vaccination et on en fait la promotion. Idéalement, les gouvernements pourraient « décréter que la vaccination est une priorité nationale sans avoir recours à des mesures juridiques ». Cependant, comme l'expérience vécue aux É.-U. l'a prouvé, cela peut être difficile quand la pression se fait de plus en plus forte pour ne plus autoriser les exemptions pour des raisons religieuses et philosophiques.

Buts et recommandations

Compte tenu des données présentées, les participants sont parvenus à un consensus sur les déclarations énoncées ci-dessous pour ce qui est des recommandations et des buts nationaux à mettre en œuvre en vue d'éliminer la transmission indigène de la rubéole au Canada.

But

Adopter le but régional de l'OMS/OPS d'éliminer les cas de transmission indigène de la rubéole et du SRC du Canada d'ici 2010.

Incidence de la maladie

Recommandation 1

Diminuer le taux de femmes primigestes chez qui le dépistage de la rubéole produit des résultats négatifs à < 4 % d'ici 2010 en faisant en sorte que toutes les femmes en âge de procréer possèdent les documents prouvant qu'elles ont été vaccinées contre la rubéole et, dans le cas contraire, se voient offrir un vaccin antirubéoleux.

Justification : La date cible est passée de 1997 à 2010 pour se conformer au but de l'OMS/OPS.

Couverture vaccinale

Recommandation 2

Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les enfants avant leur 2e anniversaire (1 dose) d'ici 2010.

Justification : La cible de couverture est passée de 99 % à 97 % pour tenir compte de la possibilité qui demeure de cas importés et de la difficulté de lutter contre les éclosions de rubéole dans des groupes sous vaccinés de la population générale.

Recommandation 3

Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les enfants avant leur 7e anniversaire (2 doses) d'ici 2010.

Justification : Le jalon de l'âge est passé de l'âge d'entrée à l'école à « avant leur 7e anniversaire » pour se conformer aux normes actuelles de couverture pour ce qui est de l'âge.

Recommandation 4

Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les adolescents âgés de 14 à 16 ans d'ici 2010.

Justification : La limite supérieure d'âge est passée à 16 ans pour donner plus de chance de vacciner des adolescents à risque en profitant de la consultation pour administrer le rappel d'Adacel® (vaccin acellulaire contre la coqueluche, le tétanos et la diphtérie (dcaT)).

Recommandation 5

Atteindre et maintenir une couverture vaccinale concernant la rubéole après l'accouchement de 99 % chez les femmes à risque avant l'obtention de leur congé de l'hôpital d'ici 2010.

Justification : La date cible est passée de 1997 à 2010 pour se conformer au but de l'OMS/OPS.

Autre

Recommandation 6

Faire une sérologie ou obtenir la date de vaccination de TOUTES les femmes enceintes qui viennent en consultation prénatale pour connaître leur risque d'être atteinte de la rubéole d'ici 2010.

Justification : La date cible est passée de 1997 à 2010 pour se conformer au but de l'OMS/OPS.

Vote

Les participants sont parvenus à un consensus sur tous les buts et sur toutes les recommandations en ce qui a trait à l'élimination de la rubéole. En conclusion, ils ont également recommandé qu'un plan d'action national destiné à éliminer la rubéole soit élaboré en collaboration et défendu par tous les paliers du gouvernement au cours de la prochaine année.

Tableau 1 : Votes sur la rubéole
Buts et recommandations D'accord D'accord mais avec des réserves En désaccord
But
Adopter le but régional de l'OMS/OPS d'éliminer les cas de transmission indigène de la rubéole et du SRC du Canada d'ici 2010. 96 % 4 % 0 %
Incidence de la maladie
Recommandation 1
Diminuer le taux de femmes primigestes chez qui le dépistage de la rubéole produit des résultats négatifs à < 4 % d'ici 2010 en faisant en sorte que toutes les femmes en âge de procréer possèdent les documents prouvant qu'elles ont été vaccinées contre la rubéole et, dans le cas contraire, se voient offrir un vaccin antirubéoleux.
59 % 37 % 4 %
Couverture vaccinale
Recommandation 2
Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les enfants avant leur 2e anniversaire d'ici 2010.
93 % 7 % 0 %
Recommandation 3
Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge 97 % pour le vaccin antirubéoleux de chez les enfants avant leur 7e anniversaire d'ici 2010.
88 % 12 % 0 %
Recommandation 4
Atteindre et maintenir une couverture vaccinale adaptée à l'âge de 97 % pour le vaccin antirubéoleux chez les adolescents âgés de 14 à 16 ans d'ici 2010.
66 % 30 % 4 %
Recommandation 5
Atteindre et maintenir une couverture vaccinale de 99 % pour la rubéole après l'accouchement chez les femmes à risque avant l'obtention de leur congé de l'hôpital d'ici 2010.
77 % 23 % 0 %
Autre
Recommandation 6
Faire une sérologie ou obtenir la date de vaccination de TOUTES les femmes enceintes qui viennent en consultation prénatale pour connaître leur risque d'être atteinte de la rubéole d'ici 2010.
80 % 20 % 0 %
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :