Pourquoi publier les principaux attributs de conformité de l'audit interne?

L’objectif de la Politique sur l’audit interne du Conseil du Trésor vise à assurer que le contrôle des ressources publiques dans toute l’administration publique fédérale est appuyé par une fonction d’audit interne professionnelle et impartiale, qui est indépendante de la gestion ministérielle.

Les dirigeants des organisations sont responsables de s’assurer que l’audit interne est menée conformément au Cadre de référence international des pratiques professionnelles de l'Institut des auditeurs internes, à moins que celui-ci ne soit en conflit avec la Politique du Conseil du Trésor ou sa directive connexe. S’il y a conflit, la politique ou la directive prévalent.

Les ministères dotés d’une fonction d’audit interne doivent publier les principaux attributs de conformité, selon l’article A.2.2.3.1 de la Directive du Conseil du Trésor sur l’audit interne. Il est important que le public soit conscient que les dirigeants des organisations gouvernementales reçoivent une assurance et que les activités sont gérées de façon responsable.

Ces attributs ont été sélectionnés pour démontrer au public qu’au minimum, les éléments fondamentaux nécessaires au contrôle sont mis en place et opérationnels comme prévu et qu’ils donnent des résultats. Les principaux attributs de la conformité avec la politique et les normes sont :

  • Des auditeurs internes qui sont formés pour bien remplir leur rôle;
  • Un travail d’audit exercé conformément aux normes internationales de la profession
  • Un travail d’audit qui engendre des actions de la direction en réponse aux recommandations de ses rapports, exercé selon un plan d’audit élaboré de manière systématique, basé sur les risques et approuvé par le dirigeant de l’organisation;
  • Un travail d’audit qui est perçu par les parties prenantes comme un atout dans la poursuite des objectifs organisationnels.

La publication des principaux attributs de conformité des ministères fournit des renseignements pertinents aux Canadiens et aux membres du Parlement sur le professionnalisme, le rendement et l’impact de la fonction d’audit interne dans les ministères. Ces attributs ne sont pas des mesures de rendement et n’ont pas de cibles qui y sont attachées. Sous la Politique, le contrôleur général du Canada a l’autorité de modifier ces attributs en cas de changement dans l’environnement d’audit interne ou en raison de la maturité évolutive de la fonction d’audit interne.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :