Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile fait une déclaration sur le harcèlement au sein de la Gendarmerie royale du Canada

Déclarations

OTTAWA – le 15 mai 2017 — L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a émis aujourd’hui la déclaration suivante concernant la publication de rapports d’une conseillère spéciale et de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives au harcèlement au sein de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

« Le premier ministre m’a confié le mandat de veiller à ce que la GRC constitue un milieu de travail sain, exempt de harcèlement et de violence sexuelle. Nous sommes tous les deux fermement résolus à appuyer toute mesure nécessaire pour aider les membres, les recrues en formation et les employés de la GRC à se sentir en sécurité et respectés en présence de leurs collègues et superviseurs.

Les deux rapports décrivent de sérieuses préoccupations similaires de longue date relativement à des problèmes de harcèlement au sein de la GRC. Les conséquences des problèmes soulevés sont graves pour la santé et le mieux-être des victimes, pour la réputation et la crédibilité de la GRC ainsi que pour tous les Canadiens. Les recommandations seront examinées avec attention et éclaireront les actions à venir de sorte que le milieu de travail de la GRC soit un lieu sain et respectueux.

La Gendarmerie poursuit ses actions en vue d’améliorer son environnement de travail, y compris au moyen d’un Code de déontologie actualisé, d’un processus rationalisé d’enquête sur les cas de harcèlement et de résolution ainsi que d’une formation améliorée pour les enquêteurs en matière de harcèlement. De plus, les excuses officielles et l’indemnisation offertes l’automne dernier aux femmes victimes d’actes de harcèlement ont aidé à mettre un terme pour celles touchées par cette période très troublante de l’histoire de la Gendarmerie, et font preuve d’une volonté d’aller de l’avant.

Comme tous les Canadiens le savent, les membres de la GRC jouent un rôle essentiel dans nos collectivités d’un océan à l’autre. Les Canadiens s’attendent à juste titre que les membres agissent de façon professionnelle et exemplaire conformément à leur réputation de membres d’une icône canadienne et de l’une des meilleures forces policières du monde. La plupart des membres exercent leurs fonctions exactement de cette manière, et nous pouvons tous en être fiers, mais la plupart, ce n’est pas assez.

Comme ces rapports nous l’indiquent clairement, nous pouvons et nous devons faire mieux.

Je souhaite remercier Mme Fraser et Ian McPhail pour leur travail, ainsi que toutes les personnes qui ont accepté d’accorder une entrevue et qui ont fourni des renseignements ayant mené aux conclusions et aux recommandations soulevées aujourd’hui. »

Les deux rapports se trouvent en ligne :

Des renseignements supplémentaires sur les deux examens se trouvent en ligne :

Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter : (@Sécurité_Canada).

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Web www.sécuritépublique.gc.ca.

Renseignements :

Scott Bardsley
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :