Appendice C1 - Postes repères par fonction - Gestion du savoir

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 10-K-1

Titre du poste : Sous-ministre adjoint, Gestion de l'information

Responsabilités générales

Diriger la planification, la prestation et le fonctionnement des ressources en gestion de l'information et des technologies de l'information connexes en vue d'appuyer les missions, les opérations et l'administration du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes.

Structure organisationnelle

Le sous-ministre adjoint, Gestion de l'information, est au premier niveau de gestion et relève conjointement du sous-ministre et du chef d'état-major de la Défense.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent du sous-ministre adjoint sont les suivantes :

Le directeur général, Orientation stratégique de la gestion de l'information, (158 employés) est responsable des éléments clés du programme de gestion de l'information (GI), y compris de l'élaboration du cadre de gouvernance de la GI, de la stratégie de GI de la Défense, des plans et des exigences stratégiques en matière de GI, et de l'architecture d'entreprise requise pour l'exécution d'un programme cohérent permettant de satisfaire aux exigences du Ministère en matière d'information administrative et opérationnelle.

Le directeur général, Division des services d'application d'entreprise, (102 employés) est responsable de la définition de toutes les applications d'entreprise nécessaires pour satisfaire aux besoins administratifs ou opérationnels de collectivités interfonctionnelles d'utilisateurs, et de l'appui connexe.

Le directeur général, Réalisation de projets de gestion de l'information, (432 employés) est chargé de diriger tous les projets d'immobilisations en GI (applications et infrastructure); d'assurer un appui fonctionnel à la gestion de projets durant tout le cycle de vie des projets; et de superviser tous les projets ministériels touchant la GI durant leur élaboration et leur réalisation.

Le directeur général, Opérations de gestion de l'information, (4 560 employés) est responsable de fournir des services de gestion de l'information pour appuyer les opérations militaires.

Le chef d'état-major (83 employés) est responsable de la coordination des fonctions des groupes de coordination et de la fourniture de services internes (gestion financière, gestion des ressources humaines, relations avec la clientèle, gestion des dossiers et planification opérationnelle).

Nature et portée des fonctions

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces canadiennes (FC) sont responsables de défendre le Canada, ses intérêts et ses valeurs, tout en contribuant à la paix mondiale et à la sécurité internationale. Les FC sont appelées à remplir trois grands rôles : protéger le Canada, défendre l'Amérique du Nord en coopération avec les États-Unis d'Amérique, et contribuer à la paix et à la sécurité internationale.

Au MDN et dans les FC, on retrouve toute la gamme des services fournis par la plupart des autres ministères fédéraux, plus un éventail presque complet d'activités industrielles, commerciales et d'appui au personnel (écoles, universités, hôpitaux, églises, services sociaux, services de transport aérien, établissements de recherche et développement, installations de production et de réparation, et du personnel dans toutes les grandes capitales du monde).

C'est dans ce contexte que le sous-ministre adjoint (SMA), Gestion de l'information, est chargé de fournir une gamme complète de produits et de services en matière de GI à l'appui des exigences opérationnelles et administratives du MDN et des FC. À l'exception des systèmes d'armes, le SMA est responsable de tous les réseaux informatiques, téléphoniques et de communication stratégique dans les bureaux ministériels, dans toutes les bases et stations, ainsi que dans les installations dans les théâtres des opérations.

Au MDN et chez les FC, l'information est une ressource essentielle dont la valeur permet de sauver des vies ou de remporter une guerre. Il est donc essentiel que le SMA s'assure que le MDN et les FC sont en mesure de gérer cette ressource avec un haut degré d'efficacité, pour optimiser les investissements connexes. Pour relever ce défi de taille, le SMA doit assurer un leadership dans tout le Ministère pour faire en sorte que les ressources d'information permettent de satisfaire aux besoins administratifs et opérationnels et appuient les opérations militaires des FC.

Un défi important du SMA est de promouvoir le changement culturel au sein du MDN et des FC pour faire en sorte que les systèmes autonomes en place soient repensés en fonction d'un environnement réseaucentrique de GI, fondé sur un plan stratégique en GI à la fois rigoureusement contrôlé et évolutif. Pour relever ce défi, il faut que le titulaire trouve et exploite les systèmes et poursuive les stratégies et les approches requises pour renforcer les relations entre militaires avec les principaux alliés du Canada, et en assure l'interopérabilité avec la doctrine, les opérations et l'infrastructure des FC. Le SMA est également appelé à élaborer et à appliquer des stratégies et des approches déterminantes afin de convaincre les FC d'abandonner les applications autonomes existantes, pour appliquer plutôt des solutions d'entreprise, en adoptant une architecture unique d'entreprise, un seul réseau et des systèmes communs, et en concentrant les dépenses relatives aux ressources de façon à servir plus efficacement tous les gestionnaires et leurs partenaires externes.

Il incombe au SMA de fournir un soutien opérationnel, grâce aux services de collecte, de traitement et de diffusion du renseignement, à l'appui des opérations interarmées et interalliées des FC, menées par le truchement du commandement des groupes de communication, qui comprennent 52 organisations des forces régulières et 19 organisations des forces de réserve, soit 5 000 militaires. En outre, le Groupe de gestion de l'information contrôle l'attribution des bandes de radiofréquence réservées aux militaires, au Canada et à l'étranger, à l'appui de la gestion du spectre, ainsi que l'acquisition de renseignements sur les transmissions et l'appui opérationnel pour la guerre électronique, à l'intention des FC et des autres ministères et organismes fédéraux.

Le SMA fournit des avis et des recommandations faisant autorité au sous-ministre et au chef d'état-major de la Défense sur les questions de GI, dont la GI en tant que ressource ministérielle, le lien entre la GI et l'amélioration de l'efficacité opérationnelle et administrative, l'établissement des plans stratégiques et des priorités des Commandements et du Ministère, l'établissement du plan global de GI du MDN et des FC, et les façons efficaces de tirer parti des effets bénéfiques des technologies de l'information dans tous les aspects des opérations.

Le SMA est responsable de représenter le MDN et d'assurer la liaison avec l'OTAN et d'autres organismes internationaux, le dirigeant principal de l'information au gouvernement, les Services gouvernementaux de télécommunication et d'informatique à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, et d'autres ministères fédéraux. Dans les Commandements, le SMA traite directement avec les commandants et leurs officiers supérieurs; au quartier général national, le titulaire traite avec les chefs de groupe et assiste aux réunions quotidiennes du Comité de la direction, aux réunions du Comité de gestion de l'information et aux réunions du Conseil de gestion du programme. Le SMA siège également, le cas échéant, aux réunions du Conseil des Forces armées et à celles du Comité de gestion de la Défense.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP :

5 341 militaires et civils

Budget de fonctionnement :

145 millions $

Responsabilités particulières

  1. Conseiller le sous-ministre et le chef d'état-major de la Défense sur les questions de GI et participer à la formulation des objectifs, des politiques et des plans ministériels en vue d'accroître la capacité de gestion et opérationnelle du MDN et des FC.
  2. Diriger l'élaboration des grands objectifs, des politiques et des orientations stratégiques en matière de GI, en vue de l'établissement de la doctrine, de l'architecture, des plans et des normes en matière de GI dans l'ensemble du Ministère, de sorte que l'information soit gérée comme une ressource précieuse contribuant à la réalisation du mandat du MDN et des FC.
  3. Diriger le changement culturel au sein du MDN et des FC en vue d'établir un environnement réseaucentrique de gestion de l'information et accroître l'interopérabilité des systèmes entre le MDN, les FC et les alliés.
  4. Superviser la prestation de services de collecte, de traitement et de diffusion du renseignement, afin d'appuyer les opérations interarmées et interalliées des FC, le soutien de la guerre électronique, le soutien opérationnel de la guerre électronique, l'établissement de la position géographique, le renseignement sur les transmissions, à l'intention du MDN, des FC, du Centre de la sécurité des télécommunications et d'autres organismes.
  5. Conseiller et appuyer le Comité de gestion de la Défense, le Conseil de gestion du programme et le Conseil de la défense, et représenter le Ministère auprès de divers organismes interministériels et internationaux afin d'en tirer le meilleur parti pour la réalisation des objectifs et des activités du Ministère et du gouvernement.

Exposé raisonné de l'évaluation

Sous-ministre adjoint, Gestion de l'information

Compétence

G
Maîtrise des plans et priorités, des politiques et des programmes gouvernementaux liés à la GI, afin d'agir comme leader du Ministère en matière de GI; connaissance approfondie des interrelations entre les politiques du MDN et des FC et leurs stratégies, priorités et opérations de programme, afin de concevoir et de mettre en oeuvre des systèmes et contribuer à la prise de décisions stratégiques et opérationnelles, en qualité de membre du Comité de la haute direction.
IV
Diriger la planification, la conception, le développement, le fonctionnement et la maintenance d'outils et d'équipement de GI intégrés, y compris la satisfaction des exigences uniques des FC en matière d'information (radiofréquence, guerre électronique, renseignements sur les transmissions).
3
Pour réaliser les objectifs fixés, le titulaire doit travailler efficacement avec les gestionnaires supérieurs du MDN et les hauts gradés des FC, et avec des organismes internationaux et nationaux, pour donner suite aux questions d'interopérabilité nationales, mondiales ou concernant les pays de l'Amérique.
1 056
La cote élevée dénote la complexité du mandat et des qualités de leadership exigées pour mettre en place les systèmes requis dans de multiples organisations aux priorités et aux perspectives divergentes.

Initiative créatrice/réflexion

G
Réflexion dans le cadre des politiques et des priorités gouvernementales, ainsi que des protocoles de défense internationaux, en vue d'assurer la gestion économique de l'information.
4
Faculté importante de réflexion analytique, interprétative, évaluative et constructive nécessaire pour établir des objectifs stratégiques et trouver des solutions répondant aux besoins opérationnels et administratifs uniques du Ministère.
(66) 700
Le pourcentage élevé correspond aux défis que suppose la mise en place de systèmes d'information novateurs et sûrs, qui répondent aux besoins complexes en matière d'information du MDN, des FC et des alliés.

Finalité/prise de décisions

G
Le titulaire du poste, qui relève du sous-ministre et du chef d'état-major de la Défense, ne peut se fonder que sur des directives générales pour assumer ses responsabilités législatives et en matière de politiques et de programmes. Il siège au Comité de la haute direction et contribue à la formulation des objectifs, des politiques et des plans du Ministère.
5P
Impact dominant sur la gestion de l'information et la technologie au MDN et dans les FC. L'indicateur choisi pour représenter ces activités est le budget de fonctionnement de 145 millions de dollars (en dollars constants).
920
La cote inférieure tient compte des décisions importantes prises au sujet de la technologie requise, du double rapport hiérarchique et de la contribution globale à l'atteinte des objectifs du Ministère.

Résumé

GIV3 1 056
G4(66) 700
G5P 920
Total = 2 676 A2
Sous-ministre adjoint, Gestion de l'information - Numéro : 10 - K - 1
Organigramme du Sous-ministre  adjoint, Gestion de l'information
Figure : 10 – K – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 10 – K – 1

Sous-ministre adjoint, Gestion de l’information

Le poste en cause est au premier niveau de gestion qui relève des administrateurs généraux, et il n’existe aucun poste de même niveau hiérarchique occupé par des pairs.

Il y a 4 directeurs généraux et 1 chef d’état-major qui relèvent du Sous-ministre adjoint, Gestion de l’information.

Organigramme linéaire :

Sous-ministre et Chef d’état-major de la Défense (Administrateurs généraux ministériel)

  • Sous-ministre adjoint, Gestion de l’information
    • 4 Directeurs généraux pour :
      • Orientation stratégique de la gestion de l’information
      • Division des services d’application d’entreprise
      • Réalisation de projets de gestion de l’information
      • Opérations de gestion de l’information
    • Chef d’état-major

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 9-K-1

Titre du poste : Statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique

Responsabilités générales

Assurer un leadership dans tout l'organisme afin de garantir la validité et l'efficacité statistique des méthodes statistiques utilisées dans toutes les enquêtes, et d'assurer également qu'elles sont conformes aux normes établies; assurer le leadership et la gestion du traitement de l'information dans l'organisme; et veiller à maintenir la réputation technique et professionnelle de l'organisme et de ses produits.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des sept postes au premier niveau de gestion qui relèvent du statisticien en chef. Les autres postes sont les suivants : statisticien en chef adjoint, Secteur des services d'analyse et comptes nationaux; statisticien en chef adjoint, Secteur de la statistique du commerce et des entreprises; statisticien en chef adjoint, Secteur des communications et des opérations; statisticien en chef adjoint, Secteur de la statistique sociale, des institutions et du travail; statisticien en chef adjoint, Secteur des services de gestion; statisticien en chef adjoint, Analyse et développement.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent du statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique, sont les suivantes :

Le directeur général, Informatique, (350 employés) est chargé de l'élaboration et de la mise en oeuvre de stratégies, de politiques et de plans dans le secteur informatique au sein de l'organisme; de la gestion rentable et efficace d'un important centre de traitement de données et d'un vaste réseau de communication électronique; de la prestation de services informatiques au sein de l'organisme, y compris dans les bureaux régionaux; de l'établissement, du développement et de la mise à jour d'une technologie informatique de haut niveau, sur laquelle repose toute l'infrastructure technique de l'organisme.

Le directeur général, Méthodologie, (355 employés) est chargé de planifier, d'organiser et de diriger l'élaboration, la mise en oeuvre, l'analyse et l'évaluation de la méthodologie statistique qui est sous-jacente aux programmes de l'organisme; de veiller à l'intégrité des méthodes et des procédures statistiques utilisées dans tous les programmes de l'organisme, englobant les enquêtes-ménages, institutionnelles, les enquêtes-entreprises et agricoles, y compris les recensements décennal et quinquennal; de planifier, d'organiser et de diriger le programme d'élaboration et de diffusion de données infraprovinciales provenant de différents dossiers administratifs de l'organisme.

Le directeur général, Systèmes de classification, (382 employés) est chargé d'élaborer et de promulguer les systèmes de classification; de veiller à la normalisation des concepts économiques, sociaux et géographiques; d'élaborer, d'améliorer et de mettre à jour le registre des entreprises, en tant qu'instrument principal d'intégration pour la réalisation d'enquêtes; d'exploiter les données fiscales et autres données administratives; de mettre au point et de faire connaître des produits propres aux lieux géographiques, de même que le système de métadonnées de l'organisme.

Nature et portée des fonctions

L'organisme fournit des statistiques qui aident les Canadiens à mieux comprendre leur pays - sa population, ses ressources, son économie, sa société et sa culture. Nos représentants élus, les entreprises, les syndicats, les organisations à but non lucratif, de même que chaque Canadien, peuvent prendre des décisions éclairées s'ils ont à leur disposition des renseignements statistiques objectifs.

Le Secteur assure un leadership global pour la méthodologie et les plans d'enquête, la conception de questionnaires, les normes, les systèmes de classification, les registres d'entreprises, les méthodes de contrôle de la qualité, l'élaboration de dossiers administratifs comme source complémentaire de données, l'élaboration et la maintenance de systèmes informatiques, la planification et la gestion des installations de traitement des données, les services internes de traitement de l'information pour la clientèle, la bureautique, les systèmes de banques de données, les services de géocartographie et l'élaboration des techniques de diffusion électronique. Cette fonction est d'une importance primordiale pour la réalisation du mandat de l'organisme. Étant donné que les utilisateurs peuvent rarement évaluer directement la qualité des statistiques, ils doivent se fier aux normes techniques élevées qui font la réputation de l'organisme.

Le statisticien en chef adjoint assure un leadership dans tout l'organisme afin de garantir la validité et l'efficacité statistique des méthodes statistiques utilisées dans toutes les enquêtes, et d'assurer également qu'elles sont conformes aux normes établies. Le titulaire assure un leadership et fait preuve d'un savoir-faire sur le plan de la méthodologie, pour la conception de toutes les enquêtes et l'évaluation de leur qualité, il renforce les enquêtes-ménages et les enquêtes-entreprises, de même que l'élaboration et l'étalonnage de sources complémentaires de données à la collecte directe, soit habituellement des dossiers administratifs. Le titulaire du poste dispense des conseils judicieux et fournit l'orientation nécessaire concernant un nombre considérable d'enquêtes complexes et simultanées, comme les enquêtes-entreprises qui permettent de compiler l'ensemble des statistiques économiques et financières, y compris le Système de comptabilité nationale, de même que les enquêtes-ménages et institutionnelles.

Le statisticien en chef adjoint agit à titre d'agent du changement au sein de l'organisme en élaborant et en mettant en application des projets innovateurs pour améliorer l'efficacité des opérations et accroître le rendement. L'un des principaux défis du titulaire consiste à imposer un style de leadership novateur et de poursuivre les efforts dans le but de réduire le fardeau du répondant de même que les coûts des programmes en utilisant des données administratives plutôt que la collecte directe de données, dans la mesure du possible.

Le statisticien en chef adjoint coordonne l'élaboration et la mise à jour des systèmes de classification de l'organisme, la normalisation des concepts économiques et sociaux, de même que la documentation complète et détaillée des enquêtes effectuées afin de produire des rapports statistiques cohérents.

Le statisticien en chef adjoint doit relever un autre défi, à savoir le développement et la mise à jour de l'infrastructure de la technologie de l'information de l'organisme. Il doit s'assurer que l'organisme a la capacité de gérer la collecte et le traitement des données d'information, qui englobent plusieurs centaines de systèmes disparates, allant de très vastes applications - notamment le recensement, qui est à la source de la proposition sous-jacente aux paiements de péréquation et aux ententes de partage des coûts - jusqu'à des modèles de données interactifs perfectionnés. Le titulaire doit également veiller à l'établissement de bases de données et de sites Web sécuritaires, fiables et accessibles au grand public, à des fins de diffusion et pour permettre l'accès au personnel de l'organisme par l'entremise du réseau. Il dirige et coordonne le stockage et la maintenance accessibles des banques de données du bureau fédéral de la statistique, l'élaboration de systèmes généraux de traitement reposant sur des méthodes statistiques avancées d'échantillonnage et d'estimation, de collecte et de révision de données, de protection des renseignements personnels, de gestion des logiciels nécessaires aux activités de l'organisme, de planification et de gestion de l'équipement informatique, des systèmes de communications et de sécurité, qui permettent de traiter des renseignements personnels et confidentiels tout en permettant au grand public d'avoir accès aux données diffusées.

Le statisticien en chef adjoint dispense des conseils et fait des recommandations au statisticien en chef concernant les méthodes statistiques et l'utilisation de moyens informatiques pour appuyer l'organisme dans la réalisation de ses objectifs. En tant que membre de l'équipe de gestion de l'organisme, le titulaire participe à la prise de décisions opérationnelles et stratégiques, de même qu'aux décisions de gestion. Il défend les intérêts de l'organisme lors de discussions avec les organismes centraux, d'autres ministères, des organisations non gouvernementales et des représentants de secteurs industriels afin de trouver des solutions à des problèmes relatifs aux méthodologies, aux normes, à la qualité des données et à l'accès aux bases de données et aux sites Web.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP :

1 100

Budget de fonctionnement :

13,3 millions $

ETP de l'organisme : 6 000

Responsabilités particulières

  1. Développer et mettre à jour l'infrastructure informatique de l'organisme pour s'assurer que ce dernier a la capacité de gérer la collecte, le traitement et la diffusion des données d'information.
  2. Assurer un leadership à l'échelle de l'organisme pour veiller à ce que les programmes statistiques fassent appel à des normes communes, des cadres communs et des méthodes uniformes, de manière à produire des résultats cohérents et être le reflet des normes techniques et professionnelles élevées de l'organisme.
  3. Diriger l'élaboration et la mise en application de projets novateurs et d'approches nouvelles en vue d'améliorer l'efficacité opérationnelle et le rendement.
  4. Fournir des conseils et des appuis de nature professionnelle, technique et administrative au statisticien en chef, pour appuyer l'ensemble des activités et la gestion de l'organisme.
  5. Représenter l'organisme au cours de discussions avec des clients pour s'assurer qu'ils sont satisfaits du niveau d'accessibilité, de l'intégrité statistique et de la qualité des produits.

Exposé raisonné de l'évaluation

Statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique

Compétence

G
Maîtrise spécialisée de la méthodologie statistique, y compris les aspects théoriques et appliqués; compétence chevronnée de l'informatique, notamment de la conception des systèmes et du traitement des données; vaste maîtrise des systèmes de classification économique et géographique à l'échelon national et international.
IV
Coordination au niveau stratégique et établissement des buts particuliers à long terme liés à l'informatique et à la méthodologie statistique; élaboration et promulgation de normes méthodologiques dans tout l'organisme; établissement de politiques et de plans stratégiques pour tous les aspects de l'informatique.
3
L'atteinte réussie des objectifs exige de motiver un grand nombre de spécialistes et de traiter avec des hauts fonctionnaires de l'organisme au sujet des fonctions centralisées de soutien qui sont essentielles au succès de tous les programmes de l'organisme en ce qui concerne la qualité des données, la publication rapide des résultats et les coûts.
920
La cote intermédiaire reflète le niveau de connaissances spécialisées dans deux domaines diversifiés et l'étendue des compétences de gestion qui sont nécessaires à l'exécution des tâches à l'appui des activités de l'organisme.

Initiative créatrice/réflexion

G
Réflexion en tenant compte des politiques, des principes, des objectifs et des plans généraux. Fixe et coordonne les objectifs et les priorités, formule les politiques des services de données et évalue l'efficacité et l'efficience des services. Veille à la qualité et à l'intégrité des méthodes statistiques d'enquête, notamment les systèmes de conception et de traitement, l'évaluation de la qualité des données et les méthodes qui sont utilisées dans tous les programmes statistiques.
4
Faculté de réflexion évaluative et constructive nécessaire pour faire face aux défis de la fonction décentralisée de saisie de données et réagir aux milieux interactifs d'élaboration et de production qui ont une incidence importante sur le mode d'exploitation et l'affectation des ressources, et pour assurer la plus haute qualité possible à tous les aspects de la méthodologie statistique qui soutient l'ensemble des programmes.
(66) 608
Le pourcentage plus élevé reflète la complexité du milieu et le degré de créativité qui sont nécessaires pour mettre au point des systèmes capables d'appuyer tous les programmes de l'organisme.

Finalité/prise de décisions

G
Le titulaire du poste, qui relève du statisticien en chef, reçoit une orientation générale en matière de gestion, assure un leadership dans tout l'organisme et garantit des services et un soutien qui englobent tous les aspects du traitement de l'information et de la méthodologie.
4P
Impact dominant du poste sur la méthodologie et les activités liées aux données de l'organisme. L'indicateur choisi pour représenter ces activités est le budget d'exploitation de 13,3 millions de dollars (en dollars constants) et un effectif de 1 100 employés.
700
La cote inférieure dénote la taille de l'indicateur choisi et le niveau d'incidence de la fonction pour s'assurer que l'organisme a à sa disposition les méthodes et les outils d'information appropriés pour lui permettre de réaliser son mandat.

Résumé

GIV3 920
G4(66) 608
G4P 700
Total = 2 228 A1
Statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique - Numéro : 9 - K - 1
Organigramme du Statisticien  en chef adjoint, Méthodologie et informatique
Figure : 9 – K – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 9 – K – 1

Statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique

Le poste en cause est au premier niveau de gestion qui relève de l’administrateur général, et il existe 6 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 3 directeurs généraux qui relèvent du Statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique.

Organigramme linéaire :

Statisticien en chef (Administrateur général ministériel)

  • 6 Statisticiens en chef adjoints pour :
  • Secteur des services d'analyse et comptes nationaux
  • Secteur de la statistique du commerce et des entreprises
  • Secteur des communications et des opérations
  • Secteur de la statistique sociale, des institutions et du travail
  • Secteur des services de gestion
  • Analyse et développement
  • Statisticien en chef adjoint, Méthodologie et informatique
    • 3 Directeurs généraux pour :
      • Informatique
      • Méthodologie
      • Systèmes de classification

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 9-K-2

Titre du poste : Directeur exécutif, Produits d'information ministériels/agent principal de l'information

Responsabilités générales

Implanter, diriger, intégrer et gérer la technologie de l'information (TI) en tant que support opérationnel essentiel de tous les secteurs d'activité et de tous les mécanismes de prestation de programmes du Ministère; dispenser un soutien au sous-ministre en tant que président du Sous-comité du Comité consultatif du Secrétariat du Conseil du Trésor sur la gestion de l'information (SCGI) en se chargeant de l'élaboration et en dirigeant la mise en oeuvre de stratégies gouvernementales pour l'amélioration des services à l'industrie, la modernisation des entreprises et l'amélioration de la productivité au moyen de Gouvernement en direct.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des 17 postes de direction au premier niveau de gestion qui relèvent du sous-ministre. Les autres postes sont les suivants : conseiller en éthique; contrôleur général; directeur général, Communications; sous-ministre adjoint, Industrie; sous-ministre adjoint, Opérations; sous-ministre adjoint, Spectre, technologies de l'information et télécommunications; sous-ministre adjoint, Politique industrielle et scientifique; sous-ministre adjoint, Droit des affaires; président, Centre de recherches sur les communications; président, Commission canadienne du tourisme; directeur, Enquêtes et recherches, Bureau de la concurrence; directeur général, Ressources humaines; directeur exécutif, Partenaires pour l'investissement au Canada; secrétaire général; conseiller principal.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent directement du directeur exécutif/agent principal de l'information sont les suivantes :

Le directeur général, Information stratégique, (15 employés) est responsable d'assurer l'évolution, le développement et l'administration continus de Strategis ainsi que la planification, le développement et la mise en place efficaces d'autres produits d'information de classe mondiale ayant une incidence sur les services du Ministère et du gouvernement offerts aux entreprises canadiennes et ajoutant de la valeur à ces services; de s'assurer que les ressources en matière d'information stratégique sont efficacement ciblées de façon à promouvoir la compétitivité et à encourager la croissance canadienne dans le contexte d'une économie globale.

Le directeur, Développement et exploitation des systèmes informatiques, (79 employés) est responsable d'analyser les besoins des clients commerciaux en matière de gestion de l'information; de promouvoir la mise en service efficace de nouveaux outils d'information et de nouveaux systèmes et logiciels de réseau local de pointe; de gérer le Système informatisé pour la recherche de dénominations sociales et de marques de commerce; de dispenser de l'aide aux clients relativement à l'acquisition de matériel et de logiciels ainsi que de services informatiques professionnels; de dispenser de l'aide connexe aux clients et aux utilisateurs.

Le directeur général, Établissement et exploitation des réseaux de télécommunications, (49 employés) est responsable de la conception, du développement et de la gestion stratégiques du réseau de télécommunication du Ministère, ainsi que de l'infrastructure, des systèmes et des technologies serveur de l'organisme.

Le directeur exécutif, Secrétariat national des Centres de services aux entreprises du Canada (CSEC), (16 employés) est responsable de favoriser la réalisation de la mission des CSEC consistant à être la principale source d'information et de services gouvernementaux pour les entreprises, et d'assurer leur développement, leur gestion et leur fonctionnement en tant que réseau national; de favoriser des partenariats ainsi que des cadres et des mécanismes de prestation coopérative des services; d'agir en tant que conseiller principal du Comité des partenaires en gestion du sous-ministre adjoint; de gérer le Programme Étudiants bien branchés.

Le directeur général, Gouvernement en direct, (3 employés) est responsable de fournir un leadership à l'échelle du gouvernement en élaborant et en mettant en oeuvre des politiques, des cadres, des approches et des initiatives stratégiques visant à articuler, à promouvoir et à favoriser le plan d'action du gouvernement ayant pour but d'améliorer l'accès des Canadiens à l'information et aux services gouvernementaux.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère a pour mandat de favoriser le développement des entreprises canadiennes, des marchés équitables et efficients ainsi que la compétitivité et la croissance économique du Canada en intégrant les principaux leviers du développement économique, en fournissant de l'information et des analyses aux entreprises, en réglementant le commerce, en réduisant les obstacles internes au commerce, et en augmentant la productivité et la compétitivité tout en protégeant les intérêts des consommateurs.

Une des principales priorités du gouvernement consiste à faire du Canada un leader mondial en élaborant et en utilisant une infrastructure d'information perfectionnée pour réaliser ses objectifs sociaux et économiques. En réponse aux recommandations du Comité consultatif sur l'autoroute de l'information (CCAI), le gouvernement s'est engagé à fournir aux Canadiens un outil pour leur permettre de faire des transactions avec lui électroniquement. Le Ministère, en tant que parrain du CCAI, joue un rôle de leader et de modèle en matière de commerce électronique. Afin de fournir un leadership solide à l'industrie canadienne dans le but d'accroître la productivité et la compétitivité tout en protégeant les intérêts des consommateurs, le Ministère doit s'assurer que l'information appropriée est diffusée de manière efficace aux groupes cibles du milieu des affaires canadien. Ces objectifs sont devenus de plus en plus dépendants de l'utilisation efficace de la gestion et de la technologie de l'information (GI/TI).

Dans ce contexte, le directeur exécutif/agent principal de l'information (API) assure le leadership ministériel en établissant et en gérant un centre d'excellence chargé de promouvoir et de favoriser des relations de travail efficaces avec les cadres supérieurs des gouvernements et organismes internationaux, fédéraux, provinciaux et municipaux ainsi qu'un vaste éventail de contacts de niveau supérieur avec les secteur public et privé afin de mettre l'accent sur les aspects critiques de la prestation des programmes et des services à l'industrie canadienne au moyen d'Internet, dans le cadre du Gouvernement en direct et des initiatives de commerce électronique. Le titulaire fournit le leadership en établissant un climat propice à l'imagination créatrice et à la formulation de politiques, d'objectifs et de buts embrassant de nouvelles technologies et de nouveaux processus qui maintiendront la compétitivité des industries traditionnelles tout en lançant de nouvelles industries pour les marchés internationaux nouveaux et en expansion.

Le directeur exécutif/API détermine et développe des synergies dans le contexte du mandat global du ministre pour un portefeuille de 13 organismes et ministères. Ces organismes exercent ensemble une incidence sur la croissance et le développement économiques en concentrant leurs efforts sur la promotion de l'innovation au moyen de la science et de la technologie, en dispensant l'information, les conseils et le soutien financier nécessaires pour favoriser l'expansion, et en assurant l'équité, l'efficience et la compétitivité du marché. Le titulaire encourage et favorise les progrès technologiques et les possibilités de développement maximisant l'incidence du portefeuille sur les emplois et la croissance.

Le directeur exécutif/API élabore et met en oeuvre un cadre stratégique pour l'utilisation optimale d'information et d'outils de traitement perfectionnés aux fins de la transition à un ministère axé sur la connaissance. Ces produits d'information comprennent des analyses comparatives et des bases de données de référence; des analyses de marchés; le commerce et l'investissement; la technologie et l'innovation; et la recherche industrielle. Le titulaire dirige la prestation des services d'infrastructure et de soutien nécessaires pour mettre en oeuvre efficacement de nouveaux moyens d'interagir avec les clients au moyen de la TI, en simplifiant les pratiques de gestion, en renouvelant et en revitalisant un effectif multidisciplinaire de grande compétence, en faisant connaître l'action du Ministère et en encourageant des services publics de la plus haute qualité.

Un défi important pour le directeur exécutif/API consiste à développer les liens de communication avec une vaste clientèle en s'assurant que les développements d'infrastructure sont intégrés, qu'il n'y a pas de double emploi non prévu et que le transfert de technologie s'effectue de manière efficiente et en temps opportun. Le titulaire doit assurer un niveau élevé de satisfaction aux besoins d'une clientèle vaste et variée en matière de communication, de TI et de produits d'information stratégiques. Il doit élaborer et intégrer des stratégies et des plans appropriés ainsi qu'une organisation souple, afin de fournir des résultats à une clientèle grandissante, d'accroître les ressources intellectuelles canadiennes et de favoriser une économie axée sur la connaissance. Le travail du titulaire a une incidence, non seulement sur l'échange d'information avec les entreprises canadiennes, mais aussi sur la façon dont ces entreprises font des affaires.

Le directeur exécutif/API dirige l'initiative de « commerce électronique », dont le potentiel de transformation des services à valeur ajoutée du Ministère est plus grand que celui des services d'information en ligne. Le site Web Strategis est formé d'un ensemble organisé et intégré de services et de produits d'information reflétant tous les aspects du mandat du Ministère, y compris les services à l'industrie, les services de gestion de la technologie et d'innovation technologique et les services aux marchés. Il contient des millions de documents, ce qui en fait le plus gros site Web commercial au pays, et des milliers de clients de partout dans le monde le consultent quotidiennement. Le titulaire doit avoir une vision stratégique pour étendre le potentiel de celui-ci, améliorer son contenu, cultiver des partenariats et accroître la clientèle.

Les CSEC forment un réseau qui a pour but de répondre aux besoins commerciaux des petites entreprises qui veulent un service « au comptoir » ou par téléphone, et qui soutient et complète Strategis. Le réseau des CSEC est présent dans chaque province, et nous augmentons sans cesse le nombre de points de service de concert avec nos partenaires. Le directeur exécutif/API conçoit et maintient des systèmes de soutien de l'information pour les CSEC (c.-à-d., bases de données, voies de communication, technologie), systèmes sur lesquels repose le réseau.

La production de revenus représente un certain nombre de défis pour le directeur exécutif/API, car il doit assurer le développement de produits uniques et spécialisés, l'évolution continue des produits d'information stratégique de classe mondiale et la stratégie pour le marketing de tous les produits et services technologiques que fournit le Ministère aux clients existants et potentiels. Le titulaire doit adopter une nouvelle approche de partage du risque en investissant dans la technologie au moyen de partenariats avec le secteur privé et exercer en même temps l'échange bilatéral de l'information obtenue dans le cadre de la diffusion mondiale de l'information avec les associations professionnelles, les universités et les gouvernements. Le titulaire négocie l'accès des entreprises canadiennes à l'information des États-Unis sur l'industrie et le commerce et rencontre les représentants de pays étrangers intéressés à utiliser les systèmes d'information du Ministère, tels que NUANS et dISTCovery.

Le directeur exécutif/API doit explorer les possibilités d'élaboration et de mise en oeuvre de stratégies relatives aux nouvelles technologies, ainsi que d'approches à l'égard des normes et des pratiques de sécurité et d'approches pour favoriser et représenter les intérêts du Ministère en ces matières et assurer le public de la confidentialité de l'information le concernant. Le titulaire dirige l'élaboration et la mise en oeuvre de plans d'urgence et de plans de reprise des activités visant à faire en sorte que les systèmes d'information du Ministère continuent de fonctionner dans les situations d'urgence. Il dirige en outre l'élaboration d'un plan de sécurité de la TI qui assure l'intégrité de l'information et l'accès aux sites Web au moyen de vérifications internes et de dispositions visant à garantir la sécurité et la confidentialité de l'information du public et à empêcher la diffusion d'information incorrecte.

Le directeur exécutif/API soutient le sous-ministre en tant que président du SCGI dans le traitement des questions touchant la gestion de l'information et la technologie de l'information (GI/TI) dans l'ensemble du gouvernement, et doit présider les comités directeurs interministériels ou gouvernement-industrie liés à la technologie. À ce titre, en sa capacité de leader gouvernemental de Gouvernement en direct, le titulaire exerce une influence sur les orientations futures et l'utilisation de la TI au gouvernement fédéral en dispensant du leadership relativement aux questions liées à la gestion de l'information, et aide d'autres comités ministériels à améliorer et à uniformiser l'environnement d'information afin d'assurer une approche ministérielle intégrée de la gestion de l'information.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
  Secteur Ministère
ETP : 164 (+ 110 contractuels) 4 600
Budget de fonctionnement : 7,7 millions $ 170 millions $

Responsabilités particulières

  1. Assurer le leadership ministériel dans l'élaboration et la mise en oeuvre de stratégies, de systèmes et de programmes de GI/TI formant le cadre opérationnel essentiel à la prestation des programmes et des services du Ministère, et assurer son fonctionnement efficace et sans interruption au moyen d'une planification d'urgence et de reprise des activités.
  2. Dispenser du leadership en soutenant les efforts du Ministère pour améliorer la pertinence et l'accessibilité de la base de connaissances du Ministère pour les entreprises canadiennes et promouvoir les mécanismes ministériels de fourniture de marché au moyen du commerce électronique.
  3. Concevoir, élaborer et mettre en oeuvre une approche intégrée de la GI/TI et la mise en réseau de produits dans l'ensemble du portefeuille des 13 ministères et organismes dont le ministre a la responsabilité.
  4. Assurer l'intégrité, la sécurité et la confidentialité de tous les systèmes, les renseignements, les technologies et les données statistiques pour les produits d'information de classe mondiale du Ministère, en améliorant constamment les capacités d'interfaçage, en facilitant les services interactifs évolués à la clientèle, en assurant une navigation plus facile et plus conviviale et en assurant l'exhaustivité de l'information.
  5. Gérer une stratégie de marketing ciblée en recherchant la rétroaction de la clientèle et un élargissement de la clientèle, avec comme visée la production de revenus.
  6. Diriger les initiatives de Gouvernement en direct visant le développement et la mise en oeuvre d'améliorations à la fourniture d'information et de services à l'industrie et à la population canadienne.
  7. Soutenir le sous-ministre à l'égard du Sous-comité sur la gestion de l'information de la technologie (SCGI) et, sur demande, présider des comités directeurs interministériels ou gouvernement-industrie liés à la technologie.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur exécutif, Produits d'information ministériels/agent principal de l'information

Compétence

G
Maîtrise des théories, des principes et des techniques de GI/TI ainsi que des tendances relatives à l'infrastructure de TI, et de la façon dont celle-ci peut servir au cyber-gouvernement et au mandat commercial du Ministère; connaissance et compréhension approfondies du vaste éventail de programmes et d'activités et de la vision stratégique du portefeuille de l'industrie, des autres ordres de gouvernement et du secteur des affaires afin de déterminer les conséquences réciproques des demandes de facilitation de la prestation de services.
IV
Direction de la conception, de l'intégration, de l'exécution et de l'amélioration de la fonction de GI/TI en tant que soutien essentiel pour toutes les activités opérationnelles et tous les mécanismes de prestation de programmes du Ministère.
3
Une habileté de haut niveau en matière de relations humaines est nécessaire pour gérer un processus à forums multiples et pour soutenir le sous-ministre dans son rôle de président du SCGI.
920
La cote intermédiaire reflète la profondeur de la connaissance spécialisée et l'ampleur de la connaissance des programmes nécessaires pour intégrer un portefeuille dans un environnement qui est influencé par les rôles, les politiques et les services de tous les ministères et organismes des différents ordres de gouvernement, ainsi que par les besoins en matière de services des clients : particuliers, petites et moyennes entreprises, grandes sociétés et organismes publics et parapublics.

Initiative créatrice/réflexion

G
Exerçant son action à la fine pointe de la technologie, le titulaire joue un rôle essentiel à l'égard des priorités du gouvernement et de la prestation des programmes et services du Ministère ainsi que de la contribution de celui-ci aux politiques et à la planification stratégiques.
4
Faculté de réflexion évaluative et constructive nécessaire pour diriger les activités de l'organisation GI/TI ministérielle afin de mettre en oeuvre des approches innovatrices de la prestation de services et de relever le défi consistant à répondre aux priorités et aux préoccupations de trois ordres de gouvernement.
(66) 608
Le pourcentage élevé reflète l'effort de réflexion sur des aspects inexplorés qui est nécessaire pour satisfaire à la nécessité de déterminer des orientations innovatrices pour l'utilisation efficace de la TI à l'appui des objectifs ministériels dans des secteurs, tels que le Gouvernement en direct (trois ordres de gouvernement), le commerce électronique, la connectivité et la diversification des modes de prestation de services (p. ex., CSEC).

Finalité/prise de décisions

G
Le titulaire du poste, qui relève du sous-ministre, ne reçoit que des directives de nature générale et a la responsabilité, pour l'ensemble du Ministère, d'assurer l'orientation et la gestion stratégiques des activités liées aux produits d'information et aux mécanismes de diffusion de l'information.
3P
Impact dominant sur toutes les activités du secteur, dont le budget est de 7,7 millions de dollars (en dollars constants), et grande influence contributive sur la prestation des programmes et des services du Ministère, représenté par un budget de fonctionnement de 170 millions de dollars (en dollars constants).
700
La cote élevée reflète l'ampleur du budget et l'importance de l'influence sur la conception et la mise en oeuvre des mécanismes de prestation des programmes et des services à la fois du Ministère et des autres ministères et organismes gouvernementaux, dans le cadre de Gouvernement en direct.

Sommaire

GIV3 920
G4(66) 608
G3P 700
Total = 2 228 A1
Directeur exécutif, Produits d'information ministériels / agent principal de l'information - Numéro : 9 - K - 2
Organigramme du Directeur  exécutif, Produits d'information ministériels/agent principal de l'information
Figure : 9 – K – 2 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 9 – K – 2

Directeur exécutif, produits d’information ministériels/agent principal de l’information

Le poste en cause est au premier niveau de gestion qui relève de l’administrateur général, et il existe 15 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 3 directeurs généraux, 1 directeur exécutif et 1 directeur qui relèvent du Directeur exécutif, Produits d’information ministériels/agent principal de l’information.

Organigramme linéaire :

Sous-ministre (Administrateur général ministériel)

  • Conseiller en éthique
  • Contrôleur général
  • Directeur général, Communications
  • Sous-ministre adjoint, Industrie
  • Sous-ministre adjoint, Opérations
  • Sous-ministre adjoint, Spectre, technologies de l’information et télécommunications
  • Sous-ministre adjoint, Politique industrielle et scientifique
  • Sous-ministre adjoint, Droit des affaires
  • Président, Centre de recherches sur les communications
  • Président, Commission canadienne du tourisme
  • Directeur, Enquêtes et recherches, Bureau de la concurrence
  • Directeur général, Ressources humaines
  • Directeur exécutif, Partenaires pour l’investissement au Canada
  • Secrétaire général
  • Conseiller principal
  • Directeur exécutif, Produits d’information ministériels/agent principal de l’information
    • 3 Directeurs généraux pour :
      • Information stratégique
      • Établissement et exploitation des réseaux de télécommunications
      • Gouvernement en direct
    • Directeur, Développement et exploitation des systèmes informatiques
    • Directeur exécutif, Secrétariat national des Centres de services aux entreprises du Canada (CSEC)

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 7-K-1

Titre du poste :Directeur général, Informatique

Responsabilités générales

Voir à ce que l'informatique reste une composante clé de l'organisme et de l'infrastructure statistique du gouvernement; diriger l'élaboration et la mise en oeuvre des stratégies, des plans et des politiques de l'organisme en matière d'informatique; et assurer la prestation d'une gamme complète de services informatiques à l'organisme, y compris la gestion d'un grand centre de traitement des données et d'un vaste réseau de communication électronique.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des trois postes au deuxième niveau de gestion qui relèvent du statisticien adjoint en chef, Informatique et méthodologie. Les autres postes sont les suivants : directeur général, Systèmes de classification; directeur général, Méthodologie.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent directement du directeur général, Informatique, sont les suivantes :

Le directeur, Développement des systèmes, (175 à 200 employés) est responsable de la direction de la planification, la conception, le développement et la maintenance des applications et des systèmes informatiques, à l'appui des programmes de l'organisme; de l'acquisition, du développement et de la maintenance de la capacité professionnelle relative à la méthodologie des systèmes, à l'analyse des systèmes et à la programmation; et de la prestation d'avis et de conseils professionnels sur l'évolution des systèmes de l'organisme et des méthodes de travail connexes.

Le directeur, Division des services de la technologie de l'information, (150 à 170 employés) dirige le développement, la prestation et la maintenance des services informatiques comprenant des ordinateurs centraux et des services de communication des données, des services de soutien technique et des services consultatifs pour diverses plates-formes, afin de faciliter l'informatique d'utilisateur final sûre, économique et efficiente; gère l'élaboration et la prestation de la formation complète en TI et des programmes de sécurité de la TI.

Nature et portée des fonctions

La Direction est directement responsable des ressources d'information partagées et gérées collectivement à l'organisme - fonction au coeur même du mandat de celle-ci. C'est dans ce contexte que le directeur général assure un leadership professionnel pour la gestion centralisée de plusieurs centaines de systèmes différents, allant de l'une des plus grandes applications (recensement) du pays à la modélisation interactive sophistiquée, pour plus de 1 000 utilisateurs simultanés. Il incombe au titulaire de veiller à ce que l'organisme ait la capacité requise pour stocker et conserver les fonds de données du bureau statistique central du Canada.

Le directeur général supervise la création d'un environnement convivial pour assurer l'automatisation sûre, rentable et efficiente des analyses statistiques et leur exécution. Le titulaire est responsable de la planification des stratégies de diffusion des données électroniques, du développement des systèmes généraux de traitement fondés sur les méthodes statistiques de pointe de collecte et de mise en forme des données; et de l'élaboration et de la gestion efficace des progiciels d'analyse statistique et du maintien de leur interface avec les bases de données, ainsi que les systèmes de gestion des bases de données convenant à la manipulation de fichiers statistiques. Le titulaire dirige la planification et la gestion du matériel et de systèmes de communication qui comprennent certains des plus puissants processeurs du gouvernement, ainsi que de nombreux mini et micro-ordinateurs connectés ou autonomes, dont le centre cartographique le plus moderne du gouvernement.

Le directeur général dirige la planification, la gestion et la prestation des services informatiques de l'organisme dans un environnement caractérisé par l'évolution rapide du matériel et des logiciels informatiques, les compressions budgétaires, les demandes accrues de services, l'évolution du comportement et des valeurs professionnelles en matière de gestion des ressources humaines, l'instauration de politiques, de procédures et de règlements nouveaux et complexes concernant la technologie de l'information, la vérification financière, les langues officielles, la sécurité, la protection des renseignements personnels, la liberté d'accès à l'information, le fardeau des répondants et la régionalisation.

Le directeur général est constamment tenu de faire adopter du nouveau matériel et des nouveaux logiciels et d'en assurer la maintenance, de fournir des services de consultation, de formation, de microinformatique, de communications et de sécurité, et de développer des applications de systèmes permettant à l'organisme d'atteindre ses objectifs en temps opportun et de manière économique. Pour y parvenir, le titulaire doit chercher à établir l'équilibre entre la nécessité d'établir des normes générales et d'assurer la cohérence des programmes, et la nécessité de maximiser l'efficience des programmes individuels.

On attend du directeur général qu'il établisse une stratégie pour l'intégration matérielle conceptuelle et sélective des bases de données du Ministère, leur stockage et leur protection, leur documentation et leur accessibilité par le truchement d'un réseau électronique de communication. Il s'agit donc d'intégrer complètement les vastes fonds de données variées dont a besoin l'organisme pour réaliser des analyses approfondies. Le titulaire doit veiller à ce que la stratégie tienne compte de la question de l'accès aux données non regroupées pour le personnel interne et aux données agrégées pour les utilisateurs externes - tout en respectant les dispositions de la Loi sur la statistique portant sur la confidentialité.

En tant que gestionnaire principal de l'informatique, le directeur général a autorité sur les activités d'informatique de l'organisme en ce qui concerne la planification, les politiques, les normes, l'évaluation, l'acquisition des biens et services, la recherche, la formation, la passation de marchés, la sécurité et la liaison avec les organismes centraux pour voir à ce que les dépenses totales de l'organisme relatives à l'information soient bien planifiées et raisonnables. Il revient au titulaire de veiller à ce que le traitement de l'information contribue à l'efficience et l'efficacité de tout l'organisme, le caractère opportun de ses extraits et la facilité avec laquelle les utilisateurs peuvent avoir accès aux statistiques, en particulier aux tableaux spéciaux demandés par les utilisateurs et aux données sous une forme lisible par machine. Pour y parvenir, le titulaire est appelé à développer et à mettre en oeuvre des applications novatrices en informatique, à exploiter les similarités sous-jacentes des méthodes d'enquête et de la bureautique, afin d'accroître l'efficience opérationnelle, d'améliorer les procédés, la qualité et la cohérence des données, ainsi que la productivité et la satisfaction des employés.

Le titulaire copréside le Comité d'informatique de l'organisme, soit l'organe de gestion qui recommande la politique ministérielle et établit les normes ministérielles dans le domaine de l'informatique. À ce titre, le titulaire doit prévoir et cerner les questions à l'égard desquelles il faut établir des politiques ou des normes ministérielles communes, élaborer ces politiques et normes, et bâtir un consensus dans tout l'organisme à l'appui de celles-ci.

À l'organisme, le directeur général communique fréquemment avec le statisticien en chef, le sous statisticien en chef, les statisticiens adjoints en chef et les directeurs généraux pour résoudre les questions importantes, évaluer la meilleure façon d'appuyer l'orientation de l'organisme au moyen de la gestion de l'information/technologie de l'information (GI/TI) et de discuter de façons plus efficaces de manipuler les données. Le titulaire est la personne-ressource officielle de l'organisme auprès des organismes centraux en ce qui concerne l'informatique. Le directeur général communique également avec les fournisseurs de biens et services pour se tenir au courant des progrès technologiques et pour négocier l'acquisition d'équipement et de services.

En qualité de membre de comités supérieurs de gestion, le directeur général participe à l'établissement des objectifs des programmes, à l'élaboration des plans opérationnels stratégiques et à long terme, au suivi des progrès par rapport aux objectifs, à la résolution des problèmes et à l'évaluation de l'efficacité des programmes.

Le directeur général établit et maintient des relations avec le milieu universitaire et avec les représentants d'autres bureaux statistiques, comme ceux du Royaume-Uni, des États-Unis et de l'Australie, au moyen de lettres, d'échange de documents techniques, de visites et de participation à des conférences internationales. Le titulaire représente l'organisme à des rencontres internationales, comme celles des Nations Unies, de l'Organisation de coopération et de développement économiques et à la Conférence des statisticiens européens. Ces réunions portent sur une vaste gamme de sujets, dont les métadonnées statistiques, la gestion de la technologie de l'information statistique et l'utilisation de l'informatique à l'appui des programmes statistiques.

Ces relations sont de grande importance pour l'organisme et contribuent de façon importante à maintenir sa crédibilité à la fois auprès des utilisateurs des données et des répondants.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP :

350

Budget de fonctionnement :

5,38 millions $

Dépenses annuelles de l'organisme pour l'informatique :

9,25 millions $

Responsabilités particulières

  1. Assurer leadership, orientation, coordination, contrôle et appui à l'ensemble du programme ministériel d'informatique.
  2. Conseiller le statisticien adjoint en chef et le Comité d'orientation au sujet de toutes les questions relatives à l'utilisation de l'informatique en vue de l'atteinte des objectifs de l'organisme.
  3. Coprésider le Comité d'informatique de l'organisme et diriger la conception, l'établissement et la mise en oeuvre des politiques et des normes ministérielles permettant d'assurer l'efficience et l'efficacité des opérations de l'organisme.
  4. Guider l'élaboration et la mise en oeuvre de technologies et de processus novateurs de bureautique afin d'accroître l'efficience et la productivité des fonctions de gestion.
  5. Revoir et évaluer périodiquement les activités d'informatique du Ministère afin d'assurer la conformité aux plans et aux objectifs de l'organisme, ainsi que l'utilisation efficiente et efficace de ces services.
  6. Fixer les objectifs organisationnels; déléguer des responsabilités organisationnelles précises à ses subordonnés et évaluer leur rendement.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur général, Informatique

Compétence

G
Maîtrise de la conception des systèmes informatiques, de la programmation, de l'analyse et de la mise à l'essai de grands systèmes de GI/TI; maîtrise de la planification, de l'acquisition et de la gestion de systèmes électroniques de gestion, de stockage et de traitement des données, ainsi que des logiciels, du matériel et des systèmes de bureautique; connaissance approfondie de la Loi sur la statistique, ainsi que des programmes et des opérations de l'organisme.
III
Gestion opérationnelle et conceptuelle des politiques, des normes, des procédures, des installations, de l'équipement et du personnel de gestion et de traitement des données.
3
Pour réaliser les objectifs fixés, le titulaire doit traiter avec des cadres supérieurs de l'organisme, des organismes centraux et des fournisseurs afin d'intégrer des approches innovatrices à la gestion et au traitement des données.
700
La cote intermédiaire correspond à la maîtrise des systèmes informatiques et de la gestion opérationnelle des installations de GI/TI qui fournissent l'infrastructure nécessaire aux opérations de l'organisme.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion en fonction des objectifs stratégiques et opérationnels et des priorités de l'organisme.
4
Faculté de réflexion analytique et constructive nécessaire pour aborder une vaste gamme de questions conceptuelles, techniques et de gestion qui ont d'importantes conséquences sur le budget et le mode de fonctionnement de l'organisme.
(57) 400
Le pourcentage plus élevé correspond au degré de réflexion que suppose l'élaboration de solutions innovatrices à la gestion des données en vue d'accroître la capacité de l'organisme de fournir des services rentables aux Canadiens.

Finalité/prise de décisions

F
Le titulaire du poste, qui relève du statisticien adjoint en chef, Informatique et méthodologie, ne peut se fonder que sur des directives générales pour assurer la gestion économique, efficiente et efficace d'un très grand centre de gestion et de traitement des données qui fournit des services spécialisés.
3P
Le poste a un impact dominant sur les activités de la Direction et un impact perceptible sur les activités de gestion des données de l'organisme. L'indicateur choisi pour représenter ces activités est le budget annuel de 5,38 millions de dollars (en dollars constants) et les dépenses annuelles de 9,23 millions de dollars (en dollars constants) de l'organisme pour la gestion et le traitement des données.
460
La cote élevée reflète l'ampleur de la contribution du poste à la réalisation du mandat de l'organisme.

Résumé

GIII3 700
F4(57) 400
F3P 460
Total = 1 560 A1
Directeur général, Informatique - Numéro : 7 - K - 1
Organigramme du Directeur  général, Informatique
Figure : 7 – K – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 7 – K – 1

Directeur général, Informatique

Le poste en cause est au deuxième niveau de gestion qui relève du statisticien adjoint en chef, Informatique et méthodologie, et il existe 2 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 2 directeurs qui relèvent du Directeur général, Informatique.

Organigramme linéaire :

Statisticien adjoint en chef, Informatique et méthodologie

  • Directeur général, Systèmes de classification
  • Directeur général, Méthodologie
  • Directeur général, Informatique
    • 2 Directeurs pour :
      • Développement des systèmes
      • Division des services de la technologie de l’information


Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 7-K-2

Titre du poste : Directeur général, Gestion et technologies de l'information et dirigeant principal de l'information

Responsabilités générales

En tant que dirigeant principal de l'information (DPI) du Ministère, assumer la gamme complète de responsabilités liées aux systèmes d'information et à la technologie de l'information au sein du Ministère, ce qui comprend la mise au point et l'application des politiques, des stratégies et des initiatives ministérielles pour la modernisation, l'intégration et le renforcement des technologies de l'information, des fonds d'information et des ressources axées sur l'information du Ministère.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des neuf postes de direction au deuxième niveau de gestion qui relèvent du sous-ministre adjoint, Prestation des services centralisées et des services de gestion. Les autres postes sont les suivants : directeur général, Finances; directeur général, Réseau de prestation ministériel; directeur général, Administration et Sécurité; directeur, Bureau de gestion moderne.

Les responsabilités particulières des postes qui relèvent du directeur général, Gestion et technologies de l'information et dirigeant principal de l'information, sont les suivantes :

Le directeur, Gestion de l'information, (55 employés) est responsable de l'établissement et du maintien d'une infrastructure intégrée pour répondre aux besoins du Ministère en matière d'information; de la gestion des principaux dossiers ministériels (y compris les dossiers électroniques, sur papier et microfilms, les fonds documentaires et les publications opérationnelles); de la conception et de la gestion des répertoires de tous les formulaires et toutes les trousses du Ministère; de la gestion de la migration et de la modernisation des principaux fonds d'information pour les situer dans un contexte électronique, et de la gestion de l'intranet du Ministère ainsi que du soutien technique des sites Web.

Le directeur, Systèmes de gestion, (38 employés) est responsable de la mise au point, du maintien et de la consolidation des systèmes informatisés perfectionnés afin de répondre aux besoins du Ministère en matière d'exécution de programmes (à l'échelle nationale et internationale), et du soutien à l'amélioration des services, à la modernisation des procédés administratifs, à la restructuration et à l'accroissement de la productivité au moyen de la technologie de l'information.

Le directeur, Systèmes ministériels, (55 employés) est responsable de la conception architecturale et l'établissement de modèles opérationnels, de la mise au point, de l'application, de l'enrichissement, de la mise à l'essai, de l'intégration et du maintien de systèmes de gestion informatisés, y compris des systèmes sécurisés et des systèmes liés à l'application des lois; de l'intégration de la technologie de l'information aux activités administratives ministérielles pour soutenir les activités liées au programme, à l'échelle du Ministère; de la gestion des besoins touchant les données et les bases de données, pour toutes les applications ministérielles, et de la mise au point et du soutien de systèmes ministériels liés à l'initiative du Gouvernement en direct.

Le directeur, Architecture ministérielle, (7 employés) est responsable de la mise au point, de la promulgation et du maintien de l'architecture de la technologie de l'information (TI) ministérielle, des plans de migration et des infrastructures de soutien; de la prestation de conseils à la haute direction sur l'architecture de TI pour orienter l'établissement des plans de dépenses et d'investissements dans la TI ainsi que la restructuration des procédés administratifs du Ministère au moyen d'une utilisation novatrice de la technologie; de la participation (points de vue et données) du Ministère aux normes liées à la technologie des organismes centraux et l'architecture de la technologie à l'échelle du gouvernement.

Le directeur, Opérations informatiques, (118 employés) est responsable de la gestion, du fonctionnement, de la mise à l'essai, de l'application et de la sécurité des systèmes informatiques et des réseaux de communication du Ministère, au pays et à l'étranger; du soutien de tous les systèmes informatisés; et de la prestation d'instructions aux spécialistes en matière de réseau et de système du Ministère.

Le directeur, Planification des systèmes et Systèmes de gestion, (14 employés) est responsable de la mise au point et de l'application d'un cadre de gouvernance pour la prise de décisions en TI; de l'établissement de la stratégie et du plan du Ministère en matière de gestion de l'information; de l'établissement et de la diffusion d'un cadre de gestion de projets; de la coordination et du suivi des initiatives de gestion de l'information/technologie de l'information (GI/TI); de la préparation et du contrôle du budget de la Direction; de la coordination et de la gestion des ressources humaines de la direction générale, et des activités liées aux locaux et aux communications internes.

Le directeur exécutif, Système mondial de gestion des cas (SMGC), (42 employés) est responsable de la conception, de la mise au point et de l'application du projet quinquennal de SMGS dont l'objectif est de remplacer de nombreux systèmes existants par un système de gestion des cas hautement intégré; de la fonction de surveillance, de tutelle et de gestion de toutes les fonctions d'exécution de programmes liés à la GI/TI, associées au programme du SMGC et aux produits connexes.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère constitue la plaque tournante du gouvernement en ce qui touche ses priorités et son programme de travail liés à l'accession à la citoyenneté canadienne par les demandeurs de statut d'immigrant et de réfugié du monde entier et au traitement des personnes qui ne respectent pas les lois et les règlements du Ministère. Le Ministère est représenté dans un certain nombre de missions à l'étranger et de bureaux d'immigration au Canada pour la sélection, le traitement et le contrôle des immigrants et des réfugiés.

La Direction de la gestion et des technologies de l'information est chargée de la planification, de l'orientation et du contrôle de toutes les ressources axées sur l'information du Ministère, de la prestation de systèmes d'information et de solutions technologiques efficaces au sein du Ministère et à l'extérieur, en partenariat avec un grand nombre d'organisations clientes, pour donner au Ministère les moyens de changer radicalement et d'améliorer continuellement l'élaboration de la politique afin d'atteindre ses objectifs et d'offrir des programmes et des services.

C'est dans ce contexte que le directeur général/DPI, Direction de la gestion et des technologies de l'information, dirige la mise au point et l'application des technologies de l'information et des politiques, des normes et des procédures du Ministère liées à la gestion de l'information ainsi que la prestation des services de GI/TI à tous les sites du Ministère, au Canada et à l'étranger. En tant que DPI, le titulaire doit veiller à ce que tous les plans, les procédures et les architectures du Ministère en matière de GI/TI concordent avec les priorités et les orientations du gouvernement aux fins de la gestion de ces fonctions. Le titulaire est également chargé de l'infrastructure des télécommunications au sein du Ministère et de la prestation de services et de l'équipement en matière de télécommunication - voix et données au sein du Ministère.

Le directeur général/DPI est appelé à établir et à mettre en oeuvre des cadres stratégiques et opérationnels pour amener le Ministère à maximiser son investissement dans les TI et à améliorer la prestation des services fournis aux clients. On s'attend à ce que le titulaire fournisse l'aide et les conseils stratégiques voulus pour définir les besoins communs, élaborer des normes professionnelles et des politiques, et assurer la mise en place d'une approche cohérente et intégrée en ce qui touche l'acquisition et l'entretien des systèmes ministériels afin d'élaborer, de mettre en oeuvre et de maintenir une fonction de GI/TI rationalisée et restructurée. Le principal défi auquel le titulaire fait face consiste à fournir les technologies de pointe qui s'imposent pour soutenir les initiatives de renouvellement, car la progression technologique est la clé du succès. Un défi constant consiste, pour le titulaire, à intégrer différents systèmes d'information dans une plate-forme ministérielle commune pour optimiser l'investissement du Ministère dans la TI, rationaliser les procédés fonctionnels du Ministère et éliminer le double emploi en ce qui touche l'acquisition et l'entretien du matériel et des logiciels à l'échelle du Ministère.

Le directeur général/DPI fournit tout l'éventail de soutiens stratégiques et techniques pour la durée de vie du matériel à commencer par l'analyse des besoins, l'établissement des coûts, la conception, l'élaboration, l'entretien et la mise à niveau de tous les systèmes ministériels. Cette fonction l'amène à travailler avec les cadres supérieurs du Ministère pour mettre au point et instaurer des stratégies de gestion de l'information afin de faire avancer le processus de redéfinition des tâches et de développement organisationnel en préconisant des solutions techniques perfectionnées pour résoudre les problèmes administratifs, techniques et opérationnels auxquels se heurtent les gestionnaires au Canada et à l'étranger. Il s'agit d'un défi de taille au sens où le titulaire dirige la conception, la mise au point et la gestion des systèmes à l'appui du traitement des demandes d'immigration dans tous les bureaux du Ministère établis à l'étranger, et les systèmes de soutien à l'établissement de l'immigration et de traitement des cas utilisés par les bureaux ministériels établis au Canada et de même que tous les systèmes intégrés de rapport et de planification des ressources.

Le directeur général/DPI dirige l'élaboration d'une approche proactive et intégrée en ce qui touche la GI/TI, en veillant à ce que les applications opérationnelles communes possibles au sein du Ministère soient définies et mises en oeuvre. Le titulaire dirige un processus de consultation axé sur la clientèle pour faire en sorte qu'il soit tenu compte des intérêts et des préoccupations des utilisateurs de la Direction dans la planification de la GI/TI, et pour orienter la mise en oeuvre et l'amélioration des systèmes d'information sur les programmes et les systèmes de gestion.

Le directeur général/DPI établit l'orientation stratégique de la technologie de l'information et il mène des travaux de recherche et de développement sur l'évolution des TI. Le titulaire est appelé à définir et à évaluer la possibilité d'application des progrès technologiques dans le contexte du Ministère. Il est chargé d'élaborer et d'appliquer des stratégies visant à maintenir la compétence du personnel de TI du Ministère, en recrutant des personnes qui possèdent les connaissances professionnelles et les compétences requises et en assurant la formation et le perfectionnement professionnel des employés pour qu'ils s'adaptent aux changements technologiques qui se succèdent rapidement et aux besoins changeants du Ministère dans le domaine de la TI.

Le directeur général/DPI est appelé à défendre les priorités, les intérêts et les préoccupations du Ministère en GI/TI auprès du DPI du gouvernement, pour mener des recherches, évaluer et adopter des systèmes de télécommunication et des systèmes administratifs communs, et pour définir et recommander des initiatives conjointes avec d'autres ministères dans le contexte des initiatives de rationalisation de la GI/TI du gouvernement du Canada. Ce rôle consiste notamment à concilier les connaissances des plus poussées de l'évolution de la TI et l'accent sur les besoins des clients, et il aurait une incidence sur la régie des ressources de GI/TI du gouvernement.

Le directeur général/DPI préside le Comité de gestion de l'information du Ministère et, en tant que membre de nombreux comités de gestion supérieurs ministériels, comme la réunion du personnel cadre, la journée de réflexion des gestionnaires du Ministère, le Comité exécutif, le Comité de la politique et des opérations, il contribue à l'élaboration des objectifs, des politiques, des initiatives et des plans opérationnels du Ministère. Le titulaire communique fréquemment avec les membres du comité, qui examinent et interprètent les politiques fédérales concernant la GI/TI. Le directeur général/DPI est tenu de soutenir les systèmes administratifs et financiers complexes qui sont essentiels à la gestion du processus décisionnel.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP :

344

Budget de fonctionnement :

8,6 millions $

Responsabilités particulières

  1. Assurer un leadership ministériel global en ce qui touche l'élaboration de la stratégie annuelle de gestion de l'information du Ministère, gérer les cycles de planification et de consultation connexes, et diriger la mise en oeuvre des plans approuvés, tous essentiels à la mise en oeuvre couronnée de succès du programme de renouvellement du Ministère.
  2. S'assurer que les cadres supérieurs du Ministère reçoivent une aide et des conseils professionnels spécialisés sur les questions d'investissement liées à l'acquisition, à l'élaboration et au maintien de la TI.
  3. Optimiser l'investissement du Ministère dans la GI/TI en organisant et en dirigeant la mise en oeuvre des cadres et des stratégies conceptuels visant à gérer la GI/TI en tant que ressource ministérielle et fournir le soutien requis aux initiatives de restructuration des processus opérationnels.
  4. Diriger l'établissement des cadres stratégiques et des normes professionnelles qui régissent la GI/TI.
  5. Planifier et diriger les travaux de recherche et de développement, le processus consultatif auprès des clients, la conception, le développement, la mise en oeuvre, le maintien et la mise à niveau de tous les systèmes ministériels d'information de gestion concernant les programmes et l'organisation.
  6. Planifier et diriger la mise au point d'une stratégie de télécommunication ministérielle et en surveiller la mise en oeuvre.
  7. S'assurer que les intérêts et les préoccupations du Ministère soient représentés et défendus dans le cadre de l'élaboration des politiques et des initiatives à l'échelle du gouvernement liées à la GI/TI.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur général, Gestion et technologies de l'information et dirigeant principal de l'information

Compétence

G
Maîtrise des politiques, des priorités, des pratiques et des processus régissant la GI/TI dans la fonction publique, et des stratégies en matière de politiques et de programmes, des priorités et des opérations des programmes du Ministère; connaissance professionnelle approfondie de l'interrelation de la GI/TI et des programmes et services, tant à l'échelle nationale qu'internationale, de même que le programme de renouvellement du Ministère; connaissance professionnelle des politiques et des processus de planification, de gestion et de compte-rendu des ressources ayant cours dans la fonction publique.
III
Fournir le leadership conceptuel et opérationnel à la formulation des plans et des politiques visant la prestation rentable à l'échelle du Ministère des services de GI/TI axés sur les clients; gérer la participation du Ministère aux initiatives pangouvernementales visant à réduire les coûts et à améliorer la productivité grâce à des initiatives de GI/TI.
3
Pour atteindre les objectifs, le titulaire doit fournir des conseils à la haute direction sur les stratégies permettant de faciliter la modernisation et la restructuration des processus opérationnels du Ministère, communiquer avec la collectivité de la TI du gouvernement et gérer une importante structure subalterne.
700
La cote intermédiaire reflète le niveau élevé de spécialisation qu'exige la direction de l'élaboration et de la prestation des politiques, des plans et des services de GI/TI qui sont intégrés à la prestations des programmes et des services de dimensions nationale et internationale du Ministère.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion dans un contexte de politiques et d'objectifs en matière de programmes généralement définis aux fins de la gestion rentable des programmes de GI/TI et de l'élaboration de politiques, de plans et de stratégies de GI/TI visant à faire progresser le processus de restructuration opérationnelle du Ministère.
4
Faculté de réflexion évaluative et constructive nécessaire pour établir des objectifs, des plans et des processus stratégiques visant à soutenir l'investissement du Ministère en matière de GI/TI.
(57) 400
Le pourcentage plus élevé reflète la nécessité de gérer la mise au point de stratégies, de plans et de processus rentables visant la mise en oeuvre et le maintien de technologies de pointe à l'appui de la planification opérationnelle, des opérations et du programme de renouvellement du Ministère.

Finalité/prise de décisions

F
Le titulaire du poste, qui relève du sous-ministre adjoint, Prestation des services centralisés et des services de gestion, veille à ce que le Ministère dispose d'une orientation stratégique cohérente pour assurer la gestion de l'investissement et des ressources en GI/TI.
3P
Le titulaire du poste exerce un contrôle efficace sur toutes les activités menées par la Direction. L'indicateur choisi pour représenter ces activités est le budget de fonctionnement de 8,6 millions de dollars (en dollars constants).
460
La cote élevée reflète la gamme de valeur plus élevée du budget de fonctionnement ainsi que le rôle essentiel du programme de GI/TI pour le programme de renouvellement du Ministère et les mécanismes d'exécution d'ordre technologique, dans tous les bureaux au Canada et à l'étranger.

Résumé

GIII3 700
F4(57) 400
F3P 460
Total = 1560 A1
Directeur général, Gestion et technologies de l'information et dirigeant principal de l'information - Numéro : 7 - K - 2
Organigramme du Directeur général,  Gestion et technologies de l'information et dirigeant principal de  l'information
Figure : 7 – K – 2 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 7 – K – 2

Directeur général, Gestion et technologies de l’information et dirigeant principal de l’information

Le poste en cause est au deuxième niveau de gestion qui relève du sous-ministre adjoint, Prestation des services centralisées et des services de gestion, et il existe 4 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 6 directeurs et 1 directeur exécutif qui relèvent du Directeur général, Gestion et technologies de l’information et dirigeant principal de l’information.

Organigramme linéaire :

Sous-ministre adjoint, Prestation des services centralisées et des services de gestion

  • Directeur général, Finances
  • Directeur général, Réseau de prestation ministériel
  • Directeur général, Administration et Sécurité
  • Directeur, Bureau de gestion moderne
  • Directeur général, Gestion et technologies de l’information et dirigeant principal de l’information
    • 6 Directeurs pour :
      • Gestion de l’information
      • Systèmes de gestion
      • Systèmes ministériels
      • Architecture ministérielle
      • Opérations informatiques
      • Planification des systèmes et Systèmes de gestion
    • Directeur exécutif, Système mondial de gestion des cas

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 6-K-1

Titre du poste : Directeur général, Gouvernement en direct.

Responsabilités générales

Assurer une surveillance et un leadership en ce qui a trait à la planification stratégique, à la mise en oeuvre et à la gestion des activités ministérielles comprenant l'utilisation de technologies de l'information en pleine évolution, de façon à améliorer la prestation de services, à augmenter la productivité et à établir de nouvelles relations avec les Canadiens et l'industrie canadienne.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des cinq postes de direction au deuxième niveau de gestion qui relèvent du Dirigeant principal de l'information. Les autres postes sont les suivants : directeur général, Gestion de l'information et communications ministérielles; directeur général, Services à la clientèle; directeur général, Services d'infrastructures; directeur exécutif, Centre de services aux entreprises du Canada.

Les fonctions particulières des postes relevant du directeur général sont les suivantes :

Le directeur, Politique stratégique, (7 employés) est responsable de gérer l'élaboration de politiques, de cadres, de structures de gouvernance, de programmes et de stratégies en matière de gouvernement en direct qui précisent, favorisent et font progresser l'utilisation de l'Internet et d'autres technologies de l'information; de diriger la recherche et l'analyse des tendances et percées dans le domaine de la prestation de services électroniques (PSE); de gérer le portail pour les entreprises, qui intègre l'information fédérale sur les entreprises et les services, de même que celle d'autres niveaux de gouvernement et du secteur privé; de mener des consultations et de négocier avec les ministères clés, les organismes centraux, les gouvernements provinciaux et d'autres partenaires qui participent au développement de sites Internet intégrés; de voir à l'élaboration et à la mise en oeuvre des stratégies de communication du Ministère en ce qui a trait aux initiatives du gouvernement en direct.

Le directeur, Projets du Gouvernement en direct (GED), (6 employés) est responsable de diriger la mise au point et la réalisation du plan ministériel du GED afin de s'assurer que le Ministère occupe une position stratégique dans le contexte élargi des priorités gouvernementales; d'assurer un leadership et d'établir des partenariats avec tous les secteurs du Ministère, de fixer un cadre de travail et de fournir les outils qui guideront les secteurs dans la détermination des possibilités en matière de prestation de services électroniques et du gouvernement en direct; et de surveiller les progrès accomplis et de faire rapport au Conseil du Trésor sur les réalisations du Ministère à l'égard de la mise en oeuvre de ces initiatives.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère joue un rôle important en encourageant le développement et la compétitivité des entreprises canadiennes et de marchés équitables et efficaces. De concert avec ses partenaires et d'autres intervenants, le Ministère travaille à instaurer un climat propice à la croissance économique et à la création d'emplois au Canada, en se concentrant sur les objectifs stratégiques suivants : améliorer le rendement du Canada à l'égard de l'innovation et de la transition à une économie du savoir; faire du Canada le pays le plus branché du monde, établir des conditions plus favorables à l'investissement et créer au Canada un marché équitable, efficace et concurrentiel.

Dans ce contexte, le directeur général élabore et met en place au sein du Ministère un cadre stratégique en vue de la PSE comprenant un régime de responsabilisation et des mécanismes de surveillance connexes. Le titulaire doit énoncer et mettre en oeuvre la vision stratégique du Ministère, ses politiques et ses objectifs opérationnels pour s'assurer qu'il atteint ses engagements au chapitre du GED.

Le directeur général créer et gère un centre d'excellence consacré à la détermination et à la promotion des pratiques exemplaires en matière de PSE. Le titulaire du poste exerce un leadership ministériel afin d'assurer que les nouvelles approches de prestation de services et les modèles de partenariats et de relations avec les clients, la transformation des activités et l'utilisation astucieuse des technologies de l'information sont mis en oeuvre au sein du Ministère dans le but d'améliorer et de moderniser la façon dont il transige avec les intervenants. Dans ce contexte, le titulaire est aussi responsable de la planification et de la supervision des consultations nécessaires à la détermination des capacités et des enjeux, de la recherche de solutions aux problèmes horizontaux et de la mise au point d'un système de détection rapide et d'autres mécanismes permettant au Ministère de respecter ses engagements au chapitre du GED.

À titre de représentant de l'un des trois ministères responsables de l'initiative du GED, le directeur général est chargé d'exercer un leadership à l'échelle du gouvernement et de donner à d'autres ministères du gouvernement et aux organismes centraux des conseils faisant autorité sur un grand nombre de questions relatives au gouvernement en direct, afin de les aider à réduire leurs coûts et à accroître l'accès à leurs fonds de renseignements et aux services offerts aux Canadiens.

Le directeur général doit repérer des synergies possibles entre les gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et les administrations municipales relativement à l'Internet et à des initiatives connexes de PSE. Le titulaire est aussi chargé de proposer et de mettre en oeuvre des stratégies en vue de renforcer des partenariats entre sphères de compétence faisant intervenir des objectifs et des projets pilotes communs, ainsi qu'une meilleure intégration des sites d'information et de la prestation de services.

Le directeur général doit promouvoir une vision commune des gouvernements comme utilisateurs de modèles et favoriser l'établissement de nouveaux modèles de partenariat qui s'adresseront au secteur privé en tant que concepteur de systèmes et agent de prestation de services, afin de soutenir l'innovation et le positionnement de l'industrie canadienne des technologies de l'information sur le marché mondial.

Au sein du gouvernement fédéral, le directeur général doit travailler à énoncer une vision ministérielle qui intègre les objectifs du Ministère et du gouvernement, ainsi que les intérêts et les objectifs conflictuels des partenaires et des intervenants à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement. Le titulaire se doit aussi d'exercer une influence sur la vision, la stratégie et les orientations du gouvernement fédéral, afin d'atteindre les objectifs des ministères. Pour assumer cette responsabilité, le titulaire doit anticiper les changements, puis élaborer et adapter une stratégie ministérielle qui tient compte du changement.

Le directeur général doit encourager et maintenir des relations de travail harmonieuses avec les cadres supérieurs des gouvernements et des organismes à l'échelle internationale, fédérale, provinciale et municipale, de même qu'avec un large éventail de personnes-ressources aux niveaux supérieurs du secteur privé, de façon à établir un consensus et à adopter des mesures relativement aux aspects critiques des questions opérationnelles se rapportant à la prestation des programmes et des services gouvernementaux par l'Internet et par des technologies connexes.

Le directeur général représente le Ministère et/ou préside des comités et des groupes de travail interministériels, comme le Comité du Secrétariat du Conseil du Trésor sur la PSE, le comité conjoint fédéral-provincial (le Groupe de travail Canada/Ontario sur le contrôle de l'enregistrement des entreprises), où il donne des conseils, défend la position du Ministère et formule des recommandations de politiques qui cernent les enjeux et favorisent le développement d'initiatives partagées en matière de GED.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP:

15

Budget de fonctionnement :

266 000 $

Investissement fédéral en gestion de l'information/technologie de l'information (GI/TI) : 830 millionS $

Responsabilités particulières

1. Assurer un leadership au niveaux ministériel, interministériel et à d'autres ordres de gouvernement, en élaborant et en mettant en oeuvre des stratégies, des approches et des initiatives afin de rehausser la capacité des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et des administrations municipales en vue de coopérer à la prestation, par voie électronique, de services et de programmes aux Canadiens.

2. Favoriser activement l'adoption par le secteur privé du commerce électronique dans le but d'appuyer le développement de l'économie canadienne et sa compétitivité internationale.

3. Diriger l'établissement et la mise en oeuvre de stratégies, d'approches et d'initiatives gouvernementales, et favoriser l'innovation et le positionnement de l'industrie canadienne en vue de débouchés commerciaux par la prestation, par voie électronique, de services et de programmes gouvernementaux.

4. Agir comme défenseur éclairé de ce secteur industriel et d'autres intervenants auprès d'autres ministères gouvernementaux ainsi que des organismes fédéraux et provinciaux, afin d'assurer l'acceptation et la mise en oeuvre des politiques et des programmes visant la prestation de programmes et de services en matière de commerce électronique.

5. Présider les comités interministériels et les groupes de travail et y représenter les intérêts du Ministère de façon à agir sur l'orientation et la vision de la prestation, par voie électronique, des programmes et des services fédéraux aux Canadiens de façon à appuyer les priorités gouvernementales tout en réalisant les objectifs ministériels.

6. Maintenir des relations de travail harmonieuses avec les cadres supérieurs des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des industries et des associations industrielles, afin d'actualiser les connaissances en matière de tendances et de développements technologiques et de cerner les possibilités d'avancement et de promotion de services électroniques coopératifs et d'exécution de programmes par les gouvernements.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur général, Gouvernement en direct

Compétence

F
Vaste connaissance des concepts, des théories, des techniques et des politiques liés au cyber-gouvernement et au GED; connaissance approfondie des enjeux et des participants des autres ordres de gouvernement et du secteur privé; connaissance étendue des percées dans le domaine de la technologie relative au commerce électronique et des télécommunications; expérience étendue de la recherche et de l'élaboration de politiques, dont un rôle de direction en matière de prestation, par voie électronique, de programmes et de services à l'échelle du gouvernement.
III
Coordination opérationnelle, promotion et encadrement d'une initiative stratégique d'affaires gouvernementales touchant les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les administrations municipales, de même que le secteur privé.
3
La réalisation des objectifs prévus exige de motiver les principaux groupes d'intervenants, d'établir des relations harmonieuses, de mener des consultations et d'être persuasif à l'endroit de nombreux intervenants, d'autres ordres de gouvernement, des organismes centraux et des organisations du secteur privé.
608
La cote élevée correspond aux connaissances, aux compétences et à l'expérience requises pour gérer la Direction et exercer une influence au niveau des politiques sur l'évolution de programmes pangouvernementaux de GED.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion en fonction d'un cadre de référence général d'orientations législatives gouvernementales émanant du Secrétariat du Conseil du Trésor, du Bureau du Conseil privé et du Ministère, afin de planifier et d'établir des stratégies, des politiques et des initiatives se rapportant au gouvernement en direct et à des questions de transactions en direct.
4
Faculté de réflexion analytique et constructive nécessaire pour l'interprétation et la résolution de problèmes, l'élaboration de politiques et la proposition d'amendements à la politique, toutes activités nécessaires à l'élaboration d'objectifs et de politiques s'adaptant aux besoins en matière de prestation de services gouvernementaux.
(57) 350
Le pourcentage élevé indique un contexte gouvernemental dans lequel s'insèrent les stratégies, les politiques et les initiatives, la complexité des situations et la nécessité de concilier des intérêts divergents parmi divers ordres de gouvernement et une variété d'intervenants.

Finalité/prise de décisions

F
Le titulaire du poste, qui relève du dirigeant principal de l'information, agit dans le cadre des objectifs et des politiques opérationnels, tant ministériels que gouvernementaux, respecte une orientation générale, dans le but de formuler des recommandations sur la politique relative au cyber-gouvernement et au GED et sur des questions opérationnelles et de politique touchant les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les administrations municipales, de même que le secteur privé de la GI/TI.
5I
Le poste a un impact indirect sur le programme du GED. L'indicateur choisi pour représenter le programme est les coûts connexes de GI/TI de 830 millions de dollars (en dollars constants).
350
La cote élevée reflète l'importance de l'investissement du gouvernement fédéral en GI/TI et de la contribution qu'apporte le poste au regard d'une initiative gouvernementale de taille.

Résumé

FIII3 608
F4(57) 350
F5I 350
Total = 1 308 0
Directeur général, Gouvernement en direct - Numéro : 6-K-1
Organigramme du Directeur  général, Gouvernement en direct
Figure : 6 – K – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 6 – K – 1

Directeur général, Gouvernement en direct

Le poste en cause est au deuxième niveau de gestion qui relève du dirigeant principal de l'information, et il existe 4 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 2 directeurs qui relèvent du Directeur général, Gouvernement en direct.

Organigramme linéaire :

Dirigeant principal de l'information

  • Directeur général, Gestion de l’information et communications ministérielles
  • Directeur général, Services à la clientèle
  • Directeur général, Services d’infrastructures
  • Directeur exécutif, Centre de services aux entreprises du Canada
  • Directeur général, Gouvernement en direct
    • 2 Directeurs pour :
      • Politique stratégique
      • Projets du Gouvernement en direct

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 5-K-1

Titre du poste: Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre

Responsabilités générales

Gérer, mettre sur pied et soutenir des systèmes et des services de télécommunication et gestion des activités techniques du spectre, à l'appui des missions, des opérations et de l'administration du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes (FC).

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des huit postes au troisième niveau de gestion qui relèvent du directeur général, Opérations de gestion de l'information. Les autres postes sont les suivants : directeur, Soutien des opérations de gestion de l'information; directeur, Informatique répartie et intégration; Coordination J6; directeur, Systèmes nationaux d'information; directeur, Sécurité de la gestion de l'information; Groupe des opérations d'information des Forces canadiennes; et commandant des unités des forces en campagne.

Les fonctions particulières des postes qui relèvent du directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre, sont les suivantes :

Le chef de section, Réseau et installations louées, (46 employés) est responsable de la gestion du cycle de vie des réseaux de transmission de la voix, de l'image et des données, et de fournir l'accès, dans les zones de déploiement, aux systèmes nationaux d'information de commandement et de contrôle.

Le chef de section, Systèmes radios et spatiaux, (17 employés) est responsable de la gestion du cycle de vie de tous les systèmes radios non tactiques du Ministère, du système de recherche et de sauvetage par satellite et des projets connexes.

Le chef de section, Systémique, (49 employés) est responsable des systèmes stratégiques de télécommunications par fil de cuivre et fibre optique, des systèmes de technologie de l'information (TI) stratégiques sécurisés et de la sécurité de la TI; de l'Unité de maintenance des services de cryptographie des FC.

Le chef de section, Gestion du spectre, (8 employés) est responsable d'obtenir et de gérer les fréquences attribuées et de résoudre les problèmes d'interférence.

Le chef de section, Gestion des services de télécommunications par satellite, (6 employés) est responsable des services de télécommunications par satellite (militaire et civil) et des services d'appels pour le moral fournis aux effectifs en déploiement.

Le chef de section, Gestion des services intranet et Internet, (12 employés) est responsable des services de contenu Web (WCS), des services d'hébergement Web (WHS) et des services de dorsale fournis par le réseau général.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère et les FC sont responsables de défendre le Canada, ses intérêts et ses valeurs, tout en contribuant à la paix mondiale et à la sécurité internationale. Les FC sont appelées à remplir trois grands rôles : protéger le Canada, défendre l'Amérique du Nord en coopération avec les États-Unis d'Amérique et contribuer à la paix et à la sécurité internationale.

Il revient au Groupe de gestion de l'information de fournir une vaste gramme de produits et de services de gestion de l'information afin de satisfaire aux exigences opérationnelles et administratives. À l'exception des systèmes d'armes, le Groupe est responsable de tous les réseaux informatiques, téléphoniques et de communication stratégique dans les bureaux du Ministère et dans chaque base et station, ainsi que leur prolongement dans le théâtre des opérations.

Dans ce contexte, le directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre, est chargé de fournir des services de communication des données, de la voix et de l'image, ainsi que des services multimédias, au Ministère et aux FC, des installations louées, du soutien pour la passation des marchés de services, des services de télécommunications par satellite, des services radios, des micro-ondes, des antennes, de la systémique, l'installation et la gestion du cycle de vie du matériel, et des systèmes de cryptographie, des réseaux de télécommunication et des services Internet/intranet. Le directeur gère également les mécanismes d'approbation et de délivrance des licences, ainsi que des services d'utilisation des fréquences et du spectre.

Le directeur élabore et recommande des politiques, des programmes et des normes de télécommunication, en vue d'assurer la capacité opérationnelle ainsi que la cohérence avec les plans et les politiques nationaux et internationaux. Le titulaire planifie et recommande le mode de prestation de programmes et de services, et détermine et recommande les besoins connexes en ressources pour s'acquitter de ces responsabilités. Le directeur gère les ressources consacrées au soutien technique et à la maintenance de tous les systèmes électroniques stratégiques et de télécommunication des FC, durant tout leur cycle de vie, et guide et coordonne la mise en oeuvre des politiques et des programmes approuvés.

Le directeur est à la tête d'une organisation très technique qui travaille dans un environnement technique en évolution rapide, ce qui impose des défis importants au titulaire sur le plan de la gestion. Le directeur doit harmoniser des opinions fermes et divergentes de manière à solliciter l'engagement et l'appui de toutes les parties. Le titulaire intègre des programmes divers mais interreliés, et gère leur mise en oeuvre, en faisant montre d'unité tout en s'en tenant aux objectifs ministériels.

Le directeur est l'instance finale sur les questions techniques liées aux domaines confiés à la Direction. Le titulaire fournit conseils et recommandations sur les approches, les stratégies et les plans généraux touchant la technologie de l'information, à l'intention de la haute direction. Les questions touchant l'attribution des ressources, la politique ministérielle ou le règlement des questions importantes et litigieuses qui intéressent différentes directions et différents commandements seront discutées et réglées aux échelons supérieurs de gestion.

Le directeur rencontre régulièrement les représentants d'autres divisions et directions de l'organisation, des organismes centraux, d'autres ministères fédéraux et de l'industrie, afin de régler les questions qui influent sur l'infrastructure de la technologie de l'information et la capacité opérationnelle de l'organisation. Les discussions tournent autour de la recherche et du développement, de l'approvisionnement, de l'assurance de la qualité, des politiques, des procédures, et du besoin de normaliser les systèmes et l'équipement de télécommunication, de technologie de l'information et électroniques.

Le directeur communique régulièrement avec des organismes nationaux et internationaux de délivrance de licences d'utilisation des fréquences et du spectre afin de régler les questions relatives à l'approbation, à la délivrance de licences, au génie et au soutien des services d'utilisation des hautes fréquences (HF), des ondes métriques (VHF) et des ondes décimétriques (UHF).

Le titulaire doit établir et maintenir des relations de travail étroites avec les commandants d'armée afin de leur fournir le soutien technique et les services de maintenance requis pour garder leurs installations de communication et électroniques à l'état de préparation et de capacité opérationnelle convenu. Il doit également maintenir des relations avec ses homologues des organisations militaires alliées et participer aux travaux d'organisations internationales, comme l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord et le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD), pour assurer la compatibilité et l'intégrité des systèmes de communication et électroniques alliés.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP - civils : 55
ETP - militaires : 87
Consultants : 47
Budget de fonctionnement : 16,1 millions $

Responsabilités particulières

  1. Élaborer et recommander des politiques, des programmes et des normes de télécommunication en vue d'assurer la capacité opérationnelle et d'appuyer les opérations et l'infrastructure du Ministère et des FC, tout en assurant l'intégrité technique et la gestion pertinente des investissements en équipement de l'organisation.
  2. Gérer l'élaboration, la mise en oeuvre et la maintenance des systèmes et des services d'utilisation des télécommunications et du spectre, afin de satisfaire aux besoins de communication des données, de la voix, de l'image et des besoins multimédias de l'organisation, et d'en assurer la capacité opérationnelle.
  3. Fournir conseils et appui à la haute direction au sujet des activités techniques connexes de l'utilisation des télécommunications et du spectre et donner des conseils sur l'incidence connexe sur le développement des plans et des besoins du Ministère et des FC en matière d'infrastructure de la technologie de l'information, afin d'aider la haute direction à établir des plans stratégiques et à prendre des décisions éclairées.
  4. Fournir leadership et conseils techniques à une organisation très technique comportant de multiples sections professionnelles spécialisées, dont chacune a des besoins essentiels pour assurer l'intégration et la prestation d'installations et de services harmonisés.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre

Compétence

F
Connaissance professionnelle spécialisée des principes et des pratiques en matière de gestion des réseaux, de la gestion du spectre, des télécommunications et du génie électronique, y compris de la cryptographie, des communications radios et par satellite et de la communication des données; connaissance professionnelle approfondie des politiques, des normes et des priorités gouvernementales, et des normes et pratiques internationales liées à la gestion des infrastructures électroniques, ainsi que des plans et des priorités stratégiques et opérationnels du Ministère et des FC.
III
Gestion conceptuelle et opérationnelle d'une organisation diverse sur le plan technique et hautement spécialisée, à laquelle s'ajoute un nombre important de ressources contractuelles.
3
L'atteinte des objectifs fixés exige de travailler efficacement avec un large éventail de collectivités nationales et internationales qui comprennent les gestionnaires supérieurs du Ministère et les hauts gradés des FC et des organisations internationales et nationales, afin d'assurer l'intégrité des systèmes électroniques des FC et leur compatibilité avec ceux des alliés.
528
La cote intermédiaire reflète l'ampleur des connaissances professionnelles exigées, associées à un solide degré de leadership horizontal pour régler des questions aux facettes multiples et fournir des services d'infrastructure répondant aux besoins des clients.

Initiative créatrice/réflexion

F
Réflexion en fonction des politiques générales et des lignes directrices établies par le gouvernement fédéral, le Ministère et les pays alliés au sujet de l'équipement et de systèmes de l'infrastructure électronique.
4
Faculté de réflexion évaluative et constructive nécessaire pour prendre la décision la plus rentable en vue de la conception, de l'achat, de la location et de la maintenance des services des télécommunications, de réseau et du spectre.
(50) 264
Le pourcentage standard reflète le degré d'orientation fourni par les lignes directrices générales du Ministère et des alliés, et la résolution des questions opérationnelles dans le contexte de l'infrastructure électronique du Ministère et des FC.

Finalité/prise de décisions

E
Le titulaire du poste, qui relève du directeur général, Opérations de gestion de l'information, est responsable de la gestion efficace et économique de systèmes électroniques spécialisés afin de répondre aux besoins en matière de télécommunications nationales et internationales et de gestion du spectre du Ministère et des FC.
4P
Le contrôle exercé par le poste sur les activités de la direction est représenté par un budget de fonctionnement de 16,1 millions de dollars (en dollars constants).
304
La cote inférieure est considérée appropriée compte tenu de la prise de décisions associée à la fonction et du degré de liberté d'action dans un domaine de responsabilité hautement spécialisé.

Résumé

FIII3 528
F4(50) 264
E4P 304
Total = 1 096 A1
Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre - Numéro : 5 - K - 1
Organigramme du Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du  spectre
Figure : 5 – K – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 5 – K – 1

Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre

Le poste en cause est au troisième niveau de gestion qui relève du directeur général, Opérations de gestion de l’information, et il existe 7 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 6 chefs de section qui relèvent du Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre.

Organigramme linéaire :

Directeur général, Opérations de gestion de l’information

  • Directeur, Soutien des opérations de gestion de l’information
  • Directeur, Informatique répartie et intégration
  • Coordination J6
  • Directeur, Systèmes nationaux d’information
  • Directeur, Sécurité de la gestion de l’information
  • Groupe des opérations d’information des Forces canadiennes
  • Commandant des unités des forces en campagne
  • Directeur, Génie et soutien des télécommunications et du spectre
    • 6 Chefs de section pour :
      • Réseau et installations louées
      • Systèmes radios et spatiaux
      • Systémique
      • Gestion du spectre
      • Gestion des services de télécommunications par satellite
      • Gestion des services intranet et Internet

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 4-K-1

Titre du poste : Directeur, Gestion de l'information

Responsabilités générales

Planifier, organiser et coordonner les systèmes de gestion de l'information, les systèmes d'aide à la décision, les fonds de renseignements conventionnels et électroniques et les activités liées à la qualité des données du Ministère.

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des cinq postes au troisième niveau de gestion relevant du directeur général, Gestion et technologies de l'information. Les autres postes sont les suivants : directeur, Systèmes intégrés; directeur, Systèmes de gestion; directeur, Mise en oeuvre et opérations; directeur, Systèmes de planification et services de gestion.

Les responsabilités particulières inhérentes aux quatre postes relevant directement du directeur sont les suivantes :

Le gestionnaire, Solutions des services en ligne, (23 employés) est chargé d'élaborer et de promouvoir un environnement informationnel intégré pour s'assurer que le système de gestion des documents du Ministère comporte une approche de gestion de l'information (GI) commune, compatible et cohérente; de communiquer avec les ministères partenaires pour assurer un accès continu aux systèmes de bibliothèque, de documents et d'information du Ministère lorsque les systèmes sont changés, intégrés ou normalisés dans l'environnement électronique; de planifier, de mettre en oeuvre et d'évaluer, en tant que gestionnaire Web pour le Ministère, tous les portails et les sites Internet ministériels pour assurer l'élaboration, la mise en oeuvre et la conservation cohérente et efficace de l'information sur les sites Internet du Ministère.

Le gestionnaire, Services bibliothécaires, (4 employés) est chargé de diriger la prestation d'une gamme complète de services bibliothécaires en appui aux besoins en information et en recherche du Ministère; de contribuer à l'élaboration, à la mise en oeuvre et à l'évaluation des politiques et des systèmes régissant l'infrastructure de l'information du Ministère; de s'assurer que les pratiques bibliothécaires sont conformes aux politiques de Gestion des renseignements détenus par le gouvernement (GRDG).

Le gestionnaire, Service des dossiers, (35 employés) est chargé de la gestion, de l'élaboration, de l'organisation et du maintien des collections de matériel de ressources essentielles disponibles sur divers médias, conformément aux normes du gouvernement et au mandat et aux renseignements du Ministère.

Le gestionnaire, Services d'entrepôts de données, (14 employés) est chargé de la conception et de l'élaboration des capacités de rapport d'information sur la gestion issues des systèmes automatisés, notamment les systèmes d'ordinateur central, de micro-ordinateur et ceux destinés aux utilisateurs finaux; de l'élaboration de stratégies de technologie de l'information (TI) afin de répondre aux besoins des clients au moyen de la création et de la mise en oeuvre efficace, efficiente et économique de nouvelles technologiques avancées; de fournir des conseils et de l'expertise technique aux agents principaux des directions générales clientes dans le but d'aider à la conception de plans à court et à long termes concernant l'utilisation de la technologie.

Nature et portée des fonctions

Le Ministère sert de point central pour les priorités et le programme du gouvernement en ce qui a trait à l'obtention de la citoyenneté canadienne d'un bassin de demandeurs du statut d'immigrant et de réfugié de partout dans le monde et pour traiter avec ceux qui ne respectent pas les lois et les règlements ministériels. Il élabore également les programmes, les stratégies et les politiques qui reflètent les préoccupations et les intérêts socio-économiques du gouvernement. Le Ministère est présent dans un grand nombre de missions à l'étranger et de bureaux d'immigration au Canada pour la sélection, le traitement et la surveillance des demandes d'immigrants et de réfugiés et pour la gestion du Programme des visiteurs.

La Direction générale de la gestion et des technologies de l'information doit assurer la présentation de systèmes d'information et de solutions de technologie efficaces au sein du Ministère et à l'externe. Cette tâche est exécutée en partenariat avec un grand nombre d'organismes clients afin de fournir des moyens au Ministère pour changer fondamentalement et améliorer continuellement l'élaboration d'une politique dans le but de répondre aux objectifs ministériels, d'exécuter des programmes et de fournir des services.

Le directeur fournit de l'expertise et apporte un soutien à l'élaboration et à la mise en oeuvre de cadres de travail et d'initiatives servant à guider l'intégration des technologies de l'information dans les processus et les procédées d'ensemble d'exécution de programme du Ministère et pour la gestion stratégique de l'information. À cet égard, le directeur est chargé de la prestation de conseils et de directives aux cadres supérieurs pour assurer l'amélioration continue des stratégies de GI et des activités de planification de la direction générale, comprenant les fonds de renseignements, la TI, les programmes de GI et les options ministérielles connexes d'amélioration.

Le directeur assure le leadership et fournit des conseils et des directives sur les politiques, les programmes, les services et les stratégies de GI aux clients individuels de l'administration centrale et des régions partout au Canada ainsi qu'aux missions à l'étranger, afin d'optimiser l'harmonisation ministérielle de la TI, des fonds, des systèmes et des secteurs d'activités pour faciliter l'élaboration, l'amélioration et l'exécution des systèmes intégrés de TI et de services de GI pour le Ministère.

Le directeur est chargé de la gestion des fonds de renseignements et de la planification, de l'élaboration, de l'acquisition, de la mise en oeuvre et du renforcement de la TI en appui aux activités du Ministère. Le défi du poste est de planifier et d'organiser la prestation de services de fonds de renseignements ministériels tout en veillant à ce qu'ils reflètent l'état actuel de la technologie et des pratiques de GI progressives. L'évolution rapide des besoins des clients et des technologies force le titulaire à ajuster les services fournis pour que les besoins des systèmes du Ministère soient satisfaits de façon opportune, efficiente et rentable.

Le directeur assure un leadership fonctionnel en se tenant au courant des nouvelles théories de GI, des nouvelles stratégies opérationnelles et des nouvelles pratiques de gestion pour soutenir la bonne gestion des fonds de renseignements du Ministère, y compris l'établissement de liens entre les fonds de renseignements du Ministère et les technologies qui sont nécessaires pour gérer ces fonds et y accéder afin d'améliorer la prestation, l'utilisation et la gestion des TI et des ressources d'information.

Dans l'exercice de ses fonctions, le directeur doit établir et maintenir un juste milieu entre la nécessité d'offrir des services qui sont efficaces et répondent aux besoins et aux priorités d'une diversité de clients à l'administration centrale, dans les bureaux régionaux et dans les missions à l'étranger, et la nécessité de voir à ce que ces services soient rentables du point de vue du Ministère et conformes aux directives de l'organisme central.

Le directeur travaille en collaboration avec l'équipe de la haute direction pour résoudre les problèmes concernant la disponibilité et la gestion de l'information, notamment la faisabilité de la présentation de solutions techniques pour répondre aux besoins en matière d'exécution de programme, le financement des activités d'élaboration et d'entretien de systèmes et le niveau des services et du soutien à fournir à la direction. Le directeur doit donc planifier et diriger l'évaluation de systèmes, de procédures et de pratiques nouvellement mis au point pour déterminer si les objectifs ont été atteints conformément aux normes acceptées et aux attentes des utilisateurs.

Le directeur travaille en collaboration avec des membres des organismes centraux et d'autres ministères à des projets de recherche, d'évaluation et de mise en place de systèmes communs. Le titulaire doit définir et recommander des initiatives devant être mises en oeuvre conjointement avec d'autres ministères dans le cadre du processus de rationalisation fédéral de la GI/TI. Le titulaire doit également rationaliser la sélection et l'utilisation de nouvelles technologies avancées et déterminer les prochaines orientations, stratégies et planifications dans un environnement caractérisé par des changements technologiques rapides et des transformations s'opérant dans les activités du gouvernement, les exigences en matière d'exécution de programme et les attentes des clients.

En tant que membre du Comité de gestion de la Direction générale, le directeur participe à l'élaboration des objectifs, des politiques, des initiatives et des plans opérationnels de la Direction générale. Le titulaire communique fréquemment avec de hauts représentants de la clientèle et entretient également des relations avec le secteur privé aux fins de négociation de contrats visant à obtenir des services spécialisés, et avec d'autres ministères du gouvernement pour échanger de l'information sur les possibilités de gestion et de traitement de l'information, les tendances et l'évolution connexe.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP : 78
Budget de fonctionnement : 762 000 $

Responsabilités particulières

  1. Diriger, élaborer et faire la promotion de la mise en oeuvre de stratégies et de cadres conceptuels pour gérer la GI/TI en tant que ressources ministérielles; assurer un rôle de leader dans la promotion d'une approche ministérielle intégrée et professionnelle de la GI; diriger l'intégration des fonctions ministérielles de GI et de TI dans les plans d'activités ministériels.
  2. Diriger la recherche et le développement, et assurer le leadership au sein du Ministère, au sujet des possibilités d'améliorer la prestation de services, d'augmenter la productivité et de réduire les coûts au moyen de l'intégration de la fonction de GI et l'utilisation efficiente de la TI.
  3. Établir et entretenir des liens entre le Ministère et les autres ministères fédéraux, les autres ordres du gouvernement et le secteur privé dans le but d'appuyer l'élaboration de partenariats afin d'assurer le partage efficace d'information, d'expertise et la construction de liens appropriés entre les systèmes de données et d'information.
  4. Faciliter un effort de changement organisationnel, y compris des stratégies concernant des questions d'affaires, de leadership et de culture et touchées par l'environnement changeant de l'information, en gérant et en dirigeant la conception et la mise en oeuvre de pratiques et de processus principaux de GI, notamment l'orientation stratégique des systèmes de TI et de fonds de renseignements.
  5. Gérer les fonds d'information du Ministère conformément aux directives et à la législation de l'organisme central.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur, Gestion de l'information

Compétence

F
Vaste connaissance des théories, des principes et des pratiques touchant la gestion de l'information (GI); vaste connaissance des politiques et des priorités de GI du gouvernement et du Ministère; connaissance approfondie des objectifs et des orientations stratégiques du Ministère et ses activités, ses programmes, ses procédures, ses politiques, ses valeurs et ses priorités opérationnels; connaissance approfondie des transformations opérationnelles et des changements culturels courants en matière de politiques, de principes et de pratiques dans la fonction publique.
II
Gestion conceptuelle et opérationnelle des services ministériels de GI.
3
Pour atteindre les objectifs, le titulaire doit conseiller la haute direction du Ministère et des autres ministères afin d'adopter des initiatives conjointes et des stratégies recommandées dans le but d'améliorer la productivité grâce à l'utilisation de la technologie et de la GI au Ministère et parmi les ministères partenaires.
460
La cote élevée est considérée comme étant appropriée, car elle reflète le degré de compétence requis pour gérer les ressources d'information du Ministère et pour prodiguer des conseils à la haute direction visant l'intégration de l'utilisation efficace de l'information dans les processus de prise de décision et les pratiques de gestion du Ministère et des ministères partenaires.

Initiative créatrice/réflexion

E
Réflexion en fonction des politiques, des priorités et des objectifs du Ministère et de l'organisme central afin d'assurer une gestion rentable de la technologie et des ressources en matière d'information.
4
Faculté de réflexion évaluative et constructive nécessaire pour déterminer les possibilités, élaborer des stratégies et des priorités et mener des activités favorables à l'atteinte des objectifs stratégiques et opérationnels du Ministère en ce qui touche la restructuration des procédés administratifs.
(50) 230
Le pourcentage plus élevé reflète la nécessité, pour le titulaire, de définir de nouvelles orientations concernant la gestion et l'exécution des programmes et des services du Ministère, d'en faire la recommandation et d'en appuyer la mise en oeuvre.

Finalité/prise de décisions

E
Le titulaire, qui relève du directeur général, Gestion et technologies de l'information, voit à ce que le Ministère dispose d'un cadre stratégique cohérent pour établir les besoins des clients en matière de processus de GI et y répondre, et fournit des conseils et des services à cet égard pour faciliter l'atteinte des objectifs et l'exécution des programmes du Ministère.
2P
Le titulaire exerce un contrôle effectif sur toutes les activités entreprises par la Section. L'indicateur utilisé pour représenter ces activités est le budget de fonctionnement de la Division, qui se chiffre à 762 000$ (en dollars constants).
230
La cote élevée reflète l'influence que le titulaire du poste exerce sur l'orientation prise par le Ministère à l'égard de la gestion de ses investissements en matière de TI et de ses fonds de renseignements, ainsi que de la taille du budget.

Résumé

FII3 460
E4(50) 230
E2P 230
Total = 920 0
Directeur, Gestion de l'information - Numéro : 4 - K - 1
Organigramme du Directeur,  Gestion de l'information
Figure : 4 – K – 1 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 4 – K – 1

Directeur, gestion de l’information

Le poste en cause est au troisième niveau de gestion qui relève du Directeur général, Gestion et technologies de l'information, et il existe 4 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 4 gestionnaires qui relèvent du Directeur, Gestion de l’information.

Organigramme linéaire :

Directeur général, Gestion et technologies de l'information

  • Directeur, Systèmes intégrés
  • Directeur, Systèmes de gestion
  • Directeur, Mise en œuvre et opérations
  • Directeur, Systèmes de planification et services de gestion
  • Directeur, Gestion de l’information
    • 4 Gestionnaires pour :
      • Solutions des services en ligne
      • Services bibliothécaires
      • Service des dossiers
      • Services d'entrepôts de données

Poste repère du groupe de la direction - Numéro : 4-K -2

Titre du poste : Directeur, Systèmes administratifs

Responsabilités générales

Mettre en marche et diriger l'élaboration, l'entretien et l'amélioration de systèmes automatisés perfectionnés pour perfectionner l'exécution de programmes du Ministère grâce à la modernisation des activités, à la restructuration et à l'amélioration de la productivité au moyen de la technologie de l'information (TI).

Structure organisationnelle

Ce poste est l'un des six postes au troisième niveau de gestion qui relèvent du directeur général, Développement des systèmes et technologies de l'information. Les autres postes sont les suivants : directeur, Services de gestion - planification des systèmes; directeur, Systèmes intégrés; directeur, Mise en oeuvre et Opérations; directeur, Gestion de l'information; architecte ministériel.

Voici les fonctions particulières exercées par les titulaires des postes de cadre supérieur qui relèvent directement du directeur, Systèmes administratifs :

Le chef, Systèmes nationaux, (12 employés) est responsable de la planification, de l'organisation et de la direction des activités liées au développement, à la mise à l'essai, à l'intégration, à l'entretien et à l'amélioration des systèmes automatisés perfectionnés nationaux.

Le chef, Systèmes internationaux, (12 employés) est responsable de la planification, de l'organisation et de la direction des activités liées à l'élaboration, à la mise à l'essai, à l'intégration, à l'entretien et à l'amélioration des systèmes automatisés perfectionnés à l'appui des activités internationales du Ministère.

Le chef, Systèmes des centres de traitement, (12 employés) est responsable de la planification, de l'organisation et de la direction des activités liées à l'élaboration, à la mise à l'essai, à l'intégration, à l'entretien et à l'amélioration des systèmes automatisés des centres de traitement.

Le chef, Affaires générales, (8 employés) est responsable de la planification, de l'organisation et de la direction des activités liées à l'élaboration, à la mise à l'essai, à l'intégration, à la mise en oeuvre, à l'entretien et à l'amélioration des systèmes automatisés des affaires générales; ainsi que de la mise au point de tous les guides d'utilisation des applications et des initiatives connexes pour la formation du personnel.

Nature et portée des fonctions

Le directeur, Systèmes administratifs, dirige l'établissement de modèles, la conception, l'élaboration, l'amélioration, la mise à l'essai, l'intégration, la mise en oeuvre et l'entretien des applications pour appuyer la gestion et l'administration du Ministère et faciliter la prestation des services et l'exécution des programmes du Ministère dans cinq bureaux régionaux, quelque 150 centres de prestation de services au Canada et 70 points de services à l'étranger. Le titulaire établit les possibilités d'améliorer les activités administratives au moyen de la technologie pour répondre à toutes les demandes reçues du public pour des services connexes au programme et en fait part à la direction.

Le directeur assure la coordination, au sein du Ministère, pour ce qui est de la compétence technique propre aux systèmes automatisés. Le directeur se charge de l'examen final de la valeur technique et de la conception des systèmes ministériels. Le titulaire doit se tenir constamment informé des méthodes de traitement de l'information et de développement les plus modernes et très bien comprendre les plans et les programmes provenant des divers secteurs clients. Le directeur doit établir les possibilités de mettre au point de nouveaux systèmes, ou de fournir d'autres systèmes technologiques aux secteurs clients, et évaluer les avantages pour les systèmes existants.

Le directeur établit et entretient d'étroites relations de travail avec divers secteurs clients pour les informer des possibilités que présente l'utilisation de la technologie. En comprenant bien les objectifs stratégiques et opérationnels du client, le directeur fournit des analyses et des évaluations de propositions touchant la technologie, y compris des estimations de coûts et des évaluations de faisabilité. Le titulaire détermine et conçoit l'architecture des applications qui convient, c'est-à-dire, un ordinateur central ou des micro-ordinateurs ou encore une combinaison des deux.

Le directeur joue un rôle à l'échelle du Ministère en établissant les besoins et les systèmes identiques qui existent dans d'autres secteurs du Ministère afin d'apporter des solutions communes, complètes et intégrées pour répondre aux besoins des clients. Le titulaire joue un rôle important pour déterminer les meilleurs investissements que peut faire le Ministère dans l'utilisation de ses ressources en TI, en recommandant la mesure dans laquelle un système devrait être établi à l'interne, sous-traité auprès du secteur privé ou encore mis au point en partenariat.

Le directeur dirige l'élaboration et l'entretien des systèmes intégrés applicables à diverses plates-formes d'architecture. Le titulaire travaille avec d'autres directions pour s'assurer que l'on répond aux besoins des clients de la façon la plus rentable possible au moyen d'une TI de qualité. Il établit et entretient des relations de travail productives avec les clients de la région pour apporter un service à valeur ajoutée à l'échelle du Ministère.

Le directeur définit, justifie et met en oeuvre les plans d'élaboration des systèmes annuels et à long terme de la Direction, les objectifs et les priorités ainsi que les besoins en matière de ressources. Le titulaire est chargé du recrutement, de la sélection et de la gestion des employés et des spécialistes engagés par le Ministère pour fournir l'expertise essentielle à la conduite de projets complexes de mise au point de systèmes.

Un important défi pour le directeur consiste à servir le secteur client compte tenu des capacités et des contraintes de la Direction de la gestion et de la technologie de l'information. Le titulaire représente les intérêts et les préoccupations en matière de gestion de l'information/technologie de l'information (GI/TI) de la Direction en veillant à ce que les besoins du client soient définis de façon exacte et à ce que les attentes soient réalistes et compatibles avec les paramètres de la technologie disponible et les ressources du Ministère. Le titulaire détermine les priorités en ce qui touche la mise au point des systèmes, en tirant profit des possibilités technologiques sans compromettre l'utilisation des ressources de la Direction ou encore déroger aux objectifs généraux du Ministère en ce qui touche l'utilisation de la technologie. Le directeur doit s'assurer que la Direction peut réagir aux changements apportés aux lois ou aux priorités du gouvernement qui influent sur tous les programmes et les services ministériels.

Le directeur fait partie du Comité de gestion de la Direction et il contribue à l'établissement des objectifs, des politiques, des initiatives et des plans opérationnels. Le titulaire communique fréquemment avec les hauts fonctionnaires du secteur client et il a d'importantes relations avec le secteur privé, car il doit négocier des accords contractuels pour obtenir des services spécialisés. En outre, il communique avec d'autres ministères gouvernementaux pour créer des partenariats et échanger de l'information concernant les systèmes de traitement ainsi que les possibilités, les tendances et les développements en matière de gestion.

Étendue des responsabilités (en dollars constants)
ETP : 49
Budget de fonctionnement : 885 000 $

Responsabilités particulières

  1. S'assurer que les possibilités d'apporter des changements opérationnels ou aux programmes compte tenu de la technologie sont décelées, développées, saisies et mises à profit.
  2. S'assurer que les gestionnaires ministériels reçoivent des conseils et de l'aide professionnels spécialisés sur toutes les options technologiques qui existent.
  3. Examiner, évaluer et recommander l'approbation de toutes les initiatives visant la mise au point de nouvelles applications de GI/TI à l'échelle des secteurs de programme.
  4. S'assurer que l'élaboration des systèmes appuie le programme du contrôle de l'accès au Canada du Ministère, qui dépend énormément de la TI, conformément à ses activités essentielles à l'exécution de sa mission pour la sécurité et la sûreté nationales.
  5. Optimiser l'utilisation des ressources disponibles au moyen du recrutement, de la sélection et de la gestion du personnel, de l'administration des marchés et de l'établissement des priorités en matière d'élaboration de systèmes.
  6. Représenter les intérêts et les préoccupations du Ministère en ce qui touche l'élaboration et la mise en oeuvre de politiques et d'initiatives liées à la GI/TI, à l'échelle pangouvernementale.

Exposé raisonné de l'évaluation

Directeur, Systèmes administratifs

Compétence

F
Vaste connaissance de la théorie, des principes et des pratiques des systèmes automatisés avancés, y compris le modelage, la conception et la mise à l'essai, ainsi que des stratégies, des priorités et des opérations en matière de politiques et de programmes du Ministère; connaissance spécialisée des exigences corporatives et administratives et des programmes de TI du Ministère et de ses systèmes actuels et planifiés; connaissance des politiques et des priorités ministérielles relativement à la GI/TI.
II
Gestion des services de soutien aux clients en ce qui a trait à la conception, l'élaboration, la mise à l'essai, l'intégration, l'entretien et l'amélioration des systèmes automatisés avancés pour appuyer les activités de prestation de programmes et de services du Ministère.
3
La réalisation des objectifs exige de donner des conseils aux cadres supérieurs sur les stratégies relatives à l'utilisation rentable et productive de la technologie, à l'établissement d'ententes de partenariat avec d'autres ministères et à la négociation d'accords contractuels avec le secteur privé pour des services spécialisés.
460
La cote élevée reflète l'expertise requise pour contrôler l'identification des besoins des clients et pour fournir l'expertise technique dans les systèmes automatisés et les activités de GI/TI.

Initiative créatrice/réflexion

E
Réflexion dans le cadre des politiques et des priorités ministérielles ainsi que des objectifs approuvés pour la gestion économique des activités de TI.
4
Faculté de réflexion évaluative, constructive et intégrale nécessaire pour identifier les possibilités, développer des stratégies et des priorités et mettre en oeuvre des activités pour soutenir les objectifs stratégiques et opérationnels du Ministère pour ce qui est de l'amélioration et du renouvellement des processus opérationnels.
(50) 230
Le pourcentage élevé reflète l'exigence de cerner, de recommander et de soutenir les nouvelles lignes directrices pour la gestion et la prestation des programmes et des services du Ministère.

Finalité/prise de décisions

E
Le titulaire du poste, qui relève du directeur général, Développement des systèmes et technologies de l'information, agit dans le cadre d'objectifs définis en assurant un cadre de GI/TI stratégique cohérent pour répondre aux besoins des clients et pour identifier les possibilités d'amélioration et de renouvellement des processus opérationnels pour soutenir les objectifs du Ministère.
2P
Le poste a un impact dominant sur toutes les activités de la Division représenté par le budget de fonctionnement de 885 000 $ (en dollars constants).
230
La cote élevée reflète l'influence du poste sur la direction prise par le Ministère dans la gestion du renouvellement et de l'amélioration des processus administratifs et opérationnels.

Résumé

FII3 460
E4(50) 230
E2P 230
Total = 920 0
Directeur, Systèmes administratifs - Numéro : 4-K-2
Organigramme du Directeur, Systèmes  administratifs
Figure : 4 – K – 2 - Version textuelle

Numéro du poste repère : 4 – K – 2

Directeur, systèmes administratifs

Le poste en cause est au troisième niveau de gestion qui relève du directeur général, Développement des systèmes et technologies de l’information, et il existe 5 postes de même niveau hiérarchique occupés par des pairs.

Il y a 4 chefs qui relèvent du Directeur, Systèmes administratifs.

Organigramme linéaire :

Directeur général, Développement des systèmes et technologies de l’information

  • Directeur, Services de gestion – planification des systèmes
  • Directeur, Systèmes intégrés
  • Directeur, Mise en œuvre et Opérations
  • Directeur, Gestion de l’information
  • Architecte ministériel
  • Directeur, Systèmes administratifs
    • 4 Chefs pour :
      • Systèmes nationaux
      • Systèmes internationaux
      • Systèmes des centres de traitement
      • Affaires générales

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :