Surveillance de la paralysie flasque aiguë

Apprenez comment la PFA est surveillée

Sur cette page

Qu’est-ce que la paralysie flasque aiguë

La paralysie flasque aiguë (PFA) est la faiblesse ou paralysie soudaine des muscles. Au Canada, on assure la surveillance de la PFA chez les enfants de moins de 15 ans. La faiblesse musculaire est décrite comme étant flasque ce qui signifie une réduction du tonus musculaire, sans aucune autre cause évidente (ex. traumatisme). La faiblesse transitoire (de courte durée) ne doit pas être prise en considération lors d’un diagnostic de PFA.

Plusieurs facteurs causent la paralysie flasque, notamment des infections virales ou bactériennes, des maladies auto-immunes, l’exposition à des toxines environnementales et le syndrome de Guillain-Barré. En cas de signes de paralysie flasque ou de faiblesse musculaire, une enquête approfondie devrait être menée afin de déterminer les causes sous-jacentes. Parfois, il est impossible d’en déterminer la cause. La myélite flasque aiguë (MFA) est un sous-type de PFA où des changements particuliers à la moelle épinière sont observables à partir d’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Comment le Canada surveille-t-il les cas de paralysie flasque aiguë

Au Canada, la surveillance de la paralysie flasque aiguë (PFA) est réalisée par le système canadien de surveillance de la paralysie flasque aiguë (SCSPFA), lequel résulte d’une collaboration entre l’Agence de la santé publique du Canada et la Société canadienne de pédiatrie. Le système assure la surveillance de toutes les formes de PFA.

Étant donné que la poliomyélite est une forme de PFA, l’objectif de cette surveillance nationale de la PFA est de garantir une enquête efficace et rapide des cas de PFA pour détecter une possible infection au poliovirus. Le Canada s’est officiellement débarrassé de la poliomyélite en 1994, mais une surveillance active est essentielle pour protéger les Canadiens.

Tous les cas de PFA signalés sont étudiés pour déterminer leur compatibilité avec les définitions nationales de surveillance de poliomyélite paralytique. L’information fournie par les professionnels de la santé qui traitent les patients ayant possiblement la PFA est essentielle pour cette détermination.

Le SCSPFA a été mis en place en 1991 via le réseau d’hôpitaux pédiatriques du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT), et en 1996, s’est agrandi afin d’ajouter les données d’un réseau de plus de 2 700 pédiatres de partout au Canada.

La paralysie flasque aiguë au Canada

Depuis 2014, le nombre annuel de cas de PFA varie de 27 à 51 au Canada.

Depuis 2014, environ la moitié des cas de PFA rapportés au Canada avaient comme diagnostique le syndrome de Guillain-Barré, et environ 20 % la myélite transverse.

Figure 1 : Nombre de cas de PFA confirmés au Canada, par année, de 1996 à 2017

Figure 1 - Description textuel
Année Nombre de cas de PFA
1996 27
1997 35
1998 43
1999 60
2000 63
2001 53
2002 44
2003 44
2004 38
2005 54
2006 38
2007 50
2008 43
2009 58
2010 47
2011 44
2012 33
2013 36
2014 51
2015 27
2016 46
2017 27

Cas de paralysie flasque aiguë dans le monde

La PFA est rare, mais grave. Plus de 150 pays ont signalé des cas de PFA non-poliomyélitique à l’Organisation mondiale de la Santé en 2017. Dans la même année, plus de 100 000 cas ont été signalés dans le monde chez les enfants de moins de 15 ans, résultant en un ratio annuel d’environ cinq cas par 100 000 personnes.

Dans les Amériques, 22 pays assurent la surveillance la PFA. En 2017, le taux de PFA dans la région des Amériques était d’environ un cas par 100 000 personnes chez les enfants de moins de 15 ans.

Plus de renseignements

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :