La recherche dans le Nord canadien

Le Nord canadien présente d’importantes variations géopolitiques, environnementales et culturelles qui y rendent la recherche à la fois intéressante et difficile. En sa qualité d’organisme national responsable de l’avancement des connaissances dans le Nord canadien, Savoir polaire Canada (POLAIRE) a réuni la documentation suivante pour aider les chercheurs à se préparer en vue de leur visite. Les ressources qui s’y trouvent contiennent des pratiques exemplaires, et des renseignements propres aux régions, concernant la réalisation de travaux de recherche au Nunatsiavut (Nord du Labrador), au Nunavik (Nord du Québec), au Nunavut, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et dans les régions provinciales du Nord.

Si l’information que vous cherchez ne se trouve pas ci-dessous, veuillez communiquer avec info@polar.gc.ca.

Sur cette page :

INFORMATION SUR LA RECHERCHE PROPRE AUX RÉGIONS

  • L’information qui suit porte sur les activités de recherche effectuées dans les régions suivantes :
    • Yukon
    • Territoires du Nord-Ouest
    • Nunavut
    • Nunavik (Nord du Québec)
    • Nunatsiavut (Nord du Labrador)

Une section comprenant de l'INFORMATION SUR LA RECHERCHE PROPRE AUX RÉGIONS a été préparée par Savoir polaire Canada avec la participation de partenaires et d’intervenants du Nord, de partenaires et d’intervenants autochtones, et d’autres organismes. Consultez-la pour en savoir davantage sur les collectivités et les cultures de la région dans laquelle vous comptez mener vos activités de recherche ainsi que pour trouver d’autres ressources qui faciliteront le déroulement de votre projet de recherche.

GRANDES LIGNES DU PROCESSUS DE RECHERCHE

COLLECTE DE L’INFORMATION

ADMINISTRATIONS LOCALES ET RÉGIONALES

L’établissement et le maintien de partenariats avec des organismes locaux et des membres des collectivités constituent une priorité pour la recherche dans le Nord. Avant de commencer à planifier votre projet, songez aux organismes locaux ou régionaux dont vous devriez tenir compte ou qui pourraient contribuer à vos travaux à venir. Voici des points de contact importants :

  • Bureaux de conseil des hameaux ou des collectivités
  • Organismes de revendications territoriales
  • Organisations autochtones représentatives
  • Conseils de cogestion
  • Ministères des gouvernements territoriaux
  • Instituts de recherche

Pour déterminer quels sont les organismes à faire participer à vos travaux de recherche, commencez par vous renseigner sur la collectivité ou la région que vous visiterez à la section INFORMATION PROPRE AUX RÉGIONS. La première étape du processus de planification de votre projet de recherche devrait consister à entrer en communication avec les organismes compétents et cette communication devrait se poursuivre tout au long du projet. Les partenariats que vous conclurez pourraient profiter à votre recherche de bien des manières, sans compter qu’ils sont essentiels pour veiller à ce que les perspectives des habitants du Nord et des Autochtones soient au cœur de la recherche réalisée dans le Nord canadien.

OBTENTION DE PERMIS

  • L’obtention des permis nécessaires à la recherche dans le Nord canadien est un processus essentiel qui exige beaucoup de temps et une bonne dose de planification. Voici les principaux éléments à prendre à compte :
    • Le lieu de vos activités de recherche déterminera quelles sont les administrations régionales de délivrance de permis à contacter;
    • La nature et la portée de votre recherche détermineront les permis dont vous aurez besoin;
    • Sachez à quel moment les demandes de permis doivent être présentées, car le processus d’examen et de traitement des demandes de permis de recherche peut être long, afin de permettre aux organismes responsables de la délivrance des permis de communiquer avec les groupes locaux et d’évaluer les répercussions possibles. Ne tardez pas;
    • Renseignez-vous sur les intervenants que vous devez faire participer à votre recherche, car les processus d’obtention de permis exigent souvent des demandeurs de permis qu’ils communiquent avec les collectivités avoisinantes et collaborent avec elles;
    • Communiquez avec une station de recherche de la région que vous avez l’intention de visiter pour obtenir des conseils d’experts sur la façon d’aborder les processus de délivrance de permis propres à la région.

Organismes régionaux chargés de la délivrance de permis

Vous trouverez aux liens suivants un résumé des processus d’obtention de permis régionaux, de l’information importante sur les personnes-ressources ainsi que les coordonnées des organismes officiels chargés de la délivrance de permis dans le Nord canadien :

** Rappel important : Les chercheurs sont tenus de demander des examens de l’éthique pour leurs projets de recherche qui font intervenir des sujets humains ou des connaissances autochtones. Il se peut qu’ils doivent s’adresser de manière indépendante à leur établissement d’enseignement ou leur institut de recherche affilié pour la réalisation de ces examens, en plus de passer par les processus d’obtention de permis locaux. Consultez l'Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains pour obtenir des précisions sur les examens de l’éthique de la recherche.

Organismes fédéraux chargés de la délivrance de permis

Renseignez-vous sur la recherche qui vise des travaux scientifiques en milieu marin ou en eau douce, des oiseaux migrateurs, des espèces en péril (terrestrial and aquatic), des aires protégées ou des parcs nationaux de compétence fédérale. Des permis supplémentaires seront requis.

Pour la recherche en milieu marin qui n’est pas financée par un gouvernement étranger au Canada, obtenez les permis nécessaires auprès de Pêches et Océans Canada;

Pour la recherche en milieu marin qui est financée par un gouvernement étranger au Canada, consultez le Mémorandum D2-1-2 Expéditions scientifiques ou exploratives étrangères au Canada pour déterminer si vous devez faire approuver votre recherche par Affaires mondiales Canada. Communiquez avec EXTOTT-IGR@international.gc.ca directement si vous avez des questions à poser ou des renseignements à demander.

Si vous avez consulté le site de l’organisme fédéral compétent et que vous avez encore besoin d’information pour savoir comment présenter une demande de permis fédéral, adressez-vous à POLAIRE pour obtenir de l’aide à l’adresse info@polar.gc.ca.

RÉSEAUTAGE

Réseau canadien d’opérateurs de recherche nordique

Le Réseau canadien d’opérateurs de recherche nordique (en anglais seulement) réunit près de 100 installations et organismes offrant des services et du personnel à l’appui des chercheurs qui œuvrent dans le Nord canadien. Adressez-vous au Réseau à l’étape de planification de votre projet de recherche pour savoir comment travailler efficacement et en toute sécurité dans le Nord canadien.

Programme du plateau continental polaire

Le Programme du plateau continental polaire assure la coordination et la planification de la logistique, et donne des conseils en la matière, pour les projets de recherche admissibles dans le Nord canadien. Si vos besoins de logistique dépassent ce que peut fournir une station de recherche ou une administration locale, envisagez de présenter une demande de soutien logistique dans le cadre de ce programme. Les demandes doivent habituellement être présentées au mois d’octobre de l’année précédant les activités de recherche sur le terrain.

  • Les chercheurs du gouvernement fédéral et des gouvernements territoriaux du Canada, les universités et les organismes du Nord peuvent présenter une demande pour obtenir du soutien direct en nature et des services de coordination de la logistique auprès du Programme (en d’autres mots, le Programme pourrait être en mesure de défrayer une partie ou la totalité des dépenses de logistique directe des projets).
  • Les chercheurs étrangers peuvent présenter une demande pour obtenir du soutien et des services de coordination de la logistique dans le Nord canadien qui, le cas échéant, seraient fournis contre remboursement (en d’autres mots, toutes les dépenses associées à la logistique fournie pour le projet seraient facturées au client).
  • Le Programme peut prêter de l’équipement de terrain pour les projets admissibles qui se déroulent dans le Nord canadien, dont des appareils de communication, du matériel de camping, des vêtements d’hiver, des véhicules de terrain et de l’équipement de sécurité.

Personnes-ressources – administrations locales et collectivités

Continuez à communiquer et, dans la mesure du possible, à établir des partenariats avec les administrations locales. Tout au long du processus, les chercheurs invités devraient garder à l’esprit que certaines collectivités nordiques et autochtones pourraient avoir une capacité limitée pour ce qui est de leur participation aux projets.

FORMATION ET LOGISTIQUE

Dans le Nord, la recherche présente des difficultés logistiques et opérationnelles; il est donc essentiel d’avoir la bonne formation pour assurer la santé et la sécurité de votre équipe de chercheurs. Consultez les listes ci-après et adressez-vous à une administration locale ou une station de recherche pour vous renseigner sur ce dont vous avez besoin dans le cadre de votre projet de recherche :

  • Santé et sécurité au travail :
  • Santé et sécurité dans les endroits éloignés :
    • Secourisme en milieu sauvage
    • Défense contre les prédateurs et permis d’armes à feu
    • Certificats de conduite de véhicules sur le terrain
    • Vaccins contre la rage
  • Logistique et opérations
    • Gestion des déchets et communication de déversements de matières dangereuses
    • Soutien aérien pour accéder à des lieux éloignés
    • Expédition de marchandises dangereuses
    • Expédition d’échantillons hors du pays (règlement sur l’exportation, frais de courtage et protocoles de biosécurité)
    • Envoi d’équipement et entreposage sur le terrain
    • Mise en place et entretien d’appareils de surveillance
PARTICIPATION

COLLECTIVITÉS

La recherche dans le Nord canadien peut profiter de l’apport et de la participation des collectivités. La collaboration devrait être au cœur de toutes les étapes du processus de recherche; les collectivités peuvent contribuer à la planification, à la collecte d’échantillons et à l’interprétation des données. Voici des questions à se poser :

  • Quels sont les organismes communautaires/représentatifs pertinents avec lesquels vous devriez collaborer à l’échelon local et régional?
  • Avez-vous communiqué avec ces organismes pour discuter de vos plans de recherche et pour vous renseigner sur les procédures de recherche et les ressources à votre disposition à l’échelon local et régional?
  • Votre projet porte-t-il sur un « domaine prioritaire » que de nombreuses régions et collectivités du Nord ont ciblé aux fins de recherche?
  • Votre recherche pourrait-elle profiter de l’apport des collectivités à la définition des objectifs de recherche?
  • Les jeunes sont des voix importantes dans la recherche dans le Nord. Comment peuvent-ils participer et contribuer à votre projet?
  • Le savoir autochtone local peut-il servir à l’élaboration et à l’exécution de vos activités de recherche?
  • Comment transmettrez-vous vos données à la collectivité à la suite de votre projet de recherche?
  • Comment veillerez-vous à ce que les barrières linguistiques ne nuisent pas à la communication significative avec les membres de la collectivité?

Collectivités du Nord

Apprenez-en davantage sur les peuples et les régions du Nord canadien en cliquant sur le lien « Collectivités » des régions figurant dans le document INFORMATION PROPRE AUX RÉGIONS.

Éthique de la recherche pour le travail auprès de peuples autochtones

**Rappel : Les chercheurs sont tenus de demander des examens de l’éthique pour leurs projets de recherche qui font intervenir des sujets humains ou des connaissances autochtones. Il se peut qu’ils doivent s’adresser de manière indépendante à leur établissement d’enseignement ou leur institut de recherche affilié pour la réalisation de ces examens, en plus de passer par les processus d’obtention de permis locaux. Consultez l'Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains pour obtenir des précisions sur les examens de l’éthique de la recherche.

Savoir autochtone

  • Le savoir autochtone représente une somme de connaissances issues d’expériences vécues ainsi que d’observations, de compétences, de pratiques culturelles et d’analyses au fil de multiples générations. Il est d’une importance fondamentale pour la mise en pratique de la science et de la recherche dans le Nord. POLAIRE invite les chercheurs appelés à communiquer avec les collectivités autochtones du Nord à traiter le savoir traditionnel et les connaissances scientifiques conformément aux principes de l’égalité et du respect mutuel. Les chercheurs sont aussi encouragés à utiliser, au besoin, le savoir autochtone dans la planification et l’exécution de leurs activités de recherche. Les liens suivants contiennent des renseignements supplémentaires sur l’intégration respectueuse du savoir autochtone :

Langues autochtones

Les langues et les dialectes varient considérablement d’une collectivité de Premières Nations, de Métis et d’Inuits à une autre. Bien que le français et l’anglais se parlent couramment dans le Nord, nous invitons les chercheurs à utiliser la langue locale, c’est-à-dire à retenir les services d’un interprète et à faire traduire leurs documents dans la mesure du possible (c.-à-d. réunions communautaires, résumés en langage clair pour les partenaires locaux). Veuillez noter qu’au Nunavut, certaines demandes de permis devront être traduites. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les langues inuites, vous pouvez consulter les ressources en ligne compilées par le gouvernement du Nunavut.

CHERCHEURS CANADIENS ET ÉTRANGERS

La collaboration entre les chercheurs est essentielle à la réussite des initiatives scientifiques menées dans le Nord. Quand les objectifs de leurs projets se rejoignent et qu’ils ont la possibilité de mettre leurs connaissances en commun, les chercheurs canadiens et étrangers sont encouragés à collaborer les uns avec les autres.

La création de liens avec une station de recherche établie par l’entremise du Réseau canadien d’opérateurs de recherche nordique (en anglais seulement) peut aussi vous aider à collaborer avec d’autres chercheurs dans votre domaine.

PRÉPARATION

PRÉPARATIFS DE VOYAGE ET DOCUMENTS DE VOYAGE

Si vous ou un membre de votre équipe de recherche êtes citoyen étranger, vous pourriez avoir besoin d’un document d’entrée valide pour voyager au Canada, comme une autorisation de voyage électronique (AVE) ou un visa. Nous vous recommandons d’obtenir les documents de voyage nécessaires avant de réserver vos vols à destination du Canada. Si vous faites une demande de visa, assurez-vous de choisir la bonne catégorie (c.-à-d. permis de travail, permis d’études ou permis de visiteur) selon votre situation ou votre projet de recherche. Si vous êtes un chercheur de l’étranger, prenez connaissance de l’information de l’Agence des services frontaliers du Canada sur la recherche étrangère au Canada.

Consultez le document INFORMATION PROPRE AUX RÉGIONS et cliquez sur les liens « Comment s’y rendre » pour obtenir des renseignements généraux sur les compagnies aériennes et les déplacements dans le Nord canadien.

SÉCURITÉ PERSONNELLE ET ÉQUIPEMENT DE SÉCURITÉ

Vous devez absolument prendre les mesures nécessaires pour veiller à votre santé et à votre sécurité avant votre arrivée dans le Nord canadien.

Assurance maladie et services d’ambulance aérienne

Dans les régions reculées du Nord, vous devez posséder une assurance maladie qui comprend l’évacuation médicale par ambulance aérienne. Comme les coûts varient d’une région à l’autre, adressez-vous à une station de recherche ou à une administration locale du Nord canadien pour connaître la protection minimale recommandée pour les urgences et évacuations médicales.

Équipement

Il faut se munir d’équipement spécialisé pour effectuer des recherches dans le Nord canadien, même durant la saison estivale. Renseignez-vous sur les conditions météorologiques de la saison durant laquelle vous effectuerez votre recherche et consultez votre station de recherche affiliée pour savoir si vous avez besoin d’équipement supplémentaire. Il est important d’être préparés dès votre arrivée, car l’équipement est parfois limité dans les collectivités éloignées du Nord ou sur le terrain. La planification préalable est donc de mise.

PRODUCTION DE RAPPORTS ET SUIVI

RAPPORTS RELATIFS AUX PERMIS

Les permis exigent souvent des chercheurs qu’ils présentent des rapports aux organismes de délivrance une fois le projet terminé. Lorsque vous recevrez vos permis officiels, ne manquez pas de prendre connaissance des lignes directrices sur les rapports à fournir et des échéances.

SUIVI COMMUNAUTAIRE

Le suivi communautaire est essentiel au respect de la participation des résidents et des Autochtones à la recherche ainsi qu’à l’établissement d’une collectivité de recherche constructive et prospère dans le Nord canadien.

  • Il y a de nombreuses manières de transmettre de l’information aux collectivités, notamment :
    • Rapports et affiches en langage clair et simple
    • Réunions communautaires
    • Rencontres dans un café ou exposés destinés aux jeunes
    • Entretien avec les stations de radio et les journaux locaux
    • Abonnement aux pages des médias sociaux locaux
  • * Dans la mesure du possible, adressez-vous aux administrations locales ou aux stations de recherche pour savoir quelle est la meilleure façon de mener des activités de sensibilisation. POLAIRE aimerait aussi savoir comment votre recherche et la participation communautaire se sont déroulées; ce sera là une occasion de transmettre des pratiques exemplaires. N’hésitez pas à nous envoyer un courriel à info@polar.gc.ca.

Les chercheurs sont priés d’envoyer leurs rapports publiés aux administrations locales et aux gouvernements qui les ont aidés dans leurs travaux. Ainsi, les données et les connaissances au sujet du Nord peuvent servir à éclairer les décisions prises aux échelons local, régional et national.

CATALOGUES DE DONNÉES CANADIENS

Pour favoriser l’accès complet et ouvert aux données et pour faciliter la tenue de travaux de recherche futurs dans le Nord canadien, il est important de diffuser les résultats de recherche au sein d’autant de tribunes canadiennes que possible. Les chercheurs sont priés de verser leurs fichiers de métadonnées dans les catalogues de données nationaux, comme le Catalogue des données polaires (en anglais seulement), et d’ainsi permettre l’accès à leurs ensembles de données.

LISTE DE VÉRIFICATION POUR LA RECHERCHE DANS LE NORD CANADIEN

Vous trouverez dans cette section davantage d’information sur les étapes essentielles pour faire de la recherche de manière sécuritaire, respectueuse et fructueuse dans le Nord. Avant d’arriver dans le Nord canadien, prenez connaissance de la liste de vérification : HTML | Téléchargez le PDF

ACCORD SUR LE RENFORCEMENT DE LA COOPÉRATION SCIENTIFIQUE INTERNATIONALE DANS L’ARCTIQUE

Le Canada et les autres États de l’Arctique (Danemark, Finlande, Norvège, Islande, Suède, Russie et États-Unis) ont signé l’Accord sur le renforcement de la coopération scientifique internationale dans l’Arctique le 11 mai 2017 à la réunion ministérielle du Conseil de l’Arctique à Fairbanks, en Alaska. Cet accord vise à améliorer la recherche transnationale en facilitant l’accès aux régions géographiques désignées, aux infrastructures et installations de recherche, ainsi qu’aux données et aux métadonnées. L’Accord soutient également les efforts visant à promouvoir l’éducation, le renforcement des capacités et la formation de la prochaine génération de chercheurs de l’Arctique, ainsi que la communication avec les peuples autochtones et l’intégration du savoir autochtone et local aux activités de recherche, le cas échéant. L’Accord est entré en vigueur le 23 mai 2018 après sa ratification par toutes les parties.

L’Accord est assujetti aux lois, règlements, procédures et politiques en vigueur au Canada, y compris les droits existants des peuples autochtones. Les régions géographiques désignées pour le Canada sont les suivantes : territoires du Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut et zones marines adjacentes du Canada. Toutefois, POLAIRE élargira la portée des dispositions de l’Accord pour les mettre en œuvre dans les régions du Nunatsiavut, du Nunavik et des autres régions provinciales du Nord.

POINT DE CONTACT NATIONAL POUR L’ACCORD

Savoir polaire Canada (POLAIRE) est le responsable national de l’Accord, et Affaires mondiales Canada est le point de contact pour les demandes qui traitent de la recherche scientifique marine en particulier. POLAIRE souhaite jouer un rôle de facilitateur en transmettant l’information pertinente aux chercheurs qui prévoient faire de la recherche dans le Nord canadien. Bien qu’il soit préférable de communiquer avec la station de recherche et les administrations locales de la région d’intérêt pour régler certains problèmes logistiques particuliers concernant la recherche dans le Nord, comme il est précisé ci-dessus, POLAIRE s’efforcera de fournir un soutien dans la mesure du possible. Veuillez communiquer avec nous à info@polar.gc.ca.

Le campus de la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique situé à Cambridge Bay, au Nunavut, est exploité par POLAIRE. Les personnes désireuses de faire de la recherche dans ce campus sont priées de communiquer avec nous directement pour faciliter l’exécution de leur projet de recherche.

AUTRES MINISTÈRES ET ORGANISMES PERTINENTS

EXAMEN DU SITE ET COMMENTAIRES

En tant qu’autorité nationale compétente pour la mise en œuvre de l’Accord sur le renforcement de la coopération scientifique internationale dans l’Arctique, Savoir polaire Canada (POLAIRE) s’est efforcé de recueillir des ressources pour renseigner et guider les chercheurs dans leurs recherches dans le Nord canadien. Que vous soyez un chercheur invité ou un organisme de recherche local, POLAIRE souhaite savoir ce que vous pensez des ressources que nous avons réunies. Au fil de l’évolution du paysage de la recherche au Canada, POLAIRE s’emploie à tenir ce site à jour et en harmonie avec les pratiques exemplaires, et vous invite à lui faire part de vos commentaires pour atteindre cet objectif. Prière d’acheminer vos questions ou commentaires à info@polar.gc.ca.

polar's logo
Savoir polaire Canada
INFORMATION PROPRE AUX RÉGIONS
YUKON
TERRITOIRES DU NORD-OUEST
NUNAVUT
NUNAVIK
NUNATSIAVUT

*Les liens sont fournis dans la langue de publication. À noter que la majorité des ressources ne sont disponibles qu’en anglais.

Polar's Banner
 
 
Canada's Banner
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :