Protection supplémentaire pour les contraceptifs en vertu du Régime de soins de santé de la fonction publique

À compter du , les participants au Régime de soins de santé de la fonction publique et leurs personnes à charge admissibles seront couverts pour un éventail élargi d’options en matière de contraceptifs. En plus de la pilule contraceptive, la nouvelle protection inclura les contraceptifs non oraux, tels que les timbres, les anneaux vaginaux, les implants contraceptifs (intra-utérins et au bras) et les dispositifs intra-utérins (DIU), y compris les DIU au cuivre.

Les contraceptifs non oraux seront remboursés à 80 % des frais habituels et raisonnables, à condition qu’ils soient :

  • prescrits par un médecin ou par un autre professionnel de la santé qualifié, si les lois provinciales/territoriales applicables les autorisent à prescrire les produits;
  • fournis par un pharmacien ou un médecin;
  • approuvés par Santé Canada;
  • achetés le ou après cette date.

Veuillez noter que les méthodes de contraception locale, comme les condoms féminins ou masculins, les diaphragmes et les capes cervicales ainsi que les produits spermicides, comme les mousses et les gels, ne sont pas admissibles pour un remboursement en vertu du Régime.

Pour en apprendre davantage sur le Régime de soins de santé de la fonction publique, visitez Canada.ca/pension-avantages.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :